Viva Chavez! Le national-socialisme est la seule alternative à la dictature du capitalisme.

Le capitalisme fonctionne par cycle et chaque cycle se termine par une guerre. C’est une loi quasiment mathématique inhérente au capitalisme qui a pour conséquence une grave crise pour les peuples du monde et un enrichissement sans fin des plus riches. Après la guerre le capitalisme se réinstalle et les riches se retrouvent à la tête d’une immense fortune qu’ils en profitent pour acheter le pouvoir, transformant ainsi l’illusion démocratique en ploutocratie oligarchique. Le capitalisme n’est donc pas un système de liberté mais bien d’asservissement et de destruction du pouvoir du peuple souverain, pour le remplacer par la dictature oligarchique. Le seul système politique capable de lutter contre est le national-socialisme comme le montre le succès de Chavez au Vénézuela par exemple.

Voilà ce qu’est la représentation de cette dictature capitaliste en Libye. Pays qui voulait se développer autrement. Résultat? La destruction.

Le capitalisme sachant qu’il est une dictature doit se protéger du peuple asservi. Il a pour se faire deux solutions: soit instaurer visiblement la dictature policière et militaire prenant le risque de casser idéologiquement le concept philosophique du capitalisme comme étant la liberté pour tous et chacun; soit instaurer un contre-pouvoir qui ne remettra pas en cause son hégémonie et qui même la renforcera, et c’est la création du communisme.

C’est ainsi que les riches banquiers juifs de New-york ont choisi de détruire la puissante russie des tsars pour en faire le pilier du communisme honni par le capitalisme mondial. Pendant 50 ans on va nous amuser avec cette opposition soit disante philosophique alors qu’elle participait d’un même but: la domination totale des riches banquiers sur le monde.

Travailleurs de tous les pays unissez-vous!…pour la plus grande joie des capitalistes internationalistes.

Il ne faut pas oublier que le communisme est un internationalisme qui exècre le sentiment national et le pouvoir religieux. Il s’est donc constitué en empire mondial avec comme capitale originelle Moscou ( le célèbre œil de Moscou…). Cet empire s’est développé en opposition à l’impérialisme capitaliste dominé par Wall street, donnant ainsi l’illusion d’un choix systémique et sociétale aux peuples du monde alors qu’ils subissaient un même asservissement. La chute du communisme a été organisé pour laisser le champ libre à l’empire capitaliste dominant pour s’accaparer le monde. There is no alternative comme nous l’ont dit les leaders du monde à l’époque.

Depuis la chute du communisme nous sommes dans une dictature de la pensée unique capitaliste qui n’a plus d’opposant intellectuel et matériel. Le capitalisme est devenue la religion mondiale et plus personne normalement constitué n’envisage un autre système économique que celui-ci. La victoire est totale et par KO pense-t-on.
Depuis lors l’empire capitaliste seul au monde s’est institué comme le gendarme de ce monde et impose sa loi à toutes et tous par la force militaire s’il le faut. La loi du marché est devenue la LOI universelle que chaque être humain doit suivre quelle que soit sa civilisation, sa culture, sa religion. Nous sommes donc actuellement dans un combat engagé du capitalisme contre tous les fondements de la civilisation pour imposer définitivement sa dictature en parvenant à instituer son gouvernement mondial.

Le monde dirigé par une centaine de personne, un rêve pour les riches capitalistes mais un cauchemar pour les peuples du monde.

Le capitalisme ne fait pas la joie des familles comme le constatent amèrement les peuples grecs, espagnols, portugais, italiens, après les peuples argentins, japonais etc…Le capitalisme fait la politique pour son oligarchie et non pour le bien-être des peuples comme on le constate chaque jour. Alors quoi? Quelle solution?

Jaurés était un vrai national-socialiste avant d’être retourné par l’affaire Dreyfus opportunément créée de toutes pièces.

La seule solution viable envisagée est le national-socialisme mis au goût du jour par un certain Hitler, ou par Pétain ou encore Chavez aujourd’hui. Pourquoi? Parce que le national-socialisme est le seul système politique qui envisage d’abord la protection de son peuple. C’est son moteur. Il ne peut fonctionner dans un rapport de haine avec son peuple sans quoi il est destiné à l’effondrement et il le sait. Il doit donc faire en sorte que son peuple soit satisfait pour être en position de durer. C’est ce qu’à fait Hitler n’en déplaise aux uns et aux autres, lorsqu’il s’est attaqué aux positions capitalistes dominantes dans son pays occupées (bizarrement…) massivement par des juifs. C’est ainsi qu’il s’est attaqué directement à la tête de la pieuvre capitaliste que sont les Rohtschild en confisquant ses avoirs par la force. Lire ICI

Cette poussée nationaliste s’est accompagnée d’une poussée socialiste puisqu’Hitler a su redresser son pays en favorisant les grands travaux pour remettre le peuple au travail et lui redonner une dignité que le capitalisme lui avait abandonné. Voilà qui explique la ferveur du peuple allemand à son endroit et non la fascination morbide d’un peuple pour l’extermination des juifs. Hitler n’a jamais prôné l’extermination des juifs mais leur éloignement des affaires de l’Allemagne et donc leur exil. Puisque de toutes façons selon le Talmud ils ne se sentent chez eux nulle part autre qu’en Israël autant extirper ces suceurs de sang du peuple allemand. C’était cela l’idéologie du national-socialisme. Retrouver les leviers de la souveraineté du peuple pour faire une politique POUR le peuple!

Mais l’oligarchie capitaliste majoritairement juive ne l’a pas entendu de cette oreille et s’est empressée de jeter l’opprobre dans cette tentative de libération pour le détruire, impliquant les puissances occidentales de ce monde et créant la guerre mondiale. Tout ce qui s’ensuit est donc une fiction capitaliste sur ce  qu’est le national-socialisme. On le diabolise à outrance car c’est l’ennemi mortel du capitalisme, la seule solution idéologique viable, la seule alternative possible à la destruction de ce monde. On comprend mieux alors pourquoi les gauchistes passent leur temps à dénoncer le nationalisme comme étant une pourriture, car ils sont les agents de seconde main, les idiots utiles du capitalisme international. L’internationalisme ouvrier n’existe pas et n’a jamais existé tout cela n’est qu’une imposture idéologique. Qui peut vraiment croire aujourd’hui qu’un ouvrier français soit solidaire d’un ouvrier polonais, hongrois ou espagnol? Et, pire encore, qui peut vraiment croire dans la fable capitaliste qui est de nous dire qu’il faut supprimer toutes les régulations sur le commerce, le droit du travail, la libre circulation des marchandises et des hommes, pour que ça aille mieux? C’est pourtant ce qu’on nous dit parce qu’ils ne veulent pas que nous envisagions sereinement la seule solution viable pour nous en sortir qu’est le national-socialisme.

Viva Chavez!

Chavez a été réélu malgré une intense propagande médiatique menée par les puissances privées du Vénézuela qui veulent pouvoir reprendre les richesses à leur compte et s’enrichir impunément. La seule possibilité qui s’offrent à elles de convaincre le peuple est de faire croire qu’elles défendent la liberté, la libre entreprise, la démocratie contre le système dictatorial qu’est le national-socialisme à la Chavez. Un national-socialisme qui est en train de relever le pays immensément riche en forçant les puissances privées à se soumettre à sa volonté populaire comme ici sur le logement:

Vous constaterez que Chavez ne menace personne militairement et n’a aucune perspective d’hégémonie impérialiste ou même d’asservissement de son peuple par la force. Bien au contraire. Il fait une politique pour son peuple et c’est cela qui convainc de sa pérennité.Lire ICI

Vous pouvez être sûr que Chavez est l’ennemi intime de l’impérialisme capitaliste dominée par Wall street et ses juifs: Lire ICI Il est donc là le nœud du problème de cette dictature capitaliste: les juifs.

Les juifs qui suivant le Talmud ne doivent nullement favoriser un non-juif (un Gentil) et suivre aveuglément la loi rabbinique imposant la supériorité du peuple élu. Or ces juifs talmudistes contrôlent le capitalisme au plus haut niveau comme nous le dit franchement Llloyd Blankenfein, juif:  » J’accomplis l’œuvre de Dieu ». Ils ne vont donc nullement s’arrêter en si bon chemin puisque leur objectif est comme nous le disent DSK, Minc ou Attali, un gouvernement mondial avec Jérusalem comme capitale. Voilà là où nous mène réellement le capitalisme si on le laisse faire. Il est secondé par la formidable puissance militaire états-uniennes qui parvient à englober l’Otan (l’occident) et les puissances wahabbistes du monde pour former une entité quasiment indestructible. Les anciennes puissances communistes comme la Russie et la Chine ne sont que des épouvantails servant à justifier toujours plus d’interventions militaires dans le monde. Nous allons donc tout droit vers la dictature de ce nouvel ordre mondial et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

La seule possibilité aurait été l’élection d’un national-socialiste dans un grand pays occidental. Poutine a bien été réélu en Russie mais son jeu géopolitique est trouble. Hollande et Sarkozy auront tenté de s’approprier durant la campagne électoral de l’objectif de la défense de la France et de son peuple tout en votant à Bruxelles notre asservissement futur. Marine Le Pen est infiltrée par les juifs capitalistes et ne peut pas porter ouvertement un projet national-socialiste pour notre pays alors que c’est notre seule solution d’être sauvé à l’heure où j’écris. Peut-être qu’une intervention divine va advenir et va nous sauver du capitalisme mondial talmudiste. Peut-être…

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

La réalité historique du nazisme et le pourquoi de la ferveur du peuple allemand à le défendre: Lire ICI

Edit: Excellent documentaire vidéo sur la montée du néolibéralisme dans le monde après la chute du mur qui corrobore mon analyse sur le fait que le capitalisme s’est mû en fascisme pour pouvoir appliquer son programme de prédation de la richesse des nations.

Publicités