Vers la France morte…

L’irruption de Marine Le Pen dans le paysage politique français est en train de poser un problème certain pour les états-majors des partis politiques au pouvoir: UMP,PS,Modem, EU,FdG. Ce problème va être l’enjeu du deuxième tour et au-delà de 2012. L’enjeu sera entre le pouvoir à l’oligarchie mondialiste ou la souveraineté retrouvée du peuple. Les deux pouvoirs étant irréconciliables cela risque d’entraîner des perturbations idéologiques importantes et des chocs sociétaux brutaux à venir.

L'alliance UMPS fossoyeur de la France.

Marine Le Pen a réussi la dédiabolisation du FN

Le premier enseignement de cette campagne présidentielle est que Marine Le Pen a réussi la dédiabolisation de son parti même s’il lui restera à la travailler encore et encore pour conquérir encore plus largement les voix de la souveraineté populaire qui vont être le terreau de son ascension politique.
On sent bien aujourd’hui qu’il y a deux camps distincts: L’oligarchie mondialiste qui ne jure que par un état supra-national pour faire gagner son projet, et la souveraineté populaire.

Marine Le Pen en étant la troisième au soir du premier tour a clairement pris le leadership de ce combat contre l’oligarchie mondialiste, car justement elle incarne la souveraineté nationale. Or la souveraineté populaire du peuple français ne peut s’exercer que dans un cadre national et non dans une république ouverte à la domination étrangère. C’est toujours le sens de cette histoire de France où les patriotes se seront heurtés à l’alliance des notables et des partis de l’étranger.

Il faut aussi souligner l’échec patent du FdG d’incarner la souveraineté populaire malgré ses réunions publiques flamboyantes et enflammées. L’union européenne, au moins dans sa construction actuelle, ne peut être notre horizon en tant que peuple souverain! Il faut donc la détruire en en sortant pour tenter de recréer des accords de partenariats avec nos voisins sur d’autres bases idéologiques. En clair changer de paradigme politique ce que n’a pas su faire la gauche radicale qui reste dans sa soumission à l’internationalisme trotskiste dans la lutte contre le peuple de droite. Un combat inefficace et qui ne mène à rien comme en ont juger les électeurs.

L’explosion de l’UMP.

  Marine Le Pen se trouve dans la position où elle ne peut être ignorée par les pontes de l’UMP qui n’ont d’autre réserve à droite que le FN pensent-ils… La stratégie de Sarkozy va consister donc à tenter de faire comprendre aux votants du FN qu’il incarnera mieux face à la gauche la défense de la patrie. Lol…
Mais dans son propre camp il va se heurter à des personnalités politiques préférant défendre le front républicain UMPS contre la menace fasciste. Lol…Marine Le Pen a donc beau jeu de mettre la pression sur l’état-major de la droite pour qu’il se décide clairement avant qu’elle ne s’exprime lors de son discours du 1er Mai.

L’UMP ne pourra pas se décider clairement car ce sera se résoudre à se séparer des électeurs d’un côté ou de l’autre. Trop risqué. Ils vont donc s’efforcer de ménager la chèvre et le chou, le FN et le Modem, tout en prenant le risque de ne satisfaire personne.

La gauche abandonne le socialisme.

La stratégie de Hollande une fois au deuxième tour aura été de se tourner vers son camp naturel, celui du Modem et non vers la gauche radicale qui pourtant pèse plus électoralement parlant. Il montre ainsi que l’important c’est l’Europe, l’union européenne, la construction européenne, et non la place au peuple du FdG. Cette orientation politique très claire n’est pas une surprise bien évidemment mais elle montre clairement que le PS entend se débarrasser définitivement de ses oripeaux socialistes qui finissent par l’encombrer idéologiquement. Car le socialisme c’est la souveraineté du peuple et non pas le pouvoir à une oligarchie supra-nationale défendant des intérêts particuliers. Le socialisme n’appartient donc plus au parti qui se prétend socialiste.

Cette stratégie européiste va donc rapprocher la gauche gouvernementale du pôle européen incarné par une oligarchie de droite comme de gauche et du centre, et l’éloigner de la souveraineté du peuple.
D’ailleurs la seule stratégie de Hollande face à Sarkozy consistera à changer d’Europe et rien d’autre. Pour se faire il appelle à une Europe de la croissance à laquelle les marchés vont accepter voyant monter avec effroi la révolte populaire dans les pays.

Quelle est donc la solution miracle de la gauche pour changer d’Europe?

Le candidat PS a annoncé que, "au lendemain du scrutin, si j’en ai reçu mandat, j’adresserai un mémorandum aux chefs d’État sur la renégociation du traité." "Ce mémorandum comportera la création d’euro-bonds", a-t-il précisé.

Lire: Direct présidentielle

Or que sont les euro-bonds? C’est la mutualisation de la dette des pays de la zone euro qui consistera donc à créer un taux unique d’emprunt pour les différents pays. Les pays a faible taux d’emprunt verraient leur taux augmenter , et inversement pour les pays à taux fort. Résultat? Les marchés sont sûr d’être remboursés car les états s’engagent à rembourser la dette, via le MES, et même de gagner de l’argent puisque les pays riches, ceux qui empruntent le plus, vont voir leur taux d’emprunt augmenter au nom de la solidarité européenne! Quel intérêt pour les peuples? Aucun. Nous continuerons à payer cette escroquerie qu’est la dette.
Voilà ce qu’est la stratégie socialiste pour changer d’Europe, qui consiste en fait à rendre solidaire, par la force, des peuples européens face à la voracité des marchés.C’est un piège ultime enfermant nos derniers espoirs de souveraineté politique, économique et autre entre les mains des banksters européens confortés par cette oligarchie européiste UMPS.

Conclusion

 

On voit ainsi se créer deux camps politiques distincts en gestation et qui vont devoir clarifier leur position, même si certains vont s’employer à rester dans le flou pour tenter de survivre.

Il n’y a plus que deux camps politiques et idéologiques distincts qui tiennent: ceux qui sont pour l’Europe à tout prix, ceux qui défendent la souveraineté nationale. C’est l’enseignement majeur de cette élection de 2012. A terme la gauche et la droite devraient fusionner pour défendre leur projet européiste et mondialiste tant leur objectif se confond. Cela saute aux yeux aujourd’hui. Et les français en révolte contre leur oligarchie vont devoir comprendre que la vraie révolution citoyenne ne peut être que nationale! l’idéalisme humaniste globaliste n’est pas pour tout de suite il semble. Dans un monde capitaliste dominé par l’argent il est utopique de vouloir notre pays à l’immigration de la misère pour faire concurrence à nos propres travailleurs et peser à la baisse sur nos acquis sociaux! Il est temps que les gauchistes ouvrent les yeux et comprennent le pourquoi de leur faiblesse.

Si la logique suit son cours nous aurons donc un pôle européiste et mondialiste, contre un pôle nationaliste et souverainiste. Ce serait plus clair et surtout plus honnête à l’heure du choix. Mais la réalité politique étant ce qu’elle est on peut s’attendre à toutes sortes de manipulations pour empêcher le peuple de revendiquer sa souveraineté. C’est trop dangereux pour l’oligarchie (politique, médiatique, affairiste, financière) qui nous dirige. Il va pourtant falloir casser le mur de l’argent si l’on veut que le peuple redevienne le garant des valeurs de notre société, et donc, face à l’union de l’oligarchie à venir (et déjà dans les faits via l’union républicaine face au fascisme) le peuple doit s’unir pour résister et  prendre le pouvoir en passant au-dessus des divisions instillés par les tenants de la gauche-droite, du fait communautariste au-dessus des valeurs collectives, enfin du droit des étrangers au-dessus du droit souverain du peuple français. Il en va de notre survie en tant que peuple libre et indépendant.

9 réflexions sur “Vers la France morte…

  1. ce qui serait bien pour le 2eme tour, c’est que les 6 millions de personnes qui ont voté FN (au lieu de se laisser manipuler par ces 2 guignols) rejoignent les abstentionnisme du 1er tour, ce qui fera un taux plus important d’abstention.

      1. vive l’abstention au 2eme tour ! je trouve que c’est un beau signe de rébellion.

        ps : perdu c’est LmLt ^^

  2. Pourquoi cet avis sur Asselineau le citoyen ?
    J’ai bien aimé ce qu’il a dis mais ce qui ma dérangé c’est qu’il ne tapais que sur le pen , est ce pour cela ?

      1. Je commence de plus en plus à croire qu’Asselineau n’a toujours été là , depuis le début , que pour discréditer la seule candidate anti-mondialiste et en détourner les électeurs le plus possible . Moi ce que je constate , c’est que c’est la seule qui n’ai pas été invitée au Grand Orient de France , contrairement à tous les autres Mélenchon bien sûr , Joly , Hollande , Dupont-Aignan compris . Quelques liens :
        – D.A : http://www.youtube.com/watch?v=tdu3r-2bYoA
        – Hollande : http://www.youtube.com/watch?v=aXTvwgTdn-Q

Les commentaires sont fermés.