Voulez-vous vraiment une république fédérale d’Europe?

Les divergences affleurent au grand jour au sein du couple franco-allemand moteur de l’union européenne et en pleine période de crise de la dette dans la zone euro. La divergence se fait entre une chancelière allemande défendant le leadership de son pays sur la zone euro et le président français qui défend le fédéralisme européen via les eurobonds. La ligne de fracture n’est pas si nette que cela et il ne reste plus qu’à emballer le futur traité sans froisser les alliés politiques des uns et des autres en période électorale.

Nous assistons à la mise en place d’un futur gouvernement européen.

Vers le fédéralisme européen.

Les divergences entre la France et l’Allemagne ne sont qu’à la marge de ce vers quoi nous allons, c’est-à-dire le fédéralisme européen. La France veut à tout prix l’institutionnaliser au plus vite et ce sera l’objectif du mandat de Hollande donné par Bilderberg. L’objectif des dirigeants européens mondialistes, et donc fédéralistes à la sauce US, est donc de faire un maximum de transfert de souveraineté vers une gouvernance européenne.

Une gouvernance européenne qui prendrait peu à peu les atours d’une nation européenne chère à cette oligarchie apatride et nomade comme nous l’explique très bien Christophe Barbier dans cette vidéo avec l’arrogance qui caractérise ceux qui sont dans les cercles de pouvoir envers le destin des peuples. Il n’est plus question de démocratie souveraine mais bien d’imposer le modèle fédéral voulu par le moteur franco-allemand:

On nous parle donc carrément d’une « nation européenne » comme si cela allait de source pour tout le monde. Pourtant l’histoire récente et passé montre que les états européens sont aussi différents culturellement que possible même si la religion chrétienne peut être vue comme un ciment entre ses différents états. Un ciment pas suffisant en tout cas pour croire que le français, le croate, le polonais et le suédois appartiennent au même modèle culturel.

Lire: Une nation européenne est-elle possible?

Une nation européenne n’est donc qu’une utopie, qu’une vue de l’esprit  mais elle est pourtant vivement partagée par cette élite oligarchique UMPS puisque Juppé, Cohen-Bandit ou Hollande sont de fervents fédéralistes européens côté français tout comme Joshka Fisher côté allemand par exemple, montrant ainsi que la volonté commune vers une nation européenne existe au plus haut niveau et que les divergences sont en fait dans la façon ils vont nous « l’habiller médiatiquement » pour le rendre acceptable puisqu’aucun peuple souverain n’en veut!

Voici ceux qui font cette Europe fédérale sans votre consentement!

C’est ainsi que tout est fait pour rester dans la zone euro malgré la crise évidente. En Grèce la droite comme la gauche n’envisage nullement de sortir de la zone euro ce qui serait pourtant le seule solution pour l’économie grecque. Ce que comprennent bien les peuples qui ne veulent plus voir leurs richesses servir à d’autres comme ici en Allemagne:

Autrement dit la fracture est ouverte non entre la droite et la gauche mais entre l’oligarchie mondialiste et les peuples. Qui va l’emporter? Le chaos économique qui s’abat sur la zone confirme la vision du club de Rome qui prédisait un effondrement total si l’on poursuivait sur une croissance non-maîtrisée: Lire ICI
Les think tanks, les lobbys de toute sorte mettent donc la pression sur l’élite pour que celle-ci continue à mettre en commun les outils de décision politiques sur lesquels il sera plus facile ensuite d’agir. Le libéralisme économique sera poursuivi pour faire encore plus d’Europe comme l’ont affirmé Hollande et Monti sans le dire aussi ouvertement bien sûr.

La seule solution que propose l’élite dominante est donc toujours plus d’intégration, toujours plus de transferts de souveraineté des peuples vers une structure technocratique supra-nationale, alors que l’on sait que les peuples n’en veulent pas! Il n’y a qu’à constater l’incontestable érosion électorale scrutin après scrutin pour les élections européennes! L’union ne convainc pas mais pourtant ils nous disent qu’ils en veulent encore plus il y a un problème non? Un problème réel de démocratie.

Et la prochaine étape est donc de faire du parlement européen le gouvernement de cette future nation européenne est de faire élire au suffrage direct le président de l’Europe pour faire croire aux peuples qu’ils sont en démocratie puisqu’ils auront le choix entre le candidat bleu et le candidat jaune, ou rouge, ou vert, ou etc…mais qui partagent cette même ambition. C’est ce que dit Juncker lors de la remise du prix Charelmagne 2012 au ministre allemand des finances:

Le prix Charlemagne récompensant chaque année les élites qui se seront distingués pour nous faire marcher de force vers cette utopique nation européenne. Il existe aussi pour les jeunes loups.

Il faut donc à tout prix s’opposer au fédéralisme européen qui n’est qu’une vue de l’esprit de l’élite profitable aux lobbys et aux institutions capitalistes mais nullement à la souveraineté des peuples qui est pourtant l’essence de la démocratie comme nous l’ont enseigné…les grecs. Ceux-ci seront-ils les fossoyeurs du projet fédéral via l’effondrement de la zone euro? Ce serait en tout cas un excellent signe du destin non?
Alors espérons que les peuples grecs et français voteront dans le sens de leurs souveraineté ce dimanche ce qui serait un signal fort envoyé à leur élite qui fait la sourde oreille à leurs revendications.

Retrouvez toutes les infos engagées et actualisées dans un flux: ICI

BHL l’agent israélien de la dictature sioniste sur la France.

Il est quand même incroyable de constater dans notre pays combien cet homme a le pouvoir médiatique de pouvoir s’exprimer quand il le souhaite et en toute sérénité. Aucun journaliste ne lui opposera la moindre contradiction et bien au contraire tous ses sentent obligés de se prosterner devant sa parole divine. En quel honneur? D’où tient-il cette autorité qui ne mène qu’à la haine, à la guerre et à la destruction de peuple entier?

Un pantin au service de la guerre et de la haine.

BHL est le représentant de la tribu d’Israël comme il le dit lui-même avec clarté lorsqu’on l’écoute:

C’est donc cette posture idéologico-politique qui lui donne le droit immense de passer au-dessus des positions des ministres des affaires étrangères français pour imposer sa vision d’avenir favorable dans tous les cas à Israël.

Est-ce une coïncidence que parmi la classe médiatique soumise à sa grandeur on trouve beaucoup de membres de cette communauté issue des tribus dispersées d’Israël? Ainsi c’est une sorte de communication en vase clos où l’agent israélien peut parler à une membre de la communauté sioniste de France pour expliquer son projet. Ici avec Ruth Elkrieff:

N’est-ce pas là une connivence dangereuse pour notre pays que de constater que la vision géopolitique impliquant une posture politique française, soit entièrement entre les mains de cette disapora ultrasioniste? Souvenons-nous de Kouchner en Bosnie et en Roumanie. Pourquoi cette communauté est-elle si agressive contre les régimes nationalistes et souverains? Tout simplement parce qu’elle conduit un projet mondialiste de soumission des nations et des peuples comme le montre la vindicte vulgaire avec laquelle Cohen-bandit s’attaque à la Hongrie souveraine qui remet en cause la toute puissance de sa banque centrale liée à la BCE.

Cela devrait commencer à nous ouvrir quelques yeux non? Où est-il écrit que les sionistes auraient le pouvoir intégral dans notre pays? Car les juifs qui sont devant nous sont les représentants ultrasionistes n’en doutez pas. Vous ne verrez pas des juifs contre le sionisme et que l’on traite abusivement, et bêtement il faut le dire, d’antisémite.

Tout cela n’est qu’une imposture idéologique qui s’étend depuis la seconde guerre mondiale. Dorénavant on va conditionner nos enfants à l’imposture de la shoah par le plus haut niveau politique! L’alliance entre Yad Vashem et le conseil de l’Europe validant l’enseignement et la propagande sioniste: lire ICI Cela laisse clairement entendre que l’on va encore plus en bouffer de la shoah et que celle-ci deviendra une religion d’état. Une seule vision de l’histoire. D’ailleurs n’est-ce pas à cause de ses coreligionnaires (loi Fabius-Gayssot de 1990) qu’on n’a plus le droit de revisionner l’histoire et que celle-ci doit être fixée par un tribunal militaire d’après guerre? L’histoire soumise au point de vue militaire et fixée par des gouvernements n’est-ce pas là une dictature?

Mais finalement le pire dans tout ça c’est la politique mondiale qu’elle entraine. C’est-à- dire la guerre et la destruction partout. En Libye nous avons détruit, sous la volonté des sionistes israéliens donc, un pays indépendant africain qui offrait le plus haut niveau du continent mais qui refusait de se soumettre au FMI et à la banque mondiale. En Syrie c’est en cours, l’Iran est à suivre.
Et cela se fait dans une alliance étrange s’il en est entre les sionistes israéliens et Al-Qaeda qu’on nous présentait pourtant comme étant le diable sur terre! Lire ICI

Enfin faut-il vraiment présenter Israël comme un exemple de démocratie pour achever de nous convaincre que nous défendons l’axe du bien? Voici un événement politique qui montre exactement le contraire: Voici comment le nouveau président élu de Kadima ( mouvement politique qui faisait de l’ombre à la gouvernance Netanyahu) s’est rallié à Netanyahu alors que celui-ci envisageait des élections anticipées car il n’avait plus le pouvoir d’agir au sein de son parlement:

Six semaines après avoir ravi la direction du parti centriste Kadima, il a rallié dans la nuit de lundi à mardi, à la surprise générale, la coalition de M. Netanyahu qui, du coup, a renoncé aux élections législatives anticipées qu’il devait convoquer pour septembre.

Voilà ce qui s’appelle un coup d’état démocratique qui permet de prolonger le pouvoir de cette coalition guerrière d’extrême-droite sous l’autorité du Likoud jusqu’en 2013 au moins. Lire ICI
C’est cela une démocratie? Moi j’appelle cela une dictature parlementaire donc du fascisme pour être clair.

C’est donc au nom de ces valeurs bien comprises que nous, la France, sommes contraint de nous ranger sans restriction d’aucune sorte sous peine de se voir excommunier par la « communauté internationale » qui, comme par hasard, est elle aussi entièrement entre les mains du sionisme maçonnique mondial. Nous allons donc devoir faire la guerre en Syrie avant d’aller la faire en Iran même si cela doit nous brouiller avec la Russie, la Chine et autre BRICS. Nous sommes entièrement entre les mains des sionistes comme la composition de ce gouvernement judéo-maçonnique sous les ordres du juif-jésuite Hollande le montre. Autrement dit préparons-nous au pire car maintenant ils sont réellement au pouvoir comme l’a expressément montré Manuel Valls à peine élu. Nous entrons dans l’ère de la dictature républicaine sioniste et ça va être sale. Le vrai fascisme est en place dans notre pays.

A lire aussi: L’homme qui exploitait la forêt africaine mais qui ne voulait pas que cela se sache.

Retrouvez les infos engagées (de plus en plus de blogs) dans un flux actualisé: ICI

Edit:   Ca y est la manipulation médiatico-sioniste se met en place! Ca n’aura pas trainé! Voici notre ministre de l’intérieur sortant de ses gonds pour dénoncer une agression antisémite (bien évidemment) par des jeunes ayant des marteaux et autres objets (peut-être des tronçonneuses ou des hachoirs aussi): Lire ICI

Il y a des centaines de faits divers par jour dans notre pays mais celui qu’a choisi de relayer le ministre de l’intérieur (soutenu par la LICRA bien évidemment) est cette agression antisémite horrible dont pourtant on sait combien plusieurs d’entre elles ont été dénoncées dans le passé car manipulées par des juifs eux-mêmes! Rappelez-vous la fausse agression antisémite du RER D:

Ce que nous devons donc comprendre c’est que nous allons rentrer dans une dictature sioniste de la pire espèce. Manuel Valls l’ultrasioniste a été mis à l’intérieur sous demande israélienne pour faire la chasse aux antisionistes et surtout pour empêcher la liberté de dénoncer le régime sioniste qui prépare la guerre finale contre l’Islam. Dans tout l’occident les lois liberticides se multiplient et internet va être bientôt sous contrôle policier. Préparons-nous au pire!

Présidentielle 2012: vers une guerre des fronts?

La politique divise au lieu de rassembler. A croire que c’est là son objectif principal et pourquoi on tient tant à faire gagner son camp politique contre l’autre. C’est la droite contre la gauche, le yin contre le yang, le blanc contre le noir, le bien contre le mal. Tout est manichéisme et aucun débat ne permet de voir vraiment clair dans le jeu de chacun puisque le but est en fait de tout faire pour cacher ses véritables intentions pour mieux tromper le peuple.

Le front populiste contre le front populaire.

Que voit-on depuis 30 ans? Une libéralisation accrue de l’économie sous la poussée des marchés financiers. Une poussée si forte qu’ils en sont à se voter des lois obligeant les peuples à garantir leurs délires comme c’est le cas aujourd’hui avec cette décision de l’UE de créer un pare-feu européen de 800 milliards d’euros. Un pare-feu qui ne servira pas à investir dans l’avenir ou assurer la sécurité sociale des peuples mais bien garantir les banques contre le risque de faillite d’un état de la zone euro. C’est donc bien le mécanisme européen qui nous enferme dans une logique de soumission aux marchés financiers et cela avec la bénédiction des deux camps: droite et gauche.
Lorsqu’on observe les actions politiques de la gauche et de la droite au pouvoir on constate la même tendance à faire la part belle au libéralisme économique au détriment de la sécurité sociale des peuples. L’UMPS européiste ne travaille plus à créer une société du mieux-être social mais une société du mieux-disant économique et ça change tout. Car le curseur est en faveur des institutions trans-nationales quelles soient économiques, politiques, financières. La volonté est de mettre le social sur le même plan quelles qu’en soient les conséquences pour les peuples. On le constate en Grèce on va s’en apercevoir en Espagne puis en France après l’élection bien sûr.

Face à cette situation de crise clairement identifiée par tous les économistes sérieux deux populisme: montent au front: le communiste et le nationaliste. deux approches totalement différentes et opposées qui créent une fracture fondamentale parmi le peuple français.
Le communisme est paradoxalement le plus envisageable car il s’allie naturellement avec la vision européiste

Quel résultat concret pour les travailleurs?

et mondialiste du monde. Son projet est l’internationalisme ouvrier, la défense universelle des travailleurs contre les patrons. Pour cela il sera donc prêt à défendre toutes les causes « humanitaires » pour apparaître au côté des faibles, des minorités, des pauvres, des immigrés, tout en restant dans le cadre institutionnel qu’est l’Europe. Le Front de Gauche ne voit le combat qu’au niveau de l’Europe et son slogan est d’ailleurs « Changeons l’Europe! ». Voilà qui n’est pas neuf et qui est même stérile si l’on en croit le développement exponentiel du libéralisme européen quelle que soit la couleur de son parlement. On ne peut pas changer l’union européenne puisque celle-ci est bâtie sur un paradigme de consolidation des marchés à tout prix même au détriment des peuples. C‘est donc une chimère qu’agite le frère révolutionnaire Mélenchon pour attirer à lui tous ceux qui aiment son côté tribun, sa parole directe voire vulgaire envers les puissants et sa démagogie sans borne. Il est capable de dire qu’il s’en aille tous, qu’il va faire la chasse aux riches, qu’au-dessus de 300 000 euros il prendra tout s’il est élu, ce qui est évidement que de la parlote puisqu’il refuse de se donner les moyens souverains de sa politique.
Alors pour attirer encore plus à lui il se veut être le défenseur des minorités de notre pays. Il va ainsi sur le terrain du populisme le plus dur en exacerbant au maximum les tensions communautaires pour mieux les manipuler. C’est ainsi qu’aux français d’origine immigrés il leur dit qu’il régularisera tous les sans-papiers et qu’il donnera la nationalité française à tous dès que l’on posera le pied sur le sol français; c’est ainsi qu’aux français musulmans il leur dit qu’il sera à leur côté pour les défendre contre le racisme croyant ainsi faire oublier que c’est un laïcard maçonnique de la pire espèce; c’est ainsi qu’aux français gays il leur promet le mariage; c’est ainsi qu’aux français dans la misère il leur promet que demain on rasera gratis etc etc Aucune vision  vertébrale de la société française puisque tout est démagogie. Sa tentative pitoyable pour fédérer le sentiment révolutionnaire du peuple avec la prise de la Bastille et là aussi explicite puisqu’elle exprime la supériorité maçonnique renouvelée sur la souveraineté du peuple comme en 1789.

Voilà ce qui devrait être fermement combattu lorsqu’on aspire à retrouver sa souveraineté en tant que peuple libre. C’est la position politique exprimée par Marine Le Pen et son Front National qui a la particularité donc de n’être ni à droite ni à gauche, puisque PERSONNE à haut niveau politique ne propose la souveraineté du peuple français comme remède aux crises qui s’annoncent. Même la VI ème république du FdG est anti-populaire puisqu’elle accroît encore plus le pouvoir des parlementaires qui sont les plus malléables aux théories libérales. La lumière de la richesse et du pouvoir attirera toujours plus que celle consistant à défendre la cause du peuple c’est humain, c’est inhérent à la politique. La solution est donc que le peuple participe directement à la construction de sa société via les référendums ou autre démocratie participative citoyenne en construction.

L'UE entre les mains des américains.

Et pour exercer pleinement son pouvoir en tant que peuple il faut bien évidemment recouvrer les leviers de sa souveraineté. Comment combattre le libéralisme si on ne détient pas le pouvoir monétaire, le pouvoir économique, le pouvoir national? Comment faire croire que l’on luttera contre les délocalisations si l’on s’en remet à l’Europe construite exactement sur le paradigme inverse? On voit bien qu’il nous faut donc enclencher une marche arrière pour sortir de cette union libérale européenne à la solde de l’empire américain. Il n’y a pas d’autres alternatives! comme dirait une certaine Thatcher dans d’autres conditions…Et cela nécessite du courage que d’exprimer une position qui va à l’encontre de ce qu’est le pouvoir de notre société aujourd’hui entre les mains des mondialistes impérialistes et des internationalistes communistes qui s’appuient sur le combat des minorités contre la majorité silencieuse. Eux défendent donc un modèle européen sans se soucier des conséquences sociales et sociétales sur le peuple français. Et si celui-ci rechigne alors on accuse de xénophobie, de racisme, pour mieux tenter de le faire taire. Cela permet de  nier le débat de fond car justement en face de la vision souveraine du peuple il n’y a rien à opposer de concret si ce n’est expliquer franchement que l’on roule pour les banksters européens et américains. Qui va le dire? personne et pourtant c’est ce qu’ils font car c’est leur modèle politique.

Conclusion.

Si vous avez donc une claire conscience de la main mise des financiers sur notre pays et de la soumission de notre oligarchie à ce pouvoir, vous devez vous poser la question de savoir qui défendra le mieux la démocratie véritable c’est-à-dire la souveraineté du peuple, votre souveraineté! Je pense clairement qu’il nous faut sortir du piège libéralo-mondialiste et reconstruire une union sur la base de la coopération et non de la concurrence avec comme objectif augment le bien-être social des peuples. Pour cela il faudra donc recouvrer la pleine maîtrise de notre souveraineté et donc l’enlever aux technocrates bruxellois qui véhiculent le mondialisme libéral. C’est simple comme choix finalement si l’on regarde qui dans ce débat politique défend cette position politique. A vous de réfléchir avant de juger et ne vous laissez pas aveugler par les lumières de la franc-maçonnerie de droite comme de gauche.

Le fascisme c’est le mondialisme UMPS!

Il est toujours facile de disqualifier ses adversaires en leur retournant l’anathème de fasciste. On peut même aller plus loin et tenter de faire des comparaisons avec le nazisme ce qui s’apparente à pousser le bouchon jusqu’au maximum pour que le bon peuple finisse par l’entendre et frémir intérieurement. Le but est de déclencher un réflexe psychologique inconscient qui vous obligera à vous éloigner des positions exprimées par le, ou la, « fasciste ». C’est ainsi que la société fonctionne surtout depuis qu’elle a intégrer dans nos foyer l’outil ultime de la propagande: la télévision.

Le fascisme n'est pas celui que l'on croit.

Pour lutter contre cette subversion de notre esprit il me semble assez indispensable de se débarrasser de nos préjugés conscients et inconscients pour examiner la réalité telle qu’elle est dans les grandes lignes.
La situation politique dans notre pays est de plus en plus liée à la volonté politique de l’union européenne dont les directives font force de loi dans notre pays. Elles contraignent notre gouvernement à les convertir en droit national dans un temps donné sous peine de sanctions. On peut donc dire que c’est la commission européenne de Mr Barroso qui impulse la politique européenne des nations. Mr Barroso, comme toute la construction européenne, est basé à Bruxelles ville la plus lobbyiste du monde, où toutes les grandes compagnies ont leurs bureaux sur place, leurs agents double ou triple parfois tant la porosité entre technocrates bruxellois et lobbyiste est intense.

Je pourrai rentrer dans les détails vous montrant combien cette construction européenne est en fait entièrement soumise aux desiderata des grands capitalistes US et européens associés naturellement pour imposer leurs diktats libéraux via le lobbying. Je vous rappelle que beaucoup de ces firmes transnationales ont de plus gros budget que les nations souveraines. Imaginez le déséquilibre de puissance et de poids effectif dans la décision finale.
Je vous encourage donc ardemment, au lieu de rentrer dans des digressions sans fins, à lire le livre ci-contre. Tout y est expliqué en détail.

Si l’on veut être un tant soit peu honnête on est en droit de se dire que cette construction européenne qui impose ses lois à notre nation souveraine est dirigée par une petite élite, une caste, technocratique et souvent aristocratique tant c’est la bourgeoisie européenne des grandes écoles que l’on y retrouve. Les peuples ils sont où? Les peuples sont au parlement européen pour lequel vous votez, de moins en moins, tous les cinq ans. Un parlement européen qui ne sert strictement à rien puisqu’il est là juste pour approuver ou pas, les décisions imposées par la commission et décidées avec l’approbation de nos gouvernements nationaux qui font plus partie de cette aristocratie internationaliste que du peuple! Il est certain que lorsque l’on regarde la provenance sociale de nos élus on en trouve très très peu issus du peuple ou alors au niveau local. A l’étage au-dessus il faut sortir des grandes écoles internationalistes anglo-saxonnes souvent, bien que les françaises se soient tout à fait alignées sur le mondialisme triomphant.

On peut donc dire avec certitude que cette élite qui nous gouverne ne travaille pas pour l’intérêt des peuples mais bien pour les lobbys industriels et financiers. L’adoption du MES par la France doit achever de vous convaincre. L’UMPS vous a vendu aux banksters. L’UMPS a donc choisi de défendre les intérêts particuliers des puissances d’argent contre l’intérêt supérieur du peuple français. N’est-ce pas cela ce que l’on entend par fascisme? Imposer sa volonté au peuple par la force?

Bien évidemment l’UMPS fait cela plus subtilement sinon ils seraient sévèrement combattus par le peuple souverain. Alors ils font cela au nom de l’Europe, de l’universalisme et ils instrumentalisent l’anti-racisme pour vous contraindre psychologiquement. Car le mondialisme économique a besoin pour s’imposer définitivement d’être la seule voie possible dans votre esprit en disqualifiant toute tentative de lutter contre, en racisme, xénophobie, antisémitisme et autres joyeusetés. Le mondialisme s’est donc octroyé les oripeaux de l’universalisme humaniste pour se cacher derrière et continuer ainsi à agir pour ses intérêts. Au nom de cette universalisme, appelé droits de l’homme, on va détruire des pays, des peuples comme en Libye, en Syrie et ailleurs, non pas pour apporter la lumière divine mais pour imposer ses puissances d’argent! Ainsi les marchés de reconstruction et de développement tomberont entre les mains des multinationales et des banksters mondiaux qui dominent aussi l’union européenne donc notre pays souverain, qui a de moins en moins de levier de souveraineté pour se défendre ou refuser de continuer à poursuivre une politique mondialiste qui n’a pas un but humaniste.

Enfin cerise sur la gâteau mondialiste que l’on veut nous imposer si j’ose dire, un parlement juif européen vient de voir le jour à l’intérieur même des institutions européennes. Ce parlement juif ne défendra pas les intérêts des peuples souverains mais celui des juifs et d’Israël. Il orientera donc les décisions européennes, qui s’imposent automatiquement aux nations souveraines, dans le sens du mondialisme puisque ce sont les juifs qui dominent l’empire américain via l’AIPAC. L’empire americano-sioniste est le projet du mondialisme qui veut parvenir à imposer un gouvernement mondial entièrement soumis comme l’est l’union européenne. Est-cela l’avenir du peuple français? Faire partie intégrante d’un empire mondialiste qui impose sa dictature sur les peuples? Voyez ce que devient la Grèce, par la force brute et la propagande? Réveillez-vous c’est cela le fascisme! Ce ne sont pas des valeurs universelles qui s’imposent à nous mais bien la destruction de toute souveraineté populaire. Il faut éloigner du peuple les décisions qui le concerne.

C’est cela le projet mondialiste et c’est cela que poursuivent invariablement l’UMPS, la droite et la gauche ainsi que son supplétif Mélenchon du FdG qui entend faire croire qu’il défend le peuple mais refuse sa souveraineté! Un leurre révolutionnaire ne vous y laissez pas prendre. La vraie lutte contre ce fascisme mondialiste est de reconquérir notre souveraineté nationale pour instaurer une démocratie populaire donc proche du peuple et de son intérêt. Ne vous laissez plus manipuler. L’objectif ne doit pas être de faire gagner le peuple de gauche contre le peuple de droite mais de faire gagner le peuple de France.

Note: Je vous encourage vivement à lire le livre écrit par un citoyen qui vient de la gauche radicale, qui a su ouvrir les yeux et compris qu’il fallait défendre la souveraineté nationale si l’on voulait défendre le socialisme! Le mondialisme lui est ultralibéral car vendu aux puissances d’argent. Le choix est clair!

A télécharger: On prend la Bastille on s’engueulera ensuite!

Toutes les infos engagées contre le NOM: Portail de l’éveil citoyen contre le NOM.

Pas de démocratie citoyenne sans souveraineté nationale!

Le pouvoir par et pour le peuple!

Finalement lorsqu’on discute avec les uns et les autres engagés politiquement on se découvre des aspirations communes tout en restant sur des positions antagonistes violentes et brutales qui empêcheront tout rapprochement. C’est le cas de deux volontés citoyennes qui s’affrontent et qui montent dans l’opinion des français: celle du FdG qui veut instaurer une démocratie citoyenne via une constituante et celle du FN qui veut nous redonner les outils de notre souveraineté nationale. Deux positions que l’on pourrait penser opposées alors qu’elles sont complémentaires, on ne fera pas une démocratie citoyenne sans souveraineté nationale.

L’exemple de l’Islande.

Islande un pays magnifique de glace et de feu.

L’Islande a connu comme tous les pays européens la crise financière en 2008, et en 2009 avait le couteau sous la gorge par les banques anglo-hollandaises qui exigeaient le remboursement de leurs créances. Mais le peuple est descendu dans la rue pour renverser le gouvernement, pour refuser de payer les intérêts de la dette aux banques, pour mettre un gouvernement de gauche qui nationalisera les banques et pour instaurer une constituante citoyenne! Rien que ça! Et tout ça sous les gros yeux de l’Europe. L’Islande était au fond du trou aujourd’hui elle caracole en tête des pays européens à forte croissance. Elle a remboursé sa dette aux banques et a instauré la démocratie citoyenne via l’application du référendum comme le font les pays souverains dans le monde (Cf.Chavez au Venezuela autre diable pour l’oligarchie occidentale). Les citoyens ont changé la constitution, poursuivi leurs dirigeants complices en justice, arrêtés les banquiers coupables bref que du bonheur! Un véritable exemple à suivre et riche d’enseignements.

Le plus important qu’en est-il? L’Islande s’en est sorti grâce à sa souveraineté monétaire! Elle a fait exactement le contraire des préconisations européennes c’est-à-dire à laisser les banques faire faillite et dévaluer sa monnaie. Voilà donc la condition sine qua non du retour du contrôle citoyen sur la politique. Vous comprenez mieux pourquoi aucun parti hormis le FN et les souverainistes de droite ne le propose. Même JL Mélenchon, le révolutionnaire en carton, ne le propose surtout pas et n’en parle surtout pas! Demandez-lui ce qu’est la loi de 1973 et il vous dira qu’il ne sait pas…gros benêt qui prend les français pour des cons oui. Ce n’est donc pas en suivant l’Europe et en faisant croire qu’on pourra la changer qu’on arrivera à quelque chose! Aucun changement n’est possible si on accepte de se soumettre aux règles européennes dictées par le très atlantiste Barroso.

Une petite leçon d’histoire édifiante sur Barroso le chef de la toute puissante commission européenne:

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

Voilà ce que ne vous dirons jamais les gauchos. Ils ne s’en prendront jamais à l’Europe parce qu’ils se prétendent internationalistes avant tout c’est-à-dire atlantistes donc. Avant d’être français. Ils vivent en France, ils sont nés en France mais leur plus grand ennemi est la souveraineté du peuple français, surtout ne pas lui redonner les instruments de sa souveraineté nationale et les laisser entre les mains de Barroso&co…Allez comprendre quel jeu joue le FdG, l’allié de l’UMPSEE, si vous ne comprenez pas que c’est une alliance franc-maçonne qui poursuit le même but du mondialisme.

Allez lire aussi comment les altermondialistes d’Attac et la LCR vous expliquent la dette. Ils ne font aucunement référence à l’inique loi de 1973 qui est pourtant à l’origine de la dette! Hallucinant non?

Pourtant l’exemple islandais qu’ils s’empressent de mettre en avant, parce qu’il a réussi son assemblée constituante citoyenne, n’a pu réussir que grâce à sa souveraineté nationale et non pas parce qu’il était immergé dans l’UE comme nous. Vous saisissez à quel point retrouver notre souveraineté nationale est primordiale si l’on veut avoir une chance d’instaurer une VRAIE démocratie citoyenne? Ce que le FN ne propose pas lui je vous l’accorde même si elle parle de référendum d’initiative populaire. Il faudra aller plus loin c’est une certitude si on veut défendre nos intérêts d’abord! C’est là toute la difficulté du choix politique qui ne sera pas parfait car l’oligarchie politique se méfie de la souveraineté populaire via la démocratie citoyenne.

Quelle voie pour une démocratie citoyenne?

Comment faire que le peuple ait un moyen de contrôle sur le haut de la pyramide?

 

Si il faut s’en remettre aux politiques comme on l’a vu plus haut on peut attendre longtemps. Les uns et les autres tournent autour du pot mais sans jamais y mettre les mains dedans. Or la démocratie citoyenne, on le voit bien aujourd’hui, ne peut être que notre horizon pour une société humaine meilleure, gérée en concertation avec toutes et tous, appliquant l’intérêt général au dépend des intérêts particuliers, créant des solidarités indispensables et, surtout, restant maître en dernier ressort des décisions politiques engageant la société toute entière via le référendum. C’est le minimum qu’on est en droit d’attendre de 2012.

Il y a beaucoup de mouvements citoyens qui émergent sur le net ici et là mais qui au lieu de chercher des pistes communes font leur petite tambouille dans leur coin, en cherchant à récolter des adhérents, des fonds pour pouvoir présenter leurs candidats aux élections législatives. C’est déjà pas mal mais cet ordre dispersé empêche d’avoir une visibilité plus grande sur une alternative citoyenne. Pourtant tous ces mouvements ont un intérêt à être suivi et encouragé.
C’est pourquoi j’adhère à la vision d’EVA pour participer à un mouvement citoyen, et son blog est une mine de renseignements importante regroupant les mouvances diverses engagées dans la révolution citoyenne d’une façon ou d’une autre.

Mais concrètement on fait quoi? Ne pourrait-on pas envisager des assises nationales d’une révolution citoyenne qui ne soit pas polluée par les gauchistes qui refusent toute tentative de souveraineté nationale comme c’est le cas avec le mouvement des indignés? La gauche ne doit pas avoir le monopole de l’indignation citoyenne, ce n’est pas la victoire d’un camp contre l’autre qui est en jeu, c’est la victoire du peuple de France dans son entier. Et une fois que nous aurons réussi à instaurer une véritable révolution citoyenne nous pourrons alors tenter d’exporter ce modèle au monde. Voilà ce qui explique pourquoi le FN est tant diabolisé par les trotsko-gauchos internationalistes faisant ainsi le jeu de l’ordre mondial libéralo-fasciste:

Vous remarquerez que le FdG ne dérange personne et que le grand patronat et les banquiers ne le vouent pas aux gémonies tant il est inoffensif pour eux. Limiter les salaires? Au-dessus de 300 000 euros je prends tout? Ce n’est pas de la pure démagogie populiste ça? A vous de juger bien sûr.

Donc, pour conclure, je dirai que la souveraineté nationale est la base pour accéder à une démocratie citoyenne. Et ce n’est pas en le niant qu’on fera avancer les choses. Il faut avoir les moyens, comme l’Islande, d’assumer une politique, démocratique et efficace. Mais ce n’est pas l’alpha et l’omega. La souveraineté nationale doit servir à instaurer une vraie démocratie citoyenne. C’est là l’objectif ultime de ce temps. Alors cela passera-t-il par un vote aux élections de 2012? Par une abstention massive? A vous de voir. Moi en l’état des choses je me dis que le vote FN est pour l’instant la base pour une future conquête citoyenne. Je ne crois pas qu’une fois élu il instaurera une dictature fasciste. Marrant comme ça me rappelle ce que disait la droite avant l’élection de Mitterrand en 1981 et  » les chars de Moscou à Paris ». Voyez comment on essaye de vous manipuler par la peur et la propagande.

Tout comme je ne crois pas que le FN soit un parti raciste dans son ensemble. Il défend le peuple français d’abord et moi ça me va. Cela me semble même normal que dans notre pays on défende le peuple français d’abord et que l’on réfléchisse ensuite à comment accueillir au mieux les étrangers. Ce n’est pas en continuant une politique d’empilement de sans-papiers dans des ghettos de banlieue que notre société ira mieux. Bien au contraire elle ira plus mal et cela servira à ceux qui voudront continuer de soumettre le peuple français aux lois d’airain de l’ultralibéralisme débridé cher à l’empire anglo-saxon sioniste qui nous dirige.

Alors vive la France libre! Vive le CNR! Vive la révolution citoyenne!

Alain Soral vous explique clairement pourquoi le nationalisme est un outil indispensable de résistance au mondialisme ultralibéral. Pas un nationalisme agressif et belliqueux mais un nationalisme de souveraineté populaire fier et indépendant des lobbys mondialistes:

 

 

L’Europe montre enfin son vrai visage: la dictature.

Voici ce qui a été voté.

L’accord Sarkozy-Merkel d’hier soir ne laisse plus la place au doute, l’Europe s’oriente vers une dictature technocratique et policière. On savait que l’idée de cette construction européenne était d’instaurer un gouvernement européen déconnecté des peuples et bien il a réussi par la grâce de cette crise financière. Il est à noter que cet accord important ne serait pas valider par des référendums populaires bien entendu, trop dangereux! Et il existe encore des naïfs pour nous parler de démocratie européenne…

Ce qui s’est passé c’est donc la main mise définitive des marchés sur les démocraties. Les peuples n’auront donc plus la maîtrise de leur budget qui sera décidé en amont par des technocrates qui n’auront qu’une seule idée en tête: rembourser la dette! L’accord précise que celle-ci ne devra pas dépasser plus de 0,5% du budget alors qu’on a déjà du mal avec 3%! Et 3% c’est quoi? Ca représente quoi? Est-ce indécent pour un état souverain d’engager des dépenses d’avenir? Construire des hôpitaux, des autoroutes, réaménager des villes, investir dans des universités etc coûte cher et engage l’avenir mais ce sont des choix INDISPENSABLES pour une société humaine qui avance, qui évolue et qui PREVOIT l’avenir. Ce ne sera donc plus possible par la grâce du couple infernal Sarkozy-Merkel.
De plus la dette on vous rabâche que c’est une escroquerie depuis un bon moment. La dette ce ne sont que des intérêts accumulés depuis qu’on a laissé les marchés la gérer pour nous, peuple souverain.

L’accord va déboucher donc sur la mise en place du MES (Mécanique Européen de Stabilité). Le MES qu’est-ce que c’est? C’est la mise en place d’un super gouvernement qui exigera que la collectivité européenne emprunte pour permettre à un état de rembourser sa dette avec des intérêts décents. C’est-à-dire que sans le MES l’état en difficulté financière emprunterait sur les marchés à des taux d’intérêts indécents. Le MES est donc la garantie donnée aux banques prêteuses ( généralement franco-allemandes comme c’est bizarre…) qu’elles seront remboursées quoi qu’il advienne pour un état. Et le MES aura le pouvoir de sanction automatique si un état refuse de participer au pot commun. Le MES va créer un super gouvernement européen au-dessus des états:

D’après ce traité, le Mécanisme européen de stabilité sera une organisation intergouvernementale selon le droit international public et siègera à Luxembourg. Elle sera ouverte à l’adhésion des autres membres et sera dirigé par un Conseil de Gouverneurs. Chaque État désignera un Gouverneur et le Conseil sera soit présidé par le Président de l’Eurogroupe, soit par un président élu séparément parmi les gouverneurs eux-mêmes

Pour lire la traduction française du MES: ICI

En fin de compte quelles seront les conséquences pour nous le peuple? Et bien nous n’aurons plus notre mot à dire sur notre budget et les orientations qu’il induit tout simplement. Ce sont des technocrates européens qui vont décider à notre place combien il faut investir dans l’éducation, dans la santé, dans la recherche etc sans dépasser notre plafond de dette, c’est-à-dire que le remboursement des intérêts de la dette deviendra prioritaire sur tout autre investissement public. Donc moins de services publics bien entendu, privatisation accrue etc…Nous remettons notre pays entre les mains des investisseurs spéculateurs qui vont avoir la possibilité de faire main basse sur tous nos bijoux de famille impunément comme les autoroutes et le rail dernièrement. En fait les marchés gagnent deux fois: d’abord ils sont maintenant certains que les états vont se saigner pour rembourser les intérêts des dettes souveraines, mais en plus le renflouement automatique va leur apporter de l’argent frais pour faire main basse sur toutes les richesses des pays. Bientôt un fond de pension US pour racheter la SNCF, la Poste, Edf-GDF en toute impunité. Et je m’excuse de mon anti-américanisme primaire mais je n’ai pas l’impression que ce sera un progrès pour les peuples.

Voilà dans 5 ans nous aurons la même société que les USA et l’on pourra fondre cette Europe américaine dans l’espace américain. Tout aura convergé vers l’ultralibéralisme forcené de la dictature des marchés ici et là-bas. Les américains sont très content de cet accord pour sauver l’euro et l’Angleterre a exonéré sa City de cette obligation de financement collectif tout en restant dans la zone européenne bien entendu. Le loup anglais mange à tous les râteliers mais ne donnera jamais son indépendance et sa souveraineté à une entité supérieure à la nation. Bizarre cette sensation vous ne trouvez pas? Cette sensation que nous sommes des cons et cocus en plus. Bah nous n’avons que ce que nous méritons peut-être, un peuple de veau est un peuple de veau…

Quand les marchés grimpent les peuples trinquent.

Les marchés jouent au casino avec votre argent! Elle est pas belle leur vie?

C’est une théorie économique toute simple basée sur le principe des vases communicants. Si vous voulez savoir à quelle sauce vous allez être mangés intéressez-vous à la courbe des marchés. Si les bourses reprennent du poil de la bête, débordent d’optimisme et repartent à la hausse (surtout avant un sommet international), alors la cause est toute trouvée: Plus de rigueur pour les peuples, cure d’austérité envisagée, sabrage dans les comptes publics et puis maintenant, fin du fin, mutualisation des dettes européennes par l’intermédiaire des euro-bonds. Bingo! Le FESF prévoit une fond d’approvisionnement de 700 milliards entièrement dédié au financement des banques en difficulté avant que celui-ci passe la main au MES (Mecanisme Européen de Stabilité) en 2013, qui consistera à tout simplement abandonner notre souveraineté politique à des technocrates bruxellois payés par les marchés! Plus besoin de participer au simulacre de démocratie gauche-droite puisqu’enfin on montrera clairement que de toutes façons tout est dirigé par Wall street via Bruxelles. Elle est pas belle la vie? euh pour les banksters bien sûr pas pour vous. Vous, vous allez en baver.

Voyez dans cette vidéo ce que pensent les spéculateurs de la crise et vous comprendrez que leur préoccupation n’est pas le chômage mais bien la rentabilité financière. Et en conclusion vous allez avoir la théorie de l’attaque contre l’euro par un pays mais ce pays ne serait pas celui que vous croyez! Non le pays qui attaquerait l’euro ne serait pas les USA pour protéger le dollar, pourtant les américains nous poussent à abandonner nos souverainetés politiques au profit des technocrates, ce serait la Chine! Ben voyons…Et pire encore, si si, cette analyste dit que cette attaque proviendrait du fait que l’Europe voulait se protéger d’une invasion de produits chinois…Ah bon? Quand? où? Je croyais que le protectionnisme était un mot tabou en Europe tout comme souveraineté populaire, socialisme, démocratie, référendum…

( cliquez sur le lien en-dessous de la vidéo pour la visualiser)

xmoas6_la-zone-euro-canardee-par-la-speculation_news

Bref on nous prend pour des cons. Alors si les marchés grimpent dites-vous que c’est parce qu’on est en train de vous dépouiller de vos derniers droits démocratiques et souverains au nom de l’Europe et de l’euro. C’est simple finalement non?

Allons enfants de la patrie!

L'aristocratie apatride dirige notre pays au service des banksters.

Aimer la France, son pays, sa culture, son histoire, son peuple n’est pas naturel dans cette société dominée par des élites mondialistes anti-nationalistes, anti-patriotiques et qui ne défendent comme seul intérêt que celui du capital apatride.
Voyez tout au long de l’histoire de la France depuis la révolution comment notre pays est devenu une succursale capitaliste de l’empire anglo-saxon vendu par son élite bancaire, industrielle et politique.

Voyez la création de la banque de France sous Napolélon et vous constaterez qu’elle reprend les mêmes termes que la banque privée d’Angleterre puis ensuite de la FED aux USA, et aujourd’hui de la BCE, qui ont pour objectif une totale indépendance du pouvoir politique. Depuis la création des banques les financiers ont eu pour seul objectif la liberté totale d’action mais!…La demande de garantie et le financement par l’état! Où comment gagner sur les deux tableaux:

Comprenez donc bien que la finance qui détient le pouvoir de l’argent n’a jamais travaillé pour le peuple français mais pour elle-même. Vous auriez pu penser que les investissements faits par cette banque, ses prêts, ont pour bénéfice l’enrichissement du peuple français? pas du tout bien au contraire. Les financiers, les grands commerçants et gros industriels, bref les gros capitalistes de notre société n’ont eu de cesse de garantir et d’augmenter leurs profits au détriment de la richesse collective produite par le peuple. En gros ils s’enrichissent de plus en plus sur notre dos. Regardez aujourd’hui combien ils vous demandent encore de vous sacrifier pour LES REMBOURSER! La crise de la dette est LEUR instrument de domination final qui doit leur permettre d’instaurer un gouvernement unique européen déconnecté du droit démocratique des peuples souverains. L’objectif de Sarkozy-Merkel est de nous dépouiller de notre souveraineté et de nous aligner sur le modèle allemand qui lui, sous la pression du parti qui se prétend socialiste, a fait sa mue ultra-capitaliste en sanctionnant les pauvres, en baissant les prestations sociales, en limitant les salaires tout en exonérant les plus riches d’impôts et en facilitant le recours aux crédits tout cela grâce à une zone euro entièrement conçue pour le mark! Car croyez bien que les allemands n’auraient jamais accepté une monnaie unique faible favorable aux économies italiennes, espagnoles, grecques ou portugaises par exemple. Vous comprenez maintenant ce qui se joue?

Vous hésitez parce que vous vous dites que l’Europe quand même c’est la paix et que c’est une bonne chose pour vos enfants. La paix pour qui? Pour les salariés? pour les modestes? pour celles et ceux qui traversent une mauvaise passe sociale? pour l’égalité de traitement devant la maladie? Vous ne voyez pas qu’ils ne pensent qu’à une chose avec leur union budgétaire: éradiquer toute idée de socialisme universel, de justice fiscale, de protection sociale pour tous. Leur ennemi c’est le modèle social à la français qui a trop bien fonctionné jusqu’à ce que le parti socialiste au pouvoir se décide à la détruire en autorisant le loup dans la bergerie de la construction européenne au-dessus de notre souveraineté nationale.
Le peuple français est-il vraiment pour le modernisme anglais ou américain? On ne lui demande pas son avis et lorsqu’on le fait, Cf le traité de Lisbonne, on s’empresse de le violer. La construction européenne est une construction qui se fait dans l’intérêt des banquiers et des lobbys  non dans celui des peuples. Elle se fait contre toute idée socialiste et collective et se doit donc de détruire toute idée de nation souveraine pour mieux prospérer. C’est ce que fait l’internationale socialiste et son drapeau rouge qui lutte contre toute idée nationale et qui au nom des droits de l’homme se veut défendre toutes les minorités de ce monde sauf le peuple français!

Pourquoi à votre avis les financiers apatrides ont financé Hitler? Pour détruire toute idée communiste qui était pourtant elle-même financée par les banquiers trotskistes new-yorkais. Le communisme qui est lui-même internationaliste, mondialiste et impérialiste a servi de caution pour financer le pire, la guerre froide et donc le complexe militaro-industriel autre grand gagnant de la domination des banquiers qui loin d’être pacifistes prônent partout la guerre pour défendre leurs intérêts comme en Libye dernièrement…
Ecoutez cette conférence de l’historienne Annie Lacroix-Riz sur la trahison de notre élite et le pourquoi de notre défaite, en à peine 5 jours!, contre le soi-disant ennemi allemand (cliquez sur le lien en-dessous de la vidéo)

xmb7m2_la-strategie-de-la-defaite_news

En fait toute l’histoire moderne de la finance aura donc été d’empêcher tout contrôle politique et national sur ses activités pour pouvoir continuer son enrichissement. Son ennemi qu’elle a elle-même fabriquée était le communisme qui était le socialisme porté à son excès. En diabolisant le communisme ils ont éradiqué dans la tête des gens toute idée socialiste qu’on s’est empressée d’amalgamer.
Et oui parce que le socialisme n’a rien à voir avec le communisme bien au contraire. Le socialisme c’est la reconnaissance de la souveraineté populaire, c’est la démocratie contrôlée par les citoyens et non l’acceptation de la domination d’une oligarchie sur le peuple. Le socialisme c’est défendre l’intérêt de son peuple d’abord n’en déplaise aux pisse-froids mondialistes, car c’est en défendant notre souveraineté nationale que nous pourrons donner aux autres pays l’idée, et la force, de défendre la leur! Le socialisme ce n’est pas un impérialisme c’est permettre à chaque individu quelle que soit sa situation sociale, ethnique, de vivre dignement par l’entremise de la solidarité collective. Qui peut vivre l’un sans les autres? Qui peut se passer de la solidarité collective si ce n’est les riches, les puissants? Vous comprenez bien alors que nous sommes en phase terminale d’une guerre commencée depuis deux siècles, depuis 1789, contre l’idée socialiste, contre un modèle social de services publics, contre la solidarité et la générosité collective pour au contraire magnifier la lumière de la liberté individuelle, égoïste. Cette guerre nous sommes sur le point de la perdre par l’intermédiaire de nos élites qui nous vendent à l’Europe puis à l’empire US. Est-ce vraiment la fin ou y aura-t-il un sursaut de fierté nationale et populaire? Je veux encore y croire. Allons enfants de la patrie!!!Pour la LIBERTE, l’EGALITE, la FRATERNITE!

 

2012: Le mondialisme ou la révolte des nations.

L'élection de Ron Paul serait un coup de tonnerre anti-mondialiste.

2012 marquera électoralement une année importante, ce sera l’année de l’élection présidentielle aux USA, en France, en Russie. Trois pays importants et majeurs dans le monde. Les USA et la France d’un côté pour défendre l’empire anglo-saxon sioniste et la Russie pour constituer un empire eurasiatique avec la Chine comme allié. Cela s’accomplira si les dirigeants élus à la tête de ces pays sont issus de la mouvance impérialiste mondialiste. En Russie l’élection de Poutine à nouveau marquera la renaissance de l’empire russe et sa radicalisation vis-à-vis de l’empire anglo-saxon-talmudiste dont les USA et la France sont les principaux représentants. Pourtant rien ne dit que le mondialisme va gagner dans ces deux pays et notamment aux USA où Ron Paul est en train de se constituer un socle électoral conséquent lui permettant bientôt de jouer dans la cour des grands et prétendre à l’investiture républicaine même si pour cela il doit encore se faire discret pour ne pas attirer à lui les fourches caudines du système. Il sait, et nous savons avec lui, que le système se défendra jusqu’au bout et n’acceptera pas facilement à la tête des USA un homme politique qui remet en cause aussi ouvertement le pouvoir de la Fed reserv. Il est en tout cas dans la course et c’est déjà une grosse surprise.

En France nous avons des candidats mondialistes contre la seule Marine Le Pen qui prétend incarner le sursaut national, la souveraineté populaire. Elle serait encore plus crédible si elle n’était pas sioniste malheureusement…Mais c’est la seule qui porte un projet économique à la Ron Paul c’est-à-dire de séparation entre le pouvoir financier et le pouvoir politique en sortant des institutions internationales, supra-nationales, construites justement pour enlever le droit aux peuples d’exercer leur souveraineté. Nos démocraties occidentales s’orientent franchement vers une technocratie autocratique qui n’aura plus rien de « populaire » ni de démocratique si elle voit le jour.
Il faut lire le discours de J.Delors, ICI, pour bien comprendre que la gauche européiste entend limiter la souveraineté populaire en détruisant la souveraineté nationale des nations. Delors dit clairement:

Aujourd’hui, Angela Merkel a repris l’offensive sur le futur de l’Europe, et sent bien qu’il faut une réforme des traités pour faire passer de nouveaux transferts de souveraineté, et les faire accepter par la cour de Karlsruhe.

Le projet est clair pour le candidat mondialiste de gauche comme de droite si par malheur celui-ci gagnait en 2012. Il faudra tout faire pour l’en empêcher c’est certain et donc pour cela voter FN si il le faut pour au pire faire exploser en plein vol ce système politique oligarchique déconnecté des préoccupations des peuples. C’est l’enjeu majeur de 2012 et finalement tout n’est peut-être pas encore perdu.