Mélenchon refait le coup de 1789 aux français!

Pourquoi changer une formule qui gagne? C’est ce que doivent se dire les « lumières » philosophiques qui ont instrumentalisé la révolution de 1789 et qui entendent refaire le coup en ce jour de 2012. Le pire est que ça peut marcher tant le peuple est exaspéré de la situation politico-économique qu’il vit présentement. Frère Jean-Luc et ses compagnons ont magnifiquement préparé leur coup il faut le dire, mais il faudrait quand même que le peuple français comprenne ce qui  se joue devant ses yeux.

La prise de la Bastille = souveraineté populaire?

Le peuple de gauche fête joyeusement la mise à mort de la souveraineté du peuple de France!

La révolution de 1789, initiée par les lumières de la franc-maçonnerie, devrait contribuer à ouvrir les yeux de nos concitoyens aveuglés par cette lumière satanique, ou devrais-je dire Luciférienne. Car cette lumière n’est pas celle de la libération des peuples mais bien celle de la continuation de son oppression par d’autres formes. Nous sommes passés de l’ancien régime monarchiste au nouveau régime parlementariste dite de la démocratie républicaine. Deux régimes qui ont pour fonction de nier la souveraineté du peuple. L’un par sa tradition aristocratique liée au sang bleu, l’autre par le suffrage universel direct bizarrement! Vous avez voté? Et bien maintenant fermez-là on s’occupe de tout! Voilà le message clair envoyé par la république au peuple.

Lire: Mélenchon: Mettez à la mode la couleur rouge!  Vous avez déjà tout compris du projet…

On peut donc dire que la prise de la Bastille, symbole de l’oppression royale mais vide, n’est qu’une mise en scène destiné à soulever le peuple contre le pouvoir soi-disant despotique pour établir l’autre forme de domination: la démocratie républicaine.

Lire: La démocratie républicaine contre la souveraineté du peuple.

C’est une pièce de théâtre à destination du peuple montrant que celui-ci peut prendre son destin en mains et faire la révolution mais à une seule condition! Celle de construire une VI ème république et pas une autre. Tous ceux qui parlent de souveraineté nationale sont écartés sans ménagement sous l’appellation de fasciste. La gauche n’aime pas les souverainistes qu’on se le dise.

Qu’est-ce que la VI ème république?

La prise de la Bastille se fait sous le drapeau rouge du communisme internationaliste donc bien contre la souveraineté du peuple français.

Il faut chercher dans le programme du FdG, l’Humain d’abord, le projet de la VI ème république. C’est court. Il consiste à appeler à une constituante susceptible de contenter le peuple qui va élire ainsi une république parlementariste dont l’objectif essentiel est de combattre le présidentialisme qui, pour les gauchos, est le symbole du fascisme autocratique. Bien. Mais la souveraineté du peuple dans cela? Elle est complétement occultée puisque ce seront les représentants élus qui seront chargés de décider pour la nation. Encore plus qu’aujourd’hui! Leur pouvoir sera magnifié en sachant que cette caste est la plus sensible aux causes communautaires, séparatistes en tout genre, et immigrées puisqu’il faudra de tout pour recueillir la majorité des voix. C’est donc la continuation en pire de la république avec en exégèse l’état fédéral européen. Rien ne se fera sans l’Europe.

Pourtant la vision présidentialiste imposée par De Gaulle avait un but bien précis: la rencontre d’une personne et du peuple basé sur un projet clair. Ca avait au moins l’intention de ne pas tromper le peuple français. La personnalité qu’il allait élire suivrait une ligne politique clairement établie. Et si on a pu constater comment Sarkozy a pu contourner ce contrat moral passé avec le peuple, il s’agirait donc plus de renforcer les pouvoirs de contrôles a-posteriori par le peuple, via la démocratie participative citoyenne, pour rendre le présidentialisme encore plus efficace que de le supprimer purement et simplement. On empêcherait ainsi les candidats de mentir ouvertement et de tromper le peuple ce qui aurait pour objet immédiat de rejeter à 90% les propositions du FdG qui sont inapplicables dans une vision fédéraliste, donc supra-nationale, de l’Europe. Se contenter de dire on changera d’Europe ne suffit plus à faire croire au changement. Il faudrait plutôt pour cela redonner au peuple les instruments de sa souveraineté, et donc pour le peuple français revendiquer la souveraineté nationale. CQFD

Conclusion: Mélenchon préempte la révolution citoyenne au profit de l’internationale mondialiste.

La révolution mélenchonnesque plaît assez finalement au systéme parce qu’elle ne mange pas de pain. Elle a le mérite absolu de repousser encore plus loin dans les limbes la question de la souveraineté du peuple. Il ne remet rien en cause qui serait susceptible  pour le coup de remettre tout en cause! La souveraineté aux frontières, la souveraineté financière, sont niées et sont remises entre les mains d’un parlement national affidé au parlement européen. Celui-ci aura beau jeu de suivre leurs directives. La révolution mélenchonnesque c’est encore plus d’Europe, donc encore plus de soumission aux intérêts étrangers, sous couvert de vouloir voir émerger une autre Europe. Mais celle-ci ne pourra voir le jour si nous restons sous le joug de ceux qui nous contrôlent! Cela me semble être du simple bon sens. Il nous faut donc casser le moule de cette Europe fédéraliste, internationaliste et soumis à l’empire americano-sioniste, pour ensuite construire des partenariats gagnants-gagnants basés sur la coopération comme le propose Marine Le Pen.

Lire: Marine Le Pen , Europe et euro: la vérité contre tous!

C’est une vision de rupture totale avec le système global plutôt que d’essayer de le changer de l’intérieur en se privant de toutes les armes susceptibles de lui faire mal! C’est la stratégie chère aux francs-maçons qui ont évincé la caste aristocratique pour la remplacer par le pouvoir des bourgeois, des lobbys financiers et communautaristes, qui se perpétue à travers les âges.

Note: Les pays qui s’en sortent le mieux aujourd’hui sont les pays qui appliquent une vraie vision nationale contre le pouvoir mondialiste et européiste. Exemple de l’Islande qui a su résister à la pression internationale grâce à la SOUVERAINETÉ DE SON PEUPLE!

Note: Vidéo du LLP sur l’intervention de Mélenchon face à Pierre Carles qui fait semblant de ne pas connaître le dîner du Siècle et Bilderberg! Lui le franc-maçon? Lol.