La vie prise au piège.

Au commencement était la vie. Chose magnifique qui ne demandait qu’à croître et croître encore pour coloniser toute la surface de la planète. Les espèces disparaissaient naturellement suite à des événements planétaires et étaient remplacées par d’autres mieux adaptées aux nouvelles conditions environnementales. Ainsi s’est perpétué à travers les âges le cycle de la vie. Puis est arrivé l’être humain porteur en lui du péché originel qui est la peur de l’inconnu(e)…

Ce futur n'est pas une fatalité.
Ce futur de la race blanche n’est pas une fatalité. Je précise parce que l’homme noir lui ce serait exactement l’inverse.

La planète Terre est un environnement naturel complexe qui permet à toutes ses espèces vivantes présentes de suivre un développement imbriqué dans le développement global de ce qu’on appelle la vie. Chaque espèce vivante est un rouage essentiel du grand rouage global. Tout s’imbriquait parfaitement jusqu’à l’arrivée d’une espèce doué d’une capacité de développement supérieur à toutes les autres espèces: la raison. Cette capacité intellectuelle est tellement intrinsèque à l’être humain que nous venons à croire que nous ne sommes pas enfantés par la Nature mais bien des créatures extra-terrestres importées des étoiles. Pourquoi pas cela expliquerait bien des choses et rien n’est tranché encore dans nos origines mais j’exclue cette hypothèse du présent billet par soucis de simplification…

L'angoisse existentielle liée à la peur de l'inconnu(e)
L’angoisse existentielle liée à la peur de l’inconnu(e)

L’être humain est affublé d’une tare originelle qui le poussera à modifier constamment son environnement pour mieux le contrôler en le modelant à sa façon: c’est la peur de l’inconnu(e). Cette peur de l’inconnu(e) va conditionner tout le développement futur de l’humanité puisque celui-ci se fera dans la douleur, dans la brutalité et la violence souvent. Les guerres de conquêtes pour la possession du savoir permettant un développement mieux et plus sécurisé n’ont jamais pris fin. Elles ont été claniques, tribales, civilisationnelles.
Ces guerres de conquête n’ont pas empêché l’humain de prospérer sur la planète et donc de la coloniser quasiment entièrement aujourd’hui. Il nous reste encore les grands fonds marins à vulgariser. Ces guerres de conquête ont amené à la création d’empire dominant un nombre toujours plus grands de peuplades et visant à les uniformiser dans un même mode de vie. Des empires qui ont cumulés la puissance matérielle et la puissance spirituelle puisque les religions ont accompagnées le développement de la vie moderne. C’est le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

Dans chaque empire il y a un pouvoir supérieur et un pouvoir occulte. La vie humaine est une pyramide d’où le pouvoir définitif siège au sommet et définit le sens que l’on donne à la vie. Le vrai pouvoir est occulte pour ne jamais donner prise à une quelconque réalité pouvant engendrer une révolte. C’est précisément le piège dans lequel est enfermé notre mode de vie et donc notre vie tout court.

Au sommet de la pyramide humaine quels intérêts ont-ils? Celui de faire notre bonheur et de nous rendre la vie meilleure ou bien celui de prospérer sur nos cadavres? Lorsque l’on regarde la réalité sur la qualité environnementale de notre monde aujourd’hui on ne peut que s’effarer devant tant de faussetés et de non-sens. Comme-ci nous étions conditionnés à vivre dans un environnement qui n’est pas naturellement le nôtre sans que cela nous choque. C’est le cas. Depuis l’ère industrielle et l’avènement du capitalisme la notion de profit a fait son entrée comme notion essentielle de développement de notre mode de vie. Tout développement doit amener un profit. Mais pas un profit à l’ensemble de l’humanité, un profit à ceux qui possèdent le capital. Ce sont donc eux qui impulsent notre mode de vie actuelle car ce sont eux qui possèdent les moyens matériels et financiers de le faire tout simplement.

Si on comprend cela alors on comprend que notre société humaine est organisée non suivant la loi naturelle de développement de la vie sous toutes ses formes mais sous la volonté intrinsèque d’une infime minorité d’entre nous cherchant à faire toujours plus de profits. Peu importe qu’au final cela détruise des pans entiers nécessaires à la vie naturelle, puisqu’ayant assez de moyens pour se rapprocher de l’idée d’un Dieu créateur ils peuvent se permettre de remplacer la vie naturelle par la vie chimique, biochimique. Ils s’acharnent à substituer au cycle naturel de la vie le cycle technologique biochimique dont ils contrôleront les ressources et les codes de A à Z. C’est ce pouvoir sur nos vies naturelles qui se dévoile devant nos yeux aujourd’hui et qui montre toute l’horreur de son emprise.

Lire: Le massacre a déjà commencé.

Il est là le grand schisme mental dans nos esprits pervertis par la propagande de ceux qui en ont les moyens. On nous pousse toujours plus vers le tout technologique, vers le remplacement chimique de la Nature, sans se soucier plus que cela des conséquences directes sur nos vies, sur notre vie.

On commence seulement à accepter de comprendre que les cancers que nous développons aujourd’hui ne sortent pas de la cuisse à Jupiter mais bien de notre mode de vie. Et le pire est que ces conditions d’existence se dégradent toujours plus vites (Lien).

kokopelliLa destruction de la vie naturelle est-elle donc inévitable? Si on laisse le pouvoir aux représentants des capitalistes oui! Si l’on croit qu’un gouvernement a mandat de faire le bonheur de son peuple alors on n’a rien compris à notre réalité. Un gouvernement qu’il soit local ou planétaire dépend de ceux qui le financent. Mais il est vrai que plus un gouvernement est petit, isolé de la mondialisation destructrice, plus il est possible de voir naître des initiatives citoyennes apportant une autre vision que la destructrice dans laquelle ils nous ont pris au piège.

C’est le cas de cette petite commune du Gard dont on a tiré un film « Nos enfants nous accuseront« . A voir la bande-annonce:

Et le film en entier:

Des initiatives citoyennes à soutenir parce qu’elles nous ouvrent les yeux sur un autre monde. Un monde dans lequel le cycle global naturel de la vie est respecté tout simplement.

Le blog « Nos enfants nous accuseront »: ICI

L’association Kokopelli: ICI

Entre autres bien sûr. Il existe de nombreux exemples de par le monde montrant des humains décidant de se prendre ne charge eux-mêmes en échappant à la logique marchande de l’homo consumeris.

Il nous faut accepter de regarder la diversité de ce monde dans les yeux et c’est ce que nous propose de faire ce film-documentaire Samsara. Un film documentaire sans concessions sur la réalité de la vie sur la planète, de la beauté des décors, des paysages, à la réalité de la vie des hommes, riches et pauvres, les perdants et les gagnants de la logique marchande, celle des animaux aussi. Cela sans intermédiaire autre qu’une musique savamment distillée. C’est beau et c’est à regarder:

En play-list 3 vidéos durée totale 1h45: ICI

En fait nous nous rendons bien compte consciemment et inconsciemment que la direction d’évolution de l’humanité dans laquelle on veut nous mener ne fera pas le bonheur de l’humanité toute entière et de l’ensemble de la vie. Bien au contraire. Tout est fait pour nous prendre au piège de l’inéluctabilité et de l’infaillibilité de ce développement alors qu’il n’en est rien! Il appartient à nous de modifier son cours. Pour cela quoi de plus efficace que de le vider de sa substance? Ce fleuve qui doit nous mener aux portes de l’enfer contre notre propre gré peut se tarir par la multiplicité des rivières qui s’en éloigneront et finiront ainsi par l’assécher définitivement. Oui un autre développement de vie est possible et oui il viendra de nous-mêmes et de notre propre volonté.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé: ICI

Note: Quelques réflexions pleines de bon sens d’un professeur prix Nobel de médecine en 2008 et à l’origine de la découverte du Sida en 1983, Le professeur Luc Montagnier, qui nous dit que la meilleure façon de combattre ce virus est de d’accroître la qualité de l’environnement naturel: manger sainement, respecter l’hygiène et non de multiplier les vaccins et autres médicaments.

Des considérations simples qui peuvent choquer des esprits formatés à l’ingestion intempestive de médicaments et de vaccins pour se soigner. Oui on peut penser qu’un monde plus sain, se rapprochant des lois de la Nature, permettra un meilleur développement de la vie et donc améliorera nos conditions de vie, notre mode de vie, la vie tout simplement.

Publicités