Sommes-nous vraiment une société de progrès?

Il est bon parfois de s’asseoir tranquillement pour réfléchir deux minutes, pas beaucoup plus, sur la société dans laquelle nous vivons et si elle correspond au progrès dans lequel nous aimerions la voir baigner. A travers quelques exemples concrets on peut se faire une opinion assez précise de la direction dans laquelle un gouvernement veut faire aller son peuple.

Le progrès n’est-ce pas plus de démocratie?

Donner le pouvoir à des représentants est-ce la démocratie réelle?
Donner le pouvoir à des représentants est-ce la démocratie réelle?

Est-ce que nous pourrions penser légitimement que le progrès devrait nous faire aller vers plus de démocratie? Vers une démocratie plus participative, plus directe, dans laquelle les citoyens sont appelés de plus en plus souvent à exprimer leur avis. Cela passerait par exemple par l’utilisation toujours plus fréquente du référendum. Est-ce le cas aujourd’hui? A cette question je crois que l’on peut répondre franchement NON.

Le dernier référendum d’importance en France a montré que le peuple était capable de réfléchir en dehors de la propagande gouvernementale exercée alors par la coalition des deux puissants partis (qui en vérité ne font qu’un), l’UMPS, pour décider par lui-même ce qu’il pense être bon pour lui. Ce référendum était sur la poursuite ou non de cette construction européenne toujours plus libérale. Le peuple avait légitimement dit NON par référendum, le gouvernement via le parlement dira OUI deux années plus tard. 2005 est donc la date marquant la fracture nette entre le peuple et ses représentants. Depuis le référendum n’est plus de mise et est même carrément mis au rebut de notre société. Souvenons-nous de l’épisode grotesque où Papandréou en Grèce s’est fait mettre dehors par la coalition européenne au moment même où il envisageait de consulter son peuple.

Pourtant les français sont majoritairement pour son utilisation surtout lorsqu’il s’agit de leur imposer des codes sociétaux, des dogmes idéologiques, au nom du progrès (Lien). Le pire étant, pour moi personnellement, que la ministre qui s’oppose le plus férocement au référendum est l’ex-lieutenant de Ségolène Royal, Dominique Bertinotti, qui prônait la démocratie participative! (Lien). Cela n’empêche pas cette ministre (de progrès ?) militer pour le fond social juif unifié sur son blog (Lien)…

La reconnaissance de la pédophilie est-elle un progrès pour la société?

Abaisser toujours plus la majorité sexuelle est-ce un progrès?
Abaisser toujours plus la majorité sexuelle est-ce un progrès?

En 1977 en tout cas des signataires zélés défendaient le droit au progrès sexuel et à la diversité sexuelle de pouvoir s’exprimer légalement (Lien). Je vous conseille vivement d’aller voir les signataires de cette lettre et de faire la comparaison avec les personnalités qui sont mises en avant aujourd’hui au nom du progrès! Tenez vous y retrouverez entre autre le grand poète communiste Louis Aragon sur lequel l’Humanité n’en finit pas de nous faire pleurer (Lien), Jack Lang, JP Sartre, Olivier Revault d’Allones ou Philippe Sollers. N’est-ce pas encore les mêmes qui représentent aujourd’hui l’intelligence en notre nom à tous? Ne sont-ce pas eux qui sont consultés à tout bout de champ pour exprimer leur vision du « progrès » face à la réaction du peuple? Cette élite intellectuelle doit-elle nous imposer sa vision du progrès? C’est ce qu’elle fait en tout cas.

Voir la majorité sexuelle en Europe, continent de progrès s’il en est paraît-il, commencer à 13 ans pour l’Espagne (pays très avancée sur le mariage gay par ailleurs), à 14 ans en Allemagne, à 15 ans en France… (Lien), est-ce un progrès? Ou plutôt veut-on légaliser toujours plus la pédophilie puisque la majorité sexuelle d’un enfant ne correspond pas à sa majorité pénale (généralement 18 ans) montrant ainsi que la société reconnaît qu’à cet âge on n’est pas forcément conscient des choses et surtout qu’on n’est pas responsable!

Le féminisme est-il un progrès pour la société?

Le féminisme c'est ça pour vous?
Le féminisme c’est ça pour vous?

Le féminisme dérive de plus en plus vers la reconnaissance du droit pour les femmes à être des putes et à vivre comme des putes. Certes la liberté sexuelle est un droit pour tous (mais dans le respect de la légalité naturelle c’est-à-dire entre adultes consentants) mais est-là la priorité des femmes?
Il me semble que dans la nature l’être humain est scindé en deux: une entité masculine et une entité féminine. C’est génétique et rejoint en cela le monde animal. Il me semble (mais je peux me tromper) que l’entité féminine est vouée à « donner la vie », à enfanter pour l’être humain. Il me semble même que c’est sa « fonction » première non? Loin de moi de vouloir réduire la femme à un ventre mais j’essaye de cerner la priorité. Il me semble même que pour qu’une société humaine assure son renouvellement générationnel il faut que le couple homme-femme (oui parce que la procréation se fait naturellement entre un homme et une femme j’y reviendrai) fasse trois enfants. Il me semblerait donc normal sachant tout cela que la société humaine de progrès mette tout en œuvre pour assurer à la femme les conditions les plus sécurisées pour procréer. Est-ce le cas? Promouvoir sans cesse son émancipation de l’homme, son autonomie, l’explosion de la cellule familiale, la dégénérescence de l’union par le mariage, etc…et réduire la femme a un objet sexuel au nom du féminisme revendiqué est-ce véritablement un progrès pour l’humanité ou bien la reconnaissance de sa déchéance?

Le mariage gay et son corolaire l’adoption infantile est-il un progrès?

Et un homme avec un petit garçon?
Et un homme avec un petit garçon?

L’homosexualité existe c’est un fait contre lequel il ne sert à rien de lutter. Le progrès aura été de l’accepter. La société humaine aura mis le temps mais y sera plus ou moins bien parvenue aujourd’hui. Mais cette reconnaissance doit-elle s’accompagner de la revendication des mêmes droits qu’un couple naturel homme-femme voué, lui, à procréer? Une société de progrès doit-elle favoriser la déviance naturelle des choses ou bien au contraire favoriser la bonne marche naturelle des choses?

Regardez cette petite vidéo édifiante sur la façon dont la procréation est enseigné à l’école:

Pourquoi le mariage gay est-il si important pour une petite élite homosexuelle d’autant que la majorité des homosexuels n’en veulent pas? Parce que l’adoption n’est prévue que pour un couple marié. Tout simplement. Est-ce un progrès de savoir qu’un enfant va grandir dans un environnement avec deux papas et deux mamans, ou bien avec deux transsexuels? Un progrès pour qui? Pour l’enfant ou bien pour l’adulte déviant sexuellement? Dans une société lorsqu’au sein du gouvernement le ministre de la culture peut sereinement dire qu’il passe ses loisirs en Thaïlande pour y faire son tourisme sexuel sans que cela ne débouche sur une condamnation morale est-ce un progrès?

En fait il me semble que la révolution des mœurs de 1968 organisée par le pédophile Cohn-bendit, ne s’est pas arrêtée et qu’elle n’a pas de limite morale. Quel est le but recherché par cette petite élite intellectuelle, souvent juive, qui entend nous donner des leçons de progrès social et sociétal?

On pourrait même sortir du secteur sociétal et passer dans celui de l’économie.

Le droit du travail est-il un progrès?

Le progrès s'attaque aux droit des travailleurs. Un progrès?
Le progrès s’attaque aux droit des travailleurs. Un progrès?

On se rend bien compte si l’on suit l’inclinaison naturelle que l’humanité devrait s’émanciper peu à peu du travail pour vivre. Cet axiome est d’ailleurs déjà un esclavage si l’on veut. De quel droit naturel est-il dit que nous devrions travailler pour vivre et pour manger? En tout cas si l’on ne peut pas faire autrement aujourd’hui puisque l’argent est le nerf de la guerre sociale alors nos conditions de travail devraient au moins s’améliorer. On devrait travailler moins pour gagner plus et moins longtemps pour profiter plus de la vie (famille, loisirs, voyage, enrichissement personnel, lien social, lien inter-générationnel, spiritualité…). La retraite n’est pas une période d’oisiveté bien au contraire et elle pourrait être porteuse de solidification du lien social entre les âges. Or qu’en est-il aujourd’hui? On nous demande de travailler plus pour gagner moins et de le faire plus longtemps tout en diminuant nos retraites! Est-ce cela le progrès pour l’humanité moderne?

Oui mais on nous dit qu’il y a la crise, et bien justement! Notre société crée des millions de chômeurs n’est-ce pas plutôt l’heure de favoriser le temps de travail partagé tout en assurant à chacun de vivre dignement par la garanti d’un revenu universel (Lien)? Ne serait-ce pas là un vrai progrès pour l’ensemble de la société permettant à tout un chacun de vivre dignement tout en ayant conscience d’être utile à la société?

Le capitalisme libéral est-il un progrès?

Attali incarne-t-il un capitalisme de progrès?
Attali incarne-t-il un capitalisme de progrès?

La privatisation de tout est-il un progrès? Au nom du modernisme on nous demande de renoncer aux droits collectifs pourtant constituant une société humaine de progrès du moins il me semble. Ainsi donner à chacun le droit de se loger, de se chauffer, de manger dignement est un vrai progrès. La privatisation va à l’encontre de ce principe et oblige chacun à avoir les moyens de le faire. C’est donc instituer la loi de la jungle, la loi du plus riche. Est-ce un progrès pour une société humaine moderne? Ne devrions-nous pas être débarrassé des soucis matériels de base pour nous consacrer à de plus hautes œuvres? N’est-ce pas là un objectif d’une société humaine de progrès? Or il semble que tout soit fait pour nous empêcher d’atteindre un état matériel satisfaisant pour pouvoir s’émanciper intellectuellement et réfléchir sur la nature des choses. Des gens sont payés pour penser pour nous, il nous est donc interdit de vouloir y prétendre lorsque nous n’appartenons pas à la petite élite riche auto-suffisante.

Voyez ce qu’est le capitalisme libéral expliqué par Attali qui montre bien que le mécanisme d’enrichissement est celui d’achat/vente quel que soit la qualité du produit. C’est un mécanisme que contrôle parfaitement le juif comme il nous le dit lui-même, parce que cela est dans son esprit tout simplement non?

Le pouvoir qu’il soit économique, social, éducatif, religieux, sans contrepouvoir démocratique (donc venant directement du peuple ce que ne sont pas nos démocraties d’aujourd’hui) est-il un progrès pour notre société?

La laïcité est-elle un progrès pour l’humanité?

Le juif Peillon incarne-t-il la laïcité de progrès?
Le juif Peillon incarne-t-il la laïcité de progrès?

On pourrait se demander si une société sans Dieu est un progrès pour l’humanité. Si la non-reconnaissance officielle de la transcendance spirituelle est un progrès pour l’humanité.
On peut croire ou ne pas croire mais l’évolution humaine oblige à se conformer à des principes spirituels, ou des principes moraux, de base. Il me semble que notre évolution en tant qu’être humain devrait nous mener vers le meilleur, nous amener à ressortir ce que nous avons de meilleur au fond de nous non? Et donc de suivre des principes de base que l’on retrouve dans la religion catholique ou que l’on pioche simplement dans le bon sens populaire: Tu ne tueras point, tu ne voleras point, tu ne mentiras point, etc…Il me semble que notre vie doit nous amener à atteindre à cet état de sérénité et de sagesse qui nous assure le respect de notre entourage. Non?

Or que fait la laïcité concrètement? Elle s’acharne à détruire les fondations du catholicisme et, surtout, entend définir notre liberté à l’aune de son dogme (lien). pour cela elle interdit toute manifestation et toute réflexion qui ne va pas dans son sens. C’est ainsi qu’un gouvernement au nom de la laïcité interdit à l’enseignement catholique d’exprimer son opinion. N’est-ce pas outrepasser ses droits donnés par la société dans son ensemble que d’interdire à l’enseignement catholique d’être catholique? Ou bien de moquer le pape qui défend le sacrement du mariage? Surtout sachant que la laïcité loin d’être contre Dieu entend en fait imposer SON propre Dieu à tous! Car voyez-vous la laïcité a une religion bien définie et elle est juive (Lien). On peut donc se demander si le progrès pour la société française catholique est de suivre les enseignements de la judéo-maçonnerie…

A ce sujet je vous invite à écouter la nouvelle conférence magistrale de Pierre Hillard à Nice où il rentre, enfin, plus profondément dans ce qu’est le « cœur du nouvel ordre mondial » qui est comme chacun peut le voir aujourd’hui: juif. Ah non désolé cette conférence a été supprimée sur Dailymotion…Bizarre.

Merci à Chimicalangel pour avoir donné le lien de sa conférence à Nice sur le site libre d’Ubest1! (Lien)

Le progrès ne serait-ce pas la liberté d’expression? Peut-on parler de tout aujourd’hui librement? Oui on peut insulter Jésus, caricaturer Mohammed, dénoncer le lobby juif…ah non! Vous rentrez ici dans la zone interdite. L’holocauste, principe judaïque, doit être sacralisé pour que les Gentils viennent se prosterner au nom de la sainte shoah devant le peuple élu en lui remettant ni plus ni moins que son droit à vivre dignement entre ses mains. Est-ce un progrès pour l’humanité?

Voilà en tout cas quelques principes de progrès qui régissent notre société. Il y en a beaucoup d’autres et qui peuvent être démontrés aussi facilement. A nous de voir s’ils reflètent vraiment un progrès pour nous ou s’ils nous amènent toujours plus loin dans l’abjection. Ramener tout ce qui est sur Terre comme devant être une marchandise au nom d’une religion qui instruit que le paradis est sur Terre est que l’enrichissement est une reconnaissance de sa grandeur spirituelle, au détriment de la sacralisation du vivant et donc de sa reconnaissance à exister librement, est-ce un progrès spirituel pour notre société? Voilà une question fondamentale que nous devrions toutes et tous prendre le temps de nous poser.

Le gauchisme triomphant est-il donc un progrès pour notre société ou un idiot utile du système?

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Pour bien comprendre que cette « société de progrès » que l’on nous vend (c’est le mot avant de nous l’imposer par la force) ne vient pas de nulle part mais est bien un projet inhérent au judaïsme messianique. Cette étude de Pierre Hillard reprend les écrits du juif Mossadegh nous expliquant comment et pourquoi les juifs vont défendre systématiquement les droits des minorités contre les droits de la majorité:

Cette société de progrès que l’on nous impose est donc bien un projet juif pour nous imposer un monde nouveau, un nouvel ordre mondial, faisant des juifs le peuple intermédiaire, le prêtre, entre Dieu et les peuples Gentils. Pour les juifs la loi mosaïque, pour les goys le noachisme. Voilà le projet religieux du judaïsme messianique pour nos vies.

Publicités

(Vidéo) La France laïque sous la domination du communautarisme juif.

Voilà ce qu'est la république française...

Non seulement il y a le CRIF qui impose son dîner communautaire à tous les politiques pour bien leur rappeler tout ce qu’ils doivent à Israël, non seulement il y a la dissémination dans toutes la France d’institutions juives sous couvert d’antiracisme comme la LICRA et SOS racisme, non seulement la communauté juive impose le casher dans notre pays et se cache derrière le halal en instrumentalisant l’Islam, non seulement le communautarisme juif s’est constitué au niveau européen pour être le pendant du parlement démocratiquement élu (!), non seulement ils squattent nos médias pour nous parler de leur martyr à longueur de journée et nous inculquer leur modèle de pensée, non seulement les élèves doivent manger chaque jour de la shoah, non seulement ils interdisent de revisiter l’histoire de la seconde guerre mondiale à l’aune de faits nouveaux comme eux se le permettent pour revisiter celle de la France (référence à la polémique sur le plateau des Glières), non seulement ils tuent et massacrent dans le monde au nom d’Israël, non seulement leur talmud est un racisme assumé contre les non-juifs (c’est-à-dire les 99% de la planète), non seulement ils font des false flags à travers le monde pour déclencher des guerres (guerres mondiales, guerre des 6 jours, attentats multiples et 11 septembre), non seulement ils sont organisés en lobby politique finançant les gouvernants des pays occidentaux et dans le monde, non seulement ils contrôlent les banques mondiales, les compagnies pétrolières, le complexe militaro-industriel et j’en passe, non seulement ils ont la haine des peuples souverains et patriotes alors qu’eux l’assument, le revendiquent et l’expriment ouvertement dans nos pays et pour Israël, non seulement tout cela et bien d’autres encore, il leur faut le plaisir de voir l’ensemble des dirigeants de la classe politique venir courber la tête sous une kippa pour bien montrer que la république est sous leur domination communautaire.

Une France laïque, fière de ses valeurs, aurait inhumé les 7 cadavres dans un lieu unique sans référence à aucune église ou alors seulement à l’église catholique qui a construit notre pays. Une cérémonie solennelle à la cathédrale notre-dame  de Paris, par exemple, aurait permis à toute la France de se rassembler derrière les victimes, TOUTES les victimes. Là cela ressemble à de l’instrumentalisation communautariste honteux. Voilà ce qu’est la république au cas où vous auriez encore un doute.

A bas la république judéo-maçonnique, vive la Nation France et son peuple souverain!

Le grand rabbin de France, la voix de notre maître contre le FN.

La position exprimée par la grand rabbin de France contrevient à toutes les lois de notre pays laïc, c’est-à-dire insoumis au communautarisme religieux. On en est loin! Le FN qui fait pourtant tout pour se dédiaboliser vient de l’apprendre à ses dépends.

Le grand rabbin de France, la voix de notre maître.

Le communiqué laconique de Louis Alliot exprime la stupéfaction du FN devant les propos du grand rabbin de France:

Communiqué de Presse de Louis Aliot
Directeur opérationnel de la campagne de Marine Le Pen

Le Grand rabbin de France, en contravention avec le principe élémentaire de laïcité, vient une nouvelle fois d’insulter Marine LE PEN en disant qu’elle était une menace pour les valeurs de la France ( ?).
Au-delà de Marine LE PEN, il insulte aujourd’hui plus de 20 % de citoyens français qui s’apprêtent à voter pour Marine LE PEN et son programme politique respectueux des valeurs démocratiques et républicaines.
En intervenant dans le débat politique et en stigmatisant une candidate à l’élection présidentielle, ce chef religieux viole le principe de laïcité, valeur républicaine par excellence.
Nous savons heureusement, que beaucoup de patriotes français de confession israélite, ne se reconnaissent pas dans ce discours d’exclusion et militent activement en faveur de Marine LE PEN pour l’élection présidentielle.
Au moment où des millions de Français, de toutes conditions et de toutes origines, sont victimes des effets dramatiques de l’immigration sauvage, de l’insécurité et de l’appauvrissement généralisé, nous déplorons ces propos qui n’honorent pas le grand rabbin de France.

Donc le FN est bien le diable pour la communauté israélite, car les propos du grand rabbin reflètent la ligne officielle du judaïsme talmudique pour un nouvel ordre mondial sioniste, et ce malgré tous les signaux envoyés par ce même Louis Alliot en direction d’Israël.
Voici ce qu’il disait sur une radio face à des journalistes eux-même juifs il faut le dire pour bien comprendre quelle est la situation dans notre pays:

Vodpod videos no longer available.

Ecoutons maintenant ce que nous dit la voix de notre seigneur et maître en France:

Vodpod videos no longer available.

Conclusion? tout cela n’aura servi à rien. La voix officielle du saint siège, c’est-à-dire celle exprimée par Tel Aviv, ne veut pas entendre parler de souveraineté nationale pour la France (allons bon encore un pays qui veut faire croire qu’il pourrait être libre…) et surtout de revenir sur la loi de 1973 ce qui pour le coup, en dehors de ramener la dette de la France dans des dimensions dérisoires pour un pays comme le nôtre, mettrait fin à la poule aux œufs d’or qui profite largement aux banksters…juifs! Et oui tout se tient en ce bas monde. Mais voilà ce qu’il ne faut surtout pas dire sous peine d’être excommunié sous l’appellation d’antisémite. Autrement dit c’est l’anathème ultime, la dégradation dans le caniveau.

Au moment même où Marine Le Pen indique qu’elle est en peine de signatures, voilà donc que la sortie du grand rabbin de France vient rappeler que le FN est suspecté d’antisémitisme et que donc dans cette configuration sa participation aux élections présidentielles n’est pas une obligation. Ceci est un avertissement en bonne et due forme aux maires qui hésiteraient à donner leurs parrainages et dont en plus on aura les noms (!) Attention aux futures demandes de crédits…Bref vive la démocratie française!

Enfin vous croyez vivre dans une république laïque qui ne reconnaît aucun intermédiaires (communautarisme, religion, lobby, etc…) entre le peuple et ses gouvernants, et voilà que la grand rabbin de France, après le dîner du CRIF, vient rappeler opportunément à nos concitoyens qu’une religion est au-dessus de toutes les autres et à tous les droits dans notre pays, c’est la religion juive exprimée par son lobby communautaire. J’aimerais bien que des juifs se lèvent pour dénoncer ce poids exorbitant du religieux et du religieux politique en faveur d’une nation, d’une vision qui ne représente pas les intérêts de la France mais de celle d’une petite partie d’elle-même qui soutient Israël sans réserve et qui veut nous voir dans l’empire américain.

Alors oui le FN doit être incompatible avec les valeurs de ce judaïsme talmudo-sioniste et donc bien comprendre que son ennemi principal, le plus puissant, n’est donc pas le communautarisme musulman qui n’existe pas et surtout pas à ce niveau de pouvoir et de décisions, mais bien ce lobby communautariste juif qui fait la pluie et le beau temps dans notre pays. C’est bien la preuve que notre république est dévoyée  et sous contrôle d’une puissance judéo-maçonnique anti-française.