La révolution ne passera pas par le franc-maçon Mélenchon,comme prévu.

Mélenchon malgré sa grande gueule de tribun, malgré son instrumentation de la révolution française, n’aura pas convaincu les français en révolte de voter massivement pour lui. Loin de là même. Le révolutionnaire illuminé s’est même pris une grosse claque de la part de la Marine comme cela était prévisible finalement.

Il vous a bien eu...

Mélenchon n’aura fait que suivre la stratégie du PC trotskiste qui a abandonné les ouvriers depuis la disparition du dernier communiste véritable qu’était Georges Marchais. Une stratégie qui consiste à tenter de préempter la révolte populaire pour faire le plus de voix possible et ainsi négocier en position de force avec le partenaire naturel: la social-démocratie libérale. Où est l’intérêt révolutionnaire pour les peuples qui voient s’amonceler sur leurs têtes les nuages sombres des plans de rigueur européens décidés par les institutions supranationales bruxelloises? Des institutions que le franc-maçon révolutionnaire aura bien pris soin de ne pas trop brusquer car son ambition n’est pas de faire la révolution mais de faire barrage à la VRAIE révolte populaire qui est de réclamer sa souveraineté.

Ben oui n’est-ce pas là le véritable combat révolutionnaire pour les peuples opprimés par une classe dirigeante vendue à des intérêts particuliers? Retrouver sa souveraineté consiste donc à recouvrer les leviers pour la mettre en œuvre que ceux-ci soient monétaires, financiers, économiques. La souveraineté populaire ne peut s’exercer que dans un cadre national et c’est contre cela que s’est battu Mélenchon en bon franc-maçon qu’il est.

Celles et ceux qui ont voté pour lui ont donc contribué à ce que le système perdure puisqu’il n’entend en rien le changer. Même sa VI ème république est une aggravation contre la démocratie puisqu’elle fait la part belle aux représentants du peuple au détriment du peuple lui-même. La république judéo-maçonnique n’est pas la démocratie puisqu’elle consiste à dépouiller le peuple de sa souveraineté, la démocratie c’est la nation souveraine et rien d’autre.

C’est cela que n’auront pas compris les fans de Mélenchon qui en sont resté à une fracture politique entre droite et gauche, entre ouvriers et puissants. Ils n’ont pas compris que le vrai débat aujourd’hui est ailleurs, l’important c’est de lutter contre le nouvel ordre mondial qui est le vrai fascisme d’aujourd’hui. Un nouvel ordre mondial qui entend créer des pouvoirs au-dessus des nations souveraines pour mieux décider de la politique au grès de leurs intérêts particuliers. Les peuples seront condamnés à payer et à faire des sacrifices pour permettre l’enrichissement perpétuel des plus riches.
Le vrai combat idéologique n’est donc plus entre droite et gauche mais entre nationalistes et mondialistes ( européistes compris). Les mondialistes veulent créer un état mondial, les nationalistes défendent la souveraineté des nations donc des peuples. Voilà le nouveau paradigme politique.

Marine Le Pen a parfaitement réussie son coup parce qu’elle a su l’installer dans le débat. Sa lutte contre la loi de 1973, sa volonté de sortir de l’euro et de l’UE vont dans ce sens. C’est donc elle qui prend le leadership de la révolte populaire contre l’oligarchie mondiale. Mélenchon n’aura été qu’un leurre à la solde des socialistes comme prévu. Il appelle à voter Hollande car il veut négocier des députés ensuite au détriment du FN il n’y a que cela qui les intéressent lui et son entourage. Revenir à l’assemblée et retrouver les maçons de droite et les maçons de gauche…Ah elle est belle l’ambition du franc-maçon révolutionnaire.

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

Note: Voilà l’exemple néerlandais qui vient illustrer à merveille ce que je viens de vous dire. Le gouvernement vient de tomber car le parti qualifié de xénophobe, d’extrême-droite et de populiste, a refusé de voter un nouveau plan d’économie de 16 milliards. Voici exactement pourquoi:

Ce paquet prévoyait notamment une légère hausse de la TVA, un gel du salaire des fonctionnaires et une réduction du budget de la santé et de l’aide aux pays en développement. Des mesures « qui étouffent trop les citoyens », a tranché le chef du parti populiste

Vous avez bien lu? Ce sont les partis qualifiés d’extrême-droite qui défendent le mieux leur peuple contre l’oligarchie mondialiste soumise aux banksters. Vous comprenez mieux maintenant quelle est la stratégie des médias qui est de qualifier d’extrême-droite tout ce qui a trait à la souveraineté du peuple! A bon entendeur.