Sommes-nous vraiment une société de progrès?

Il est bon parfois de s’asseoir tranquillement pour réfléchir deux minutes, pas beaucoup plus, sur la société dans laquelle nous vivons et si elle correspond au progrès dans lequel nous aimerions la voir baigner. A travers quelques exemples concrets on peut se faire une opinion assez précise de la direction dans laquelle un gouvernement veut faire aller son peuple.

Le progrès n’est-ce pas plus de démocratie?

Donner le pouvoir à des représentants est-ce la démocratie réelle?
Donner le pouvoir à des représentants est-ce la démocratie réelle?

Est-ce que nous pourrions penser légitimement que le progrès devrait nous faire aller vers plus de démocratie? Vers une démocratie plus participative, plus directe, dans laquelle les citoyens sont appelés de plus en plus souvent à exprimer leur avis. Cela passerait par exemple par l’utilisation toujours plus fréquente du référendum. Est-ce le cas aujourd’hui? A cette question je crois que l’on peut répondre franchement NON.

Le dernier référendum d’importance en France a montré que le peuple était capable de réfléchir en dehors de la propagande gouvernementale exercée alors par la coalition des deux puissants partis (qui en vérité ne font qu’un), l’UMPS, pour décider par lui-même ce qu’il pense être bon pour lui. Ce référendum était sur la poursuite ou non de cette construction européenne toujours plus libérale. Le peuple avait légitimement dit NON par référendum, le gouvernement via le parlement dira OUI deux années plus tard. 2005 est donc la date marquant la fracture nette entre le peuple et ses représentants. Depuis le référendum n’est plus de mise et est même carrément mis au rebut de notre société. Souvenons-nous de l’épisode grotesque où Papandréou en Grèce s’est fait mettre dehors par la coalition européenne au moment même où il envisageait de consulter son peuple.

Pourtant les français sont majoritairement pour son utilisation surtout lorsqu’il s’agit de leur imposer des codes sociétaux, des dogmes idéologiques, au nom du progrès (Lien). Le pire étant, pour moi personnellement, que la ministre qui s’oppose le plus férocement au référendum est l’ex-lieutenant de Ségolène Royal, Dominique Bertinotti, qui prônait la démocratie participative! (Lien). Cela n’empêche pas cette ministre (de progrès ?) militer pour le fond social juif unifié sur son blog (Lien)…

La reconnaissance de la pédophilie est-elle un progrès pour la société?

Abaisser toujours plus la majorité sexuelle est-ce un progrès?
Abaisser toujours plus la majorité sexuelle est-ce un progrès?

En 1977 en tout cas des signataires zélés défendaient le droit au progrès sexuel et à la diversité sexuelle de pouvoir s’exprimer légalement (Lien). Je vous conseille vivement d’aller voir les signataires de cette lettre et de faire la comparaison avec les personnalités qui sont mises en avant aujourd’hui au nom du progrès! Tenez vous y retrouverez entre autre le grand poète communiste Louis Aragon sur lequel l’Humanité n’en finit pas de nous faire pleurer (Lien), Jack Lang, JP Sartre, Olivier Revault d’Allones ou Philippe Sollers. N’est-ce pas encore les mêmes qui représentent aujourd’hui l’intelligence en notre nom à tous? Ne sont-ce pas eux qui sont consultés à tout bout de champ pour exprimer leur vision du « progrès » face à la réaction du peuple? Cette élite intellectuelle doit-elle nous imposer sa vision du progrès? C’est ce qu’elle fait en tout cas.

Voir la majorité sexuelle en Europe, continent de progrès s’il en est paraît-il, commencer à 13 ans pour l’Espagne (pays très avancée sur le mariage gay par ailleurs), à 14 ans en Allemagne, à 15 ans en France… (Lien), est-ce un progrès? Ou plutôt veut-on légaliser toujours plus la pédophilie puisque la majorité sexuelle d’un enfant ne correspond pas à sa majorité pénale (généralement 18 ans) montrant ainsi que la société reconnaît qu’à cet âge on n’est pas forcément conscient des choses et surtout qu’on n’est pas responsable!

Le féminisme est-il un progrès pour la société?

Le féminisme c'est ça pour vous?
Le féminisme c’est ça pour vous?

Le féminisme dérive de plus en plus vers la reconnaissance du droit pour les femmes à être des putes et à vivre comme des putes. Certes la liberté sexuelle est un droit pour tous (mais dans le respect de la légalité naturelle c’est-à-dire entre adultes consentants) mais est-là la priorité des femmes?
Il me semble que dans la nature l’être humain est scindé en deux: une entité masculine et une entité féminine. C’est génétique et rejoint en cela le monde animal. Il me semble (mais je peux me tromper) que l’entité féminine est vouée à « donner la vie », à enfanter pour l’être humain. Il me semble même que c’est sa « fonction » première non? Loin de moi de vouloir réduire la femme à un ventre mais j’essaye de cerner la priorité. Il me semble même que pour qu’une société humaine assure son renouvellement générationnel il faut que le couple homme-femme (oui parce que la procréation se fait naturellement entre un homme et une femme j’y reviendrai) fasse trois enfants. Il me semblerait donc normal sachant tout cela que la société humaine de progrès mette tout en œuvre pour assurer à la femme les conditions les plus sécurisées pour procréer. Est-ce le cas? Promouvoir sans cesse son émancipation de l’homme, son autonomie, l’explosion de la cellule familiale, la dégénérescence de l’union par le mariage, etc…et réduire la femme a un objet sexuel au nom du féminisme revendiqué est-ce véritablement un progrès pour l’humanité ou bien la reconnaissance de sa déchéance?

Le mariage gay et son corolaire l’adoption infantile est-il un progrès?

Et un homme avec un petit garçon?
Et un homme avec un petit garçon?

L’homosexualité existe c’est un fait contre lequel il ne sert à rien de lutter. Le progrès aura été de l’accepter. La société humaine aura mis le temps mais y sera plus ou moins bien parvenue aujourd’hui. Mais cette reconnaissance doit-elle s’accompagner de la revendication des mêmes droits qu’un couple naturel homme-femme voué, lui, à procréer? Une société de progrès doit-elle favoriser la déviance naturelle des choses ou bien au contraire favoriser la bonne marche naturelle des choses?

Regardez cette petite vidéo édifiante sur la façon dont la procréation est enseigné à l’école:

Pourquoi le mariage gay est-il si important pour une petite élite homosexuelle d’autant que la majorité des homosexuels n’en veulent pas? Parce que l’adoption n’est prévue que pour un couple marié. Tout simplement. Est-ce un progrès de savoir qu’un enfant va grandir dans un environnement avec deux papas et deux mamans, ou bien avec deux transsexuels? Un progrès pour qui? Pour l’enfant ou bien pour l’adulte déviant sexuellement? Dans une société lorsqu’au sein du gouvernement le ministre de la culture peut sereinement dire qu’il passe ses loisirs en Thaïlande pour y faire son tourisme sexuel sans que cela ne débouche sur une condamnation morale est-ce un progrès?

En fait il me semble que la révolution des mœurs de 1968 organisée par le pédophile Cohn-bendit, ne s’est pas arrêtée et qu’elle n’a pas de limite morale. Quel est le but recherché par cette petite élite intellectuelle, souvent juive, qui entend nous donner des leçons de progrès social et sociétal?

On pourrait même sortir du secteur sociétal et passer dans celui de l’économie.

Le droit du travail est-il un progrès?

Le progrès s'attaque aux droit des travailleurs. Un progrès?
Le progrès s’attaque aux droit des travailleurs. Un progrès?

On se rend bien compte si l’on suit l’inclinaison naturelle que l’humanité devrait s’émanciper peu à peu du travail pour vivre. Cet axiome est d’ailleurs déjà un esclavage si l’on veut. De quel droit naturel est-il dit que nous devrions travailler pour vivre et pour manger? En tout cas si l’on ne peut pas faire autrement aujourd’hui puisque l’argent est le nerf de la guerre sociale alors nos conditions de travail devraient au moins s’améliorer. On devrait travailler moins pour gagner plus et moins longtemps pour profiter plus de la vie (famille, loisirs, voyage, enrichissement personnel, lien social, lien inter-générationnel, spiritualité…). La retraite n’est pas une période d’oisiveté bien au contraire et elle pourrait être porteuse de solidification du lien social entre les âges. Or qu’en est-il aujourd’hui? On nous demande de travailler plus pour gagner moins et de le faire plus longtemps tout en diminuant nos retraites! Est-ce cela le progrès pour l’humanité moderne?

Oui mais on nous dit qu’il y a la crise, et bien justement! Notre société crée des millions de chômeurs n’est-ce pas plutôt l’heure de favoriser le temps de travail partagé tout en assurant à chacun de vivre dignement par la garanti d’un revenu universel (Lien)? Ne serait-ce pas là un vrai progrès pour l’ensemble de la société permettant à tout un chacun de vivre dignement tout en ayant conscience d’être utile à la société?

Le capitalisme libéral est-il un progrès?

Attali incarne-t-il un capitalisme de progrès?
Attali incarne-t-il un capitalisme de progrès?

La privatisation de tout est-il un progrès? Au nom du modernisme on nous demande de renoncer aux droits collectifs pourtant constituant une société humaine de progrès du moins il me semble. Ainsi donner à chacun le droit de se loger, de se chauffer, de manger dignement est un vrai progrès. La privatisation va à l’encontre de ce principe et oblige chacun à avoir les moyens de le faire. C’est donc instituer la loi de la jungle, la loi du plus riche. Est-ce un progrès pour une société humaine moderne? Ne devrions-nous pas être débarrassé des soucis matériels de base pour nous consacrer à de plus hautes œuvres? N’est-ce pas là un objectif d’une société humaine de progrès? Or il semble que tout soit fait pour nous empêcher d’atteindre un état matériel satisfaisant pour pouvoir s’émanciper intellectuellement et réfléchir sur la nature des choses. Des gens sont payés pour penser pour nous, il nous est donc interdit de vouloir y prétendre lorsque nous n’appartenons pas à la petite élite riche auto-suffisante.

Voyez ce qu’est le capitalisme libéral expliqué par Attali qui montre bien que le mécanisme d’enrichissement est celui d’achat/vente quel que soit la qualité du produit. C’est un mécanisme que contrôle parfaitement le juif comme il nous le dit lui-même, parce que cela est dans son esprit tout simplement non?

Le pouvoir qu’il soit économique, social, éducatif, religieux, sans contrepouvoir démocratique (donc venant directement du peuple ce que ne sont pas nos démocraties d’aujourd’hui) est-il un progrès pour notre société?

La laïcité est-elle un progrès pour l’humanité?

Le juif Peillon incarne-t-il la laïcité de progrès?
Le juif Peillon incarne-t-il la laïcité de progrès?

On pourrait se demander si une société sans Dieu est un progrès pour l’humanité. Si la non-reconnaissance officielle de la transcendance spirituelle est un progrès pour l’humanité.
On peut croire ou ne pas croire mais l’évolution humaine oblige à se conformer à des principes spirituels, ou des principes moraux, de base. Il me semble que notre évolution en tant qu’être humain devrait nous mener vers le meilleur, nous amener à ressortir ce que nous avons de meilleur au fond de nous non? Et donc de suivre des principes de base que l’on retrouve dans la religion catholique ou que l’on pioche simplement dans le bon sens populaire: Tu ne tueras point, tu ne voleras point, tu ne mentiras point, etc…Il me semble que notre vie doit nous amener à atteindre à cet état de sérénité et de sagesse qui nous assure le respect de notre entourage. Non?

Or que fait la laïcité concrètement? Elle s’acharne à détruire les fondations du catholicisme et, surtout, entend définir notre liberté à l’aune de son dogme (lien). pour cela elle interdit toute manifestation et toute réflexion qui ne va pas dans son sens. C’est ainsi qu’un gouvernement au nom de la laïcité interdit à l’enseignement catholique d’exprimer son opinion. N’est-ce pas outrepasser ses droits donnés par la société dans son ensemble que d’interdire à l’enseignement catholique d’être catholique? Ou bien de moquer le pape qui défend le sacrement du mariage? Surtout sachant que la laïcité loin d’être contre Dieu entend en fait imposer SON propre Dieu à tous! Car voyez-vous la laïcité a une religion bien définie et elle est juive (Lien). On peut donc se demander si le progrès pour la société française catholique est de suivre les enseignements de la judéo-maçonnerie…

A ce sujet je vous invite à écouter la nouvelle conférence magistrale de Pierre Hillard à Nice où il rentre, enfin, plus profondément dans ce qu’est le « cœur du nouvel ordre mondial » qui est comme chacun peut le voir aujourd’hui: juif. Ah non désolé cette conférence a été supprimée sur Dailymotion…Bizarre.

Merci à Chimicalangel pour avoir donné le lien de sa conférence à Nice sur le site libre d’Ubest1! (Lien)

Le progrès ne serait-ce pas la liberté d’expression? Peut-on parler de tout aujourd’hui librement? Oui on peut insulter Jésus, caricaturer Mohammed, dénoncer le lobby juif…ah non! Vous rentrez ici dans la zone interdite. L’holocauste, principe judaïque, doit être sacralisé pour que les Gentils viennent se prosterner au nom de la sainte shoah devant le peuple élu en lui remettant ni plus ni moins que son droit à vivre dignement entre ses mains. Est-ce un progrès pour l’humanité?

Voilà en tout cas quelques principes de progrès qui régissent notre société. Il y en a beaucoup d’autres et qui peuvent être démontrés aussi facilement. A nous de voir s’ils reflètent vraiment un progrès pour nous ou s’ils nous amènent toujours plus loin dans l’abjection. Ramener tout ce qui est sur Terre comme devant être une marchandise au nom d’une religion qui instruit que le paradis est sur Terre est que l’enrichissement est une reconnaissance de sa grandeur spirituelle, au détriment de la sacralisation du vivant et donc de sa reconnaissance à exister librement, est-ce un progrès spirituel pour notre société? Voilà une question fondamentale que nous devrions toutes et tous prendre le temps de nous poser.

Le gauchisme triomphant est-il donc un progrès pour notre société ou un idiot utile du système?

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Pour bien comprendre que cette « société de progrès » que l’on nous vend (c’est le mot avant de nous l’imposer par la force) ne vient pas de nulle part mais est bien un projet inhérent au judaïsme messianique. Cette étude de Pierre Hillard reprend les écrits du juif Mossadegh nous expliquant comment et pourquoi les juifs vont défendre systématiquement les droits des minorités contre les droits de la majorité:

Cette société de progrès que l’on nous impose est donc bien un projet juif pour nous imposer un monde nouveau, un nouvel ordre mondial, faisant des juifs le peuple intermédiaire, le prêtre, entre Dieu et les peuples Gentils. Pour les juifs la loi mosaïque, pour les goys le noachisme. Voilà le projet religieux du judaïsme messianique pour nos vies.

Publicités

L’affaire Depardieu ou l’hypocrisie de la construction européenne.

L’affaire agite les médias et le gouvernement! La France se sent déstabilisée de perdre un de ses célèbres enfants et en appelle à l’éthique et la morale pour le convaincre de renoncer à ce projet, avant de le qualifier de minable en constatant que ce sera effectif et définitif. Depardieu chez les belges ce pourrait être Obélix chez les belges et donc susciter notre compassion de franchouillard, or il n’en est rien mais alors rien du tout!

Un bouffon du roi...
Un bouffon du roi…

Depardieu français?

Il faut écouter tout son mépris pour les français pour bien comprendre que celui qui aura incarné au cinéma pourtant le français trivial, gouailleur, batailleur et baffreur, ne se sent en fait aucune espèce de point commun avec son personnage.
Ecoutez d’ailleurs ce que nous dit cet acteur sur DSK dont il devrait jouer le rôle dans un prochain film (décrépitude du cinéma français quand tu nous tiens…) et qui exprime tout son mépris pour ce « français arrogant » en profitant pour dénoncer les abus de pouvoir de cette élite:

Vidéo trouvée sur le blog: France -éternelle

Mais en fait c’est vraiment une posture populiste (dans le pire sens du terme c’est-à-dire faire peuple tout en défendant soi-même l’élitisme) pour cet acteur qui soutenait Sarkozy (Lien) et qui le faisait car celui-ci lui avait rendu un fier service fiscal (Lien). Ben voyons petits arrangements entre amis ce qui était une spécialité de Sarko et le sera de Hollande n’en doutez pas tant l’élite est microcosmique…

La bouffonnerie de la déchéance de nationalité.

Mais le pire de tout dans cette histoire c’est la passe d’armes médiatique avec le gouvernement, comme si tout cela n’était pas prévisible finalement. Ils construisent l’union européenne pourquoi au fait? Pour sauvegarder la souveraineté des états et donc agiter la déchéance de nationalité comme un étendard populiste (Lien)? Ou bien pour uniformiser les règles partout?

Il me semble que la construction européenne a pour objet de faire converger les pouvoirs dans un seul gouvernement supra-national appelé état fédéral non? En votant pour l’union bancaire l’UMPS européen contribue activement à cette intégration économique et financier, alors pourquoi s’exciter quand un soi-disant français applique à la lettre l’amour de l’union européenne en en revendiquant la citoyenneté? (Lien) Parce qu’il existe des exceptions? Mais l’union bancaire dont le siège de supervision sera à Londres n’exempt-elle pas la finance anglaise de cette même supervision? (Lien) Les régimes fiscaux en Europe sont-ils harmonisés? Les prestations sociales le sont-elles? Non donc on comprend bien que cette union européenne est bancale en l’état.

Deux solutions possible

Soit on va donc vers plus d’Europe comme le veulent toutes cette élite apatride et mondialiste qui aiment cracher sur la France et les français alors qu’ils en ont fait des vaches à lait (Johnny entends-tu …)? Et c’est alors toute la stratégie du gouvernement français qui entend exploiter cette affaire dans cette direction (Lien); soit on renonce à cette construction européenne! Il n’y a pas de juste milieu.

L’UMPS voudra le fédéralisme européen comme l’a montré la gouvernance Sarkozy et comme le montre la gouvernance Hollande qui s’inscrit dans ses pas. Mais entendons-nous bien cela nous mène où? Nous allons converger vers quoi? Vers une uniformisation du système de protection sociale vers le haut ou vers le bas sachant que la France malgré toutes les attaques de Sarkozy, est toujours en haut de la pyramide sociale européenne? Et bien le débat du moment sur les retraites complémentaires devrait vous indiquer la voie que va suivre notre pays: toujours moins de sécurité sociale (Lien). Les plans d’austérité en vigueur dans l’Europe du sud devrait vous convaincre.
De même que la sortie du nouvel homme fort de l’union européenne qu’est le président de la BCE depuis l’accord sur l’union bancaire, Mario Draghi, qui appelle les états à poursuivre leur effort d’austérité! (Lien)

Pendant ce temps la pauvreté...
Pendant ce temps la pauvreté…

Alors comprenons bien ce qui se joue véritablement pour nous le peuple pendant que l’agitation médiatique se concentre sur l’hypocrisie que représente l’exil fiscal et qui ne concerne que les riches, les très riches. Depardieu bien qu’il paye beaucoup d’impôts est très riche et n’a aucun mal à boucler ses fins de mois ne vous inquiétez pas trop pour lui! Donc pendant ce temps en France la pauvreté s’accentue (Lien) pendant que les riches s’exilent fiscalement tout en profitant à plein de la protection sociale égalitariste française! Car oui nous sommes des cons et des vaches à lait. Nous mettons le riche et le pauvre sur un même plan comme des benêts idéalistes alors que nous savons que ce sont deux mondes sociaux parallèles. Une hypocrisie de plus. Est-ce normal que de riches patrimoines touchent le RSA parce qu’ils n’ont pas d’activité déclarée? Une aberration sans nom pendant que la pauvreté et la misère explose dans notre pays…riche.

Or comment lutter contre la pauvreté alors que l’on abaisse systématiquement les minimas sociaux, que l’on rogne sur les retraites et que l’on exonère toujours plus les entreprises de la nécessaire solidarité territoriale et sociale? Un abaissement social qui est conjoncturel avec cette construction européenne qui nous empêche de lutter contre la pays à bas coûts sociaux par ailleurs c’est donc le serpent qui se mord la queue!
Les socialistes recyclent leur antienne communiste en essayant de faire baisser visiblement le chômage en embauchant des fonctionnaires qui ne seront que des travailleurs pauvres déguisés mais ce n’est pas tenable à terme puisque ces embauches augmentent les dépenses publiques alors que toute la future politique européenne est d’aller vers l’austérité des dépenses publiques! Dans quelles dépenses trancheront-ils? La santé? La défense?

L’UMPS fait donc le grand écart entre le monde réel et la réalité qu’ils essayent de nous vendre comme l’a montré le pauvre Montebourg avec l’affaire Florange. Sa seule arme contre ce patron mondialiste était la nationalisation de l’outil de production (le national-socialisme à la Chavez) pour sauver l’emploi sur nos territoires comme le dit une note interne de Bercy (Lien),   mais cela revient à aller à l’encontre du grand marché de libre-échange libre et non faussé qu’ils nous construisent. Donc tout cela n’était que poudre aux yeux et hypocrisie comme d’habitude pour faire croire au peuple que notre gouvernement peut encore quelque chose dans ce monde globalisé au service des puissances économiques et financières.

Comme nous le montre encore une fois l’affaire Depardieu ce n’est qu’un enfumage populiste (dans le pire sens du terme) destiné à vous faire réagir pour ou contre Depardieu alors que la question de fond est: pour ou contre cette construction européenne ultralibérale? Car on ne peut pas prétendre défendre notre souveraineté nationale et poursuivre la construction européenne. Un jour ou l’autre il faudrait dire la vérité aux français, la vraie.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Le pire pour nous étant bien évidemment la poursuite effrénée de l’immigration telle que le pratiquent l’UMPS. Car majoritairement ces immigrés sont plus pauvres que le français moyen et pour survivre dans un pays qui ne propose suffisamment pas d’emplois pour tout le monde (Vive la zone euro vous dites?) n’a pour seules solutions que de leur fournir des prestations sociales, ou de leur mettre à disposition des emplois faiblement qualifiés qui pourraient profiter aux français dans le besoin en priorité( non?), ou d’autoriser le travail dissimulé qui profite aux patrons et pas à la collectivité. Bref nous sommes perdant-perdant car ces dépenses sociales en faveur des immigrés ne profitent pas aux français qui eux vivent sur ce territoire et ont contribué à sa richesse économique ce qui n’est pas le cas des immigrés (non?). N’est-ce pas normal de vouloir défendre sa population sédentaire (qui n’a pas d’autres choix pour vivre à part la Roumanie ou la Bulgarie comme on nous y encourage au nom de l’européisme triomphant), plutôt que ces esclaves nomades (obligés) exploités par la mafia internationale du business? Oui mais cela demande d’avoir la souveraineté sur nos frontières ce que l’union européenne ne permet pas. Encore une contradiction hypocrite de plus qui pèsera sur le français moyen et faible et pas sur le riche et super-riche comme Depardieu n’en doutez pas une seconde.

Note 2: L’évasion fiscale est consubstantiel au capitalisme mondialisé comme nous le montre l’affaire Goggle qui ne s’en cache pas et le revendique même fièrement! (Lien)

Vers les états-unis d’Europe…sans l’Europe!

 

Ce coup-ci on y va tout droit et sans espoir de retour en arrière si jamais cela se réalise. Où ça? Vers les états-unis d’Europe ce que veulent les fédéralistes européen. Mais ce qui peut se concevoir pour les USA puisque l’état fédéral chapeaute des états ayant la même culture, la même langue, la même histoire que la sienne, ce ne sera évidemment pas le cas de cet état fédéral européen en gestation qui chapeautera des états aussi disparates que possible! Des états qui ne partagent pas une langue commune, une culture commune, ni même une histoire commune! Alors pourquoi cette inéluctabilité annoncée du projet fédéraliste européen?

Image symbolique de la nuit européenne tombant sur la lumière de la démocratie athénienne.

Vers la dictature économique.

L’union bancaire qu’est en train de réaliser par la force l’Europe est la mise en place d’une fed reserv européenne à l’américaine. Il s’agit de donner à la BCE les mêmes pouvoirs de politiques économiques et monétaires qu’aux USA avec les conséquences que l’on peut craindre et redouter lorsque l’on met notre destin collectif entre des mains privées, qui poursuivent donc des intérêts privés! La BCE comme la FED sont des institutions privées avec les mêmes banques actionnaires en sous-main mais avec une différence de taille: la monnaie! Car si la FED peut actionner sa planche à billets sans soucis du monde extérieur c’est parce qu’elle peut s’appuyer sur une monnaie impérialiste comme le dollar qui sert OBLIGATOIREMENT de monnaie d’échange dans les relations économiques mondiales même si de nos jours ce leadership tient surtout grâce à la menace militaire voir à la destruction d’un projet monétaire alternatif comme en Libye ou en Tunisie par exemple.
Un audit réalisé en 2011  sur l’état de la FED avait conclu à un hold-up de 16 000 milliards de dollars! Lire ICI La FED est entièrement au service du pouvoir financier international et non de son peuple, exactement ce que va devenir la BCE pour nous européens.

Mario Draghi…

La BCE, elle, aura l’euro comme monnaie commune mais celle-ci sera au final subordonnée au dollar. D’ailleurs à la tête de la BCE nous avons un ex de la Goldman Sachs qui travaille main dans la main avec Wall street dans l’intention de piller les bas de laines détenus par les européens.
Voyez déjà ce qui se passe en Espagne: Lire ICI

La BCE est en train de finir d’acter sa dictature bancaire sur l’Europe avec l’aval des politiques. Il va s’agir pour la banque centrale européenne qui sert de crédit aux banques européennes, d’avoir le droit de regard sur elles tout en officialisant le rachat illimité des dettes européennes. C’est-à-dire qu’elle rassure les banques en leur disant qu’elle rachètera leur produit toxique mais en prenant ce risque illimité (?) elle va automatiquement voir son taux de crédit prêteur aux banques augmenter! Il va bien falloir qu’elle se finance elle aussi, elle ne pourra pas compter que sur la richesse réelle des nations. Donc pour faire des fonds propres elle augmentera son taux d’intérêt prêteur aux autres banques qui du coup vont se trouver acculer à la faillite sachant que de plus la BCE sera seule juge pour décider quelles produits toxiques elle rembourse. Ce qui veut dire que l’on met les banques européennes entre les mains d’un seul loup, la BCE, contrôlée par des intérêts privés supranationaux et cela sans aucun contre-pouvoir démocratique! Lire ICI

BCE…

Ce pouvoir supranational donné à la BCE sera acté définitivement par le vote du traité européen sur le pacte budgétaire, le TSCG, qui organise le vol de notre souveraineté budgétaire au profit donc d’un état supra-national basé à Bruxelles. Ce vote interviendra début octobre et comme de bien entendu le parti socialiste ne prendra pas le risque de la mettre au référendum alors qu’il est décisif pour notre future vie quotidienne! Lire ICI

Une petite vidéo, trouvée ici, qui vous explique simplement comment Mario Draghi met le BCE au service du système financier, scrutez la côte des valeurs bancaires sur les marchés c’est un bon indice de votre future souffrance, en siphonnant l’argent des contribuables européens:

Pour conclure cette partie économique on peut dire que l’union fédérale européenne installe au sommet de sa pyramide économique, monétaire et financière, la BCE avec les pleins pouvoirs donnés à ses actionnaires privés.

Vers la dictature politique.

Où est l’Europe dans ce projet fédéraliste européen?

Comprenez bien que cette dictature économique n’a de sens que si elle s’accompagne d’une dictature politique. Et comprenez bien que si Wall street a placé son pion à la tête de la BCE ce ne sera pour suivre une politique européenne mais bien alignée sur l’impérialisme américain. Un impérialisme vorace qui se construit et qui ne tient plus que par la force partout dans le monde comme on le constate encore en Syrie. Un impérialisme qui a pour objet d’empêcher la souveraineté des nations, donc l’indépendance des peuples, pour les dominer Lire ICI

Car n’oublions pas que ce fédéralisme européen prévu en 2014, Lire ICI, doit être suivi du futur grand marché transatlantique prévu lui en 2015. Et tout cela se construira de manière autoritaire sans consultation aucune des peuples Lire ICI Pourtant nous devrions être les premiers consultés puisque cela engage véritablement notre avenir, non?

Mais le clou sur notre cercueil de notre indépendance et de notre souveraineté, nous est apporté par la constitution du parlement juif européen au sein même des institutions bruxelloises avec pour objectif de lutter contre le populisme et l’antisémitisme qui montera automatiquement au fur et à mesure que les peuples européens vont prendre conscience que ce projet fédéraliste européen nous associe étroitement et définitivement à la politique sioniste d’Israël: Lire ICI Je n’ai pas besoin de vous rappeler qui contrôle l’appareil fédéral américain…Si?

Le parlement juif européen sera véritablement un état dans l’état fédéral européen comme l’est déjà le lobby juif partout dans le monde qui sert les intérêts exclusifs d’Israël. Voir le site

Et non justement! Nous sommes des peuples diversifiés c’est ce qui fait la richesse de la race humaine.

Le duel final aux états-unis opposera donc Obama au très philosémite mormon Romney, qui lui précise que les imposteurs sont les palestiniens car Israël est bien le projet biblique de la Torah…lire ICI On est donc sur qu’au-dessus de cette intégration politique USA-Europe se trouvera l’intérêt sioniste et donc des juifs talmudistes qui poursuivent inlassablement leur projet de gouvernance mondiale par la destruction des nations Lire ICI

Tout cela se précipite puisque début octobre le parlement européen devra se prononcer sur l’ACAA qui est un projet d’intégration économique intensifiée avec Israël et qui sera voté par l’UMPS européen sans aucun doute (nous verrons le vote FN pour se faire une idée de l’infiltration sioniste dans le mouvement politique national) malgré la déclaration très pro-palestinienne de l’internationale socialiste qui en appelle à un boycott des produits israéliens tirés des colonies (ce qui est interdit dans ce pays libre et démocratique qu’est la France je le rappelle). Autrement dit écoutez nos paroles et ne regardez pas nos actes! Lire ICI

Le danger ultime de cette construction fédérale européenne est donc de remettre les destins des peuples occidentaux entre les mains des juifs talmudo-sionistes et leurs alliés qui poursuivent invariablement leur projet messianique. Savez-vous que le 23 septembre 2012 les juifs du monde entier, laïcs et religieux, seront invités à prier pour la paix dans le monde ( lol…) et la venue de leur messiah, c’est-à-dire de notre antéchrist? Lire ICI

« Maitre de l’Univers, nous, enfants d’Israël te demandons le Machiah afin de nous délivrer maintenant de cet exil et de nos souffrances et que ton nom dans le monde amène la Paix »

Vous commencez à voir clair ou pas?

Pour résumer et pour conclure rapidement nous allons droit vers notre destruction en tant que nation et en tant que peuple. Je veux bien me dire que nous sommes tous des humains mais je ne veux pas être un esclave. De plus en tant que français je n’ai pas la même langue, la même culture, la même histoire que mes voisin européens! Lire ICI Autrement dit ce projet babylonien ne correspond nullement à une attente des peuples malgré la propagande déployée depuis des années. C’est bien pour cela qu’ils entendent nous zapper! Et cela avec l’aval de l’UMPS soyez-en certain puisque ce projet a été initié on s’en souvient sous l’appellation « traité Merkozy« . C’est donc une volonté de nos élites, une volonté contre notre propre survie, un crime contre notre humanité. Allons-nous laisser faire?

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

 

 

 

 

Voulez-vous vraiment une république fédérale d’Europe?

Les divergences affleurent au grand jour au sein du couple franco-allemand moteur de l’union européenne et en pleine période de crise de la dette dans la zone euro. La divergence se fait entre une chancelière allemande défendant le leadership de son pays sur la zone euro et le président français qui défend le fédéralisme européen via les eurobonds. La ligne de fracture n’est pas si nette que cela et il ne reste plus qu’à emballer le futur traité sans froisser les alliés politiques des uns et des autres en période électorale.

Nous assistons à la mise en place d’un futur gouvernement européen.

Vers le fédéralisme européen.

Les divergences entre la France et l’Allemagne ne sont qu’à la marge de ce vers quoi nous allons, c’est-à-dire le fédéralisme européen. La France veut à tout prix l’institutionnaliser au plus vite et ce sera l’objectif du mandat de Hollande donné par Bilderberg. L’objectif des dirigeants européens mondialistes, et donc fédéralistes à la sauce US, est donc de faire un maximum de transfert de souveraineté vers une gouvernance européenne.

Une gouvernance européenne qui prendrait peu à peu les atours d’une nation européenne chère à cette oligarchie apatride et nomade comme nous l’explique très bien Christophe Barbier dans cette vidéo avec l’arrogance qui caractérise ceux qui sont dans les cercles de pouvoir envers le destin des peuples. Il n’est plus question de démocratie souveraine mais bien d’imposer le modèle fédéral voulu par le moteur franco-allemand:

On nous parle donc carrément d’une « nation européenne » comme si cela allait de source pour tout le monde. Pourtant l’histoire récente et passé montre que les états européens sont aussi différents culturellement que possible même si la religion chrétienne peut être vue comme un ciment entre ses différents états. Un ciment pas suffisant en tout cas pour croire que le français, le croate, le polonais et le suédois appartiennent au même modèle culturel.

Lire: Une nation européenne est-elle possible?

Une nation européenne n’est donc qu’une utopie, qu’une vue de l’esprit  mais elle est pourtant vivement partagée par cette élite oligarchique UMPS puisque Juppé, Cohen-Bandit ou Hollande sont de fervents fédéralistes européens côté français tout comme Joshka Fisher côté allemand par exemple, montrant ainsi que la volonté commune vers une nation européenne existe au plus haut niveau et que les divergences sont en fait dans la façon ils vont nous « l’habiller médiatiquement » pour le rendre acceptable puisqu’aucun peuple souverain n’en veut!

Voici ceux qui font cette Europe fédérale sans votre consentement!

C’est ainsi que tout est fait pour rester dans la zone euro malgré la crise évidente. En Grèce la droite comme la gauche n’envisage nullement de sortir de la zone euro ce qui serait pourtant le seule solution pour l’économie grecque. Ce que comprennent bien les peuples qui ne veulent plus voir leurs richesses servir à d’autres comme ici en Allemagne:

Autrement dit la fracture est ouverte non entre la droite et la gauche mais entre l’oligarchie mondialiste et les peuples. Qui va l’emporter? Le chaos économique qui s’abat sur la zone confirme la vision du club de Rome qui prédisait un effondrement total si l’on poursuivait sur une croissance non-maîtrisée: Lire ICI
Les think tanks, les lobbys de toute sorte mettent donc la pression sur l’élite pour que celle-ci continue à mettre en commun les outils de décision politiques sur lesquels il sera plus facile ensuite d’agir. Le libéralisme économique sera poursuivi pour faire encore plus d’Europe comme l’ont affirmé Hollande et Monti sans le dire aussi ouvertement bien sûr.

La seule solution que propose l’élite dominante est donc toujours plus d’intégration, toujours plus de transferts de souveraineté des peuples vers une structure technocratique supra-nationale, alors que l’on sait que les peuples n’en veulent pas! Il n’y a qu’à constater l’incontestable érosion électorale scrutin après scrutin pour les élections européennes! L’union ne convainc pas mais pourtant ils nous disent qu’ils en veulent encore plus il y a un problème non? Un problème réel de démocratie.

Et la prochaine étape est donc de faire du parlement européen le gouvernement de cette future nation européenne est de faire élire au suffrage direct le président de l’Europe pour faire croire aux peuples qu’ils sont en démocratie puisqu’ils auront le choix entre le candidat bleu et le candidat jaune, ou rouge, ou vert, ou etc…mais qui partagent cette même ambition. C’est ce que dit Juncker lors de la remise du prix Charelmagne 2012 au ministre allemand des finances:

Le prix Charlemagne récompensant chaque année les élites qui se seront distingués pour nous faire marcher de force vers cette utopique nation européenne. Il existe aussi pour les jeunes loups.

Il faut donc à tout prix s’opposer au fédéralisme européen qui n’est qu’une vue de l’esprit de l’élite profitable aux lobbys et aux institutions capitalistes mais nullement à la souveraineté des peuples qui est pourtant l’essence de la démocratie comme nous l’ont enseigné…les grecs. Ceux-ci seront-ils les fossoyeurs du projet fédéral via l’effondrement de la zone euro? Ce serait en tout cas un excellent signe du destin non?
Alors espérons que les peuples grecs et français voteront dans le sens de leurs souveraineté ce dimanche ce qui serait un signal fort envoyé à leur élite qui fait la sourde oreille à leurs revendications.

Retrouvez toutes les infos engagées et actualisées dans un flux: ICI

Notre président est-il un guignol?

Hollande? L’autre pays du fromage…

Bon il faut parfois rire un peu dans un monde où les bonnes nouvelles ne courent pas les rues. Et il me semble qu’avec notre président (enfin le vôtre hein pour être clair) on n’a pas fini de rigoler. Ca nous changera de l’autre qui nous irritait pour ça c’est sûr. Même si on va souvent rigoler jaune devant l’inapte président, le remplaçant de DSK, le guignol…Hollande? l’autre pays du fromage.

Sa sortie chez la mère tape dure Angela aura été un baptême parfaitement réussi! 🙂

Il faut comprendre que ce gars n’a aucune colonne vertébrale idéologique à part le fédéralisme européen. C’est ce qu’il dit dans cette vidéo tout en admettant qu’on ne pourra peut-être pas sauver la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Italie…Et on va la faire avec qui alors l’Europe fédérale? Avec Angela pardi! lol…

Il est tellement bête qu’il avoue franchement qu’il pourrait très bien être payé à rien faire en tant que commissaire aux comptes. Attention c’est un financier flamby!

Le voir en meeting c’est un grand moment de rigolade!

Une dernière vidéo gag de la part des guignols les vrais!

Mais derrière cette image ne nous trompons pas c’est un vrai agent de l’étranger et des banquiers…comme Sarkozy.

Note: Si vous avez d’autres vidéos plus ou moins rigolotes sur le président je suis preneur!

Retrouvez toutes les infos engagées: Lire ICI

Edit: Même Obama semble déjà avoir compris que ce sera un comique notre président: Lire ICI

Il donne vraiment l’impression de ne pas être préparé du tout à côtoyer les grands de ce monde…

Mélenchon refait le coup de 1789 aux français!

Pourquoi changer une formule qui gagne? C’est ce que doivent se dire les « lumières » philosophiques qui ont instrumentalisé la révolution de 1789 et qui entendent refaire le coup en ce jour de 2012. Le pire est que ça peut marcher tant le peuple est exaspéré de la situation politico-économique qu’il vit présentement. Frère Jean-Luc et ses compagnons ont magnifiquement préparé leur coup il faut le dire, mais il faudrait quand même que le peuple français comprenne ce qui  se joue devant ses yeux.

La prise de la Bastille = souveraineté populaire?

Le peuple de gauche fête joyeusement la mise à mort de la souveraineté du peuple de France!

La révolution de 1789, initiée par les lumières de la franc-maçonnerie, devrait contribuer à ouvrir les yeux de nos concitoyens aveuglés par cette lumière satanique, ou devrais-je dire Luciférienne. Car cette lumière n’est pas celle de la libération des peuples mais bien celle de la continuation de son oppression par d’autres formes. Nous sommes passés de l’ancien régime monarchiste au nouveau régime parlementariste dite de la démocratie républicaine. Deux régimes qui ont pour fonction de nier la souveraineté du peuple. L’un par sa tradition aristocratique liée au sang bleu, l’autre par le suffrage universel direct bizarrement! Vous avez voté? Et bien maintenant fermez-là on s’occupe de tout! Voilà le message clair envoyé par la république au peuple.

Lire: Mélenchon: Mettez à la mode la couleur rouge!  Vous avez déjà tout compris du projet…

On peut donc dire que la prise de la Bastille, symbole de l’oppression royale mais vide, n’est qu’une mise en scène destiné à soulever le peuple contre le pouvoir soi-disant despotique pour établir l’autre forme de domination: la démocratie républicaine.

Lire: La démocratie républicaine contre la souveraineté du peuple.

C’est une pièce de théâtre à destination du peuple montrant que celui-ci peut prendre son destin en mains et faire la révolution mais à une seule condition! Celle de construire une VI ème république et pas une autre. Tous ceux qui parlent de souveraineté nationale sont écartés sans ménagement sous l’appellation de fasciste. La gauche n’aime pas les souverainistes qu’on se le dise.

Qu’est-ce que la VI ème république?

La prise de la Bastille se fait sous le drapeau rouge du communisme internationaliste donc bien contre la souveraineté du peuple français.

Il faut chercher dans le programme du FdG, l’Humain d’abord, le projet de la VI ème république. C’est court. Il consiste à appeler à une constituante susceptible de contenter le peuple qui va élire ainsi une république parlementariste dont l’objectif essentiel est de combattre le présidentialisme qui, pour les gauchos, est le symbole du fascisme autocratique. Bien. Mais la souveraineté du peuple dans cela? Elle est complétement occultée puisque ce seront les représentants élus qui seront chargés de décider pour la nation. Encore plus qu’aujourd’hui! Leur pouvoir sera magnifié en sachant que cette caste est la plus sensible aux causes communautaires, séparatistes en tout genre, et immigrées puisqu’il faudra de tout pour recueillir la majorité des voix. C’est donc la continuation en pire de la république avec en exégèse l’état fédéral européen. Rien ne se fera sans l’Europe.

Pourtant la vision présidentialiste imposée par De Gaulle avait un but bien précis: la rencontre d’une personne et du peuple basé sur un projet clair. Ca avait au moins l’intention de ne pas tromper le peuple français. La personnalité qu’il allait élire suivrait une ligne politique clairement établie. Et si on a pu constater comment Sarkozy a pu contourner ce contrat moral passé avec le peuple, il s’agirait donc plus de renforcer les pouvoirs de contrôles a-posteriori par le peuple, via la démocratie participative citoyenne, pour rendre le présidentialisme encore plus efficace que de le supprimer purement et simplement. On empêcherait ainsi les candidats de mentir ouvertement et de tromper le peuple ce qui aurait pour objet immédiat de rejeter à 90% les propositions du FdG qui sont inapplicables dans une vision fédéraliste, donc supra-nationale, de l’Europe. Se contenter de dire on changera d’Europe ne suffit plus à faire croire au changement. Il faudrait plutôt pour cela redonner au peuple les instruments de sa souveraineté, et donc pour le peuple français revendiquer la souveraineté nationale. CQFD

Conclusion: Mélenchon préempte la révolution citoyenne au profit de l’internationale mondialiste.

La révolution mélenchonnesque plaît assez finalement au systéme parce qu’elle ne mange pas de pain. Elle a le mérite absolu de repousser encore plus loin dans les limbes la question de la souveraineté du peuple. Il ne remet rien en cause qui serait susceptible  pour le coup de remettre tout en cause! La souveraineté aux frontières, la souveraineté financière, sont niées et sont remises entre les mains d’un parlement national affidé au parlement européen. Celui-ci aura beau jeu de suivre leurs directives. La révolution mélenchonnesque c’est encore plus d’Europe, donc encore plus de soumission aux intérêts étrangers, sous couvert de vouloir voir émerger une autre Europe. Mais celle-ci ne pourra voir le jour si nous restons sous le joug de ceux qui nous contrôlent! Cela me semble être du simple bon sens. Il nous faut donc casser le moule de cette Europe fédéraliste, internationaliste et soumis à l’empire americano-sioniste, pour ensuite construire des partenariats gagnants-gagnants basés sur la coopération comme le propose Marine Le Pen.

Lire: Marine Le Pen , Europe et euro: la vérité contre tous!

C’est une vision de rupture totale avec le système global plutôt que d’essayer de le changer de l’intérieur en se privant de toutes les armes susceptibles de lui faire mal! C’est la stratégie chère aux francs-maçons qui ont évincé la caste aristocratique pour la remplacer par le pouvoir des bourgeois, des lobbys financiers et communautaristes, qui se perpétue à travers les âges.

Note: Les pays qui s’en sortent le mieux aujourd’hui sont les pays qui appliquent une vraie vision nationale contre le pouvoir mondialiste et européiste. Exemple de l’Islande qui a su résister à la pression internationale grâce à la SOUVERAINETÉ DE SON PEUPLE!

Note: Vidéo du LLP sur l’intervention de Mélenchon face à Pierre Carles qui fait semblant de ne pas connaître le dîner du Siècle et Bilderberg! Lui le franc-maçon? Lol.