L’affaire Depardieu ou l’hypocrisie de la construction européenne.

L’affaire agite les médias et le gouvernement! La France se sent déstabilisée de perdre un de ses célèbres enfants et en appelle à l’éthique et la morale pour le convaincre de renoncer à ce projet, avant de le qualifier de minable en constatant que ce sera effectif et définitif. Depardieu chez les belges ce pourrait être Obélix chez les belges et donc susciter notre compassion de franchouillard, or il n’en est rien mais alors rien du tout!

Un bouffon du roi...
Un bouffon du roi…

Depardieu français?

Il faut écouter tout son mépris pour les français pour bien comprendre que celui qui aura incarné au cinéma pourtant le français trivial, gouailleur, batailleur et baffreur, ne se sent en fait aucune espèce de point commun avec son personnage.
Ecoutez d’ailleurs ce que nous dit cet acteur sur DSK dont il devrait jouer le rôle dans un prochain film (décrépitude du cinéma français quand tu nous tiens…) et qui exprime tout son mépris pour ce « français arrogant » en profitant pour dénoncer les abus de pouvoir de cette élite:

Vidéo trouvée sur le blog: France -éternelle

Mais en fait c’est vraiment une posture populiste (dans le pire sens du terme c’est-à-dire faire peuple tout en défendant soi-même l’élitisme) pour cet acteur qui soutenait Sarkozy (Lien) et qui le faisait car celui-ci lui avait rendu un fier service fiscal (Lien). Ben voyons petits arrangements entre amis ce qui était une spécialité de Sarko et le sera de Hollande n’en doutez pas tant l’élite est microcosmique…

La bouffonnerie de la déchéance de nationalité.

Mais le pire de tout dans cette histoire c’est la passe d’armes médiatique avec le gouvernement, comme si tout cela n’était pas prévisible finalement. Ils construisent l’union européenne pourquoi au fait? Pour sauvegarder la souveraineté des états et donc agiter la déchéance de nationalité comme un étendard populiste (Lien)? Ou bien pour uniformiser les règles partout?

Il me semble que la construction européenne a pour objet de faire converger les pouvoirs dans un seul gouvernement supra-national appelé état fédéral non? En votant pour l’union bancaire l’UMPS européen contribue activement à cette intégration économique et financier, alors pourquoi s’exciter quand un soi-disant français applique à la lettre l’amour de l’union européenne en en revendiquant la citoyenneté? (Lien) Parce qu’il existe des exceptions? Mais l’union bancaire dont le siège de supervision sera à Londres n’exempt-elle pas la finance anglaise de cette même supervision? (Lien) Les régimes fiscaux en Europe sont-ils harmonisés? Les prestations sociales le sont-elles? Non donc on comprend bien que cette union européenne est bancale en l’état.

Deux solutions possible

Soit on va donc vers plus d’Europe comme le veulent toutes cette élite apatride et mondialiste qui aiment cracher sur la France et les français alors qu’ils en ont fait des vaches à lait (Johnny entends-tu …)? Et c’est alors toute la stratégie du gouvernement français qui entend exploiter cette affaire dans cette direction (Lien); soit on renonce à cette construction européenne! Il n’y a pas de juste milieu.

L’UMPS voudra le fédéralisme européen comme l’a montré la gouvernance Sarkozy et comme le montre la gouvernance Hollande qui s’inscrit dans ses pas. Mais entendons-nous bien cela nous mène où? Nous allons converger vers quoi? Vers une uniformisation du système de protection sociale vers le haut ou vers le bas sachant que la France malgré toutes les attaques de Sarkozy, est toujours en haut de la pyramide sociale européenne? Et bien le débat du moment sur les retraites complémentaires devrait vous indiquer la voie que va suivre notre pays: toujours moins de sécurité sociale (Lien). Les plans d’austérité en vigueur dans l’Europe du sud devrait vous convaincre.
De même que la sortie du nouvel homme fort de l’union européenne qu’est le président de la BCE depuis l’accord sur l’union bancaire, Mario Draghi, qui appelle les états à poursuivre leur effort d’austérité! (Lien)

Pendant ce temps la pauvreté...
Pendant ce temps la pauvreté…

Alors comprenons bien ce qui se joue véritablement pour nous le peuple pendant que l’agitation médiatique se concentre sur l’hypocrisie que représente l’exil fiscal et qui ne concerne que les riches, les très riches. Depardieu bien qu’il paye beaucoup d’impôts est très riche et n’a aucun mal à boucler ses fins de mois ne vous inquiétez pas trop pour lui! Donc pendant ce temps en France la pauvreté s’accentue (Lien) pendant que les riches s’exilent fiscalement tout en profitant à plein de la protection sociale égalitariste française! Car oui nous sommes des cons et des vaches à lait. Nous mettons le riche et le pauvre sur un même plan comme des benêts idéalistes alors que nous savons que ce sont deux mondes sociaux parallèles. Une hypocrisie de plus. Est-ce normal que de riches patrimoines touchent le RSA parce qu’ils n’ont pas d’activité déclarée? Une aberration sans nom pendant que la pauvreté et la misère explose dans notre pays…riche.

Or comment lutter contre la pauvreté alors que l’on abaisse systématiquement les minimas sociaux, que l’on rogne sur les retraites et que l’on exonère toujours plus les entreprises de la nécessaire solidarité territoriale et sociale? Un abaissement social qui est conjoncturel avec cette construction européenne qui nous empêche de lutter contre la pays à bas coûts sociaux par ailleurs c’est donc le serpent qui se mord la queue!
Les socialistes recyclent leur antienne communiste en essayant de faire baisser visiblement le chômage en embauchant des fonctionnaires qui ne seront que des travailleurs pauvres déguisés mais ce n’est pas tenable à terme puisque ces embauches augmentent les dépenses publiques alors que toute la future politique européenne est d’aller vers l’austérité des dépenses publiques! Dans quelles dépenses trancheront-ils? La santé? La défense?

L’UMPS fait donc le grand écart entre le monde réel et la réalité qu’ils essayent de nous vendre comme l’a montré le pauvre Montebourg avec l’affaire Florange. Sa seule arme contre ce patron mondialiste était la nationalisation de l’outil de production (le national-socialisme à la Chavez) pour sauver l’emploi sur nos territoires comme le dit une note interne de Bercy (Lien),   mais cela revient à aller à l’encontre du grand marché de libre-échange libre et non faussé qu’ils nous construisent. Donc tout cela n’était que poudre aux yeux et hypocrisie comme d’habitude pour faire croire au peuple que notre gouvernement peut encore quelque chose dans ce monde globalisé au service des puissances économiques et financières.

Comme nous le montre encore une fois l’affaire Depardieu ce n’est qu’un enfumage populiste (dans le pire sens du terme) destiné à vous faire réagir pour ou contre Depardieu alors que la question de fond est: pour ou contre cette construction européenne ultralibérale? Car on ne peut pas prétendre défendre notre souveraineté nationale et poursuivre la construction européenne. Un jour ou l’autre il faudrait dire la vérité aux français, la vraie.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Le pire pour nous étant bien évidemment la poursuite effrénée de l’immigration telle que le pratiquent l’UMPS. Car majoritairement ces immigrés sont plus pauvres que le français moyen et pour survivre dans un pays qui ne propose suffisamment pas d’emplois pour tout le monde (Vive la zone euro vous dites?) n’a pour seules solutions que de leur fournir des prestations sociales, ou de leur mettre à disposition des emplois faiblement qualifiés qui pourraient profiter aux français dans le besoin en priorité( non?), ou d’autoriser le travail dissimulé qui profite aux patrons et pas à la collectivité. Bref nous sommes perdant-perdant car ces dépenses sociales en faveur des immigrés ne profitent pas aux français qui eux vivent sur ce territoire et ont contribué à sa richesse économique ce qui n’est pas le cas des immigrés (non?). N’est-ce pas normal de vouloir défendre sa population sédentaire (qui n’a pas d’autres choix pour vivre à part la Roumanie ou la Bulgarie comme on nous y encourage au nom de l’européisme triomphant), plutôt que ces esclaves nomades (obligés) exploités par la mafia internationale du business? Oui mais cela demande d’avoir la souveraineté sur nos frontières ce que l’union européenne ne permet pas. Encore une contradiction hypocrite de plus qui pèsera sur le français moyen et faible et pas sur le riche et super-riche comme Depardieu n’en doutez pas une seconde.

Note 2: L’évasion fiscale est consubstantiel au capitalisme mondialisé comme nous le montre l’affaire Goggle qui ne s’en cache pas et le revendique même fièrement! (Lien)

Publicités

La solution à la crise? Penser local pour développer local.

La crise est un cycle qui revient périodiquement et qui consiste à enrichir les plus riches et appauvrir tous les autres. C’est le renforcement des principes du système capitaliste qui ne tient plus que par la grâce des puissances financières qui tiennent tous les leviers du pouvoir. Nos dirigeants nous proposent toujours les mêmes solutions pour sortir de la crise et notamment celle d’abandonner toujours plus notre souveraineté, notre pouvoir de décision et de sanction, la démocratie quoi. La démocratie, la loi du peuple pour le peuple et par le peuple, ne peut qu’inquiéter légitimement les oligarques du monde entier or bien évidemment c’est LA solution pour nous sortir réellement de cette crise.

La globalisation crée la crise

Le globalisme économique n'est pas un humanisme
Le globalisme économique n’est pas un humanisme

Le système capitaliste s’est globalisé parce que les puissances financières, commerciales, industrielles, voulaient faire toujours plus de profits et contrôler les paramètres économiques des états pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Il leur faut donc unifier toujours plus les règles économiques pour qu’elles puissent être sûr de pouvoir valider leur stratégie quel que soit l’état dans lequel elles décident d’investir. C’est ainsi qu’elles deviennent des multinationales avec des budgets colossaux supérieurs à celui de bien des états économiquement développés, se créant ainsi un pouvoir toujours plus conséquent en utilisant le chantage suivant:  » Dans votre pays je pèse 10 000 emplois et si vous m’emmerdez je délocalise ». Voir à ce sujet la tragicomédie pitoyable de Florange où le gouvernement a fait étalage de toute l’hypocrisie dont il était capable car il était bien évidemment incapable de nationaliser une entreprise globalisée. Exactement la même hypocrisie économique que Sarkozy on est bien d’accord (Lien).

La loi capitaliste globale dans laquelle nous vivons a pour objectif d’empêcher toute tentative d’intervention étatique au nom de la défense des intérêts collectifs. Il faut donc tout privatiser. Je rappelle que nous vivons sous la loi du marché qui exige la concurrence libre et non faussée. Non faussée par qui? Par les interventions étatiques intempestives bien entendu. L’ennemi du capitaliste c’est l’état, la collectivité. C’est pour cela que les capitalistes se sont arrangés en lobbys pour peser sur les institutions chargés de faire les lois sensées protéger les citoyen des abus en tout genre. C’est ce qu’on appelle la corruption et c’est le sport bruxellois en vogue:

Et pour être sûr de voir leurs intérêts économiques prorogés ces lobbys achètent directement les politiques. Droite ou gauche? Républicain ou démocrate? Quelle différence au fond? Aucune.

Au vu de ces reportages on ne peut que penser que la crise sert en fait à donner encore plus de pouvoir aux riches. Et pour en faire quoi? A votre avis? La paix dans le monde et la prospérité pour tous? Vraiment? Plutôt pour accentuer toujours plus leur pouvoir sur les institutions chargés de gérer nos vies. L’argent achète tout y compris, et surtout, notre quotidien. Dans ce système capitaliste nous ne pouvons que subir la loi des riches.

A ce sujet deux infos amusantes sont sorties au même moment et viennent illustrer parfaitement mon propos. Alors que le monde est encore en crise, que les plans d’austérité sont toujours à l’ordre du jour, voilà qu’on nous apprend que les marchés financiers font la fête et que le CAC 40 est à son plus haut de l’année! (Lien) Mais pire, cette info vient se télescoper avec une autre qui nous est plus destinée à nous le peuple servile, qui est: la BCE nous annonce une récession de la zone euro en 2013! (Lien) Deux informations qui illustrent parfaitement la réalité de cette crise où nos dirigeants font tout ce qu’ils peuvent pour sauver les marchés à notre détriment. Est-ce cela la justice sociale? la démocratie? L’égalité?

La crise crée la globalisation

La zone euro un globalisme au service des puissance capitalistes
La zone euro un globalisme au service des puissance capitalistes

Et pour faire face à la crise quelle est la réponse de nos dirigeants? Toujours plus d’intégration économique des états pour construire un marché unique sur le même dogme du libre-échange non-faussé c’est-à-dire sans règle. C’est exactement ce que s’apprête à devenir officiellement l’union européenne fédérale. Le fédéralisme étant l’ajout d’un gouvernement supra-national (c’est-à-dire au-dessus des états) qui dirigera l’économie, la politique de défense, la politique étrangère, …pour tous ses membres. Exit les indépendances nationales. C’est le projet très claire de la commission européenne (la voix des lobbys) vers ce qu’elle appelle l’Union Économique et Monétaire:

Et ce projet fédéral européen doit évidemment s’intégrer dans l’union fédérale nord-américaine aussi en construction. Voir le président du parlement européen se prononcer très clairement pour un libre-échange avec les USA créant ainsi le grand marché transatlantique, rêve de tous les capitalistes.

Tout cela pour bien vous montrer que non seulement ils ne se cachent pas mais qu’on y va tout droit! Et avec la bénédiction de nos parlementaires de droite et de gauche qui sont tous vendus à cette vision du future. Pour l’oligarchie mondiale cela ne semble pas faire un pli et nous aurons notre nouvel ordre mondial que ça nous plaise ou non!

La solution? Penser local pour développer local.

Penser local pour développer local.
Penser local pour développer local.

Une fois qu’on a bien exposé le plan de développement de l’oligarchie mondiale qui se fera sur notre dos et exigera de notre part toujours plus de sacrifices on se pose la question de savoir comment combattre? Comment empêcher cette atrocité capitalistique d’arriver? Oon peut manifester de plus en plus violemment , on peut se mettre en grève, on peut descendre dans la rue et tout casser…mais cela ne changera rien puisque le rapport de force ne sera pas en notre faveur. C’est l’oligarchie mondiale qui détient le pouvoir de police, de l’armée et donc des armes. Nous on a que nos fourches pour les attaquer…

Non la véritable, la seule et unique solution est de penser local pour développer local. C’est-à-dire enrichir directement notre réseau local plutôt que les multinationales soumises aux aléas inévitables de la mondialisation capitaliste. L’idéal est de se créer un réseau local de survie du producteur au consommateur sans passer par des intermédiaires. Activer les SEL, créer de l’échange de compétences qui nous mènent à sortir du système global. Bien sûr je n’invente rien mais c’est la SEULE solution viable pour toute l’humanité sur cette planète.

Cela exige un changement radical d’état d’esprit en nous opposant à la vision globaliste mondialiste qui nous dit qu’il faut enrichir toujours plus les riches car inévitablement ça enrichit les autres, alors qu’en fait on se rend bien compte que cette vision ne fait qu’accroître les inégalités malgré l’augmentation en trompe-l’œil de la richesse produite. Le PIB est bien évidemment un très mauvais calculateur du bien-être d’un pays puisqu’il ne prend en compte que la richesse produite. Or si elle ne s’appuie que sur quelques individus au détriment de la collectivité on peut dire qu’elle n’apporte pas de progrès à la collectivité humaine.

Nous devons donc bien au contraire partir de la vision exactement inverse en favorisant la richesse des locaux pour qu’ils puissent créer des emplois locaux donc alimenter une économie locale et permettre aux locaux d’augmenter leur niveau de vie. Cette augmentation des richesses locales alimentant naturellement la richesse globale de l’humanité. On peut parler d’une vision mondialiste à l’envers et c’est celle-là qui pérenniserait notre société humaine sur l’ensemble de la planète. Il faudrait donc favoriser et privilégier les initiatives locales au détriment des conglomérats transnationaux qui écrasent justement toute tentative d’émancipation de leur système capitaliste autoritaire. Il faut défendre le paysan indien contre Monsanto par exemple. Car le paysan fait vivre localement un écosystème qu’il peut ensuite développer en s’unissant avec d’autres écosystèmes qui seraient susceptibles ensuite de diffuser dans le monde entier. C’est l’image des cercles qui se construisent puis s’unissent pour construire de plus grands cercles et finissent par construire enfin le grand cercle englobant l’humanité toute entière. Un grand cercle que l’on peut appeler alors mondialisme réussi puisque toutes les particularités locales apportent leur pierre à l’édifice final.

Ainsi on respecterait toutes les traditions, toutes les initiatives citoyennes qui permettraient de créer des cercles locaux en sachant que ces cercles finiront par enrichir le cercle final englobant l’humanité. C’est une autre vision mondialiste de l’humanité et c’est la seule viable car elle est basée sur un dogme de vie et de dignité pour tous, contrairement à la vision globaliste actuelle qui ne profitera qu’à une élite mondiale au détriment de tous les autres pour en faire des esclaves. Cela peut se faire très facilement il suffit de le vouloir pour le mettre en place. Cela existe déjà peut-être dans notre entourage. A nous de faire l’effort de nous y intéresser pour créer notre propre système de développement assurant la survie de toutes et tous.

Note: On peut commencer à détruire le système global en y incorporant des virus citoyens comme cette initiative du maire de Naples qui crée sa propre monnaie (Lien)

Note 2: Penser local pour développer local s’oppose aussi à l’autre vision internationaliste mondialiste qui nous dit de penser global pour agir local. Non! Si on se demande si notre action doit avoir un impact au niveau international alors on n’agit plus. Nos besoins locaux sont différents selon nos habitats, nos territoires et il ne faut pas tout mélanger. Ce qui est bon pour nous ne l’est pas forcément pour d’autres. Il ne faut donc pas se mettre une barrière psychologique consistant à vouloir imposer un système unique de développement pour tous avec les mêmes droits, les mêmes devoirs, les mêmes effets…Commençons d’abord par nous occuper de nous, de notre développement, c’est ensuite que nous constaterons l’impact sur le global.

Je vous encourage vivement à suivre ce que fait Etienne Chouard sur le développement de la démocratie: Son blog

D’écouter ce que nous dit Piero San giorgio sur la survie: Lien

Et vous trouverez de multiples liens d’initiative citoyenne sur ce blog: Lien

Retrouvez toutes les infos engagées dans un portail actualisé: ICI

Ahmadinedjad,Poutine et Chavez ne sont pas des résistants au nouvel ordre mondial.

Nous avons coutume, nous les résistants au nouvel ordre mondial, de croire qu’il existe une autre alternative au futur gouvernement mondial qu’on nous promet et qui signifiera la fin de la démocratie, la vraie, la populiste. Cette résistance aurait des figures identifiées comme Ahmadinedjad, Poutine ou Chavez par exemple. Or il n’en est rien. Tout ce petit monde participe au nouvel ordre mondial.

Un exemple de ce que pourrait donner un gouvernement mondial et ces 10 blocs régionaux.

Il ne s’agit pas ici d’amorcer une réflexion hérétique sur le bien-fondé de la résistance à l’empire hégémonique americano-sioniste. Il est évident qu’il faut lui résister avant d’être avalé tout cru. Mais ce à quoi nous sommes en train d’assister actuellement est une guerre pour la prise de contrôle des états avant de les fondre dans des blocs unifiés concurrents et adversaires mais participant d’un futur gouvernement mondial.

Si l’on en croit ce qui est défini par les objectifs du nouvel ordre mondial, celui-ci doit se constituer en 10 blocs régionaux distincts qui étoufferont définitivement le pouvoir autonome des états-nations. C’est ainsi que l’UE est un bloc identifié comme l’est l’UNASUR cher à Chavez ( Lire ICI) ou le pôle Eurasec pour Poutine (Lire ICI). Ces blocs ont pour objectif une union économique intégrée par une monnaie commune puis une politique commune puis une justice commune. Tous ces blocs sont aujourd’hui en instance de formation ce qui explique aussi les guerres ici ou là pour prendre le contrôle d’un état stratégique.
La lybie par exemple qui voulait constituer un pôle panarabique fort et qui développait pour cela des relations étroites avec la Chine une puissance indépendante à l’impérialisme dominant anglo-sioniste, s’est faite laminer militairement pour rester dans le giron de l’empire sachant qu’elle possède des réserves de pétrole et de gaz importantes (Lire ICI). A noter aussi que cela s’est fait sous leadership européen faisant croire que celui-ci pourrait être un bloc indépendant du bloc nord-américain en constitution ce qui n’est pas le cas. On pourrait prendre aussi l’exemple de l’Afghanistan qui est le pays plaque tournante de la drogue dans le monde occidental et est aussi un pays disposant de ressources minières considérables (Lire ICI).

Le futur bloc euro-atlantique

N’oublions pas que la constitution d’un bloc euro-atlantique qui serait alors le bloc le plus puissant économiquement et militairement est prévu toujours pour 2015 comme le montre les documents de la commission européenne (Lire ICI). Ce bloc occidental unifié sera bien évidemment sous contrôle de l’oligarchie anglo-saxonne sioniste puisqu’Israël a vocation à s’y amarrer, voir les accords ACAA (Lire ICI) et le pourquoi de la création du parlement juif européen (Lire ICI).

Lire absolument: histoire du nouvel ordre mondial par Pierre Hillard, qui vous explique bien les origines de ce nouvel ordre mondial, sa probable constitution ( via une monnaie unique avant une monnaie mondiale) et ses objectifs.

Revenons-en à nos leaders de la résistance à ce bloc occidental judéo-wasps en passe de se constituer que sont Ahmadinedjad, Chavez et Poutine. Ces leaders luttent en fait contre l’hégémonie du bloc occidental et cherchent à constituer de leur côté des blocs suffisamment solides militairement, indépendants énergétiquement et influents géopolitiquement pour tenir tête à l’union euro-atlantique (Lire ICI).

Revenons à ce que nous disait ce général américain retraité Wesley Clark pour nous expliquer le plan mis en place à partir du 11 septembre et qui était d’envahir 7 pays cibles: l’Irak, la Lybie, la Syrie, l’Iran, Liban, Somalie, Soudan.

Le Soudan est aussi un pays stratégique pour l’avenir.

N’est-ce pas aujourd’hui des zones de conflits armés? Pourquoi la Somalie? Et pourquoi le Yémen n’a pas succombé aux révolutions arabes? Parce que ces pays contrôlent les deux rives du golfe d’Aden. Pourquoi une déstabilisation du Mali? pour pouvoir mettre la main ou du moins contrôler de près les ressources pétrolières et gazières algériennes (Lire ICI). Pourquoi le Soudan? Parce qu’il a des réserves de pétrole? (Lire ICI). Et on pourrait continuer longtemps la liste des états en guerre éternelle comme le Congo détenteur de richesses minières importantes. Et à l’intérieur de ces pays on assiste à une lutte inter-ethnique pour prendre le contrôle du pays et devenir le gérant local pour les intérêts du bloc impérialiste dominant. De même qu’au sein du bloc européen on développe le pouvoir des régions identitaires (Catalogne, Bretagne, Corse, Pays basque, etc…) pour constituer des blocs autonomes économiquement traitant directement avec la puissance supra-nationale qu’est l’UE visant à détruire peu à peu le pouvoir des nations.
Partout c’est la même logique mondialiste.

Nous devons donc bien comprendre que ce qui se joue devant nous n’est pas une lutte pour ou contre le nouvel ordre mondial, mais la mise en place de blocs plus ou moins indépendants les uns des autres et amenés à être concurrents entre eux pour pouvoir disposer du plus de poids politique au gouvernement mondial. Pourquoi la Chine est si discrète sur le plan géopolitique alors que c’est une puissance mondiale? parce qu’elle a des intérêts avec tout le monde et qu’elle ne peut pas prendre le risque en s’engageant trop en avant avec l’OCS et la Russie notamment pour constituer un pôle indépendant fort en Asie (Lire ICI). La Chine est l’atelier industriel des USA et de l’Allemagne sur lequel repose toute sa puissance économique, elle ne peut décemment pas vouloir s’aliéner le pôle euro-atlantique.

On constate donc que les guerres sont parfaitement localisées et correspondent aux volontés hégémoniques du bloc occidental qui souhaite contrôler des pays géostratégiques (contrôle des pipelines, des golfes de passage, des détroits maritimes), et contrôler les ressources indispensables au développement économique. Le 11 septembre aura donc été le point de départ pour la mise en place de cette stratégie qui utilise la force militaire pour parvenir à ses fins. Ce qui fera à terme que le bloc occidental (Bloc nord-américain, Union européenne et grand Israël= commission Trilatérale (Lire ICI)) deviendra le bloc le plus puissant du nouvel ordre mondial et en contrôlera la gouvernance. C’est pourquoi aussi le Japon membre du bloc occidental a été puni (Fukushima) de vouloir se rapprocher de l’OCS et donc de la Chine et revendiquer ainsi une volonté d’indépendance. Rien n’est anodin en ce bas monde.

Il nous faut donc accepter qu’il n’y ait pas d’alternative à ce nouvel ordre mondial en construction et que tous les dirigeants y jouent un jeu quelle que soit leur position et leur politique locale. On est en droit de préférer la politique « socialiste » d’un Chavez mais on doit comprendre (cf.sa référence au franc-maçon Bolivar) qu’il participe à sa façon à la création du futur gouvernement mondial.  On peut penser aussi qu’il y ait peut-être  une guerre souterraine larvée entre l’oligarchie wasps (White anglo saxon protestants) et les juifs sionistes pour prendre définitivement le contrôle de ce bloc occidental et donc du futur gouvernement mondial, même si elles feront unité sur la question d’Israël puisque ces deux oligarchies sont messianiques et font d’Israël le berceau de leur renouveau. Il est fort possible donc  qu’elles finissent par se mettre d’accord pour élire Jérusalem comme future capitale du gouvernement mondial c’est en tout cas dans les tuyaux.

On comprend mieux alors pourquoi notre oligarchie française se soumet à cette impérialisme anglo-sioniste puisqu’elle n’a pas le choix. C’est ou cel où bien le chaos dans notre pays tout simplement. C’est pourquoi elle ne prendra pas le risque que le peuple puisse faire barrage à ce visible déni démocratique qu’est l’abandon de notre souveraineté. On va vers ce nouvel ordre mondial parce que c’est inéluctable. A moins d’un grain de sable qui pourrait gripper la machine en construction et qui pourrait être un soulèvement populaire mondial ou une intervention divine d’une manière ou d’une autre comme une catastrophe naturelle destructrice.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Visionnez impérativement la dernière vidéo de Pierre Hillard qui revient sur ces problématiques mondialistes:

L’Europe des peuples contre l’Europe des banksters!

On qualifie facilement ceux qui sont contre cette construction européenne de fasciste, de xénophobe. On veut ainsi les disqualifier d’aller contre la pensée unique qui doit nous mener à la construction d’un état supra-national au-dessus de la souveraineté des peuples. On nous traite de fasciste car on refuse d’abandonner nos droits! Pourtant fondamentalement on a rien contre les autres peuples d’Europe, c’est contre l’oligarchie qu’on se lève!

On ne veut pas de cette Europe!

Le 14 novembre dans toute l’Europe les peuples se ont mobilisés et notamment les plus touchés comme la Grèce, l’Espagne et le Portugal (Lire ICI). Les français pas encore mais ça viendra…
Dans toute l’Europe le peuple paye le prix de l’austérité et du durcissement des capitalistes. Les suicides se multiplient car on ne parvient plus à joindre les deux bouts, à faire vivre sa famille.

Il n’y a plus de travail et ceux qui en ont sont durement taxés au nom du sacro-saint remboursement de la dette qui impose l’austérité à tous les états du monde car tout le monde est endetté bien évidemment car c’est cela le capitalisme triomphant.

Ce qu’on oublie de vous dire c’est que cette dette n’existe pas et que les banksters se sont goinfrés dessus depuis des décennies! Ce sont les intérêts qui coulent nos budgets nationaux et non pas la dette en elle-même. Et c’est au nom des intérêts dus qu’on exige de nous toujours plus de sacrifice et toujours moins de droits. Ils sont fous! Ils sont fous de nous croire si faible…(Lire ICI)

En attendant partout en Europe les peuples résistent et veulent défendre leurs droits. Non pas pour se refermer sur eux-mêmes mais pour avoir le droit à vivre dignement. Si l’on critique l’immigration ce n’est pas par racisme c’est par un simple bon sens! Ces gens que l’on fait rentrer serviront d’esclaves aux capitalistes et nous priveront des emplois peu qualifiés qui servent d’amortisseur en temps de crise. Mais aujourd’hui ces emplois sont occupés par des immigrés ce qui aggrave encore plus la situation des nationaux précaires. Que nous reste-t-il? A quel jeu dangereux ces fous dirigeants jouent-ils?

Nous sommes le peuple, nous sommes l’Europe des peuples et nous nous levons contre l’Europe des banksters qui imposent la soumission aux banksters c’est-à-dire la troïka: FMI, BCE, commission européenne. Cette troïka veut notre sang pour satisfaire toujours plus la soif inextinguible des vampires cachés dans les coulisses et qui exigent d’être assurés de continuer à faire des bénéfices. C’est contre cette pantomime là que nous nous levons nous les peuples d’Europe. Peuple de France, d’Italie, du Portugal, d’Angleterre, de Pologne, d’Espagne et d’ailleurs nous refusons le déclassement et la misère alors que nous avons contribués à enrichir ceux-là même qui veulent nous tondre!

Nous n’avons rien contre nos voisins, contre les peuples voisins. C’est contre l’oligarchie européenne que nous sommes levés et que nous nous lèverons toujours plus. Vous voulez notre peau? On aura la vôtre.

Belle analyse de Michel Collon sur la façon dont les médias emploient le mot dégraisser avec facilité et surtout pour parler des banques. La graisse c’est du surplus alors qu’ici on parle d’êtres humains, de familles entières. Cette inhumanité capitaliste doit tomber:

Note: Et nous ne voulons pas le communisme et le gauchisme non plus! Nous voulons être libres de décider de notre vie comme on le souhaite et non comme on nous l’impose.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

 

Le rapport Gallois ou la dictature du libéralisme libre-échangiste.

Louis Gallois pond son rapport qu’il va remettre entre les mains du gouvernement Hollande cela ne vous rappelle rien? Oui le rapport Attali remis entre les mains du gouvernement Sarkozy. Et quelles en sont les futures orientations? ET bien exactement les mêmes: droit dans le libéralisme libre-échangiste! Où est le changement?

Toujours les mêmes recettes pour la droite et pour la gauche…

Le rapport Gallois reprend exactement les mêmes antiennes que le rapport Attali qui sont de réduire les charges sociales des entreprises pour pouvoir s’adapter à la concurrence internationale dans un ensemble mondialiste libre-échangiste ce qu’on ne vous précise plus. (Lire ICI)

Un rapport qui est particulièrement bien accueilli par la droite! Coppé:

approuvé totalement » lundi les mesures préconisées par le rapport Gallois, enjoignant François Hollande d’avoir « le courage » de les « appliquer dès maintenant » faute de quoi il créera « un choc de défiance ».

Bizarre ce consensus alors qu’on nous parle de changement non? (Lire ICI)

François Hollande annoncera donc des mesures fortes dès demain qui ne seront une surprise pour personne. Certes le gouvernement ne s’alignera pas sur les mesures proposées mais il va ruser pour pouvoir appliquer la philosophie libérale libre-échangiste de baisse des charges sur les entreprises (Lire ICI) avec notamment dans l’idée d’établir la taxe carbone à laquelle ils tiennent tant…

Car une baisse des charges des entreprises entraine inévitablement un manque de recettes fiscales et donc un déficit budgétaire plus important ce qui va à l’encontre du traité européen nouvellement approuvé par l’assemblée nationale qui nous interdit de faire du déficit en remettant notre pouvoir de décision, donc notre souveraineté budgétaire, entre les mains de technocrates qui décideront pour nous!
Donc il va falloir soit que l’on réduise les dépenses d’autant sans pénaliser les entreprises (libéralisme). Où? Dans quels secteurs les technocrates vont faire des coupes sombres à votre avis si on suit la logique économique et financière? La santé, l’éducation, la sécurité? entre autres bien entendu. Mais comme ce gouvernement est de gauche il ne va pas vouloir se plier à cette logique et préconiser au contraire que d’autres recettes rentrent dans les caisses pour boucher le trou. D’où une hausse prévue de la TVA, peut-être de la CSG et surtout apparition d’une taxe carbone. Toutes ces hausses comme vous le constatez vont toucher l’ensemble des citoyens encore. C’est-à-dire que c’est l’ensemble des citoyens qui devront payer la compétitivité des entreprises comme ils doivent payer le renflouement des banques et de la zone euro! Ca va faire beaucoup au final…

Autrement dit si l’on reste dans la logique du libéralisme libre-échangiste on va droit vers la dictature économique imposée par la zone euro comme nous le démontre Asselineau:

Une dictature qui repose entièrement sur le libéralisme libre-échangiste qui pourtant ne peut fonctionner si l’on raisonne un tant soit peu. Comment niveler artificiellement les différences sociales alors que réellement elle son insurmontables? Ce n’est possible que si on IMPOSE ce modèle car naturellement c’est incompatible.
D’ailleurs Etienne Chouard, chantre de la démocratie directe et populaire s’il en est, rappelle que tout corps vivant dans la Nature pour vivre est entouré, et protégé, par une membrane que l’on peut appeler frontière pour un pays. Et cette « frontière » ne sert non pas à s’isoler mais à se protéger en régulant les entrées et sorties de son corps vivant pour assurer sa survie:

Ce qui démontre quoi? Que la volonté d’abaisser totalement les frontières ne profitent qu’à ceux qui ont les moyens d’en profiter et qui ne jurent que par les profits, alors que les corps vivants qui eux n’ont pas la même « volatilité », qui vivent dans ces corps vivants appelés nation, sont dépendants de ce que la frontière laisse entrer et sortir.

Pour lutter efficacement contre la crise mondiale il faut sortir du libre-échangisme!

Exemple: Hollande a beau élever la voix contre la concurrence déloyale de la Chine (Lire ICI), il ne peut rien faire puisque la souveraineté de nos frontières, du corps vivant appelé nation France, est entre les mains de technocrates bruxellois qui poursuivent, eux, la mise en place d’une mondialisation libérale adossée au dogme du libre-échangisme. Pour le très gauchiste (lol) franc-maçon (yep!) Mélenchon, parler de frontière c’est du pétainisme car il est le bras gauche du mondialisme débridé.

La seule solution pour défendre nos emplois, notre industrie, avec patriotisme comme nous le diront nos dirigeants, c’est de reprendre notre souveraineté sur les leviers économiques et politiques qui font la croissance de notre pays. Comment font la Chine ou les USA vous pensez? Ils pratiquent la libre-concurrence vous croyez? Ou bien ils se protègent par de multiples barrières économiques et politiques? La construction européenne n’est pas un projet européen c’est un projet mondialiste! C’est Babylone (Lire ICI). L’UE doit donc servir les intérêts d’une caste mondialiste qui se gavent de nos savoir-faire, de notre production de richesse, de notre éducation, de notre pouvoir d’achat pour s’engraisser exponentiellement en ces temps de crise. N’est-ce pas tout simplement dégueulasse? N’est-ce pas le marqueur d’un dysfonctionnement du système macro-économique et politique qu’on nous construit? Pourtant aucun dirigeant ne le remet publiquement en cause ce qui revient bien à montrer qu’ils travaillent pour la caste mondialiste et non pour le droit des peuples à vivre dignement.

N’oubliez pas le 14/11 en solidarité avec les peuples européens! Lire ICI

Non au mondialisme qui est un libéralisme libre-échangiste! Oui à l’échange régulé inter-nations dans le respect des différences de chacun selon son développement historique avec dans l’idée de faire converger socialement vers le haut et non vers le bas comme le promeuvent nos dirigeants mondialistes!

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Hollande un président français bébête pour l’Europe babylonienne.

Dans une interview le président de la France (sic) François Hollande trouve que la fonction présidentielle est très dure. Le fossé s’élargit de plus en plus rapidement entre le président qui gouverne et son peuple national. Est-ce une fatalité due à la crise? Ou bien est-ce la conséquence d’un manque d’adhésion au projet oligarchique babylonien?

Main dans la main pour un nouvel ordre mondial.

Lire son interview au Monde (La Pravda française): Lire ICI

La gauche! Lol…

François Hollande est notre président! (sic) C’est nous peuple français qui l’avons choisi (re-sic). Et déjà nous n’en sommes pas content ce qui lui fait dire que les français n’ont plus de « respect pour la fonction présidentielle » ( Lire ICI). Il faut dire qu’un président élu par le peuple qui fait une politique pour les maîtres du monde ce n’est pas viable dans le temps (Lire ICI). Sarkozy l’avait appris à ses dépens, l’exploit de Hollande est de faire encore pire dans les enquêtes d’opinion! (Lire ICI).

Alors quoi il y a pourtant eu changement en Mai 2012 non? On se sera enfin débarrassé du pire président de la Vème qu’aura été Sarkozy non? Ca n’a pas l’air de réjouir plus que cela le peuple de France qui commence peut-être, enfin à comprendre, que droite-gauche c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

Le changement quel changement?

Le plus gros changement visible pour le peuple français est d’être dirigé non plus par un m’as-tu-vu mais par un guignol, un bébête comme on dit. Une image qui lui permet de créer une certaine empathie avec un auditoire pourtant hostile comme il le dit lui-même:

« Trois mille entrepreneurs devant moi ! Evidemment, j’ai senti… – il cherche le mot juste – qu’il n’y avait pas d’adhésion immédiate, même si certains avaient bien dû voter pour moi, parce que ce n’est pas si simple la vie… Et puis, peu à peu, il y a eu comme une forme d’empathie. Je n’ai pas fait comme Nicolas Sarkozy, je n’ai pas disparu au bout de cinq minutes! Je suis resté longtemps, ils sont venus me voir, se sont fait photographier à côté de moi. »

Comment voulez-vous détester un guignol? Un jour peut-être lorsque les gens ouvriront enfin les yeux sur son projet véritable, celui de son gouvernement, de l’UMPS et de l’oligarchie française toute entière. Car finalement il faut bien comprendre que ce n’est pas un président de gauche mais un président de l’oligarchie qui fait une politique d’abord pour l’oligarchie. En conséquence sa position sur la crise est attendre pour voir:

« Nous en sommes à la troisième année de crise. La reprise va arriver, c’est une question de cycle. » Avant de se reprendre : « Il peut aussi y avoir un scénario noir, celui de la récession. Le rôle du chef de l’Etat c’est de préparer toutes les hypothèses. »

C’est un peu bébête non de parier sur les cycles pour sortir de la crise? Il faut dire qu’il ne peut proposer d’autre perspective puisqu’il est lui-même, avec son équipe, engagé dans le projet oligarchique: l’Europe fédérale. Pensez bien alors que la crise qui va toucher le peuple français…
Comme Sarkozy il est engagé pour un nouvel ordre mondial:

Mais pour ne pas nous effrayer et pour nous empêcher de nous révolter, l’oligarchie mondialiste a mis à la tête de notre pays un bébête bien gentil, bien naïf, bien concon pour mieux nous entuber. Il faut écouter son numéro devant des millions d’auditeurs pour nous parler de son oreiller ou de lime à ongles…

C’est ça le président que VOUS avez élu bande de nazes! Et comme je l’avais dit il sera encore pire que Sarkozy ( Lire ICI).

La France babylonienne de la luxure au pouvoir.

Il sera pire car, comme nous le démontre toujours avec justesse, Alain Soral dans ses analyses, nous sommes gouvernés par des gens qui n’ont pas les mêmes valeurs que nous. Des gens qui nous vendent le mariage gay comme un projet de société, ou pire encore l’adoption homosexuelle (vive le lobby pédophile!); des gens qui en font toujours plus dans la pornographie mémorielle en disant maintenant que la France est à l’origine de la shoah! (merci à la lesbienne Caroline Fourest).

Retrouvez les 7 vidéos de l’entretien d’octobre de Soral (excellent!) en play-list: ICI

Il faut donc comprendre que cette oligarchie de droite et de gauche nous construit une nouvelle Babylone, cité du diable s’il en est. Avec le parlement européen comme tour de babel et Berlin comme porte d’entrée des enfers (via la porte d’Ishtar au musée de Berlin ainsi que le trône de Satan).
Visionner cette série vidéo qui vous montre bien comment tous les symboles sataniques de Babylone trônent au sommet des institutions européennes:

La série (8 vidéos) en play-list: ICI

Leur projet est à des années lumière du nôtre qui est de vivre en bonne intelligence, en bonne harmonie avec notre environnement, avec notre entourage. L’oligarchie veut créer toujours plus de profits, et donc de pouvoir, pour ses entreprises et les marchés financiers mais quel intérêt au fond pour nous le peuple? Quelle démocratie? Quel contrôle sur nos vies, sur notre destin? Aucun puisque le projet est de remettre TOUT le pouvoir entre les mains d’une petite élite qui décidera de notre avenir en toute impunité. Ils nous emmènent tout droit vers « le meilleur des mondes » (Lire ICI) et pour mieux nous tromper, et mieux nous endormir surtout, ils mettent à la tête de notre pays un président « normal », un guignol…Oui monsieur Hollande ça fait déjà un bon moment qu’on n’a plus de respect pour cette fonction qui n’assume plus la défense des intérêts du peuple français mais ceux d’une oligarchie mondialiste.

Vive la France libre et souveraine!

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

 

Vers « le meilleur des mondes »?

Nous vivons une époque charnière du développement humain où nous nous apprêtons à basculer dans la dictature en chantant n’est-ce pas formidable? Nous avons la chance, nous peuples occidentaux, d’avoir un frigo encore plein et de pouvoir acheter le dernier mobile en vente alors nous pensons vivre dans un monde de liberté. Seulement nous n’avons pas compris que cette liberté s’arrête à celle de consommer, tout le reste est sévèrement contrôlé. Nous commençons seulement à nous rendre compte que quelque chose cloche sans parvenir à définir quoi précisément parce que la cause de notre malaise est diffuse et bien cachée. C’est ainsi que nous n’avons pas encore conscience que notre société se dirige tout droit vers  » le meilleur des mondes » et avec notre assentiment en plus.

Nous n’avons jamais pris en mains notre destin. Il serait temps…

Il faut être aveugle, de mauvaise foi ou bien naïf, pour accepter la dérive autocratique de l’union européenne. Une dérive parfaitement orchestrée parce qu’elle nous semble s’inscrire dans le cours logique de l’histoire. C’est une suite naturelle finalement qui s’accélère depuis que nous avons eu la riche idée de faire monnaie commune avec des économies divergentes. Quelle est la variable économique commune entre l’économie du Portugal, de l’Allemagne, de la Grèce, du Danemark et de la France? Aucune car nous sommes tous différents. Notre économie s’est développée sur les points forts de nos pays respectifs avec sa culture profonde. Je pourrai poser la même question sur les modèles sociaux, sur l’organisation du travail, le poids des marchés financiers, etc…Nous n’avons aucun développement commun.

La mondialisation a sa vitrine.

Pourtant au nom de la mondialisation « on » nous a demandé de nous regrouper pour faire contrepoids économique et financier à la puissance américaine et celle de la Chine. On nous somme de faire fi de nos différences sociales et culturelles pour nous fondre dans un vaste ensemble que l’on appelle comme une évidence: le marché commun. C’est exactement ce que nous construisons. Un marché commun permettant la libre circulation des biens, des produits financiers et des personnes. N’est-ce pas magnifique? Et pour bien faire passer la pilule à ceux qui ne comprendraient pas alors nous avons enrobé ce « package » de liberté, de droits de l’homme, de paix. L’union européenne que nous construisons mérite le prix nobel de la paix pour avoir empêcher la guerre entre voisins! ( Lire ICI) La boucle démagogique totalitaire est donc bouclée que voulez-vous objecter à cette évidence?

Ce marché commun a comme seule et unique caractéristique c’est qu’il fait la joie des puissants, des lobbys, et non celui des citoyens et des peuples. Bizarre non? Le progrès social ou plus largement le progrès humain est inexistant et aurait même tendance à régresser. Oh mais pas pour tout le monde bien sûr! Regardez comment on donne aux gays le droit au mariage, même si cela est un sacrement religieux entre un homme et une femme et que le PACS est déjà suffisant; Regardez comment on défend le droit aux immigrés de migrer dans nos pays, comment on défend les sans-papiers, comment on abolit les frontières nationales vues comme des freins à la « civilisation » sans nous permettre de nous poser la question de notre propre survie à nous peuples « locaux« . Ben oui parce que nous nous n’avons pas double ou triple nationalité, nous sommes français uniquement et notre pays est suffisamment riche pour nous permettre de vivre dignement non? Oui mais ça c’était avant la « mondialisation« …

Le marché commun ne fait pas la joie des familles.

On comprend bien que l’unique objectif de ce « marché commun » est de permettre la multiplication des profits sans entraves et sans contraintes sociales. Que vous demande les grands patrons encore aujourd’hui en 2012? diminuer le coût du travail, donc celui des charges sociales, faire des économies et affaiblir le droit des citoyens à décider par eux-mêmes (Lire ICI). Ceci pour bien comprendre que leur volonté de profit sera sans fin. Ils ne comprendront jamais que le travail doit profiter aussi au développement humain et que les « charges sociales » sont des droits collectifs profitant à l’ensemble de la société: droit à la santé pour tous, droit à l’éducation pour tous, droit à la sécurité pour tous, droit au logement pour tous, droit au travail pour tous…N’est-ce pas cela une société humaine responsable? ne laisser personne sur le bord du chemin? Ce n’est pas « leur » projet.

Leur projet c’est d’instituer une dictature dans notre dos et pouvoir prospérer tranquillement sur notre dos. Il est ainsi vivement conseillé de prôner un gouvernement supra-national qui aura le pouvoir de battre monnaie, de rendre justice, de faire les lois, d’organiser la sécurité, d’orienter l’économie et maintenant de constituer les budgets des sous-nations que deviendront l’état français, allemand, italien , grec , polonais etc…Ce que nous dit une parole encore libre et gaulliste Mme Garaud: la France n’est plus un état. Ben oui

Or sans état que devient la démocratie? Que devient le droit du peuple à disposer de lui-même, de son destin? Lorsque le peuple élit des représentants qui prendront leurs ordres directement à Bruxelles, chez Mario Draghi de la BCE par exemple, que deviendront notre droit à contester, à envisager une autre politique? Et bien tout cela sera confisquer pour le seul droit de l’oligarchie à continuer de s’enrichir sur notre dos en nous taxant toujours plus, en abaissant nos droits sociaux. N’est-ce pas cela que nous voyons avec la révolte de nos amis, nos frères, nos cousins, espagnols (Lire ICI), italiens (lire ICI), grecs (Lire ICI), portugais ( Lire ICI) qui refusent la politique d’austérité voulue par l’oligarchie au nom du remboursement de la dette?

Ah la dette…l’arme ultime de la propagande oligarchique. La seule arme qui tienne encore un peu dans les esprits des citoyens abrutis par leur journée de travail. La dette…Elle est énorme! Oui mais énorme de ses taux d’intérêts la dette comme nous l’explique bien le Front national et qui explique aussi le pourquoi de sa diabolisation publique (Lire ICI). Une dette avec notre monnaie souveraine, avec notre droit de battre notre propre monnaie et elle n’existe quasiment plus. Et puis on peut très bien décider de ne pas la rembourser lorsque notre survie est en jeu non? Entre notre abaissement social programmée via l’austérité, notre esclavagisation prononcée, on peut très bien décider « souverainement » de refuser de payer au moins les taux d’intérêts de cette dette et de ne rembourser que le capital surtout que les banques, les marchés financiers, sont à l’origine de la crise financière non? Et le seul capital de la dette c’est peanuts. Pourquoi alors nos gouvernants n’envisagent jamais cette éventualité et lorsqu’on la soumet nous traite-t-on de populistes, de démagos, d’illuminés, de complotistes ou je ne sais quoi…antisémite? aussi bizarrement.

Notre droit souverain à la démocratie serait-il un acte antisémite notoire? Notre droit à retrouver nos frontières, à refuser le multiculturalisme sauvage, l’immigration massive, à battre notre monnaie, à défendre notre industrie et nos emplois, à refuser le diktat du sionisme, à recouvrer les attributs de notre liberté simplement serait un acte antisémite? Allons bon qui décrète cela? N’avons-nous pas le droit aussi à nos croyances propres et personnels? A défendre notre volonté d’harmonie avec la Nature et la vie dans son ensemble? N’avons-nous pas le droit de défendre une agriculture propre sans OGM, sans engrais chimiques, sans pesticides? A priori non. Les experts du mondialisme, les conseillers du gouvernement de droite comme de gauche, proclament toujours la même antienne: « Toujours plus d’Europe! » Ce que l’on peut traduire par: « Vive la dictature de l’oligarchie contre le droit souverain des peuples à disposer d’eux-mêmes! ». Ils veulent construire pour nous « le meilleur des mondes » or celui-ci n’est pas viable parce que cette élite dirigeante est animée par l’obsession du profit et du pouvoir alors que nous nous aspirons à vivre en harmonie avec notre entourage et notre environnement.

On voit bien que ce sont deux aspirations antagonistes qui ne peuvent se rejoindre naturellement.  » le meilleur des mondes » n’est pas le paradis c’est une dictature technologique et scientifique comme nous l’explique lui-même Aldous Huxley l’auteur:

Cette petite élite, cette oligarchie mondiale, cette aristocratie, ne porte pas l’humanité dans son cœur. Elle en a même le dégoût et une sainte horreur. Car elle sait elle combien l’humanité est facilement manipulable lorsqu’on y met les moyens, comment on peut la diviser pour mieux régner, comment on la soumet avec facilité lorsqu’elle aspire à la révolution. Leur rêve pour nous c’est de nous construire ce « meilleur des mondes« :

Le film en entier en play-list ICI

Leur rêve ultime…

Et comme cela ne suffira pas puisqu’il faudra toujours plus de moyens technologiques et chimiques pour contrôler les pensées d’un être humain alors envisageront-ils un monde sans humains. Un monde génétiquement parfaitement maitrisé où les « nouveaux « humains accepteront leur condition d’esclave sans envisager un jour la possibilité d’être libre, autonome, heureux de vivre puisque tout cela leur aura été ôter de l’esprit.

Merci au blog Lavéritablenaturedujudaïsme pour la vidéo.

Voilà quelle est la finalité de notre destin si nous acceptons de nous soumettre au projet de cette oligarchie mondialiste. Si nous acceptons de nier nos droits élémentaires et notre volonté profonde d’aspirer à une vie en complet symbiose avec les ressources de notre planète. Cela est pourtant à notre portée il suffit de la vouloir tous ensemble. Commençons déjà par être solidaires avec les peuples en souffrance et en lutte le 14/11 (Lire ICI) pour montrer que nous refusons la soumission à leurs vues politiques. Le changement, le seul changement possible, ne viendra que de nous et non d’une hypothétique solution clé en mains donnée par une oligarchie qui contrôle la totalité du champ des possibles en ce bas monde. Sauf notre esprit pour l’instant…

Retrouvez toutes les actualités engagées dans un flux actualisé ICI

Aller plus loin sur Aldous Huxley grand initié au nouvel ordre mondial s’il en est:

Aldous Huxley, explorateur de nos possibles

Élèves célèbres de la John Hopkins