L’egyptologie:l’exemple d’une science de l’absurde.

La science fait partie comme la religion et l’éducation des outils de domination d’une élite sur le peuple. La science produit des experts chargés de définir une théorie officielle qui va dans le sens voulue par l’élite et est verrouillée pour exclure toute autre hypothèse scientifique la remettant en cause. L’exemple le plus frappant, le plus absurde, est l’égyptologie.

Comment l’égyptologie est chargée de cacher la vérité.

L’égyptologie est une science qui a échafaudé toute une théorie sur la civilisation égyptienne qui ne repose sur aucun fait écrit mais sur une croyance bien ancrée, que l’élite veut bien ancrer dans nos esprits en tout cas, qui est que la civilisation égyptienne était bien moins développée que la nôtre. Sur ce postulat de départ s’échafaude alors toute la théorie concernant la civilisation égyptienne, son développement, sa religion et ses monuments. Nul ne peut la contester sous peine de se voir excommunier. C’est ainsi que la science officielle impose ses dogmes dans nos esprits et nous empêche de proposer d’autres explications pourtant souvent plus rationnelles!

Si je prends pour exemple l’égyptologie c’est que c’est le plus frappant de mauvaise foi scientifique. On nous explique qu’équipés d’un marteau et un burin des milliers d’hommes ont pu construire des monument gigantesques, d’une précision phénoménale et en utilisant des pierres que même aujourd’hui notre technologie ne permet pas de soulever! Les pyramides d’Egypte, et notamment la grande de Gizeh, ne serait qu’un monument funéraire à la gloire d’un pharaon basé sur les préceptes d’une religion égyptienne liant la vie et la mort…Une théorie qui ne repose sur strictement aucun fait concret et écrit puisque rien ne permet de l’étayer. C’est pourtant la théorie officielle et celui qui veut voir dans les pyramides autre chose qu’un monument funéraire est vu comme un illuminé…Pourquoi? Voilà la question que l’on doit se poser.

De la civilisation égyptienne découle toute la mythologie qui nous est encore contée aujourd’hui. De même que les religions monothéistes ce qui explique bien la volonté de ne pas les révéler car alors tout le pouvoir spirituel serait réduit à néant. La religion comme la science comme l’éducation sert à modeler nos croyances. Nous ne sommes pas libres d’envisager le monde tel qu’il est, on nous oblige à le voir à travers un philtre, un voile. Mais qui pose ce voile et à qui cela profite-t-il?

Pourtant lorsque l’on se documente sur les civilisations anciennes, lorsque l’on regarde leurs monuments disséminés tout autour de la planète, nous sommes étonnés de les voir toutes avoir un seul et unique intérêt: le ciel, les étoiles. Toutes leurs croyances semblent alignées sur la cosmologie comme si cela était profondément vital pour elles. Et peut-être l’était-ce? Peut-être est-il fondamentale pour une civilisation de connaître la marche des étoiles dans l’univers, leur mouvement et les conséquences qu’elles peuvent engendrer sur notre Terre. Car oui notre planète n’est pas isolée dans l’univers, elle fait partie d’un tout. Mais ce tout semble parfaitement réglé sur une horloge cosmique qui se répète à travers les âges pouvant expliquer ainsi l’extinction massive d’espèces, les déluges, les grandes catastrophes planétaires, les changements climatiques..tout ce qu’une civilisation avancée doit connaître pour pouvoir anticiper.

C’est la théorie qui est parfaitement analysée et argumentée dans cette vidéo. On vous explique par A+B comment la grande pyramide de Gizeh est un objet mathématique permettant à des utilisateurs avertis de comprendre le mouvement de la Terre dans l’espace et, surtout, sa répétition. Ce que l’on appelle la précession des équinoxes, l’inversion des pôles, l’affaiblissement du champ magnétique terrestre et les conséquences catastrophiques pour la vie sur la planète. Voici le mystère révélé des pyramides disséminées sur toute la planète.

Dieu ou Satan?

Ce qui choque dans cette vidéo c’est que les tenants de la théorie officielle remet entièrement les coïncidences mathématiques au hasard ou à Dieu ce qui revient au même finalement. Ils rejettent toute autre explication rationnelle pourtant parfaitement argumentée car cela ne va pas avec le plan de domination de notre élite qui entend rester le maître du savoir.
Ca c’est ce qui doit nous choquer le plus. C’est que les monuments laissés pour durer à travers les âges ont été le fait d’une civilisation avancée généreuse visant à nous prévenir de la marche inéluctable du temps. On peut même penser qu’elle nous demandait de nous organiser pour y survivre et qu’il doit pouvoir y avoir des moyens pour cela. Mais si on n’est pas prévenus comment s’organiser? Impossible. Et voilà peut-être ce qu’il y a de plus horrible dans cette révélation c’est que notre élite mondiale, qui elle est informée depuis l’aube de notre civilisation moderne (Hermés trimegiste, les templiers, la franc-maçonnerie, ect…) de la date prévisible à laquelle la terre va entrer en convulsions (tremblements de terre, tsunamis, éruptions volcaniques, etc…), s’est préparée à cela et a choisi de nous cacher la vérité pendant tout ce temps. Pire encore elle a exploitée son savoir pour mieux nous dominer et inventer les religions qui leur servent d’implant moral dans notre esprit et oriente nos croyances. Ils ont créé Dieu à leur image pour mieux nous détourner de la froide réalité qui est l’horloge cosmogonique universelle. Une horloge qui poursuit implacablement sa marche du temps.

La masse peut-être mais l’énergie?

Je prends le cas de l’égyptologie pour la science comme je pourrai prendre la théorie de l’évolution comme quoi nous descendrions du singe, ou bien celle du bozon de Higgs qui doit représenter la particule divine par laquelle la science démontrerait tout son savoir. Or ce n’est pas le cas et pourtant ils l’ont découverte à ce qu’il parait? Qu’est-ce qui cloche? Quelle est la dimension que la science, la religion et l’éducation est chargée de nous cacher? Quelle vérité sur nos origines? Et surtout quel destin lors de l’achèvement par la Terre de son fameux tour de 26 000 ans? C’est ici évidemment que l’on doit chercher. On est en droit alors de supputer toutes sortes de chose mais qui aucune ne fait apparaître un Dieu à notre image (qui ne peut être que Satan) ou du hasard. Si tout cela est prévisible et a été prévu par une civilisation avancée et généreuse avant nous alors on peut penser que s’ils ont pu se sauver, au moins en partie, alors ils reviendront nous avertir et nous aider à franchir ce passage. Qu’ils soient extra-terrestre ou même intra-terrestres pourquoi pas. Si ce n’est pas la cas alors nous sommes condamnés à disparaitre pour laisser la place à une autre civilisation humaine. Car il y en aura une autre et d’autres après nous c’est évident. Nous sommes des particules assemblées et soudées par un champ électromagnétique qui crée le mouvement donc la vie en corrélation avec la Nature offerte par notre planète. Des particules mues par un ADN qui a inscrit dans les gènes la genèse de l’humanité depuis sa création. Un ADN qui fonctionne comme un récepteur d’informations en provenance de l’univers qui n’est lui-même qu’un vaste champ électromagnétique dont le soleil est notre moteur. Un champ qui chaque 26 000 ans en ce qui nous concerne inverse ses pôles modifiant ainsi la structure même de la vie. Le positif devient négatif, ce qui est en haut devient le bas, le nord devient le sud, le yin le yang, le masculin le féminin, le bien et le mal, Dieu et satan, l’ordre le chaos…

Libre à chacun d’entre nous ensuite de choisir sa croyance et de se préparer au changement radical qui nous attend et que l’élite nous a cachée depuis si longtemps dans le but d’être une infime minorité à pouvoir survivre, et ainsi pouvoir reconstruire la Terre ensuite à leur image et assouvir ainsi leur rêve de domination éternelle sur la vie sur Terre en jouant le rôle des Dieux qui nous dirigent dans l’ombre ou la lumière pour leur plus grande gloire à travers les siècles des siècles. Amen…

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI