L’UE reçoit le prix nobel de la paix au moment où elle se transforme en dictature.

Quelle ironie que de donner à l’union européenne le prix nobel de la paix au moment même où s’abat sur la tête des peuples l’austérité de la rigueur au nom de notre asservissement éternel à la dette et qu’ainsi apparaisse aux yeux de l’opinion publique européenne ce qu’est vraiment ce projet: une construction anti-démocratique qui favorise les marchés, la finance internationale, les lobbys industriels et qui détruit l’identité culturelle des nations pour leur superposer une culture commune impérialiste anglo-saxonne.

La démocratie parlementaire est une dictature oligarchique et non une véritable démocratie populaire.

Il y aurait tant à dire contre cette union européenne pour dénoncer son fonctionnement et sa construction, mais je me contenterai de vous relayer la dernière interview de notre président dictateur concernant l’évolution future que doit prendre l’UE Lire ICI En voici quelques extraits éclairants sur la philosophie de l’Europe fédérale:

François Hollande juge prématuré le lancement en Europe d’un nouveau débat sur l’union politique, qui doit suivre pour lui l’unification budgétaire, bancaire et sociale. Une position qui, malgré les apparences, est proche de celle de l’Allemagne.

Et oui l’Europe fédérale est une volonté des élites franco-allemandes parrainée par la volonté anglo-américaine et supervisée par le parlement juif européen…

« Je crois me souvenir qu’en 2005 nous avons essayé cette formule et qu’elle n’a pas donné les résultats escomptés ! », explique-t-il dans l’interview.

Et oui il se rappelle que le peuple avait voté non en 2005 à cette construction européenne. Alors envisage-t-il un nouveau référendum comme tout bon démocrate? Pas du tout.

« L’union politique c’est après, c’est l’étape qui suivra l’union budgétaire, l’union bancaire, l’union sociale. Elle viendra donner un cadre démocratique à ce que nous aurons réussi de l’intégration solidaire », ajoute le président français, qui suggère d’y revenir après les élections européennes de 2014.

Il entend se servir du prétexte des élections européennes pour justifier de sa politique en disant:  » Vous avez voté pour l’Europe fédérale en votant pour l’UMPS, EE et même le FdG ». Voilà ce qu’est le piège de la soi-disante démocratie parlementaire. C’est l’élite politique qui décide pour nous en nous imposant un choix par défaut:  » Vous votez oui ou oui au traité européen? » C’est ça le fascisme tel que l’on peut le comprendre.

En quelques mots on nous dit que le projet fédéral se fera car c’est une volonté de l’oligarchie européenne malgré l’opposition de plus en plus brutale des peuples.
Voyez ICI comment la Grèce réagit au déplacement de Merkel:

Voyez comment les portugais réagissent à l’instauration d’une rigueur toujours plus grande Lire ICI
On peut dire que la guerre civile est en train de se propager dans la zone euro du fait que l’oligarchie n’écoute pas le peuple et entend mener sa propre politique au détriment des intérêts vitaux de son propre peuple! Lire ICI

Un petit cours d’histoire rapide sur ce qu’ont dit les leaders français sur l’union européenne. Notamment De Gaulle, Mitterrand, pour bien comprendre que cette construction n’est pas une volonté populaire mais oligarchique. Et que cette volonté oligarchique se fait non pas dans le sens des intérêts des peuples européens mais de celui de l’oligarchie mondialiste impérialiste qui contrôle les USA:

Il est donc fort risible au vu de ses informations que l’on ait pu envisager une seule minute de donner le prix nobel de la paix à une construction politique qui se fait CONTRE les peuples! La révolte populaire qui monte dans les pays est donc tout à fait légitime et naturelle. C’est un réflexe de sauvegarde face à un projet qui entend dissoudre la souveraineté des peuples, donc la démocratie au sens pur du terme, dans un gouvernement supra-national de construction oligarchique et qui servira les intérêts de l’oligarchie mondiale! Il est donc naturel que la défense de l’identité national ressurgisse dans ces temps où l’on prépare la dissolution des identités nationales dans l’empire mondialiste.

Ne croyez pas que cela ne soit limité qu’à la zone euro ou à l’Europe, les philosophes chinois eux-mêmes se demandent comment sauvegarder leur identité culturelle face à une mondialisation qui impose son modèle unique.Lire ICI

En fin de compte il faut bien se dire que cette UE se fait non pas pour notre bien et pour la défense d’un projet social de progrès commun, mais pour favoriser la libéralisation de l’économie qui impose la force des puissants lobbys industriels, financiers, culturels et religieux. Ils veulent vous faire croire que vous êtes un seul peuple européen, que vous vous sentez roumain, danois, tchèques ou italien dans votre cœur et dans votre âme. Est-ce le cas? non. Eprouvez-vous de la haine contre vos voisins européens? Non plus. Alors le vrai projet européen devrait renforcer la solidarité entre les peuples, offrir une perspective commune de progrès véritable pour l’humanité toute entière. C’est exactement l’opposé qui nous est proposé et il est temps d’ouvrir les yeux.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Publicités

BHL l’agent israélien de la dictature sioniste sur la France.

Il est quand même incroyable de constater dans notre pays combien cet homme a le pouvoir médiatique de pouvoir s’exprimer quand il le souhaite et en toute sérénité. Aucun journaliste ne lui opposera la moindre contradiction et bien au contraire tous ses sentent obligés de se prosterner devant sa parole divine. En quel honneur? D’où tient-il cette autorité qui ne mène qu’à la haine, à la guerre et à la destruction de peuple entier?

Un pantin au service de la guerre et de la haine.

BHL est le représentant de la tribu d’Israël comme il le dit lui-même avec clarté lorsqu’on l’écoute:

C’est donc cette posture idéologico-politique qui lui donne le droit immense de passer au-dessus des positions des ministres des affaires étrangères français pour imposer sa vision d’avenir favorable dans tous les cas à Israël.

Est-ce une coïncidence que parmi la classe médiatique soumise à sa grandeur on trouve beaucoup de membres de cette communauté issue des tribus dispersées d’Israël? Ainsi c’est une sorte de communication en vase clos où l’agent israélien peut parler à une membre de la communauté sioniste de France pour expliquer son projet. Ici avec Ruth Elkrieff:

N’est-ce pas là une connivence dangereuse pour notre pays que de constater que la vision géopolitique impliquant une posture politique française, soit entièrement entre les mains de cette disapora ultrasioniste? Souvenons-nous de Kouchner en Bosnie et en Roumanie. Pourquoi cette communauté est-elle si agressive contre les régimes nationalistes et souverains? Tout simplement parce qu’elle conduit un projet mondialiste de soumission des nations et des peuples comme le montre la vindicte vulgaire avec laquelle Cohen-bandit s’attaque à la Hongrie souveraine qui remet en cause la toute puissance de sa banque centrale liée à la BCE.

Cela devrait commencer à nous ouvrir quelques yeux non? Où est-il écrit que les sionistes auraient le pouvoir intégral dans notre pays? Car les juifs qui sont devant nous sont les représentants ultrasionistes n’en doutez pas. Vous ne verrez pas des juifs contre le sionisme et que l’on traite abusivement, et bêtement il faut le dire, d’antisémite.

Tout cela n’est qu’une imposture idéologique qui s’étend depuis la seconde guerre mondiale. Dorénavant on va conditionner nos enfants à l’imposture de la shoah par le plus haut niveau politique! L’alliance entre Yad Vashem et le conseil de l’Europe validant l’enseignement et la propagande sioniste: lire ICI Cela laisse clairement entendre que l’on va encore plus en bouffer de la shoah et que celle-ci deviendra une religion d’état. Une seule vision de l’histoire. D’ailleurs n’est-ce pas à cause de ses coreligionnaires (loi Fabius-Gayssot de 1990) qu’on n’a plus le droit de revisionner l’histoire et que celle-ci doit être fixée par un tribunal militaire d’après guerre? L’histoire soumise au point de vue militaire et fixée par des gouvernements n’est-ce pas là une dictature?

Mais finalement le pire dans tout ça c’est la politique mondiale qu’elle entraine. C’est-à- dire la guerre et la destruction partout. En Libye nous avons détruit, sous la volonté des sionistes israéliens donc, un pays indépendant africain qui offrait le plus haut niveau du continent mais qui refusait de se soumettre au FMI et à la banque mondiale. En Syrie c’est en cours, l’Iran est à suivre.
Et cela se fait dans une alliance étrange s’il en est entre les sionistes israéliens et Al-Qaeda qu’on nous présentait pourtant comme étant le diable sur terre! Lire ICI

Enfin faut-il vraiment présenter Israël comme un exemple de démocratie pour achever de nous convaincre que nous défendons l’axe du bien? Voici un événement politique qui montre exactement le contraire: Voici comment le nouveau président élu de Kadima ( mouvement politique qui faisait de l’ombre à la gouvernance Netanyahu) s’est rallié à Netanyahu alors que celui-ci envisageait des élections anticipées car il n’avait plus le pouvoir d’agir au sein de son parlement:

Six semaines après avoir ravi la direction du parti centriste Kadima, il a rallié dans la nuit de lundi à mardi, à la surprise générale, la coalition de M. Netanyahu qui, du coup, a renoncé aux élections législatives anticipées qu’il devait convoquer pour septembre.

Voilà ce qui s’appelle un coup d’état démocratique qui permet de prolonger le pouvoir de cette coalition guerrière d’extrême-droite sous l’autorité du Likoud jusqu’en 2013 au moins. Lire ICI
C’est cela une démocratie? Moi j’appelle cela une dictature parlementaire donc du fascisme pour être clair.

C’est donc au nom de ces valeurs bien comprises que nous, la France, sommes contraint de nous ranger sans restriction d’aucune sorte sous peine de se voir excommunier par la « communauté internationale » qui, comme par hasard, est elle aussi entièrement entre les mains du sionisme maçonnique mondial. Nous allons donc devoir faire la guerre en Syrie avant d’aller la faire en Iran même si cela doit nous brouiller avec la Russie, la Chine et autre BRICS. Nous sommes entièrement entre les mains des sionistes comme la composition de ce gouvernement judéo-maçonnique sous les ordres du juif-jésuite Hollande le montre. Autrement dit préparons-nous au pire car maintenant ils sont réellement au pouvoir comme l’a expressément montré Manuel Valls à peine élu. Nous entrons dans l’ère de la dictature républicaine sioniste et ça va être sale. Le vrai fascisme est en place dans notre pays.

A lire aussi: L’homme qui exploitait la forêt africaine mais qui ne voulait pas que cela se sache.

Retrouvez les infos engagées (de plus en plus de blogs) dans un flux actualisé: ICI

Edit:   Ca y est la manipulation médiatico-sioniste se met en place! Ca n’aura pas trainé! Voici notre ministre de l’intérieur sortant de ses gonds pour dénoncer une agression antisémite (bien évidemment) par des jeunes ayant des marteaux et autres objets (peut-être des tronçonneuses ou des hachoirs aussi): Lire ICI

Il y a des centaines de faits divers par jour dans notre pays mais celui qu’a choisi de relayer le ministre de l’intérieur (soutenu par la LICRA bien évidemment) est cette agression antisémite horrible dont pourtant on sait combien plusieurs d’entre elles ont été dénoncées dans le passé car manipulées par des juifs eux-mêmes! Rappelez-vous la fausse agression antisémite du RER D:

Ce que nous devons donc comprendre c’est que nous allons rentrer dans une dictature sioniste de la pire espèce. Manuel Valls l’ultrasioniste a été mis à l’intérieur sous demande israélienne pour faire la chasse aux antisionistes et surtout pour empêcher la liberté de dénoncer le régime sioniste qui prépare la guerre finale contre l’Islam. Dans tout l’occident les lois liberticides se multiplient et internet va être bientôt sous contrôle policier. Préparons-nous au pire!

Vers la dictature européenne.

La crise s’installe durablement en Europe et donc avec elle son cortège de révoltes populaires, ses discours politiciens qui ne veulent plus rien dire, et, surtout, la nécessité pour l’oligarchie de sauver la construction européenne. C’est leur priorité. Il nous faut donc être conscient qu’ils vont devoir de plus en plus nous l’imposer par la force car le modèle n’est pas viable.

Austérité ou croissance?

L’austérité ne fait pas la joie des peuples bizarrement…

Voilà les deux choix qui s’offrent à nos gouvernants. Vous avez les réalistes qui prôneront austérité et les démagogiques qui prôneront croissance.

Les réalistes ont bien compris que le crise de la dette souveraine dans laquelle nous sommes ne pourra pas être résolus par des mesures de saupoudrage, il faudra réduire considérablement les dépenses. C’est donc une guerre idéologique définitive qui est engagée contre le socialo-communisme, ou plus exactement contre l’intervention de l’état. L’état est l’ennemi des marchés puisque c’est la seule force capable d’introduire dans un rapport de force économique la défense de l’intérêt général. La fin de l’état et c’est la jungle, c’est la loi du plus fort. C’est exactement vers cela que tendent les politiques européennes, sinon c’est l’effondrement des marchés,c’est leur objectif premier comme on le constate dans tous les pays au bord de la crise financière qui doivent faire le choix de l’austérité.

Puis vous avez les démagos qui vous proposent, eux, un pacte de croissance avec un investissement dans l’avenir… blablabla. Pourquoi blablabla? Parce que comme nous n’avons pas de marges de manœuvre budgétaires il va donc falloir emprunter pour investir et emprunter à qui? Aux marchés pardi! Vous pouvez compter sur eux pour ne pas nous faire de cadeaux. Autrement dit les taux d’intérêts vont être plus élevés et au final nous resterons toujours dans le cycle infernal de la dette. Enfin investir dans le productif d’avenir c’est bien gentil mais il va falloir faire des choix. Est-ce que le social sarkozyste sera au minimum préservé? (lol..) Comment parvenir à concilier le choix de faire une politique sociale et investir dans l’avenir? c’est impossible à tenir en l’état actuel politique de la situation, c’est donc bien démagogique de faire croire qu’il existe une autre possibilité que de sortir du système financier pour retrouver notre souveraineté monétaire, économique et financière.

Olivier Delamarche explique très bien que Hollande ne pourra strictement rien faire:

L’exemple grec pour l’Europe.

Pays stratégique pour l’occident en méditerranée.

Nous devons regarder la Grèce avec attention puisque ce sera le modèle à suivre pour la future politique européenne avec un bémol, la Grèce est un petit pays économique et donc susceptible d’être jeté de l’union européenne sans grand dommage pour elle. Je pose cela avec cynisme bien sûr tout en croyant fermement que ce ne sera pas le cas au moins pour une question de géopolitique d’importance puisque la Grèce est allié avec Israël contre la Turquie en méditerranée et c’est une base militaire importante de l’Otan. Autrement dit l’Europe ne pourra décemment pas laisser le pays sans soutien européen, les USA et Israël ne permettront pas.

Il faut donc que l’Europe puisse imposer sa politique d’austérité démocratiquement. Malheureusement en pleine période de crise imposer une solution démocratique d’appauvrissement du peuple ne passe pas!  C’est la porte ouverte à la contestation populaire et la montée en puissance des votes nationalistes et même ultra-nationalistes.

La situation politique actuelle de la Grèce.

Vous constatez que les partis traditionnels n’ont pas la majorité à eux deux (149 sièges sur 300) et doivent donc s’allier avec un autre parti mais lequel? La conciliation autour du FdG local est en train d’échouer  (il ne trahit pas ses électeurs lui…) et les autres petits partis ont fait campagne contre l’austérité!

Alors quelle solution? Revoter! Comme le vote démocratique ne satisfait personne, et donc pas l’Europe, il va peut-être falloir que les électeurs grecs revotent en espérant qu’ils donnent cette fois-ci une majorité à l’alliance UMPS locale qui fera le boulot. Mais cela a une petite odeur de fascisme non? Votez jusqu’à ce que ça nous satisfasse! C’est ce qu’on appelle la démocratie occidentale ou la dictature par le vote.

Nous pacifierons par l’application de la loi. Tout un programme…

L’autre solution est carrément de faire un coup d’état militaire contrôlé par l’Otan et qui serait chargé, bien évidemment, de faire appliquer les directives européo-mondialistes ( le MES) et pas de protéger le peuple. Elle aurait le mérite d’écarter toute opposition en contrôlant militairement la rue. N’est-ce pas la meilleure solution au fond pour l’union européenne? Elle a une force policière apatride toute prête à faire le (sale) boulot: Eurogendfor

Voilà donc la perspective politique et sociétale qui s’ouvre au peuple grec et il faut reconnaître que ce n’est pas folichon. D’autant plus que sa partie la plus riche, et notamment les armateurs, ont décidé dès le début de faire sécession et de rejoindre le camp européen. L’exemple grec est parfaitement transposable dans les autres pays européens. La situation est la même en Italie, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Belgique…Et une solidarité des peuples commencent à se lever:

La situation politique en Europe est donc très claire, si l’on continue de suivre une politique exclusive de soumission aux marchés financiers cela ne pourra que dégénérer. Il faut donc envisager d’autres solutions. La gauche radicale nous propose de construire une Europe sociale et blablabla. Qui va construire une Europe sociale? L’UMPS européen qui domine le parlement?  Vous plaisantez j’espère. Et dans combien de temps, aux calendes grecques? Non la situation est urgente aujourd’hui! C’est maintenant qu’il faut réagir, le changement c’est maintenant!

Quel changement? Jusqu’à aujourd’hui je n’en vois qu’un de crédible: retrouver notre souveraineté nationale et casser cette construction européenne destructrice des droits démocratiques des peuples. Quitte à réinventer ensuite des modalités de coopération réciproques entre peuples européens et donc construire une nouvelle société du vivre ensemble sur des bases humanistes. Nous laisseront-ils faire? non bien évidemment et donc on se dirige tout droit vers l’épreuve de force pour imposer la dictature des marchés aux peuples européens.

Retrouvez toutes les infos engagées et actualisées: ICI

Edit: Voici l’exemple de la dictature confirmée par le président grec qui entend former un gouvernement de technocrates chargés de faire la politique d’austérité coûte que coûte, malgré l’hostilité très claire manifestée par le peuple grec dans les urnes!

« Le fait qu’elle soit mise en oeuvre par des personnalités extérieures à la sphère politique ne change pas l’objectif d’un tel gouvernement, qui est d’appliquer l’austérité », a-t-il ajouté.

C’est cela que j’appelle une dictature. Pas vous?

Ne devrait-on pas préfèrer la dictature à la démocratie?

Le putsch démocratique contre les peuples souverains

Notre situation est quasi désespérée aujourd’hui car nos gouvernants ne veulent rien entendre et rien changer à leurs plans. Ils veulent la construction européenne alors ils la font coûte que coûte, ils veulent conserver l’euro alors ils le conservent coûte que coûte, ils veulent vous voir voter au nom de la démocratie alors ils n’ont que ce mot là à la bouche.  » Nous sommes la démocratie! l’axe du bien! la justice et les droits de l’homme. Tous les autres régimes sont des dictatures sanguinaires qui n’apportent que le malheur à l’humanité » Voilà ce que pourrait dire n’importe quel président occidental s’il était un soit peu mégalo et…honnête. Honnête car c’est le message qu’ils veulent faire passer à leurs peuples dévoués à leur grandeur…

Les dictatures sont évidemment horribles car elles exercent un pouvoir autoritaire…contre les banques! Atroce! Horrible! Si BHL était là en ce moment il dirait que c’est un crime contre l’humanité et que fait l’occident, que fait Israël pour lutter contre la bête immonde dénommée Chavez!? Il est vrai qu’on est plus occupé à détruire des pays dans le monde qui ne demandent rien à part se défendre contre l’expansion coloniale agressive de l’empire americano-sioniste, ainsi que d’avoir le droit de ne pas être pris au piège financier de la dette comme tous les autres. Tous les pays cibles sont ceux les moins endettés de la planète ça veut dire quelque chose non? Ca veut dire que ces pays ne vivent pas au-dessus de leurs moyens, eux, et qu’il ne sert à rien de parler de décroissance vaut mieux parler de gestion naturelle des ressources. Ce ne sont pas ces pays qui grèvent les ressources de la planète, qui la pollue ou qui la menace de disparition.

Finalement les pays les plus dangereux de la planète sont les démocraties et les plus rigoureux sont les dictatures. Etrange non? Dictatures car elles gouvernent par référendum ( outil populiste indigne d’une « grande démocratie »…) et parce qu’elles ont le bien-être de leur peuple en priorité. Horrible…Un spectacle lamentable que je vous demande de ne pas regarder, car voir un dictateur mettre au pas les banques c’est un film si traumatisant que jamais vous ne verrez Hollywood s’en emparer. Ah non ce n’est pas prévu dans le scénario de l’ordre mondial à venir, et nul doute que Chavez sera une des prochaines cibles à abattre et qu’on le fera au nom des démocraties que nous sommes…inch’Allah.

Merci monsieur Chavez de redonner un peu de dignité à ce monde:

Vodpod videos no longer available.

Lire: Circus politicus: le putsch démocratique Où comment nos gouvernants éloignent des peuples les leviers du pouvoir.

Toutes les informations engagées: Le portail de l’éveil citoyen contre le nouvel ordre mondial.

L’interview intégrale de Aaron Russo, en français, peu avant sa mort.

Deux amis...

Si je la mets sur un billet c’est que j’estime que cette vidéo vaut de l’or. Elle vaut de l’or parce qu’elle vient du cercle appartenant à la strate qui fréquenta la strate du haut et qui est prédisposé à l’intégrer.  Aaron Russo est ami de Nick Rockefeller qui va lui expliquer clairement le projet du futur ordre mondial que lui et ses amis entendent installer pour le monde. Il détaille tout, les vérités horribles, les moyens pour atteindre, le but à atteindre. Bref c’est clairement expliqué et il ne vous reste plus qu’au minimum à en prendre connaissance et à décider de ce que vous allez en faire. Mon conseil? Partagez autour de vous!