Le retour de la grande Russie.

La Russie est à l’honneur dans les médias français! Évidemment pas pour mettre en avant son modèle sociétal, son économie, son régime politique mais pour déplorer la fuite des artistes français vers ce nouvel eldorado citoyen! Pourquoi se tourner vers la Russie alors que Londres est un paradis fiscal à deux pas de chez nous? Parce que l’heure de la grande Russie est revenue.

La grande Russie est un autre empire.
La grande Russie est un autre empire.

1917 ou la destruction de la grande Russie.

Les révolutions jouent toutes au final contre les peuples.
Les révolutions jouent toutes au final contre les peuples.

Depuis 200 ans toutes les révolutions se font pour déboulonner les monarchies ou les régimes autocratiques pour les remplacer par des « républiques » et des « démocraties ». Depuis 1789 en France toutes les révolutions ont eu cet objectif et toutes les révolutions ont été initiées par la judéo-maçonnerie. 1917 n’y a pas échappé. La révolution s’est emparée du dernier régime monarchique d’Europe et le plus puissant d’alors. Il fallait déboulonner le Tsar pour une raison très simple: il est né russe! Il était donc patriote et fermement attaché à sa terre natale (comme tout être humain). Certes le tsarisme était un régime autocratique, comme l’est la monarchie, mais il avait une conscience du peuple, de l’histoire et de la tradition de ce grand pays.

Il fallait donc déboulonner le tsar pour pouvoir le remplacer par un autre régime autocratique mais dirigé par des gouvernants dont on sait à l’avance qu’ils seront en symbiose avec la finance international. On donnera au peuple l’illusion des Kolkhozes mais le pays sera dirigé par une main de fer encore plus sordide et violente que ne le fût jamais le régime tsariste. Un régime sous contrôle de la judéo-maçonnerie donc. Un régime qui s’efforcera de donner à la Russie les moyens de constituer un empire que l’on qualifiera de soviétique puis qu’ensuite on abandonnera (en 1999) pour le faire s’écrouler et espérer qu’il disparaisse de l’histoire pour laisser le champ libre à l’autre empire: l’atlantiste.

Russie

C’était tout le sens de cette première guerre mondiale que de détruire le tsarisme, constituer un empire soviétique contrôlant la moitié de l’Europe et du monde, puis l’achever en sapant ses fondations alors que naturellement c’est le pays le plus riche du monde de par ses ressources naturelles. L’empire soviétique jouera parfaitement son rôle d’épouvantail en préemptant le rôle du « socialiste » et montrant au final que cette politique étatique n’est pas viable pour les peuples faisant ainsi place nette pour le capitalisme libéral, le capitalisme marchand du négoce international maître des mers du monde.

En fait la Russie incarnait la puissance terrestre et l’empire atlantiste la puissance maritime. La deuxième guerre mondiale a acté la destruction de l’autre puissance terrestre qui avait d’ailleurs signé un pacte de non-agression, l’Allemagne, qui est passée sous contrôle de l’empire thalassocratique. La constitution de l’empire soviétique aura permis de regrouper de force des nations souveraines (Hongrie, Bulgarie, Tchécoslovaquie etc) dans un empire voué à disparaître car sapé de l’intérieur par la judéo-maçonnerie et sa « lumière ».

L’empire soviétique n’avait rien à voir avec la grande Russie tsariste.

L’ère Poutine et le retour de la grande Russie.

Vladimir Putin
Un homme fort pour une nation forte.

Avec l’élection de Poutine la Russie renoue avec sa tradition tsariste qui est une volonté d’indépendance vis-à-vis des puissances secrètes (oligarques, judéo-maçonnerie, lobbys démocrates). La Russie n’a jamais été une démocratie et le revendique! En renouant avec le tsarisme Poutine renoue les liens de la Russie avec elle-même. Il faudrait d’ailleurs se demander ce qu’apporte réellement la démocratie aux peuple si ce n’est la dictature des minorités et des sociétés secrètes.
Chouard pose d’ailleurs une bien bonne question: La démocratie représentative est-elle une imposture? (Lien), à laquelle je vous invite vivement à réfléchir.

Un régime autocratique dans un monde ouvert se doit d’être autoritaire pour faire face aux infiltrations étrangères et aux groupes de pressions instrumentalisés par l’empire adverse telles les révolutions colorées, le déploiement de missiles en Pologne ou dernièrement Pussy Riots qui s’attaque aux fondamentaux de la chrétienté orthodoxe russe avec laquelle a renoué Poutine après avoir été martyrisé sous le communisme soviétique.

Exemple de manipulation et de complot contre la Russie soviétique sapant la Russie de l’intérieur:

A la fin de la parenthèse soviétique incarnée par Elstine la Russie était exsangue économiquement au point que les médias occidentaux ont pu se gorger de la « fin de l’histoire ». Enfin la guerre idéologique avait pris fin par la victoire par KO du capitalisme libéral sur le « communisme », présenté comme étant le socialisme, pour la plus grande joie des familles croyait-on…On voit aujourd’hui ce qu’est le libéralisme économique débridé sans aucun contre-pouvoir étatique seul représentant du pouvoir du peuple. Encore faut-il bien entendu qu’il soit organisé différemment de ce qu’il est dans nos « démoncraties ». Il nous faut retrouver les fondements de la démocratie réelle. Or tant qu’elle n’existe pas l’autocratie a autant de légitimité que la démocratie si elle est approuvée par le peuple. Bizarrement les médias mainstream pointent toujours du doigt les difficultés électorales des régimes autocratiques mais oublient de s’en offusquer lorsqu’elles touchent la « grande démocratie ». Bush, W, était-il vraiment légitime lors de son accession au trône des USA?

L’autocratie a des défauts bien entendu puisque la contestation des décisions ne peut se faire que sous une forme tolérée par le régime et non par l’anarchie sponsorisée par l’étranger, mais elle a aussi des qualités.
La première d’entre elle est de renouer avec les racines historiques du pays ainsi que la tradition. La Russie n’en n’est pas comme en France à renier son histoire pour faire la place belle à l’histoire étrangère bien au contraire elle renoue avec la patriotisme le plus endurci qu’est enseigné par l’école militaire (Lien).
La Russie renoue donc avec son fil ancestral qu’est la puissance militaire inhérent à ce peuple. Mais il est à noter que contrairement à l’armée de l’empire thalassocratique qu’est l’Otan, l’armée russe n’a pas vocation à attaquer des pays pour les annexer mais à défendre les intérêts stratégiques russes comme en Ossétie du Sud (Georgie) dernièrement où le BHL financé par Soros avait tenté d’annexer une parcelle de la grande Russie au nez et à la barbe de Poutine. Mal lui en a pris.
C’est aussi le cas de la situation en Syrie où la Russie de Poutine tente de sauvegarder son port d’attache militaire stratégique en méditerranée ainsi que la position géopolitique de ce pays en soutenant le régime de Bachar El Assad avec qui elle a noué des liens forts. Autant que les USA avec les saouds par exemple…L’occident aimerait-il que la Russie finance l’opposition terroriste aux saouds?

L’ère Poutine a donc ressoudé la Russie sur une stratégie de puissance mondiale incarnant un pôle de la globalisation. Un pôle au moins aussi important que le pôle atlantiste pour les états non inféodés à la puissance de l’empire atlanto-sioniste comme l’est aujourd’hui la France. Pourtant notre tradition catholique nous rapprocherait plus de la Russie orthodoxe que des judéo-protestants non? Un rapprochement que les américains dans l’ombre essayent à tout prix de saper notamment en relançant la constitution de la grande Albanie (Lien).

L'empire thalassocratique britannique.
L’empire thalassocratique britannique.

On comprend donc bien que pour l’empire thallassocratique il faut à tout prix empêcher le renforcement de l’empire terrestre eurasiatique qui est le nœud de la domination sur le monde puisque le lieu où passent tous les pipelines et autres gazoducs, et est un pont commercial entre l’Europe et l’Asie sans avoir besoin de passer par la marine marchande contrôlée par l’empire thalassocratique…

Le retour de la grande Russie rend nostalgique de la grande France.

La grande France n'est pas la république judéo-maçonnique colonialiste!
La grande France n’est pas la république judéo-maçonnique colonialiste et raciste!

Il n’est donc pas anodin dans ces conditions de voir des personnalités françaises indépendantes déclarer leur amour pour la grande Russie comme le dit Depardieu dans sa lettre à Poutine(Lien). Ou bien comme Brigitte Bardot qui fait pression sur le gouvernement en se référant à la Russie et qui est moquée par…l’Humanité!(Lien). Un signe de ce que sont nos médias devenus entre les mains d’une seule et même puissance qui font tous passer le même message envers la Russie (Lien). L’empire occidental qui utilise les réseaux sociaux pour faire passer sa propagande et même déstabiliser directement Poutine ne annonçant sa mort par exemple! (Lien). Tous les moyens sont bons pour déstabiliser un adversaire et surtout sur les réseaux sociaux contrôlés de près par la CIA et la NSA.

Pourtant Poutine n’est pas un démon pour son peuple (Lien) comme d’ailleurs un Khadafi ou un Assad que l’occident veut à tout prix diaboliser. Bien au contraire ces pays en dehors de la domination du libéralisme économique parviennent à faire substituer une économie viable pour le peuple permettant la continuité du vivre ensemble. Ce que refuse absolument l’empire thallassocratique qui contrôle les mers via la City of London (Lloyd assurances) qui veut imposer dans ces pays une même économie de marché que dans ses dominions comme la France.
il est donc naturel de voir la représentant du FN français se rendre librement en Russie car elle incarne le retour à une nation forte et fière d’elle-même (Lien). Il en est de même pour la régime national-socialiste de Chavez à qui l’on souhaite le meilleur rétablissement possible.

Alors pendant que nous français nous devons faire avec un régime politique judéo-maçonnique totalement tournée vers l’atlanto-sionisme et qui sème le désespoir de plus en plus (Lien), il est normal que les nostalgiques de la grande France, monarchique et celle de De Gaulle, rêvent secrètement d’un rapprochement avec la grande Russie comme sait bien le faire l’Allemagne qui pour tenter de préserver son indépendance et ne pas se faire enfermer dans une vision euro-atlantiste unique. De même que l’Allemagne est aussi très présente en Chine. Voilà un pays qui défend d’abord son intérêt géostratégique ce que nous français n’avons plus le droit de faire depuis que nous sommes le pion de l’empire thallassocratique.

Pour une autre info: Prorussia.TV

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Comme je l’ai dit dans un autre billet il n’est pas question ici de se fondre dans la grande Russie qui par l’intermédiaire de Poutine fait aussi partie intégrante du nouvel ordre mondial surtout depuis qu’elle a rejoint l’OMC (Lien) qui n’est autre que la porte d’entrée économique. L’idée est de renforcer un contre-pouvoir à l’hégémonie atlanto-sioniste avant que celui-ci ne se transforme en dictature et nous enferme dans des choix (« avec ou contre nous! ») amenant invariablement à la guerre. L’empire de haine et de guerre n’est pas le russe jusqu’à preuve du contraire.

A lire donc: Ahmadinedjad, Poutine ou Chavez ne sont pas des résistants au NOM

Edit: Poutine désigné homme le plus influent du monde par Foreign Policy (Lien)

Publicités

L’affaire Depardieu ou l’hypocrisie de la construction européenne.

L’affaire agite les médias et le gouvernement! La France se sent déstabilisée de perdre un de ses célèbres enfants et en appelle à l’éthique et la morale pour le convaincre de renoncer à ce projet, avant de le qualifier de minable en constatant que ce sera effectif et définitif. Depardieu chez les belges ce pourrait être Obélix chez les belges et donc susciter notre compassion de franchouillard, or il n’en est rien mais alors rien du tout!

Un bouffon du roi...
Un bouffon du roi…

Depardieu français?

Il faut écouter tout son mépris pour les français pour bien comprendre que celui qui aura incarné au cinéma pourtant le français trivial, gouailleur, batailleur et baffreur, ne se sent en fait aucune espèce de point commun avec son personnage.
Ecoutez d’ailleurs ce que nous dit cet acteur sur DSK dont il devrait jouer le rôle dans un prochain film (décrépitude du cinéma français quand tu nous tiens…) et qui exprime tout son mépris pour ce « français arrogant » en profitant pour dénoncer les abus de pouvoir de cette élite:

Vidéo trouvée sur le blog: France -éternelle

Mais en fait c’est vraiment une posture populiste (dans le pire sens du terme c’est-à-dire faire peuple tout en défendant soi-même l’élitisme) pour cet acteur qui soutenait Sarkozy (Lien) et qui le faisait car celui-ci lui avait rendu un fier service fiscal (Lien). Ben voyons petits arrangements entre amis ce qui était une spécialité de Sarko et le sera de Hollande n’en doutez pas tant l’élite est microcosmique…

La bouffonnerie de la déchéance de nationalité.

Mais le pire de tout dans cette histoire c’est la passe d’armes médiatique avec le gouvernement, comme si tout cela n’était pas prévisible finalement. Ils construisent l’union européenne pourquoi au fait? Pour sauvegarder la souveraineté des états et donc agiter la déchéance de nationalité comme un étendard populiste (Lien)? Ou bien pour uniformiser les règles partout?

Il me semble que la construction européenne a pour objet de faire converger les pouvoirs dans un seul gouvernement supra-national appelé état fédéral non? En votant pour l’union bancaire l’UMPS européen contribue activement à cette intégration économique et financier, alors pourquoi s’exciter quand un soi-disant français applique à la lettre l’amour de l’union européenne en en revendiquant la citoyenneté? (Lien) Parce qu’il existe des exceptions? Mais l’union bancaire dont le siège de supervision sera à Londres n’exempt-elle pas la finance anglaise de cette même supervision? (Lien) Les régimes fiscaux en Europe sont-ils harmonisés? Les prestations sociales le sont-elles? Non donc on comprend bien que cette union européenne est bancale en l’état.

Deux solutions possible

Soit on va donc vers plus d’Europe comme le veulent toutes cette élite apatride et mondialiste qui aiment cracher sur la France et les français alors qu’ils en ont fait des vaches à lait (Johnny entends-tu …)? Et c’est alors toute la stratégie du gouvernement français qui entend exploiter cette affaire dans cette direction (Lien); soit on renonce à cette construction européenne! Il n’y a pas de juste milieu.

L’UMPS voudra le fédéralisme européen comme l’a montré la gouvernance Sarkozy et comme le montre la gouvernance Hollande qui s’inscrit dans ses pas. Mais entendons-nous bien cela nous mène où? Nous allons converger vers quoi? Vers une uniformisation du système de protection sociale vers le haut ou vers le bas sachant que la France malgré toutes les attaques de Sarkozy, est toujours en haut de la pyramide sociale européenne? Et bien le débat du moment sur les retraites complémentaires devrait vous indiquer la voie que va suivre notre pays: toujours moins de sécurité sociale (Lien). Les plans d’austérité en vigueur dans l’Europe du sud devrait vous convaincre.
De même que la sortie du nouvel homme fort de l’union européenne qu’est le président de la BCE depuis l’accord sur l’union bancaire, Mario Draghi, qui appelle les états à poursuivre leur effort d’austérité! (Lien)

Pendant ce temps la pauvreté...
Pendant ce temps la pauvreté…

Alors comprenons bien ce qui se joue véritablement pour nous le peuple pendant que l’agitation médiatique se concentre sur l’hypocrisie que représente l’exil fiscal et qui ne concerne que les riches, les très riches. Depardieu bien qu’il paye beaucoup d’impôts est très riche et n’a aucun mal à boucler ses fins de mois ne vous inquiétez pas trop pour lui! Donc pendant ce temps en France la pauvreté s’accentue (Lien) pendant que les riches s’exilent fiscalement tout en profitant à plein de la protection sociale égalitariste française! Car oui nous sommes des cons et des vaches à lait. Nous mettons le riche et le pauvre sur un même plan comme des benêts idéalistes alors que nous savons que ce sont deux mondes sociaux parallèles. Une hypocrisie de plus. Est-ce normal que de riches patrimoines touchent le RSA parce qu’ils n’ont pas d’activité déclarée? Une aberration sans nom pendant que la pauvreté et la misère explose dans notre pays…riche.

Or comment lutter contre la pauvreté alors que l’on abaisse systématiquement les minimas sociaux, que l’on rogne sur les retraites et que l’on exonère toujours plus les entreprises de la nécessaire solidarité territoriale et sociale? Un abaissement social qui est conjoncturel avec cette construction européenne qui nous empêche de lutter contre la pays à bas coûts sociaux par ailleurs c’est donc le serpent qui se mord la queue!
Les socialistes recyclent leur antienne communiste en essayant de faire baisser visiblement le chômage en embauchant des fonctionnaires qui ne seront que des travailleurs pauvres déguisés mais ce n’est pas tenable à terme puisque ces embauches augmentent les dépenses publiques alors que toute la future politique européenne est d’aller vers l’austérité des dépenses publiques! Dans quelles dépenses trancheront-ils? La santé? La défense?

L’UMPS fait donc le grand écart entre le monde réel et la réalité qu’ils essayent de nous vendre comme l’a montré le pauvre Montebourg avec l’affaire Florange. Sa seule arme contre ce patron mondialiste était la nationalisation de l’outil de production (le national-socialisme à la Chavez) pour sauver l’emploi sur nos territoires comme le dit une note interne de Bercy (Lien),   mais cela revient à aller à l’encontre du grand marché de libre-échange libre et non faussé qu’ils nous construisent. Donc tout cela n’était que poudre aux yeux et hypocrisie comme d’habitude pour faire croire au peuple que notre gouvernement peut encore quelque chose dans ce monde globalisé au service des puissances économiques et financières.

Comme nous le montre encore une fois l’affaire Depardieu ce n’est qu’un enfumage populiste (dans le pire sens du terme) destiné à vous faire réagir pour ou contre Depardieu alors que la question de fond est: pour ou contre cette construction européenne ultralibérale? Car on ne peut pas prétendre défendre notre souveraineté nationale et poursuivre la construction européenne. Un jour ou l’autre il faudrait dire la vérité aux français, la vraie.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Le pire pour nous étant bien évidemment la poursuite effrénée de l’immigration telle que le pratiquent l’UMPS. Car majoritairement ces immigrés sont plus pauvres que le français moyen et pour survivre dans un pays qui ne propose suffisamment pas d’emplois pour tout le monde (Vive la zone euro vous dites?) n’a pour seules solutions que de leur fournir des prestations sociales, ou de leur mettre à disposition des emplois faiblement qualifiés qui pourraient profiter aux français dans le besoin en priorité( non?), ou d’autoriser le travail dissimulé qui profite aux patrons et pas à la collectivité. Bref nous sommes perdant-perdant car ces dépenses sociales en faveur des immigrés ne profitent pas aux français qui eux vivent sur ce territoire et ont contribué à sa richesse économique ce qui n’est pas le cas des immigrés (non?). N’est-ce pas normal de vouloir défendre sa population sédentaire (qui n’a pas d’autres choix pour vivre à part la Roumanie ou la Bulgarie comme on nous y encourage au nom de l’européisme triomphant), plutôt que ces esclaves nomades (obligés) exploités par la mafia internationale du business? Oui mais cela demande d’avoir la souveraineté sur nos frontières ce que l’union européenne ne permet pas. Encore une contradiction hypocrite de plus qui pèsera sur le français moyen et faible et pas sur le riche et super-riche comme Depardieu n’en doutez pas une seconde.

Note 2: L’évasion fiscale est consubstantiel au capitalisme mondialisé comme nous le montre l’affaire Goggle qui ne s’en cache pas et le revendique même fièrement! (Lien)