Et si on faisait un référendum sur la loi de 1973?

Sarkozy veut faire un référendum? Et bien allons-y mais sur un VRAI sujet. Sur un sujet qui est en prise directe avec la crise financière que nous vivons dans le monde, et plus particulièrement dans la zone euro, et qui exigera que les peuples se serrent de plus en plus la ceinture. Regardons sereinement ce qui est en train de se passer en Grèce alors que ce pays a une toute petite dette! Imaginez le Portugal et l’Espagne qui en ont des plus grosses…( de dettes bien sûr!). L’UE et le FMI (appuyé par Wall street) sont en train de batailler ferme pour faire accepter la potion amère au peuple grec car, je le rappelle, les 130 milliards n’iront pas dans la poche des grecs (grands fous que vous êtes!) mais dans la poche des banques européennes, et internationales, créditrices. Si vous voulez on est en train de se battre pour sauver le système financier qui a spéculé, qui a poussé aux délocalisations pour la rentabilité financière, qui s’attaque aux 35h et autres progrès sociaux, qui s’attaque au système de retraite par répartition, qui s’attaque aux services publics, aux administrations, à la santé, l’éducation,…bref tout ce qui relève d’une société humaine organisée collectivement. On est fou non? Nos élites en tout cas le sont.

Alors faisons un référendum sur la loi de 1973, loi Pompidou-Giscard-Rothschild, qui est au cœur de la problématique économique mondiale puisque c’est elle qui a créée, en France, la dette. Avant la dette n’existait pas puisque les états pouvaient emprunter à leurs banques centrales nationales, depuis 1973 c’est interdit.

Qu’est-ce que la loi de 1973? lire ICI

Je vous remets ce petit graphique sur l’évolution de la dette dans notre pays depuis 1978 pour bien visualiser la bête!

La première chose que l’on peut constater c’est que la dette augmente EXPONENTIELLEMENT chaque année, sauf autour de la bulle de l’an 2000. C’est donc un mécanisme qui auto-alimente la dette ET qui grèvent nos budgets! Car n’oublions pas que nous remboursons des intérêts dus au capital de la dette chaque année aux banques depuis 1973, pour un montant aujourd’hui de 45 milliards d’euros! Le plus gros budget de l’état. On ne pourrait pas faire autre chose de tous ces milliards? Je ne sais pas moi sauvegarder notre système de retraite, notre système de santé, l’éducation, par exemple non? C’est donc au nom de cette dette spécialement créée et transcrite en droit européen (ben tiens pas folle la guêpe) que l’UE s’acharne contre la Grèce. Viendra le tour, si cela ne s’arrête pas, des autres pays endettés dont la France bien évidemment.

Refuser la dictature de la dette c’est mettre à bas tout le vampirisme financier! Vous comprenez bien pourquoi la seule politique qui a clairement établie dans son programme qu’il fallait supprimer la loi de 1973 est en pleine période de diabolisation nazifiée! Et pourquoi Mélenchon le franc-maçon fait le fanfaron…Parce que lui il n’a pas prévu d’y toucher à cette loi (pas suicidaire le frère Jean-Luc). On assiste sdonc à une campagne présidentielle où les dirigeants politiques veulent faire des référendums pour s’attaquer aux salauds de pauvres et de chômeurs alors que le vrai racket de notre richesse se passe au sommet de l’état et avec leur complicité en plus! Voir Hollande et Sarkozy adoubé par le CRIF est un signe qu’ils ne feront rien de grave contre le système bancaire qui n’est pas compatible avec la défense de la souveraineté nationale mais bien compatible avec les valeurs du judaïsme. Or sans souveraineté nationale pas de souveraineté populaire et pas de révolution citoyenne bien entendu. Ceux qui fanfaronnent à l’extrême-gauche vous manipulent le cerveau.

On comprend mieux pourquoi ils nous ont refusé notre référendum sur le traité constitutionnel alors que celui-ci nous liait pieds et poings à l’UE. Du coup ils nous ont pondu Maastricht pour que la machine puisse nous broyer encore plus et c’est ce qu’elle fait avec NOTRE assentiment en plus. Ou on est maso ou on est con, au choix. En tout cas le référendum pour retrouver, ou non, notre souveraineté monétaire, financière, économique et politique est un vrai sujet et qui devrait faire débat si la démocratie n’était pas organisée.
Alors on se le fait notre référendum?

Vous pouvez bien évidemment commenter et argumenter dans vos réponses.

Retrouvez toutes les infos antiNOM: ICI

Publicités

Pas de démocratie citoyenne sans souveraineté nationale!

Le pouvoir par et pour le peuple!

Finalement lorsqu’on discute avec les uns et les autres engagés politiquement on se découvre des aspirations communes tout en restant sur des positions antagonistes violentes et brutales qui empêcheront tout rapprochement. C’est le cas de deux volontés citoyennes qui s’affrontent et qui montent dans l’opinion des français: celle du FdG qui veut instaurer une démocratie citoyenne via une constituante et celle du FN qui veut nous redonner les outils de notre souveraineté nationale. Deux positions que l’on pourrait penser opposées alors qu’elles sont complémentaires, on ne fera pas une démocratie citoyenne sans souveraineté nationale.

L’exemple de l’Islande.

Islande un pays magnifique de glace et de feu.

L’Islande a connu comme tous les pays européens la crise financière en 2008, et en 2009 avait le couteau sous la gorge par les banques anglo-hollandaises qui exigeaient le remboursement de leurs créances. Mais le peuple est descendu dans la rue pour renverser le gouvernement, pour refuser de payer les intérêts de la dette aux banques, pour mettre un gouvernement de gauche qui nationalisera les banques et pour instaurer une constituante citoyenne! Rien que ça! Et tout ça sous les gros yeux de l’Europe. L’Islande était au fond du trou aujourd’hui elle caracole en tête des pays européens à forte croissance. Elle a remboursé sa dette aux banques et a instauré la démocratie citoyenne via l’application du référendum comme le font les pays souverains dans le monde (Cf.Chavez au Venezuela autre diable pour l’oligarchie occidentale). Les citoyens ont changé la constitution, poursuivi leurs dirigeants complices en justice, arrêtés les banquiers coupables bref que du bonheur! Un véritable exemple à suivre et riche d’enseignements.

Le plus important qu’en est-il? L’Islande s’en est sorti grâce à sa souveraineté monétaire! Elle a fait exactement le contraire des préconisations européennes c’est-à-dire à laisser les banques faire faillite et dévaluer sa monnaie. Voilà donc la condition sine qua non du retour du contrôle citoyen sur la politique. Vous comprenez mieux pourquoi aucun parti hormis le FN et les souverainistes de droite ne le propose. Même JL Mélenchon, le révolutionnaire en carton, ne le propose surtout pas et n’en parle surtout pas! Demandez-lui ce qu’est la loi de 1973 et il vous dira qu’il ne sait pas…gros benêt qui prend les français pour des cons oui. Ce n’est donc pas en suivant l’Europe et en faisant croire qu’on pourra la changer qu’on arrivera à quelque chose! Aucun changement n’est possible si on accepte de se soumettre aux règles européennes dictées par le très atlantiste Barroso.

Une petite leçon d’histoire édifiante sur Barroso le chef de la toute puissante commission européenne:

Vodpod videos no longer available.

Voilà ce que ne vous dirons jamais les gauchos. Ils ne s’en prendront jamais à l’Europe parce qu’ils se prétendent internationalistes avant tout c’est-à-dire atlantistes donc. Avant d’être français. Ils vivent en France, ils sont nés en France mais leur plus grand ennemi est la souveraineté du peuple français, surtout ne pas lui redonner les instruments de sa souveraineté nationale et les laisser entre les mains de Barroso&co…Allez comprendre quel jeu joue le FdG, l’allié de l’UMPSEE, si vous ne comprenez pas que c’est une alliance franc-maçonne qui poursuit le même but du mondialisme.

Allez lire aussi comment les altermondialistes d’Attac et la LCR vous expliquent la dette. Ils ne font aucunement référence à l’inique loi de 1973 qui est pourtant à l’origine de la dette! Hallucinant non?

Pourtant l’exemple islandais qu’ils s’empressent de mettre en avant, parce qu’il a réussi son assemblée constituante citoyenne, n’a pu réussir que grâce à sa souveraineté nationale et non pas parce qu’il était immergé dans l’UE comme nous. Vous saisissez à quel point retrouver notre souveraineté nationale est primordiale si l’on veut avoir une chance d’instaurer une VRAIE démocratie citoyenne? Ce que le FN ne propose pas lui je vous l’accorde même si elle parle de référendum d’initiative populaire. Il faudra aller plus loin c’est une certitude si on veut défendre nos intérêts d’abord! C’est là toute la difficulté du choix politique qui ne sera pas parfait car l’oligarchie politique se méfie de la souveraineté populaire via la démocratie citoyenne.

Quelle voie pour une démocratie citoyenne?

Comment faire que le peuple ait un moyen de contrôle sur le haut de la pyramide?

 

Si il faut s’en remettre aux politiques comme on l’a vu plus haut on peut attendre longtemps. Les uns et les autres tournent autour du pot mais sans jamais y mettre les mains dedans. Or la démocratie citoyenne, on le voit bien aujourd’hui, ne peut être que notre horizon pour une société humaine meilleure, gérée en concertation avec toutes et tous, appliquant l’intérêt général au dépend des intérêts particuliers, créant des solidarités indispensables et, surtout, restant maître en dernier ressort des décisions politiques engageant la société toute entière via le référendum. C’est le minimum qu’on est en droit d’attendre de 2012.

Il y a beaucoup de mouvements citoyens qui émergent sur le net ici et là mais qui au lieu de chercher des pistes communes font leur petite tambouille dans leur coin, en cherchant à récolter des adhérents, des fonds pour pouvoir présenter leurs candidats aux élections législatives. C’est déjà pas mal mais cet ordre dispersé empêche d’avoir une visibilité plus grande sur une alternative citoyenne. Pourtant tous ces mouvements ont un intérêt à être suivi et encouragé.
C’est pourquoi j’adhère à la vision d’EVA pour participer à un mouvement citoyen, et son blog est une mine de renseignements importante regroupant les mouvances diverses engagées dans la révolution citoyenne d’une façon ou d’une autre.

Mais concrètement on fait quoi? Ne pourrait-on pas envisager des assises nationales d’une révolution citoyenne qui ne soit pas polluée par les gauchistes qui refusent toute tentative de souveraineté nationale comme c’est le cas avec le mouvement des indignés? La gauche ne doit pas avoir le monopole de l’indignation citoyenne, ce n’est pas la victoire d’un camp contre l’autre qui est en jeu, c’est la victoire du peuple de France dans son entier. Et une fois que nous aurons réussi à instaurer une véritable révolution citoyenne nous pourrons alors tenter d’exporter ce modèle au monde. Voilà ce qui explique pourquoi le FN est tant diabolisé par les trotsko-gauchos internationalistes faisant ainsi le jeu de l’ordre mondial libéralo-fasciste:

Vous remarquerez que le FdG ne dérange personne et que le grand patronat et les banquiers ne le vouent pas aux gémonies tant il est inoffensif pour eux. Limiter les salaires? Au-dessus de 300 000 euros je prends tout? Ce n’est pas de la pure démagogie populiste ça? A vous de juger bien sûr.

Donc, pour conclure, je dirai que la souveraineté nationale est la base pour accéder à une démocratie citoyenne. Et ce n’est pas en le niant qu’on fera avancer les choses. Il faut avoir les moyens, comme l’Islande, d’assumer une politique, démocratique et efficace. Mais ce n’est pas l’alpha et l’omega. La souveraineté nationale doit servir à instaurer une vraie démocratie citoyenne. C’est là l’objectif ultime de ce temps. Alors cela passera-t-il par un vote aux élections de 2012? Par une abstention massive? A vous de voir. Moi en l’état des choses je me dis que le vote FN est pour l’instant la base pour une future conquête citoyenne. Je ne crois pas qu’une fois élu il instaurera une dictature fasciste. Marrant comme ça me rappelle ce que disait la droite avant l’élection de Mitterrand en 1981 et  » les chars de Moscou à Paris ». Voyez comment on essaye de vous manipuler par la peur et la propagande.

Tout comme je ne crois pas que le FN soit un parti raciste dans son ensemble. Il défend le peuple français d’abord et moi ça me va. Cela me semble même normal que dans notre pays on défende le peuple français d’abord et que l’on réfléchisse ensuite à comment accueillir au mieux les étrangers. Ce n’est pas en continuant une politique d’empilement de sans-papiers dans des ghettos de banlieue que notre société ira mieux. Bien au contraire elle ira plus mal et cela servira à ceux qui voudront continuer de soumettre le peuple français aux lois d’airain de l’ultralibéralisme débridé cher à l’empire anglo-saxon sioniste qui nous dirige.

Alors vive la France libre! Vive le CNR! Vive la révolution citoyenne!

Alain Soral vous explique clairement pourquoi le nationalisme est un outil indispensable de résistance au mondialisme ultralibéral. Pas un nationalisme agressif et belliqueux mais un nationalisme de souveraineté populaire fier et indépendant des lobbys mondialistes:

 

 

Mélenchon le franc-maçon, révolutionnaire en carton?

Un révolutionnaire qui appartient au réseau de domination de l'oligarchie...

JL Mélenchon est candidat à la présidentielle française pour le Front de Gauche. Notez bien cette particularité écrite car elle résumera toute la stratégie future de ce parti qui n’est aucunement pour l’unité du peuple français contre son oligarchie, de droite et de gauche, mais pour la victoire d’un camp contre l’autre. Son objectif sera donc de tout faire pour détruire le Front national,lui, et de finir par se rallier au final à la gôche mondialiste: PS et EE.
Quels bénéfices pour le peuple français? Et le peuple français aura-t-il son mot à dire dans la campagne présidentielle?

A quoi sert le FdG?

Le PC défend-il encore le peuple français via l'internationalisme ouvrier? Ou bien est-ce l'autre face de l'internationalisme capitaliste?

On pourrait dire plus simplement, puisque c’est lui l’unique animateur de ce parti, à quoi sert Mélenchon? Assez amusant que celui se prétend défendre la démocratie citoyenne incarne à lui tout seul un mouvement populaire, tel Hitler incarnant le national-socialisme (attention je ne le compare pas à Hitler ndlr). Surtout Mélenchon en tant que franc-maçon est-il crédible pour défendre les intérêts du peuple alors que nous savons que la quasi-totalité de notre oligarchie se trouve dans les loges?

Nous avons des exemples frappant et incontestable de révolutions organisées par les francs-maçons, ce sont la république américaine de 1776 et la révolution français de 1789. Deux révolutions maçonniques qui ont eu pour objectif de détruire le pouvoir monarchique et religieux pour le remplacer par la laïcité et la bourgeoisie. Aura-ce été un réel progrès pour les peuples? A vous de juger. Il n’empêche que dans les deux cas c’est une oligarchie qui a fini par prendre le contrôle sur les décisions du peuple. Dans ces deux pays n’existent pas la démocratie mais la ploutocratie dixit une référence de gauche: Danielle Mitterrand.
On se rappelle la campagne de 2007 où l’oligarchie a tiré à boulets rouges sur la démocratie participative proposée par Ségolène Royal, même Mélenchon…, et l’on se rappelle avec quelle vigueur Papandréou, président de l’internationale socialiste, s’est fait éjecter de son trône grec après avoir émis l’idée d’organiser un référendum sur la crise. L’oligarchie n’aime pas la démocratie citoyenne et l’oligarchie est composée essentiellement de francs-maçons, alors comment Mélenchon peut-il être crédible?

La grande qualité de Mélenchon c’est sa capacité à être populiste dans le sens vulgaire du terme. Plus encore que Marine Le pen. Lui il est capable de dire merde en direct, d’insulter les journalistes et tutti quanti. Et ça plaît à une partie du peuple dont moi, je dois le dire, car on en à marre de l’arrogance de l’éditocratie. Bien. Mais que propose-t-il?

Il propose quasi le même programme que le FN, ce qui est assez amusant mais pas surprenant lorsqu’on a identifié les leviers de la reconquête de la souveraineté nationale , mais avec une différence essentielle qui enlève une bonne part de la crédibilité à son projet.
Le FdG se veut toujours de gauche, donc exclut le peuple de droite, et surtout se veut internationaliste! Il rejette avec le plus grand mépris toute volonté de souveraineté populaire via la dimension nationale. Pour lui il faut toujours s’en remettre à l’UE ou à un gouvernement supra-national qui défendrait les droits humains. Or cela n’est pas possible dans ce monde actuel ou un futur gouvernement supra-national sera soumis aux banksters et aux puissants, comment croire autrement? Comment croire que notre souveraineté populaire progressera en se remettant à l’UE alors que celle-ci progresse sûrement vers la dictature? C’est impossible. Notre souveraineté nous ne pourrons réellement la reprendre que lorsque nous retrouverons notre souveraineté nationale c’est clair, net et sans appel.

Mais pour le FdG le souverainisme national est un repli, exactement ce que pense les mondialistes et les européistes de l’UMPSEE. Le FdG s’inscrit donc dans cette logique mondialiste et s’appuie sur la lutte des classes marxistes pour tenter de toucher une partie du peuple, suffisamment en tout cas pour affaiblir le FN ce qui est son véritable objectif. Est-ce vraiment une bonne chose pour le peuple français?

Quelques extraits vidéos de sa prestation médiatique:

La souveraineté du peuple français est-elle un gros mot?

Fier d'être français

On pourrait le croire tant le patriotisme qu’il soit économique ou culturel (cf. les polémiques sur Jeanne d’Arc), est honni par cette oligarchie mondialiste chargée d’instrumentaliser les masses populaires dans un choix droite-gauche, pour éviter que l’on se retrouve face au seul choix vraiment révolutionnaire peuple-oligarchie. Or ce choix est clairement porté par les souverainistes de droite comme NDA et Asselineau, voir des souverainistes de gauche mais qui ne le dirons pas ouvertement comme les Chevénementistes, et surtout par le nouveau FN incarné par Marine Le pen. Un FN qui défend clairement le peuple français à ses frontières pour reprendre la main économique sur les leviers de commande.

Comment croire à la démondialisation d’un Montebourg lorsque celui-ci nous dit qu’il ne l’envisage qu’aux frontières de l’Europe? L’Europe se construit justement contre toute tentative nationale de reprendre la main et concentre tous les pouvoirs à Bruxelles via des technocrates. Est-ce là un grand progrès pour le peuple français  que de savoir que son budget, que sa politique économique, que son immigration, que son financement, que sa dette, que sa politique agricole, que son déploiement militaire etc…va dépendre de ces technocrates bruxellois? Et la démocratie citoyenne alors? et bien elle n’existera plus tout simplement puisque nos dirigeants deviendront ouvertement des pions de cette Europe, elle-même soumis aux diktats de l’empire anglo-américano-sioniste.
N’est-ce pas Mélenchon qui dénonçait le grand marché transatlantique de 2015? Et on pouvait lui faire confiance il était bien informé la frère Mélenchon.

Alors Front de Gauche ou Front national?

Le front national face au front de gauche. Tout est dit...

On peut être tenté de dire aucun des deux et prôner une abstention massive en 2012, mais on peut être certain que le système se satisfera de toutes façons de l’élection de son poulain UMPS quoi qu’il arrive. Alors pour avoir un espoir de révolution citoyenne il faudrait peut-être voter pour un front populaire mais un front populaire uni. Histoire quand même de semer le bordel dans ce système impérialiste de domination nationale. Et non pas que de gauche et excluant les patriotes de droite comme le font les indignés affidés au front de gauche. Ce n’est pas en hurlant plus d’Europe que nous aurons plus de démocratie bien au contraire. La démocratie ne pourra revenir que dans un cadre national identifié, ce qui n’empêche pas ensuite de s’ouvrir à des partenariats et d’inventer d’autres rapports avec nos voisins. Pourquoi ne pas envisager des partenariats inter-nationaux plutôt qu’un gouvernement supra-national qui déciderait de tout et que l’on sait soumis aux puissants?

Si l’on veut donc mettre un grain de sable dans ce système mondialiste il faut refuser l’internationalisme trotskiste béat! Celui-ci vous mènera à l’abattoir pour le compte du mondialisme libéral en vous enlevant des mains votre dernière souveraineté: le vote démocratique! Il faut donc avoir le courage de comprendre que notre salut ne passera que par la reprise en mains de nos leviers nationaux et que de plus ce sera le seul cadre administratif capable de voir émerger une démocratie citoyenne participative efficace.
L’internationalisme nous range dans le camp de la guerre au nom des valeurs « humanistes » et de « liberté« ! Refusons les guerres impérialistes et reprenons notre indépendance nationale!

Vodpod videos no longer available.

Arrêtons de croire en cette construction européiste et regardons en face où elle nous mène, reprenons notre destin en mains et défendons donc notre souveraineté démocratique citoyenne!

Nota: Avant de voter, comparez et informez-vous. Ne laissez pas les médias entre les mains de l’oligarchie décider pour vous:

Vodpod videos no longer available.