La France homme de main de l’USraël en Afrique.

La France, via son président Hollande, est de plein pied dans la guerre contre le terrorisme chère au président Bush et à Nethanyahu. Les deux figures de l’empire americano-sioniste ou de l’USraël pour faire plus court. La France n’incarne plus du tout une troisième voie comme le souhaitait De Gaulle par exemple mais devient le valet des basses œuvres de l’USraël.

L'empire...
L’empire…

Il fût un temps où la France était indépendante et pouvait envisager une politique équilibrée entre les deux blocs constituées d’alors: l’américain et le russe. Une fois le bloc communiste (dit abusivement bloc russe) effondré, l’empire américain s’est imposé comme bloc dominant imposant sa vision aux états du monde.
Aujourd’hui l’on constate qu’en fait cet empire américain est dominé par un état encore plus impérialiste que lui, puisque férocement racialiste et théocratique, Israël. Israël qui par la force de sa diaspora impose aux gouvernements occidentaux une ligne géopolitique dure vis-à-vis des pays arabes. Il n’est plus question pour la France d’avoir une politique pro-arabe comme à une époque pas si lointaine. Avec Hollande au pouvoir, après Sarkozy, la France s’est mise en ordre de marche derrière cet empire USraël.

Ce n'est plus pour la France que ce soldat combat mais pour la mort...
Ce n’est plus pour la France que ce soldat combat mais pour la mort…

Ce qu’elle fait au Mali et en Syrie comme elle l’a fait en Libye. La France se place militairement en première ligne pour accomplir les basses œuvres surtout depuis son refus des soldats en Irak. Depuis pour se faire pardonner elle a même était jusqu’à envoyer des troupes en Afghanistan dans un conflit qui concernait pourtant uniquement les américains et qui ne se justifiaient nullement par ailleurs.
Au Mali la France fait le sale boulot pour préparer le gigantesque jeu de domino en préparation dans cette zone déjà fortement déstabilisée le long du tropique du cancer (Lien)

Le_Sahel

En regardant la zone de conflit actuelle pour la France au Mali et au Niger on constate que l’Algérie est le point déterminant d’union dans cette zone. Or l’Algérie veut avoir son autonomie et son indépendance vis-à-vis de la géopolitique mondiale ce qui n’est plus possible dans l’ère qui va s’ouvrir. L’Algérie va devoir choisir si elle est avec Usraël ou contre lui! C’est d’ailleurs toute la stratégie mise en place lors de la tentative de déstabilisation entreprise par les services secrets français et occidentaux alliés aux islamistes (pour le sale boulot) dans cette tragique prise d’otages (Lien).

Même si la réaction rapide de l’Algérie n’a pas permis d’internationaliser médiatiquement la prise d’otages, le nombre conséquents d’otages morts va justifier une pression diplomatique de la part d’Usraël pour obliger l’Algérie a enfin prendre part aux opérations militaires dans le Sahel. L’Algérie ne doit plus apparaître comme neutre et doit s’engager clairement au côté d’USraël et sa guerre contre le terrorisme quitte à renoncer à son autonomie et son indépendance. Quitte aussi à déclarer la guerre aux islamistes dans un pays traditionaliste. Autrement dit favoriser les tensions civiles en interne et en externe puisque la diaspora algérienne en France sera particulièrement touchée par ce jeu de domino. Une situation explosive en préparation aussi pour la France donc!

Et  tout cela pour qui? Pour l’empire USraël qui se prépare au gros morceau de la destruction de l’Iran ainsi que l’opposition militaire face à la Russie et la Chine si cela venait à dégénérer. Car dans tous ces pays africains la Chine nouait des partenariats efficaces et prenait de plus en plus la place de la France membre de l’empire USraël. En échange donc de sa relative liberté de manœuvre sur le continent africain pour reconstituer son pré carré, la France s’engagera à soutenir l’empire dans toutes ses actions militaires jusqu’aux pires…Cela s’appelle du donnant-donnant.

Vision géopolitique et géostratégique confirmée par cette interview publique de Nethanyahu très content de voir Hollande faire lui aussi la guerre au terrorisme islamique:

Retrouvez toutes les infos engagées dans un portail actualisé: ICI

Publicités

La défaite d’une France qui ne s’aime pas.

Si le football est à l’image d’une société alors l’image qu’a renvoyé l’équipe de France hier aura été tout simplement lamentable, exécrable, pitoyable. Non pas qu’elle ait perdu un match contre l’Espagne encore champion du monde et d’Europe en titre, mais dans la manière, dans le comportement des joueurs, et surtout dans leur ambition collective il y avait un gouffre, une faille immense entre notre attente et la leur.

La France a vendu son âme au géant US comme un symbole de la destruction de son identité historique.

Nous, les supporters de foot, les passionnés, on avait une attente légitime envers cette équipe qui avait plutôt bien géré quelques matchs face à de grandes équipes ( Brésil, Angleterre, Allemagne) même si elle avait eu toutes les peines du monde de s’extirper d’un groupe qualificatif dont la meilleure équipe était la Bosnie…Laurent Blanc restait sur 21 matchs sans défaite et d’un bon match contre l’Allemagne qui lui avait donné un certain crédit. On partait suivre l’euro confiant, du moins avec envie.

Mais patatras la gestion de cette compétition aura été une faillite totale et notamment dans ce qu’il y a de plus important pour une équipe: son expression collective. Mis à part un petit 1/4 d’heure en deuxième mi-temps face à alors une très faible équipe d’Ukraine, l’EDF n’aura jamais maitrisé son sujet, le jeu. Même face à l’Angleterre où on avait la possession du ballon on n’a jamais senti que l’on pouvait la déstabiliser. On tripote la balle, on joue à la baballe mais pas au foot.

On s’est donc largement emmerdé à suivre l’EDF dans cet euro il faut le dire, et la faute lourde en revient en premier au sélectionneur. Celui-ci a fait le choix de miser sur les « maghrébins » de l’équipe ( Zidane où es-tu?) et d’ignorer certains joueurs qui avaient pourtant fait leur preuve à chaque fois qu’ils portaient le maillot bleu. Je pense notamment à un Valbuena qui aurait au moins apporté son envie et sa discipline collective a une équipe qui en manquait cruellement. Mais Laurent Blanc a fait l’impasse avec mépris sur un élément qui avait pourtant toujours satisfaction pour incorporer à sa place un autre élément qui ne doit sa sélection qu’à un lobbying médiatique important alors qu’il n’avait strictement rien prouvé dans son équipe, si ce n’est deux actions de classe, et était absent de l’EDF depuis deux ans!
Laurent Blanc sous la pression (?) a donc préféré incorporer dans son équipe un élément individualiste et ingérable, Hatem Ben Arfa, à la place d’un rouage essentiel de son collectif offensif. Mal lui en a pris.

Je n’insisterai pas trop sur le mépris que m’a inspiré la partition d’un Nasri dans cet euro tant en tant que joueur et en tant qu’homme il est indigne de représenter la France. J’ajouterai que Benzema que l’on présentait comme le leader technique de cette équipe a été en-dessous de tout. A force de dézoner et de n’en faire qu’à sa tête l’EDF n’avait même plus d’avant-centre et jouait avec 6 milieux! Or pour marquer des buts il faut aussi des attaquants. La gestion tactique du sélectionneur aura été là aussi en-dessous de tout avec ses compos ahurissantes contre la Suéde et pour finir contre l’Espagne. L’ambition du sélectionneur? tenir le 0-0 le plus longtemps possible et gagner sur un contre improbable comme un vulgaire entraineur d’équipe de seconde zone qui affronte une grande équipe. Il a eu ce qu’il a semé.

Si on fait maintenant le parallèle avec la société dans laquelle on vit on ne peut que souligner le manque d’implication des immigrés maghrébins dans la défense et la promotion de la France. Leur comportement à tous les trois aura été en-dessous de tout et provoquer la faillite de l’EDF car ils étaient annoncés comme leaders techniques du jeu. Ils n’ont eu aucune influence positive sur l’EDF, ils ne l’ont jamais tiré vers le haut parce qu’ils ne l’aiment pas comme un symbole de cette génération immigrée qui en est encore à regarder du côté du pays de ses ancêtres plutôt que celui de ses futurs enfants.

Les torts sont partagés! Autant de leur part, de leur entourage, de leur famille, que de la société française dans son ensemble qui a du mal à faire de la place aux « maghrébins » même si de plus en plus d’entre eux accèdent aux postes à responsabilité. Dans le modèle français l’assimilation vient avec le temps et celle-ci était encore en marche sous la France Black-blanc-beur menée par Zidane. Aujourd’hui elle est totalement en panne. Il y a incompréhension réciproque et malaise latent susceptible de dégénérer à tout moment en conflit, et l’affaire du meurtre de killian par un tchétchène musulman n’arrangera pas les choses. Le fossé se creuse avec ces français d’origine maghrébine musulmans (être français de souche c’est n’avoir qu’une nationalité) qui ont intégré tous les codes de la société impérialiste que l’on nous vend ( le porno, l’individualisme et le fric) tout en essayant de s’acheter une vertu en se disant musulman. Or être musulman ce n’est pas cela assurément.

Bref l’image renvoyée par cette équipe de France est donc porteuse d’un bien funeste avenir pour notre société collective humaine nationale. La France ne s’aime pas, du moins une partie d’entre elle. La division exacerbée entre les revendications communautaristes, identitaires et même régionalistes finissent de l’écarteler de l’intérieur. Rien n’assure plus sa cohésion nationale. Chacun défend ses racines. Le pire étant que les maghrébins se défiant de la France coloniale ( merci Hourya Bouteldja), vont se jeter dans les bras de l’empire americano-sioniste pourtant bien pire encore car raciste affiché et destructeur de culture et de civilisations afro-arabes et musulmanes (cf.Irak, Libye, Afghanistan,Syrie,Iran…).

Il est évident que de voir au sommet de notre pyramide France une élite qui n’aime pas non plus la France n’aide pas à ce que la base trouve en elle les ressorts d’une fraternité collective. La France, la société et son équipe de foot sont finalement à l’image d’une élite qui travaille pour d’autres drapeaux que le nôtre. Ils préfèrent chanter l’hymne israélien ou se référer au grand frère américain via leur européisme servile comme un miroir avec cette génération perdue qui se reconnait plus que dans les fast-food, le hip-hop, les séries US, Hollywood que dans les valeurs profondes de la France. Il y a donc une fracture profonde au sein du peuple entre ses différentes communautés et la fin terrible de cette équipe de France sans âme, sans envie, sans motivation laisse présager le pire pour le futur de notre société collective si nous ne savons pas nous parler sans nous insulter et élever notre niveau de conscience morale et éthique.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé: ICI

Edit: Rappel vidéo d’une interview de Benzema face à Fernandez dans laquelle il affirme que son pays de cœur c’est l’Algérie alors qu’il est né en France, qu’il ne vivra jamais en Algérie et ses enfants non plus. Vidéo importante car elle montre combien cette génération est déconnecté de la société identitairement et culturellement. Certes dire cela est en relation avec le passé de ses ancêtres mais c’est faire fi de son futur. Il est là le dilemme de ces immigrés maghrébins qui n’ont pas encore coupé le cordon ombilical avec leurs racines, ou du moins n’ont pas passé le cap permettant de faire un saut de conscience pour rentrer dans l’avenir.

On comprend bien pourquoi ils ne mouillent pas le maillot pour la France ensuite. Et pourquoi certains, comme Nasri, gardent une mentalité de racaille en se cachant derrière le paravent de l’Islam alors qu’ils n’en portent aucune valeur. Que notre société n’en fassent ni des héros ni des martyrs mais qu’elles prennent enfin ce problème à bras le corps car c’est lui qui mine notre souveraineté de l’intérieur en affaiblissant un peu plus notre esprit solidaire et collectif,  seul ferment d’une société équilibré et d’avenir.

Edit: L’on apprend enfin pourquoi ces enfants d’immigrés n’aiment pas la France et veulent au contraire défendre les couleurs du pays de ses parents. Nasri nous explique qu’il aurait voulu jouer pour l’Algérie plus que pour la France: Lire ICI

Voilà il nous faut prendre conscience que des joueurs jouent pour l’Edf par défaut mais que leur grand rêve aurait été de jouer pour l’Algérie. On comprend mieux ensuite leur manque d’implication et de fierté à porter le maillot bleu. C’est vraiment un problème interne à notre société dont on devra un jour véritablement parlé pour tenter de construire ensemble un avenir si c’est possible…