Liberté, Egalité, Fraternité, pour tous, vraiment?

Il serait temps de se poser la question sur l’idéologie de notre république prétendument universaliste pour comprendre s’il est de notre intérêt d’y participer ou pas. Faut-il croire tout ce que nos dirigeants nous racontent? Faut-il suivre aveuglément leur projet de société? Faut-il leur faire confiance pour véhiculer à travers le monde ces valeurs humanistes sensées constituer l’âme de la république française? Et pourquoi alors au fond de nous-même nous sommes si peu enthousiaste à partager ces valeurs? Pourquoi nous n’avons pas, ou plus, la foi en cette république.

Pouvons-nous être fiers de ce drapeau et des valeurs qui lui sont attachées au nom de la république universaliste?

Avant de commencer à philosopher il nous faut nous poser clairement la question: voulons-nous vraiment faire en sorte que ces valeurs deviennent universelles? Et pour tous? Si oui alors on peut prétendre se battre pour la Liberté dans le monde, pour l’Egalité entre les humains sur cette planète, et ainsi créer une Fraternité mondiale entre tous les humains. Cet objectif est si naturellement évident qu’il peut nous apparaitre évident aussi de suivre les buts affichés par cette république française qui prétend incarner ces valeurs.

Il faut alors savoir que ces valeurs utilisées comme un slogan républicain nous ont été imposées par la franc-maçonnerie Lire ICI A ce stade cela ne préjuge de rien. Ce n’est seulement lorsque l’on analyse en profondeur la situation de notre société que l’on peut alors se poser véritablement la question du bienfait qu’apporte la franc-maçonnerie à notre société humaine.
Car il est acquis aujourd’hui de dire que les francs-maçons de toute obédience sont au pouvoir dans notre pyramide sociale Lire ICI

Est-ce que cette république bâtie sur des valeurs et des préceptes maçonniques vous semble aller dans la direction de l’humanisme universaliste? Va-t-on vers le progrès humain? Est-ce que les valeurs que l’on peut associer à un humain sain comme la dignité morale, l’honnêteté, la sagesse, le respect d’autrui et de la vie, l’incorruptibilité, la générosité et bien d’autres, vous semblent partager par ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui? Ceux qui nous dirigent et veulent nous voir suivre encore plus de cours de morale laïque lire ICI

Est-ce donc légitime de penser suivre la voie que tracent nos dirigeants qui prétendent incarner l’autorité morale de l’état? Est-ce que vous pensez qu’ils en sont les parfaits ambassadeurs et qu’on peut leur faire confiance en tout point pour incarner ces valeurs et les imposer au monde?

Si vous avez un doute, même léger, il est temps de vous asseoir pour réfléchir, vous documentez, vous informez, faire le point en quelque sorte et décider ensuite si vous méritez de continuer à croire en ce projet en le défendant à tout prix, ou bien si ce projet ne vous mérite pas car il n’est pas ce qu’il prétend être.

Et oui car pour tous ceux qui ne croient pas, ou plus, en les valeurs de la république et ce qu’elle représente, ce projet universaliste est sataniste au sens tromperie sur son sens profond. Lorsque l’on regarde la société humaine on a plus le sentiment d’une dégradation plutôt que d’une évolution. Et surtout depuis que le projet maçonnique s’est fait infiltrer par le judaïsme talmudique. La convergence de leurs objectifs: faire de chaque être humain un être illuminé donc déifié, débarrassé des chaines sociétales qui l’entravent pour lui permettre d’accéder à la richesse matérielle et à la jouissance éternelle sexuelle et celle du pouvoir. Accéder à l’illumination doit faire de chacun d’entre nous des êtres-Dieu capable de créer sa propre réalité sans se soucier des autres et ainsi vivre sa vie en complète autonomie et quasiment en autarcie. Lire ICI
Quasiment puisque cette déification ne peut s’atteindre que parce que d’autres humains en resteront au stade d’esclaves, donc pauvres, cela ne peut marcher autrement. A quoi servirait de vouloir devenir riche si tout le monde l’était? La richesse n’est jouissive que parce qu’il existe de la misère et de la pauvreté sinon à quoi bon?

Si l’on parvient à comprendre que ce qu’on nous enseigne par la propagande médiatique et éducative n’est pas la réalité du projet porté par la république, alors on est en droit de se rebeller contre! On est en droit de ne pas accepter la direction inégalitaire et immorale que prend la construction de cette société. On est en droit d’être dégouté de ce monde Lire ICI

Il nous est donc permis de se demander que faire pour changer ce monde. Que faire pour inverser la tendance vers l’auto-destruction qu’il incarne derrière ces valeurs perverties. On est en droit de se tourner vers la foi en un Dieu rédempteur qui sauvera ceux qui auront eu la possibilité et les moyens d’être averti de l’inversion des valeurs mais les autres? Ceux qui n’auront pas eu les moyens de réfléchir accaparé par le besoin de travailler ou bien le manque de possibilités éducatives? Faut-il aussi les condamner?

Dans quel monde voulons vraiment vivre? Un monde harmonique entre toutes les formes de vie dans l’environnement terrestre préservé. Voilà ce que nous dicte notre inconscient, ce qui fait notre essence d’être humain. Nous ne croyons pas en les frontières intérieures et extérieures artificiellement créées pour nous enfermer et nous opprimer. Nous sommes divisés pour que l’on puisse régner sur nos âmes. C’est la pratique de ce monde. Nous n’avons pas encore atteint le stade de la sagesse universelle, la vraie! Celle qui profitera à tous sans distinction. Celle qui ne sera sûrement pas le but du nouvel ordre mondial que ces dirigeants veulent édifier sans nous. La domination par la matériel et le spirituel est leur vrai projet. Le nôtre en tant qu’humain libre est d’y résister et de ne pas nous laisser prendre aux pièges de l’illumination qui nous éblouissent de leur lumière pour mieux nous projeter dans l’obscurité et le néant.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé: ICI

 

 

 

Publicités

27 réflexions sur “Liberté, Egalité, Fraternité, pour tous, vraiment?

  1. Texte sympa.
    Sur la couverture, ils laissent bien encore écrit des choses comme liberté, égalité, fraternité, démocratie, république… mais c’est juste pour la vitrine commerciale.
    Dès la première page derrière cette couverture, les malfaiteurs ont déjà tout effacé et remplacé par un texte venimeux, à la gloire du mal.
    Plus rien n’existe des grandes espérances de nos ancêtres qui ont rédigé nos grands textes de fondation humaine.
    Le diable lui-même aurait ré-écrit ces 40-50 dernières années, il ne l’aurait pas fait mieux.
    Les nouvelles valeurs actuelles qui sont inculquées dès la naissance apprennent aux enfants les conditions normales et universelles d’esclaves, et une histoire revisitée.
    Les valeurs sont totalement inversées.
    Toute personne qui aujourd’hui écrit « il y avait un jardin qu’on appelait la Terre » est coupable de révisionnisme, et rapidement passible d’ostracisme.

    Pour ma part, je n’adhère plus à rien tant je rencontre de malversations, et les riches, et les puissants n’en n’ont pas l’exclusivité, leurs adeptes sont nombreux.

    Je voudrais donner un message d’espoir pour ceux, qui perdus, interrogatifs, cherchent et luttent pour un monde meilleur, la solution n’est pas actuellement dans l’engagement citoyen, ni aucune autre forme d’action civile, laïque, religieuse, militante…

    La solution est dans la recherche individuelle, la réalisation individuelle, la préparation personnelle saine, parce que les forces du bien sont là. Mais elles restent aujourd’hui d’avantages potentielles qu’actives, en tous cas invisibles au commun sensibles à la politique, à l’économie, à la finance,…
    En ces temps très sombres, elles restent très discrètes, et dans des actions individuelles sélectives. Alors, il y a juste lieu d’user son temps à se perfectionner pour servir ces forces.
    Les puissances divines savent très bien qui utiliser et pour quelles actions.

    Tout ce qui se passe sur Terre est « passionnant », du domaine de la « passion ». c’est une sorte de réalité virtuelle très amusante, on y désagrège facilement ses années, sa vie entière. La réalité n’y est pas.
    L’action sur Terre est loin d’être incompatible avec l’évolution spirituelle. Une vie de contemplation à ne rien faire n’est pas le seul cheminement. Elle a et elle a eu ses raisons d’être en orient, mais l’occident appelle des gens qui réalisent des vies « divines » actives.
    Ce n’est pas très connu, mais le chemin qui conduit à élever sa spiritualité aux plus hauts niveaux peut en effet passer par une vie très active; cependant au service libre, discret, désintéressé des forces divines qui nous utilisent au gré de nos aptitudes.
    Il n’est pas question de vie active dans le sens commun.
    La vie divine active utilise la vie active commune.
    C’est une des nombreuses possibilités d’évolution.
    Mais c’est pas pour tout le monde, avant d’en arriver là, il y a un bout…
    Parce que le soleil aura grillé tout son hydrogène que les égocentrismes auront encore la vie dominante sur Terre.
    — c2me à laposte pt net —

    1. « vous dites « le soleil aura grillé tout son hydrogène » Avec les fausses alternatives (panneaux solaires et projet iter (le soleil de satan sur la terre : cadarache) ce sera le chemin de la mort du système solaire. Ils peuvent toujours chercher à aller vivre sur la planete mars mais le jour de l’apocalypse, ce ne sera peut-être pas que la terre qui y pasera mais tout l’univers y compris donc la planète mars. Renoncons à la richesse et que ceux qui nous gouvernent mettent en place
      le retour à la ruralisation de la terre au lieu de violer mentalement la vie des pauvres, des chomeurs et aussi des travailleurs.

      1. @elisabetta : je confirme le résultat de votre réflexion sur la nécessité absolue de maitriser notre consommation et de prendre de notre territoire si nous voulons survivre. Il faut donc « éliminer » les dinosaures qui ne pensent qu’à exploiter et faire consommer toujours plus, pour gagner toujours plus sur le prétexte fallacieux que, grâce à eux, les gens vivront mieux.

        ….mais pourquoi demander à « ceux qui nous gouvernent de mettre en place » les idées que vous dites ? N’ont-ils pas suffisamment fait la preuve de leur incapacité ? Et, s’ils sont notoirement incompétents, pourquoi leur demander de faire des choses dont ils sont incapables ? Vous leur attribuer une capacité qu’ils n’ont pas.

        1. @supreme assis : Je leur attribue une capacité qu’ils n’ont pas ? Moi je crois que c’est que par la pression politique et non par l’élimination de quiconque que l’on parviendra à leur faire comprendre que la seule chose qui peut sauver la planète c’est la ruralisation des villes du monde entier. Avec mon rsa, j’ai peu de possibilité sans parler que les bobo écolo préfèrent souvent accueillir des gens qui ont des sous.

          1. @elisabetta : je confirme : nos dirigeants n’ont pas la capacité de modifier les choses … pour la bonne et simple raison qu’ils mangent tous au ratelier de ce système artificiel (lire attentivement les billets du citoyen engagé).
            Le système politico-financier, verrouillé par le NOM s’est emparé du « pouvoir ». L’alternance politique n’y changera rien. La plupart des gens sont enfermés dans une image artificielle du monde qui les éloignent de la Nature. Ruraliser les villes est bien la solution. Je vous rassure. Mais pour cela, il faut « décentraliser » le pouvoir décisionnel : réformer l’organisation industrielle sur des bases différentes (respect local, intégration, gestion de la ressource … ) ; et impliquer les gens dans l’entretien de l’environnement …

            Nous sommes loin du compte.

  2. Petit commentaire pour m’excuser auprès du citoyen engage et a suprême assis qui il y a déjà longtemps m’on fait réfléchir aux symboles que j’utilisais pour mon dessin(www.ijo.ch) et depuis j’ai ouvert les yeux! Non rien est anodin! Sachez que depuis que vous m’avez remis à ma place j’ai eu la visite de mon grand-père… Qui est mort il y a 10 ans! Alors oui je pense carrément que vous êtes pas loin d’une vérité puisque maintenant je peux dire avec certitude qu’il y a la vie après la mort! Voilà j’imagine que ce commentaire va faire parler certains mais je me sentais obligé de vous faire part de mon expérience sachant que c’est à mon avis grâce a vous qu’elle c’est produite! Merci mille fois et bon courage tu fais un boulot incroyable! N’oublie pas que c’est l’amour qui nous sauvera 😉 signé: un artiste comblé!

    1. Bonjour, Jean,

      Je ne connais rien à l’histoire de votre trio -je ne peux qu’imaginer-, mais j’avoue que ton courrier au sujet de ton grand-père, ne m’a pas laissé indifférent.

      M’intéressant très sérieusement aux NDE, ainsi qu’aux autres dimensions qui nous entourent.

      Et ton excuse qui vient du plus profond de toi en dit également beaucoup sur la suite de ton parcours dans la vie.

      Très positif tout cela, je tenais à t’en faire part. Je vais aller visiter ton adresse.

      Relayeur Français

  3. Ah ! voila le fondement du leurre philosophique à l’origine de tous les problèmes relationnels :

    La liberté ? qu’est-ce ? Impossible d’en donner une définition précise. Ce vocable ne peut pas rallier les individus. Il ne peut que les diviser. De plus c’est une utopie théoriquement inaccessible. Bref : à supprimer et remplacer par ….

    L’égalité ? qu’est-ce ? idem ci-dessus. Puisque nous sommes tous différents, il parait impossible d’être égaux, ni même d’atteindre un avatar. Egalité des sexes, égalité numérique, égalité de traitement …. vaste aberration et piège à c…. Bref, à supprimer et à remplacer par ….

    Fraternité ? Qu’est-ce ? Il y a des enfants uniques, des frères ennemis …. Donc, aucune représentation unique valant ciment communautaire. Bref, à supprimer et à remplacer par …

    Urgent, avant qu’il ne soit trop tard. Car, après tout, l’idée majeure reste la cohabitation pacifique et partagée d’une diversité d’espèces et d’individus sur une même planète.

      1. Reste à définir un « humanisme » sur des bases non-républicaines ! On ne peut pas détruire quelque chose sans le remplacer par autre choses … de mieux.

    1. @suprême assis : je vais essayer de vous donner ma version : pour moi, il y a deux sortes de liberté : la liberté divine (pour ma part c’est avec jésus-christ) et la liberté satanique qui est encore plus reine chez les socialistes. La liberté divine consiste par commencer à maîtriser nos pulsions sexuelles et donc à considérer le péché de la chair comme un péché mais malheureusement aujourd’hui presque tous les mouvements politiques se sont unis autour d’Eve d’où l’échec de toute recherche d’égalité et de fraternité. Pour avoir plus d’égalité de chance d’épanouissement deans la vie , il faut que tout être humain ait droit à un minimum vital correct et cesser de parquer les pauvres dans des structures dites « sociales ». Il ne peut y avoir de fraternité dans un monde ou le harcèlement sexuel est devenu une règle avec la drague car c’est du harcèlement légalisé. Sans parler du mensonge et de la loi du silence qui est plus ssatanique que divine comme par exemple pour les banques de sperme, l’enfant ne saura jamais qui il est or pour s’épanouir un enfant à besoin de connaitre ses vrais origines à moin de faire comme catherine deneuve, l’actrice qui a pactiser avec les forces du diable. Même si elle joue très bien mais si elle avait su qui elle était, elle aurait été vraiment formidable.

      1. @elisabetta : je vous laisse le soin de gérer vous-même le problème de la « pulsion sexuelle » qui n’est pas, à mon idée à bannir totalement. Il est aussi pervers d’en abuser comme de le réfréner. Extroversion et introversion sont préjudiciables autant l’un que l’autre. La réalité est à « l’équilibre ». Chacun le sien. La liberté a effectivement des « limites ». Premier point.

        Pour le reste, « égalité » et « fraternité » ne correspondent à rien. Qu’est-ce qui pourrait bien exprimer l’idée que nous sommes tous différents mais participons tous au fonctionnement collectif ? Avec les mêmes « droits » et les mêmes « devoirs ». En tenant compte que les problèmes locaux d’ici sont différents de ceux de là ….

        1. @supreme assis Dans ce monde en déséquilibre, chacun cherche à faire avec, donc vous n’avez pas tord, chacun doit faire ce qu’il peut avec son idée de l’amour car dans ce monde l’amour sans le sexe est banni mais quand même toutes les religions disent que le désir sexuel c’est le péché mais fermons la parenthèse. Si chaque famille avait son bout de terre pour cultiver et avoir des animaux de la ferme, on pourrait parler d’égalité. Nous ne participons pas au fonctionnement collectif, nous sommes obligé de le subir donc la fraternité tombe à l’eau. Il ne peut y avoir de fraternité s’il n’y a pas de communion d’esprit, or cela devient de plus en plus difficile. Quand Jésus-christ était avec les douzes apotres, ils étaient en communion d’esprit chretien véritable, les puulsions ne les dominaient pas et ils avaient entre eux des gestes tendre mais pas de sexe contrairement à ce que veule nous faire croire les franc-massons et les psychologues, science sioniste.

          1. Elisabetta : l’amour n’est pas forcément « sexuel ». Le sexe n’est qu’un aspect « matériel ». Si vous élargissez le point de vue vers la « communion » vous vous rendrez compte d’une dimension différente fondée sur le respect, l’écoute, la compréhension et le partage. L’idéal étant « l’amour partagé ».
            S’il n’y a pas de partage il devient aliénant.
            Le partage s’exprime par la réciprocité.

  4. Bonjour Citoyen Engagé.

    Comme tu le dis : « La domination par le matériel et le spirituel est leur vrai projet. Le nôtre en tant qu’humain libre est d’y résister et de ne pas nous laisser prendre aux pièges de l’illumination qui nous éblouissent de leur lumière pour mieux nous projeter dans l’obscurité et le néant. »

    Bon… ben voilà… l’essentiel est dit :

    1° Domination par la matérialité : décrypter le logos religieux, « scientifique moderniste », et matérialisme juif ;

    2° Le Vrai Projet : reconnaitre le Monde International = voir le piège du mondialisme ;

    3° Résistance humaine : l’ouverture des œillères, par la non culpabilité qui nous a été imprégné par les juifs via le christianisme (je sais c’est difficile) ;

    4° Voir les pièges : comprendre au-delà des mots et des images = analyser les écritures bibliques (lire tout le Pentateuque) ; Ne pas le connaître, c’est être ignorant du Vrai Projet des Juifs, puisque tout y est écrit!!!

    5° Sortir de l’obscurantisme : se prendre en main et voir les vraies priorités = être une (ou des) nations indépendantes ;

    6° Voir et comprendre la Vraie Lumière : savoir méditer sur soi et notre véritable histoire (occidentale), celtique.

    Décoder la domination, demande une étude et une remise en question totale de nos acquis culturels, sociaux et psychologiques. C’est un travail d’observation et d’attention de tous les jours.

    C’est seulement se demander : « Est-ce que-ce-que l’on m’a dit et appris, et que je tiens pour acquis et certain est vrai ? Ne devrais-je pas allé chercher ailleurs d’autres réponses cachées ?

    C’est tout simple : seulement s’interroger sur la réalité de mes convictions et de mes enseignements qui m’ont été transmis.

    Nous a-t-on tout dit ?

    Relayeur Français

      1. Bonjour,
        S’interroger oui, viscéralement, que cette quête soit presque vitale. Bien souvent c’est dans la souffrance que l’on commence à prendre conscience d’une petiteLumière au bout du tunnel. Le chemin spirituel est rarement parsemé de pétales de roses. Mais quand cette « demande » s’est « cristallisée » alors, par le plus grand des hasards, des « poteaux indicateurs » sont placés sur notre route. Ils indiquent tous la même direction, encouragement à poursuivre sans relâche, comme si on ne pouvait faire autrement. Cette quête est aujourd’hui, facilitée, comme si le voile de notre ignorance devenait plus mince, vers la révélation de notre vraie nature, de notre véritable origine. J’ai l’intime conviction que ce cheminement intérieur n’est pas vain. Nous portons tous plus ou moins la nostalgie de quelque chose de parfait, d’harmonieux, de cette fraternité perdue, de la vérité…. J’ai le sentiment que c’est bientôt que l’on pourra rire de bon coeur…. Une très bonne journée à tous.

    1. Pour plus d’harmonie, il faudrait qu’on rende leur terre à tous les peuples du monde entier et donc que l’on ruralise toutes les villes petit à petit alors qu’ils font le contraire me semble-t-il. Ensuite que l’on eradique les sciences satanistes comme la psychologie, la science du viole mentale que l’on nous impose sous d’autres appelions trompeuses : « écoute… » « accompagenement » et ansi on vous emprisonnne dans vos problèmes au lieu de vous en liberer. La paix des nantis c’est l’emprisonnement mentale des peuples, c’est la liberté de satan (liberté sexuelle sous toutes ses formes avec la fin de tout interdit) contre la liberté christique enseignée autant pr le prophète élie que par les apotres. Ne pas oublié que toutes les critiques des juifs à l’égard du christianisme corrompu ne sont pas forcément fausses, ce qui n’a rien à voir avec le sionisme.
      Se retrouver autour de valeurs communes cela devient de plus en plus difficile.

          1. elisabetta, vous répondez à John sur un autre billet « sans faire perdre la foi … »
            Alors juste une question : foi et religion vont-ils ensemble ?

Les commentaires sont fermés.