Dieu est-il sioniste?

Le sionisme semble être la nouvelle religion de ce monde. Rien n’est admis pour la combattre sous peine d’excommunication, d’être qualifié d’infamie, d’apostat puis enfin d’antisémite. C’est-à-dire pour être clair, être contre la race juive. Être contre le peuple élu de Dieu, choisit par lui, pour être l’instrument de son accomplissement. Est-ce vraiment ce que vous voulez? Vous élevez contre le peuple élu de Dieu? Contre Dieu lui-même? C’est la loi divine derrière laquelle se cache le sionisme pour prospérer et poursuivre son œuvre d’asservissement sur les peuples du monde. Alors la question vaut la peine d’être envisagée et débattue: Dieu est-il sioniste?

Le sionisme c’est ça! L’œuvre de Dieu?

Tout d’abord il faut commencer par comprendre puis accepter, ce qui n’est pas une mince affaire, que nous vivons dans la réalité d’un monde entièrement créé par la magie d’un livre, un seul: la Bible, la Torah. Un livre enrichie des évangiles constituant l’ancien puis le nouveau testament. Toute l’histoire se conçoit, s’écrit à partir de ce livre il ne sert plus à rien de le nier puisque sa réalité s’accomplit devant nos yeux. Un livre qui est la parole de Dieu pour tous les croyants du monde.

Or toute cette histoire divine se déroule en territoire de Judée, de Canaan, de Palestine et Israël aujourd’hui. La ville sainte centrale est Jérusalem et toute l’histoire moderne théologique et profane tourne autour d’elle! Surtout depuis que l’on sait que les juifs veulent imposer leur domination mondiale avec Jérusalem comme capitale. Cela n’est pas une hérésie, cela est un accomplissement judaïque voulu par le Talmud qui est à l’origine du judaïsme d’aujourd’hui.

Un judaïsme talmudique qui se construit dans la haine du chrétien, des adorateurs du Christ. Toute l’histoire moderne se construit sur cette dualité mortelle du juif désigné comme étant le peuple élu de Dieu par la grâce de la descendance d’Abraham. Ce que les juifs talmudiques n’ont pas compris est que la grâce de Dieu leur est donnée par la foi en christ et non par la descendance génétique d’Abraham. C’est cela la cause profonde de la haine des juifs qui refusent l’enseignement du Christ, et la méfiance des chrétiens envers les juifs. Je dis seulement méfiance car les chrétiens reconnaissent que les juifs sont le peuple élu par Dieu, ils ne peuvent donc ni les tuer, ni les haïr. Par contre ils ont le droit de s’en protéger car la haine des juifs contre les chrétiens s’accomplit durant toute l’histoire moderne jusqu’à nos jours.

Notre moyen-âge, qualifié aujourd’hui de période obscurantiste, aura été au contraire la grandeur des royaumes chrétiens d’alors dont la France fût son plus grand représentant. C’est durant cette période que les juifs furent chassés de tous les royaumes chrétiens car l’on combattaient ces juifs méprisables qui semaient la haine et la discorde à l’intérieur des peuples.
Puis vint la révolution française judéo-maçonnique comme l’on sait, qui sera à l’origine du début de la fin de notre identité chrétienne pour nous soumettre aux codes et aux valeurs du judaïsme talmudique. Tout y est non? De la laïcité au droit à l’avortement jusqu’à la reconnaissance du mariage gay aujourd’hui, tout se construit contre les enseignements du christ.

Et pourtant le christ est juif. Le peuple élu de dieu est juif. Pourquoi dès lors ne serait-il pas sioniste? Parce que Jésus, le juif, le christ, s’est levé contre les marchands du temples établis en Israël et qui prêchait la loi de Mammon. Il les as traités de suppôts du diable, de menteurs, de fêlons et qu’en conséquence ils fallaient les combattre par l’épée et non accepter leur soumission. Voilà le vrai message du christ. Certes il prêche l’amour et la paix entre les hommes mais il demande aussi à ce que l’on combatte les armées de satan.

Jésus est pourtant le roi du royaume d’Israël et sa parousie consistera à établir le royaume d’Israël sur la terre pour mille ans. Il est donc sioniste? Non le christ, le fils de Dieu, reviendra pour réunir dans son royaume ceux qui auront foi en ses enseignements. Les juifs comme les gentils. Il détruira ceux qui resteront dans l’enseignement charnel de Mammon. A la fin ne restera donc sur terre que les enfants de la religion du christ. Ceux qui auront la foi en ses commandements et qui s’appliqueront à les suivre pour la survivance et la beauté de cette planète. Voilà l’histoire spirituelle de notre temps telle qu’elle doit s’accomplir.

Vous la trouverez détaillée, expliquée et argumentée dans ce document de Julio Meinvielle:  » Les juifs dans le mystère de l’histoire »:

Voir tous mes documents SCRIBD: ICI

Je vous ai sorti quelques citations de ce document en fin de billet.
Je vous mets en premier cette citation pour vous montrer dans quel esprit a été écrit ce livre. Un livre écrit dans l’étude du peuple juif et non dans sa haine:

Il n’est pas possible de dissimuler que le thème du présent livre est extrêmement difficile et extrêmement passionnant. Difficile, parce que le peuple juif remplit toute l’histoire de Dieu et des hommes. Quelle période de l’histoire peut-on écrire sans mentionner ce peuple ? Sans mentionner ce peuple en le glorifiant ou en le condamnant, mais on est forcé d’en faire mention. « Il y a deux mystères de l’histoire, a dit un écrivain juif (Ed. Fleg, Jésus raconté par le juif errant , p177) : Jésus est un mystère comme Israël est un mystère ». Et quand vous mettez ensemble ces deux mystères, voulez-vous que je vous dise ce qui se passe ? Il y a un troisième mystère plus mystérieux à lui seul que les deux autres » !
Alors maintenant que nos yeux voient clairement le dessein divin engagé dans la réalisation de ce monde par l’importance et la prééminence donnée au peuple juif sur tous les autres peuples du monde, on est en droit de se demander comment s’articule alors les événements historiques que nous vivons aujourd’hui et la montée irrésistible de l’idéologie dominante judéo-maçonniques talmudistes: le sionisme.
Comment intégrer dans notre réflexion la diversité religieuse, de croyances de ce monde? Quid de la Chine, de l’Inde, des Incas, des Indiens, des vaudouistes, des chamans, des païens, des druidiques celtiques, de l’Islam…quid de toutes ces croyances? Quel rôle jouent-elles dans le monde d’aujourd’hui?
Car c’est quand même incroyable le pouvoir de domination géopolitique qu’impose ce livre saint sur l’histoire depuis à peine 6000 ans! Soit une poussière de poussière dans l’histoire de l’univers. Ce qui est encore plus étonnant c’est de constater que toutes les civilisations et sagesses différentes ne sont apparue dans l’histoire que lorsque le christianisme les as découvertes. Toutes ces civilisations ont un point en commun: leur relatif isolement. Aucune d’entre elle n’a imaginé un jour asservir et dominer le monde. Chacune a prospéré dans son coin jusqu’au jour où elle s’est trouvée confrontée à l’impérialisme religieux du christianisme. Impérialisme qui est la volonté de Dieu et qui doit s’accomplir dans la parousie, le retour du christ en Israël pour créer la nouvelle-Jérusalem…
Comprenez bien toute la difficulté de distinguer dans l’avènement des prophéties ce qui est l’œuvre humaine de l’œuvre de Dieu. C’est en cela que nous sommes manipulés et trompés. Les sionistes utilisent la réécriture de la Bible à leur profit et les Illuminati sont censés mettre en scène les prophéties pour favoriser le pouvoir absolu, la domination éternelle sur les nations. Ils vont donc tenter de s’élever au niveau de dieu pour le remplacer.
En quoi la découverte du Boson de Higgs de nos jours est-elle fondamentale? Le boson de Higgs est le lien primordial entre les molécules permettant de créer la matière. C’est donc lui qui expliquerait la création. Autrement dit celui qui est capable le produire le boson de Higgs est l’égal de Dieu puisqu’il peut créer la matière. N’est-ce pas là le rêve ultime de puissance et de gloire pour l’humain illuminé?
On comprend mieux alors pourquoi toute la science est en fait une course à la connaissance pour s’approprier les créations du divin. Qui en connaît le secret en devient le maître. Du moins c’est ce qu’ils espèrent et ce qu’ils croient. Les prophéties chrétiennes et islamiques nous disent qu’ils vont parvenir à tromper l’humanité pendant un temps avant de se voir balayer par les armées du Christ et du Mahdi (les musulmans qui auront choisi le christianisme) réunies. Acceptons-en l’augure même si cela veut dire que nous allons souffrir pour un temps.
On comprend bien pourquoi donc ils se sont appropriés Israël le royaume de dieu pour l’exploiter à leur profit. Et pourquoi donc le sionisme est leur religion et donc la religion de toute l’oligarchie de ce monde qui cherche son salut charnel et non spirituel. C’est là toute la subtilité de Dieu finalement qui nous éprouve jusqu’au plus profond de notre âme pour juger de notre foi en lui. que l’on soit juif, chrétien ou musulman, soit les trois religions issues du même livre. Tout donc doit converger vers Israël car c’est écrit, mais il ne faudra pas se tromper de quel Israël nous parlons. La confusion et le mensonge sont les armes de satan.
Alors la réponse? Finalement je crois que l’on peut dire sans se tromper que Dieu n’est pas sioniste même s’il aime et béni Israël ainsi que son peuple choisi par lui: le juif. Le juif qui a vocation, je le précise pour être clair, à se convertir à la religion du christ et à ne faire qu’un avec tous les peuples du monde. Ainsi l’humanité toute entière sera réunie dans son unité et pourra vivre en paix et en harmonie pendant 1000 ans…

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé: ICI

Edit: Le projet ultime du judaïsme est de créer la religion universelle:

Le culte spécial d’Israël est la sauvegarde, le moyen de réalisation de la vraie religion universelle ou noachisme, pour employer le mot des Rabbins ( op cit, p.29)

C’est pour cela que l’on va inciter les religions du monde à reconnaître les lois noachides qui sont à la base du culte d’Israël. Il existe 7 lois: Lire ICI

L’on peut donc dire que cette religion noachide issue du Talmud a vocation à devenir la religion universelle: Lire ICI
C’est une religion qui s’impose de pair avec le mondialisme comme nous l’explique Pierre Hillard:

Voici quelques citations suffisamment explicites tirées du livre mis en lien plus haut.

Mais quelle que soit l’influence des juifs dans la Renaissance et dans la Réforme Protestante, ce qui est certain, très certain, c’est que les juifs bénéficièrent de l’une et de l’autre. Le juif Bernard Lazare a pu dire (L’Antisémite, I, 225) que :«l’esprit juif a triomphé avec le Protestantisme». La Renaissance et le Protestantisme ouvrent une brèche dans le solide édifice de la Chrétienté, par où s’introduit le juif. De là-dedans, le juif va employer sa persévérance et sa ténacité séculaires, avec son astuce et son hypocrisie pour réaliser son rêve, séculaire aussi, de détruire le christianisme et d’établir l’empire judaïque universel

Les paroles par lesquelles le franc-maçon Bonnet a résumé les triomphes maçonniques au Congrès Maçonnique du Grand-Orient de France en 1904 sont très significatives.«Au XVIIIè siècle, dit-il, la glorieuse génération des Encyclopédistes trouva dans nos temples un auditoire fervent qui, alors seulement, invoquait la radieuse devine inconnue de la foule : Liberté, Egalité, Fraternité. La semence germa vite. Nos illustres frères D’Alembert, Diderot, Helvétius, Holbach, Voltaire, Condorcet, achevèrent l’œuvre de l’évolution spirituelle et préparèrent les temps actuels. Et quand s’effondra la Bastille, la Franc-Maçonnerie eut l’honneur suprême de donner à l’humanité la charte qu’elle avait élaborée avec amour. Le Frère La Fayette fut le premier à présenter le projet d’une déclaration des droits naturels de l’homme et du citoyen qui vit en société, pour en faire le premier chapitre de la Constitution. Le 25 Août 1789, la Constituante, dont plus de trois cents membres étaient maçons, adopta définitivement, presque mot pour mot, comme on l’a longuement étudié dans les Loges, le texte de l’immortelle Déclaration des Droits de l’Homme. A cette heure décisive pour la civilisation, la franc-maçonnerie française fut la conscience universelle, et dans les improvisations et les initiatives des Constituants, elle n’a pas cessé d’apporter le résultat de la réflexion des élaborations de ses ateliers».

Le Juif Isaac Wise nous donne la réponse dans «The Israelite » du 3 et du 17 Août 1855 :«La Maçonnerie, dit-il, est une institution juive, dont l’histoire, les règlements, les devoirs, les consignes et les ex-plications sont juives depuis le début jusqu’à la fin, à l’exception de quelque règle secondaire et de quelques motsdans le serment»

Nous avons trois choses à démontrer. La première, c’est que par le Capitalisme, les juifs s’accaparent des richesses de tous les peuples. La seconde, c’est qu’au moyen du Libéralisme et du Socialisme, les juifs, maîtres des richesses du monde, empoisonnent tous les peuples, pervertissant leur intelligence et corrompant leur cœur. La troisième, c’est qu’avec le Communisme, les juifs exterminent leurs adversaires et soumettent les chrétiens à un joug impossible à briser.

Combien vraies sont les paroles d’un journal anglais (Jewish World , 9 Février 1863) quand il dit :«Le grand idéal du judaïsme est que le monde entier soit imbu de l’enseignement juif, et que dans une fraternité universelle des nations – un judaïsme élargi – toutes les races et les religions séparées disparaissent. Par leur activité dans la littérature et dans la science, par leur passion dominant dans toutes les branches de l’activité publique, ils sont en train de faire vider graduellement les pensées et les systèmes non-juifs dans des moules juifs». Il y a bien des années déjà que l’on écrivait cela… Aujourd’hui la marche des choses a bien avancé en faveur d’Israël

Et avec le communisme, quelle autre chose veulent-ils, les juifs ? L’empire universel de leur race sur les peuples domestiqués, avec Jérusalem comme capitale du monde. C’est cela le sens du mouvement sioniste, lequel veut la réintégration des juifs en Palestine, non pas «pour que la nouvelle Judée englobe la totalité des juifs, mais pour que la création d’un centre juif serve de foyer commun qui communique l’impulsion nécessaire à la majeure partie des juifs qui resteraient dans leur patrie d’adoption». (G. Batault -Le problème juif ) Alors le rêve doré des juifs sera une réalité. Mais quand les juifs seront maîtres du monde, avec Jérusalem pour capitale, c’est alors, rêvent-ils, que viendra «le Messie, le grand Conquérant, qui rendra toutes les nations du monde esclaves des juifs». (Drach, De l’harmonie entre l’Eglise et la Synagogue ), «et qu’il recevra les dons de tous les peuples et ne refusera que celui des chrétiens»
Mais si Dieu l’a permis, c’est que quelque chose de bon doit pouvoir sortir de cette mixture (judéo-chrétienne). Et quel bien le Seigneur peut-Il en faire sortir? En premier lieu, il fait expier aux nations chrétiennes leur impiété de plusieurs siècles, pour qu’elles reviennent vers le Seigneur, contrites. Dieu n’a pas appelé aux bienfaits de la Foi les peuples barbares pour qu’ils s’adonnent aux idolâtries et aux abominations des temps modernes. Les peuples chrétiens, avec la France, Fille aînée de l’Eglise, en tête, devaient être les hérauts de la Foi et de l’Amour chrétien entre les peuples d’Orient et d’Occident, pour que sur toute la terre fût connu et invoqué le nom du Seigneur. Au contraire, ils ont été les hérauts du péché. Il faut bien expier ces fautes. Et de même que le peuple juif, qui renia le Christ, fut livré à la captivité dégradante des autres peuples, de même d’aujourd’hui, nous, les gentils, nous connaîtrons l’opprobre de l’esclavage judaïque.
N’oublions pas que c’est doctrine catholique de foi, enseignée explicitement par saint Paul, que lorsque la connaissance de la foi sera parvenue à toutes les nations, le peuple d’Israël se convertira en masse (au christianisme), et que Philadelphie, c’est-à-dire l’union des frères sera une réalité.
De tout ce que nous venons de dire ressort l’importance exceptionnelle qu’a le peuple juif dans l’humanité. C’est un peuple qui accompagne l’humanité dans tout le déroulement de l’histoire. Il y a eu des peuples qui se sont singularisés en un endroit du monde, ou qui, s’ils ont été singuliers dans tout l’univers, l’ont été pour un temps bref. Ainsi les grands empires de l’antiquité, et même les modernes comme ceux d’Espagne, de France ou d’Angleterre. Au contraire, le peuple juif est actif dans tout le cours de l’histoire et dans ce qu’il a de plus vivant. Il nous faut maintenant expliquer cela, en faisant au préalable une considération de type théologique sur la marche de l’histoire.
L’Eglise est en état de mission depuis le jour où le Christ l’a privée de sa présence visible. Et les peuples chrétiens qui ont reçu le message évangélique doivent se constituer en porteurs de ce message à d’autres peuples. La prédication de l’Evangile justifie ainsi la continuité de l’histoire vivante. Quant l’Evangile sera parvenu à tous les peuples, l’histoire doit cesser. «Cet évangile du Royaume sera prêché dans le monde entier par toutes les nations, et alors viendra la fin». (Mt,XXIV, 14)
Mais à son tour, la prédication de l’évangile est entravée et comme freinée par une tension fondamentale qui provient de la haine du juif contre l’évangélisation du gentil. Les juifs, comme catégorie historique permanente, jouent ce rôle d’être les ennemis de l’Evangile, qui s’opposent de toute leur furie à la conversion des gentils.
Mais lorsque la ferveur chrétienne s’est refroidie, et que les peuples se sont paganisés, la société autrefois chrétienne ouvrit ses portes aux juifs. La Révolution Française, qui marque la mort de la société chrétienne, introduit les juifs en son sein. Une fois dans la place, ils atteignent de plus en plus de puissance, ils réussissent à corrompre de plus en plus profondément les peuples chrétiens. Avec le Libéralisme, le Socialisme et le Communisme, ils dissolvent toutes les institutions naturelles et surnaturelles qu’y avaient consolidées le christianisme. La structure des nations chrétiennes se brise. Les peuples, maintenant, ne se proposent plus d’objectifs missionnaires ni d’entreprises politiques. Ils se transforment en un conglomérat d’individus mus par le bien-être purement économique, auquel, à leur tour, ils ne peuvent atteindre qu’en dépendance et au service des juifs, lesquels deviennent les maîtres de la richesse mondiale.
La tentation permanente du peuple juif a consisté à croire que sa grandeur lui venait simplement par son lignage charnel et non par la foi. Il est clair que son lignage charnel était grand, pour autant qu’il devait être le véhicule qui nous apporterait le Sauveur. Mais il était grand par le Sauveur, et parce que Dieu, dans Ses desseins, avait choisi son lignage,et non un autre, pour nous apporter le Sauveur. Saint Paul signale fortement cette vérité dans Gal (III, 6) en faisant voir que la grandeur d’Abraham ne consista pas en sa chair, que par elle il fut père d’Ismaël de l’esclave Agar, mais que cela ne lui a conféré aucune gloire ; sa grandeur consista en la foi : « en ce qu’il a cru » ; il a cru que Sarah, son épouse déjà vieille, lui donnerait Isaac, fils de la Promesse. Et il le crut si bien qu’il n’hésita pas à obéir au commandement divin de sacrifier son fils unique. La foi sauve. La loi et la chair perdent parce qu’elles sont une malédiction. Et le Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi en se faisant pour nous malédiction, car il est écrit : « Maudit tout homme qui est pendu au bois », pour que la bénédiction d’Abraham s’étende sur les nations en Jésus-Christ et que par la foi nous recevions la promesse de l’Esprit.
Mais « ceux qui, dans un temps, étiez loin, vous avez été rapprochés par le sang du Christ ». Les peuples gentils sont entrés dans l’Eglise, et ils ont écouté la parole du salut. Et l’Eglise est la vraie société d’Israël. Et le Christ « est notre paix,et en réconciliant l’un et l’autre en un seul corps avec Dieu, par la Croix, en donnant la mort en lui-même à l’inimitié ». Car dans le Christ s’est faite la paix entre les deux peuples. Parce qu’en venant « Il nous a annoncé la paix à ceux d’au loin, et à ceux d’auprès, car pour Lui, nous avons les uns et les autres le pouvoir de nous approcher du Père dans un même esprit ». Dans le Christ Jésus, désormais, ni juifs ni gentils, « vous êtes des étrangers et des invités, mais concitoyens des saints et familiers de Dieu, édifiés sur le fondement des Apôtres et des prophètes. Et de cette édification le Christ est la pierre angulaire » (Eph II, 19) Et pendant tout le processus historique s’accomplit l’édification de l’Eglise, en prenant les pierres de tous les peuples, de juifs et de gentils, en accord avec l’insondable plan divin. Et là, dans l’Eglise, qui est le Christ prolongé, se termine toute division de telle sorte que quand l’Eglise sera totalement édifiée, l’histoire s’achèvera aussi.
Au peuple d’Israël l’adoption et la gloire, les alliances, la législation, le culte et les promesses ; à lui les patriarches et tous ceux de qui selon la chair provient le Christ, qui est par-dessus toutes choses (Rom, IX, 4-5) Israël a par conséquent une triple grandeur. La première, celle du nom ; car : « Désormais, tu ne t’appelleras plus Jacob, mais Israël, car tu as lutté contre Dieu et contre les hommes, et tu les as vaincus ». (Gen, XII, 29)La seconde, pour les grands bienfaits qu’il a reçus de Dieu. La troisième, car d’Israël, Jésus-Christ a tiré son origine charnelle. Par cela, et dans le Christ, « le Salut vient des juifs ». (Jean, IV, 22)Mais Israël est grand encore dans les branches qui ont été détachées de l’Olivier pour que soit greffé l’olivastre de la gentilité, parce qu’elles aussi doivent accomplir une mission dans le plan divin, celle d’accélérer l’évangélisation du monde, et avec cela le progrès de l’histoire.
Charité n’est pas SENTIMENTALISME qui consent à toutes les erreurs et infractions des autres. La charité, c’est procurer efficacement le bien réel (éternel et temporel) des autres, et HAIR A TOUT MOMENT LE MAL.
De là vient que la méthode propre du judaïsme dans sa lutte contre les peuples chrétiens soit de tendre des pièges. Il tue les peuples chrétiens sous l’apparence de les sauver. Il les réduit en esclavage au nom de la liberté. Il les hait sous le prétexte de la fraternité. Il les domine sous le prétexte de l’égalité. Il les tyrannise sous le prétexte de la démocratie. Il les vole sous le prétexte du crédit. Il les empoisonne sous le prétexte de l’illustration.
L’épée est la seule arme efficace qui puisse vaincre, à brève échéance, les juifs sans cesse à l’affût. Parce que l’épée en tant qu’arme militaire, est dans le caractère héroïque de l’homme, du « vir », du mâle. Elle est rattachée aux valeurs spirituelles de l’homme par des liens métaphysiques. C’est quelque chose d’essentiellement opposé au sens charnel. Si les juifs d’avant le Christ furent des héros capables de manier l’épée, comme les frères Maccabées, après le Christ, quand ils devinrent charnels, ils devinrent lâches, comme tous les chrétiens rendus idiots par le libéralisme et les tares de la démocratie.
Si cela n’est pas encore arrivé, si nous nous taisons, je pense qu’il n’est pas loin le temps où nous verrons le nom de Dieu proscrit, les temples incendiés, les prêtres vilipendés, les vierges violées par la populace déchaînée. Il sera alors nécessaire de se ceindre les reins et de saisir l’épée. Si par sentimentalisme ou par lâcheté nous refusons de nous battre, nous devrons vivre esclaves d’une minorité de juifs enragés qui, après nous avoir vilipendé dans ce que nous avons de plus sacré, nous soumettra à la tyrannie du déshonneur.
Non seulement ce n’est pas contre le sang juif en tant que tel, mais c’est en défense du véritable sang juif. Parce que la grandeur d’Israël, c’est le Christ et c’est Marie. La grandeur d’Israël c’est le sang juif qui coule dans les veines du Christ et de Marie. Et c’est bien pour défendre ce sang, c’est-à-dire les principes chrétiens, qu’ont été écrites ces pages, en proscrivant l’infect du sang pharisaïque.

Tout est clair parce que tout est écrit et tout s’accomplit.

Publicités

23 réflexions sur “Dieu est-il sioniste?

  1. Je ne peux être en accord avec vous sur ce point. Vous avez l’air de faire du christianisme une sorte de couronnement d’un judaïsme allégé pour tomber dans la trappe du judéo- christianisme. Il y a une différence infranchissable, une antinomie même entre le vrai christianisme d’essence trinitaire (et il faut la trinité pour pouvoir concevoir un Christ Dieu fils de Dieu) et le monothéisme abstrait, raciste, misogyne, agressif, aux rites féroces et sanguinaires, élitisme autoproclamé d’un démon parasitaire, des Juifs et des musulmans. La preuve : si vous interrogez un rabbin ou un imam à ce sujet ils vous répondront que le pire des blasphèmes pour eux c’est la trinité. Je sais, l’église catholique et toutes les églises, orthodoxes et encore plus protestantes ont rarement énoncé, au cours de leur histoire, cette vérité constitutive de leurs credo et agirent en conséquence ne pouvant ainsi s’alléger de l’étouffante chape plombée judaïque.. La conception structurelle d’un dieu trinitaire entièrement étranger aux divers polythéismes et au monothéisme est une révolution dans l’ordre des religions, de la morale, de l’organisation de la cité, de l’esthétisme et des sciences à la condition sine qua non de ne pas mutiler sa partie féminine ou maternelle. Ce Dieu étant à la fois un père et une mère comme nous l’inspire la célèbre parabole de l’enfant prodigue. Les nombreuses apparitions mariales du XIXéme et XXéme siècle à vocation prophétique et pédagogique, scandaleusement occultées et dévoyées par les intégristes, sont là aussi pour nous le rappeler. Seule la trinité revenant toute puissante dans notre histoire terrestre libérera le monde des avatars du monothéisme et spécialement d’une de ses manifestations présente et particulièrement dramatique à savoir le sionisme.
    Nous pourrions débattre des heures sur ce thème primordial, je voulais personnellement remettre les pendules à l’heure et donner un autre éclairage à ce problème.
    Je tiens à saluer votre blog fort bien formaté et riche d’informations majeures soustraites à la connaissance du plus grand nombre. Je vous en remercie et soutiens de tout cœur.

  2. Tant que les intellectuels continueront à affirmer que le faux (de mon point de vue) Israel, c’est le royaume de Dieu, on est pas sorti de l’auberge du sionisme. Dieu a rompu l’ancienne alliance par Jésus-christ, Dieu le Père et donc la sainte trinité en Dieu le père, le fils jésus-christ et le saint esprit n’est pas juif, ni espagnol, ni italien, ni islamiste, dieu est Dieu c’est tout. et le peuple élu seront ceux que Jésus-christ choisira parmi les juifs ou non juifs qui l’auront reconnu à condition que et seule Dieu connait les conditions. Mais la Palestine est une terre de mémoire et non plus la terre promise qui adviendra au retour de jésus-christ, la terre promise sera la nouvelle terre après la parousie et donc je crois que tous ceux que jésus-christ réunira seront le nouvel Israel.

  3. Les Juifs auraient dû^se convertir au christianisme et vivre parmis les chrétiens, mais les élites juives n’ont pas écouté le Christ car ils voulaient resté « le peuple élu » contre le reste du monde, alors que le Christ a dit que le peuple élu était l’Humanité.

    1. http://fr.noahideworldcenter.org/index.php?option=com_k2&view=item&id=369:quest-ce-que-le-noachisme?&Itemid=13

      Aujourd’hui, le peuple juif est revenu sur sa terre, la terre des prophètes, celle dans laquelle la parole du Créateur du monde doit se faire entendre. Une des missions du peuple d’Israël désormais est de communiquer à l’ensemble de l’humanité le message particulier de la Torah d’Abraham et de Moïse.
      Pour cela, la Torah a prévu un statut particulier, celui du non juif qui est intéressé à accomplir son existence, à parachever sa moralité, à la lumière de l’enseignement d’Israël. Ce statut est celui que l’on appelle « noachide », c’est-à-dire membre des nations, de la gentilité, qui veut recevoir les instructions de la Tora d’Israël et qui, pour cela, vient étudier chez nous…

      1. Oui merci de mettre l’accent sur le noachisme car c’est la base de la future religion mondiale juive qu’ils veulent nous imposer. J’ai édité le billet et j’ai mis l’intervention de Pierre Hillard sur les futures guerres de religion.

        1. Les sept lois de Noah sont la base de la morale, de la conduite envers autrui la plus élémentaire; sans ces principes universels ce serait l’anarchie à l’échelle planétaire.

  4. Moi j’ai un problème avec cette histoire de « peuple élu », car les Juifs ont pris la grosse tête avec à cause de ça. Il ETAIENT élus pour servir d’exemple à suivre dans le fait que leur société allait bien tant qu’ils suivaient les principes de Dieu. Sauf que Dieu a du leur envoyer Jésus car ça commençait à partir en vrille mais comme les Juifs ne reconnaissent pas Jésus, Dieu les a laissé tombés pour choisir un autre peuple pour servir de bon exemple.
    Il n’y a pas de quoi se la péter, ce n’est pas une histoire d’être « LE peuple élu » pour accomplir je ne sais quelle destinée….

    1. Oui Jésus est leur pierre d’achoppement envoyée par Dieu c’est pour cela qu’ils le rejettent et les chrétiens avec lui. Toute l’histoire de ce monde est entre les chrétiens et les juifs si je veux être sévère. Toutes les autres civilisations de notre ère sont apparues dans l’histoire après…

    1. lequel d’islam , si c’est l’islam de france ou en france , c’est pas la peine ………
      a moins de changer et de ne plus adorer l’euro .
      l’islam dont tu me parles est celui de nos aieux quand l’argent n’etaient qu’un outil ils n’y pensaient pas jour et nuit et de nos jour avec ou sans burqa , les musulmans que je rencontre ne pense qu’aux euros du matin au soir .
      l’histoire revolutionnaire dont tu me parles j’en connais tres peu , par contre l’islam bourgeois a l’attali je le vois partout .

    2. @najm,vous rêvez la je suppose, vous ne croyez quand même pas que le monde va se laisser islamiser sous prétexte qu’il faut éradiquer le sionisme et que vous pourrez de pleins droits agir de vos propres volontés partout ou il y a du sionisme . Surtout avec tous les problèmes et revendications que nous font déjà les islamistes en europe et leurs occupations communautaire de quartiers de nos pays qui deviennent ensuite des lieux de non droits,sans épiloguer sur les autres faits en étant gentil la ! Croyez vous vraiment qu’on se tournerait contre Israël pour l’islam,je vois plutôt l’inverse. D’ailleurs les guerres d’avant dans l’histoire de l’occident et l’islam nous l’ont prouvés maintes fois. Les occidentaux en ont tous ras le bol de l’islam,qui n’a pas de frontière et qui agi sans cesse ou elle peut avec menaces et revendications violentes partout comme si lemonde devait changer son histoire ,sa façon de vivre et éradiquer toutes sources de libertés occidentales pour être en accord avec votre coran et les lois de la charia. Taisez vous donc en disant que l’islam seul est capable de combattre le sionisme, on sait bien ce qui s’est passé pendant la guerre 40 à 45 avec les forces allemandes et l »islam concernant les juifs,votre parfaite collaboration déjà en ces temps la,d’ailleurs vous en avez gardé le signe de salut.L’allemagne a telle éradiqué le sionisme, vous avez la réponse alors. L’islam n’a jamais apporté l’équilibre et la paix,jamais d’ailleurs nous avons beaucoup de rapports historiques le prouvant,ne vous faites donc pas passer pour les bienfaiteurs de l’humanité,alors que vous êtes en arrière question religion et au niveau social, sans oublier en ces temps modernes ou vous tuez pou rnon respect du contenu du coran et pour accusation de sorcellerie, c’est avec cela que vous voulez apporter la paix et le bien être et le respect et l’ordre. L’Europe n’a pas de problème avec les communautés juives comme elle en a avec les fidèles de l’islam avec leur idéologie politique religieuse totalitaire,cela vous situe t’il,vous auriez dû vous taire me semble t’il. Que l’islam arrive déjà à arranger ses problèmes entre chiites et sunnites ,avant de vouloir diriger le monde,elle ne sait déjà pas s’entendre avec elle même.Alors qu’ils sont tous deux pour l’islam et que la simple différence est que les sunnites suivent des recueils de hadiths rapportés, en général par les compagnons tandis que les chiites suivent des recueils rapportés exclusivement par les membres de la famille du prophète (ahlul bayt).Ce qui signifie que avant de vouloir nettoyer chez les autres,nettoyez d’abord chez vous et assurez vous qu’il ne reste plus un seul grains de poussière,avant de dire que les autres sont négligeants en leurs imposant votre façon de nettoyer de façon violente en plus,ceci dit en terme plus simple pour que vous comprenier la nuance.

      1. « La seule force capable de combattre le sionisme » !
        Palme d’or du Prix de la Prétention. En fait, vous n’avez pas digéré les défaites de 1948/1956/1967 et 1973.
        Derrière le prétexte de lutte contre le sionisme (qui n’est pas une religion mais un concept politique) , derrière celui de la liberté de culte, vous cachez une islamisation rampante des pays qui ont eu la bienveillance de vous accueillir pour raisons politiques ou humanitaires .
        En d’autres temps ces mêmes pays ont aussi accueilli des réfugiés ou familles n’ayant pas de travail et fuyant la misère de leur pays, mais leurs racines étaient les mêmes; c’est là que le bât blesse……

        Excusez-moi Steve01? la réponse est pour najru.
        En tous cas merci de vos précisions dans votre commentaire; merci d’avoir rappelé en filigrane la rencontre entre « le peintre raté et le cafard barbu « (presque le titre d’une fable) pendant le second conflit mondial.

  5. Question:
    Pourquoi les enfants de « Dieu » ont-ils évangélisé le Nouveau Monde,
    en massacrant et anéantissant des civilisations prospères?
    Pourquoi cela a-t-il été fait partout, meme chez les celtes qui ont été séduits ou détruits?
    Pourquoi ces hommes religieux, ont tué les fils de la terre? massacré ceux qui honorent le Grand Esprit ?
    Pourquoi obéir a un dieu totalitaire, qui a objectivement conquis les ames par le feu et le sang? et cela seulement depuis quelques milliers d’années?
    Comment etre aveugle a ce point à parler « d’amour » de ce unique dieu ?
    Expliquez moi donc en quoi ce dieu, et ceux qui le suivent ont instauré la paix dans le monde, en quoi il a rendu a l’humain sa vraie nature, sa proximité à la vie?

    bien sur les soumis me répondront que dans les « livres » a tel ou tel endroit c’est marqué que.. et dans les faits?

    1. Dans les faits? Tout est marqué dans ce livre pourquoi le réfuter? Et ce depuis au moins 2000 ans. Tout ce qui est écrit se réalise c’est donc bien qu’il joue un rôle spirituel puissant dans notre évolution que nous le voulions ou pas.

      1. « tout ce qui est écrit se réalise » ou plutôt certains veulent réaliser et réalisent ce qui est écrit (on pourrait parler de prophétie auto-réalisatrice) et cela ne donne aucune crédibilité a ce livre,mais y croire en donne beaucoup a d’autres puisque c’est accepté de fait l’histoire de la bible.

Les commentaires sont fermés.