Les bourses ou la vie!

Nous arrivons au bout de course systémique de ce modèle de développement capitaliste basé sur la libéralisation extrême des échanges et sur le développement exponentiel de la dette qui en est devenu le moteur économique exclusif! Mais cela n’est pas nouveau, à chaque fois que les banques auront été confrontées à l’incurie de leur inconscience il y a eu crise puis guerre mondiale…C’est le schéma vers lequel on s’oriente encore aujourd’hui car ce sont toujours les banquiers qui mènent le monde. L’être humain n’a qu’un choix possible à faire: celui de son asservissement éternel au pouvoir bancaire ou celui d’un modèle de société humain aligné sur la préservation et la pérennité de toutes les formes de vie. Les bourses ou la vie? A nous de choisir.

Le choix ultime.

Aujourd’hui il n’est plus tabou de dire qu’il faille pendre les banquiers, de la part même de grands esprits de ce temps comme Nouriel Roubini qui analyse la situation économique mondiale comme étant désespérée: Lire ICI

Les grands analystes économiques et financiers nous disent que ce système économique entièrement basé sur la dette n’est pas viable à terme et ne peut que s’écrouler. Tout ce que font nos gouvernants c’est d’essayer de sauver le marché de la dette des banques pour éviter qu’elles ne s’écroulent au détriment de leur propre peuple! Les banques confrontées à la faillite de leurs produits financiers iniques ont transférées la charge de leurs dettes sur le dos des peuples qui deviennent donc caution économique de leurs faillites ( cela c’est le MES européen par exemple), et exigent donc que cette caution ( nous) soit tondue à ras. C’est la politique que suit Hollande après Sarkozy.

Quel avenir?

Si l’on continue à soutenir aveuglément les banques et donc à nous asservir toujours plus à leurs dettes alors cela finira comme dans les années 30 par une guerre mondiale puisque c’est le meilleur moyen pour les banques de se renflouer. Lire ICI Il n’y a pas d’autre alternative dans cette configuration et c’est bien pourquoi le modèle occidental entièrement corrompu par les banques est aussi guerrier.

Si l’on continue aveuglément à proposer toujours plus d’austérité, toujours moins d’impôts et de charges pour ceux qui doivent payer la solidarité alors c’est la société humaine dans son ensemble qui s’écroule. Qu’est-ce qui nous fait tenir ensemble si ce n’est les espaces collectifs où la solidarité joue à plein? Les services publics sont la marque d’une société humaine en développement car elle accepte de mettre en commun une partie de ses ressources pour construire un filet de protection, de soutien, de développement collectif, permettant à la société humaine de ne laisser personne sur le bord du chemin, évitant ainsi la décadence et la déchéance jusqu’à la barbarie et la sauvagerie.

C’est ce que devient le modèle américain qui est présenté comme étant le modèle ultime du développement lorsqu’il est en faillite et que les villes ne peuvent plus payer leurs fonctionnaires: Police, infirmières, administration, etc…C’est le retour de la barbarie la plus sauvage: Lire ICI

Voilà donc notre avenir tout tracé si l’on continue ces politiques d’austérité et de rigueur voulue par le pouvoir bancaire inexorablement en faillite! Faut-il tout faire pour le sauver comme s’acharnent à le faire nos dirigeants tout en montrant que c’est impossible (a-t-on sauvé la Grèce depuis le temps?). Ne faudrait-il pas plutôt faire table rase du passé pour construire un modèle social meilleur profitant à l’ensemble des humains sur la planète et à toutes les formes de vie? C’est la seule solution globale viable et acceptable pour l’humanité. Et non leur gouvernement mondial qui n’est qu’une globalisation contrôlé par les mêmes intérêts privés. Il faut construire au contraire un monde collectif où chacun serait inter-dépendant de l’autre sans soucis de position sociale entrainant toujours le schéma de domination / soumission.

La seule solution viable à cette crise mondiale voulue par ceux-là même qui exigent maintenant de nous asservir toujours plus, est de les laisser s’écrouler. L’avenir de l’humanité se construit-elle inexorablement avec des banques?

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé: ICI

Pour celles et ceux qui ont le temps de visionner des vidéos, je vous invite à regarder de reportage complet de France 2 sur le sens véritable de cette affaire Clearstream qui a été savamment polluée par Imad Lahoud finalement, pour détourner notre attention dans une histoire personnelle alors que cette affaire révélait le trou noir financier qui est à l’origine de la faillite de ce monde.

C’est en play-list (6 vidéos): ICI

Publicités

5 réflexions sur “Les bourses ou la vie!

  1. Ah ! Voila le fin mot de l’asservissement. Dans un monde réglé par la course à la domination, le but est l’appropriation de la ressource (quelle qu’elle soit) et la valeur de l’échange correspondant (recevoir plus et donner moins).
    Tout est donc lié. La ressource des banques dépend de ceux qui maitrisent les ressources. On comprend mieux le jeu du NOM centré sur cette conquête des ressources.
    Le jeu se termine quand il n’y a plus de territoires à conquérir (pour ceux qui connaissent le jeu de société « risk »)
    Nous arrivons bien tranquillement vers la fin de quelque chose. Apprêtons-nous à souffrir de l’agonie de la Bête 👿

  2. Intéressant, ce lien avec la religion chrétienne – j’y vois les symbolismes de l’erreur humain de l’égoïsme extrême ss considération à ses semblables, ‘les enfants de dieu’, qui par sa nature grandit d’autant plus que cela est rassasié, détruisant l’humanité qui restait en eux-mêmes. Personne ne choisit sa famille (et tout le monde est enfant de dieu, selon la bible…contradictions?) Putin serait autrement s’il n’avait pas grandi en se gavant des soi-disant plaisirs de pouvoir dans le FSB. Les ‘méchants’ sont des victimes de leur propre avidité, non-contrôlée par une éducation ‘humaine’ – conséquence de clivage sociale (donc la société y a joué une part) et la culture d’avidité des ‘élites’ du pouvoir et ceux qui y aspirent (aussi par éducation erronée) en cercle vicieux …Une suite des erreurs humaines. Une fois dans ce cercle vicieux des pouvoirs corrompus, il est difficile de garder l’humanité car la survie en dépend (JFK a été assassiné pour avoir gardé l’humanité, les menaces continuent avec des ‘avertissements’ comme la trouvaille de polonium 210 dans les vêtements d’Arafat, etc.). Mais un autre système de pouvoir est tout à fait réalisable tant que nous, les citoyens, restons éveillés et garde une objectivité vis-à-vis du flot immense d’informations dont seule une facette peut être présentée pour contrôler l’opinion. Exemple extrême : si nous mourons tous, d’un coup, il n’y aura plus de pouvoir car c’est nous, la base du pouvoir lol.

  3. Voyez-vous la communauté organisée cherchant la domination mondiale par le verbe et le nombre ?

    Aucune communauté ne contrôle le monde, seul Dieu le « contrôle ». Mais si ce que les hommes croient est inspiré par Satan, alors la domination du diable s’exerce sur ces hommes. Par exemple le culte de la Vierge par les catholiques, de la lune par les musulmans, du dragon en Asie.

    Les juifs ne sont pas exempts de ce « contrôle ».
    « Jean 8 : 39 Ils lui répondirent : Notre père, c’est Abraham.
    Jésus leur dit : Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. 40 Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l’a point fait. 41 Vous faites les œuvres de votre père.
    Ils lui dirent : Nous ne sommes pas des enfants illégitimes ; nous avons un seul Père, Dieu.
    42 Jésus leur dit : Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens ; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé. 43 Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. 44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. 45 Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. »

    Les personnes avec qui converse Yeshoua sont des pharisiens, les haredim d’aujourd’hui. Incapables de reconnaitre le Mashiah, ils sont la cause directe de la destruction du temple, de Jérusalem et du pays tout entier du temps de Yeshoua. Aujourd’hui ces fanatiques sont toujours encore animés du même esprit diabolique. Ils rêvent de reconstruire un temple, dont le seul objet sera l’intronisation de l’antéchrist. Boulet social et religieux dans le pays, ils sont le révélateur juif de l’impasse à laquelle mène la stricte observance de la Loi.

    Schoenel

Les commentaires sont fermés.