L’antihumanisme véritable des Lumières.

Nous sommes tous abreuvés à la source des lumières, que l’on nous présente comme étant la source de l’humanisme, de la libération des individus, des droits de l’homme, de l’abolition de l’esclavage, du progrès social,…or tout cela est faux! Et il faut avouer que pour les français républicains qui sont soumis au matraquage quotidien sur la bienfaisance philosophique des Lumières que nous avons apporté au monde, cette découverte ne fera pas particulièrement plaisir. D’autant plus qu’elle est argumentée et qu’elle prend sa source dans l’Encyclopédie, ouvrage majeur s’il en est de la pensée des Lumières.

Marion Sigaut une autre voix de l’histoire de France.

Lorsque l’on se plonge véritablement dans l’Encyclopédie on comprend que tout ce qu’on nous a enseigné l’a été a moitié pour cacher l’entière vérité qui est: l’être humain est une marchandise comme les autres. Voilà le fondement de la philosophie des Lumières que l’on apprend à découvrir lorsqu’on lit Voltaire, lorsqu’on lit l’Encyclopédie et lorsque l’on regarde ce qu’est la république issue de la révolution des Lumières. Où est la libération des individus? Nous sommes toujours esclavages par le travail, nous les pauvres, les petits, les moyens, les mal-portants, et nous sommes condamnés à avoir une utilité pour « la petite minorité que nous devons nourrir (par notre travail) et qui doit gouverner la masse » dixit la Lumière philosophale de Voltaire.

Par la grâce d’internet il vous suffit de faire des recherches par vous-mêmes pour découvrir que non les Lumières n’ont pas aboli l’esclavage, mais la traite négrière ce qui n’est pas exactement pareil vous en conviendrez. Lire ICI. En fait toute la philosophie consistera à faire passer comme une avancée « humaniste » la substitution de la traite négrière coûteuse de beaucoup d’argent et de plus en plus aléatoire après des siècles de pratique, par les pauvres, les déshérités, les mendiants que l’on pouvait employer de force ou bien les déporter dans des colonies sous le prétexte qu’ils devaient être utiles à la société.
L’abolition de l’esclavage intervient donc au moment de la révolution industrielle et ce n’est pas inopportun bien au contraire. Le profit ne s’en trouvera que plus multiplié par les travailleurs de force nouveaux esclaves de l’ère industrielle et que l’on trouve au plus proche de chez soi.

Toute la philosophie des Lumières est basée sur l’avant-garde éclaire le peuple. Ces philosophes réclament ne pas vouloir vivre comme des indigents et semblent très préoccupés du temporel. C’est la définition du parasite défini très clairement lorsque l’on permet à une élite riche et éduquée de « philosopher » pendant que le peuple doit trimer pour survivre. En contrepartie de leur enrichissement sur le labeur du peuple, le philosophe consent à l’éclairer de sa Lumière.
Voilà ce qu’est en vérité la Lumière qui éclaire le monde d’aujourd’hui. Y voyez-vous la paix, la justice, la liberté, l’égalité ou bien la fraternité vous? Oui à l’intérieur du peuple cela arrive, mais toute la gouvernance du bien public par les politiques est bien au contraire en été d’esclave permanent et même perpétuel ce qui est le rêve ultime de ces philosophes. Tout ce qui nous est demandé aujourd’hui en tant qu’assujetti au libéralisme économique a été théorisé par les Lumières. Il est donc très important de comprendre que cela ne va pas s’arrêter puisque c’est ancré profondément dans leurs esprits sur les vues  pratiques et utilitaires de l’humain.

Pour en apprendre plus, pour écouter une autre référence historique je vous conseille de visionner cette conférence de Marion Sigaut fournie par le très prolifique site Egalité & Réconciliation qui fait beaucoup pour nous conforter à d’autres vues que celles de la pensée unique. Vous avez le droit à votre libre arbitre et pour l’exercer au mieux rien de tel que d’écouter une autre version de l’histoire qui m’a quelque fois beaucoup surpris tant je n’étais pas habitué à entendre la voix catholique, proche des jésuites et des juifs, de la France sur l’histoire.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé: ICI

Publicités

15 réflexions sur “L’antihumanisme véritable des Lumières.

  1. Rita Pitton 27 juin 2012 à 10 h 36 min #

    Les philosophes des lumières , des bourgeois , étaient athées à part Voltaire , Rousseau et Voltaire .
    Voltaire savait que Dieu était le Grand Architecte de l’Univers mais il l’avait mis au placard car disait – il Dieu n’écoute pas les prières des hommes .
    Rousseau ,lui , pensait que l’homme naît bon et qu’il doit vivre à l’état de nature car la société le corrompt . Exit la culture . Exit l’homme social .Pfffffffff
    Et Robespierre qui connaît l’Etre Suprême divisé en deux (le Haut et le Bas ) a causé la Terreur en se tournant vers ce qui est en Bas : des flots de sang donnés aux Forces violentes du sang !! Le sang va toujours en Bas jamais en Haut .

    Donc tous ces philosophes fermés à la Vraie Lumière appelèrent les ténèbres .Et c’est pourquoi ils n’ont pas amélioré le sort des peuples qui restent toujours esclaves de la classe dominante .
    C’est la basse philosophie mais il existe une Haute Philosophie Spirituelle basée sur la Connaissance qui peut introduire la justice ici bas : mais faut -il que les esprits s’ouvrent sur cet Esprit Transcendant Créateur qui exige le partage des richesses du monde qu’IL a créé .Amen

    PS J’ai expliqué tout cela dans mon livre .Voir mon blog svp .Merci
    Dans mon livre j’ai pas assez souligné le côté paien de Robespierre ; Je le fais ici .Vous êtes donc avertis .

    0

    0

    i

    Rate This

    Quantcast
    Répondre

    1. Après le nobel chinois … voila le sioniste 😆
      Où s’arrêtera le communautarisme ? Dieu reconnaitra les siens, j’espère.
      En attendant, il y en a qui polluent l’atmosphère que d’autres tentent de respirer. c’est plus que grave.
      BHL nobel juif de philosophie, Attali, nobel juif de perspective sociale, Goldman, nobel juif de finance participative, Hollande, nobel juif de la paix ? What about Rothschild ?

  2. J ai toujours penser qu étudier la philosophie était une perte de temps car baser sur des philosophe d un autre temps premièrement et en plus rien ne dit que c est la vérité je parle de leur Philosophie en aucune manière cela doit être une référence pour être philosophe.pour moi la philosophie n est pas une science et justement tout le problème c est qu on essaie de nous faire croire que c est une science voltaire n est pas pythagore Rousseau n est pas Thales Nietzsche spinosa ne sont pas n ont plus une référence tout comme bhl malgre ce que l on veut bien nous faire croire ce n est pas du tout un philosophe.philosophe en réalité je pense que tous le monde peut l être pour peut qu on puisse penser librement et ne laissez aucune limite a notre imaginations alors la oui on peut tous être des lumière de véritable lumière qui éclairent l avenir

  3. Pour être honnête et complet, il faut souligner que l’objectif des « dirigeants » n’est pas de libérer les individus. Imaginez un peu si ….
    Pour ne pas être traité de complotiste, je ne parlerai pas de « projet » mais seulement « d’objectif ».
    Chaque individu étant par définition « singulier », il convient de lui faire perdre cette « singularité » qui fait la richesse de la biodiversité. Regardez les soi-disant « artistes » contemporains et vous verrez quels sont ceux qui sont médiatisés !
    Perte de singularité se travaille par l’uniformisation des masses. CQFD.
    Religion, Politique, Finance et Science sont en cours d’uniformisation. Bravo le NOM !

    Bientôt une planète entièrement uniformisée : des poulets KFC, des poissons du Nil, des palmiers à huile, des sandwichs au macdo, des élections alternatives, des champs d’éoliennes ou de panneaux solaires, ….
    Où seront les forêts d’Auvergne, les petites criques isolées, les petits plats typiques, les pêcheurs à la palangrotte, les poules en liberté, les camemberts coulants au lais cru ….

Les commentaires sont fermés.