La crise de l’euro est un vaste racket de l’or des nations.

La crise de l’euro n’en finit plus et nous sommes à peine au début de l’entrée dans la crise de l’Espagne. Et là ça ne rigolera plus comme avec la Grèce, l’Espagne c’est du sérieux! Enfin rigoler avec la Grèce…ça fait trois ans qu’on essaye de sauver la Grèce, qu’on nous dit, et pourtant celle-ci est toujours au bord de la banqueroute et on commence enfin à avouer que oui…finalement…ce ne serait peut-être pas si extraordinaire que cela si la Grèce sortait de l’euro…On nous prend pour des cons non? Car pendant ces trois dernières années nous nous sommes endettés, nous le peuple français et européen, pour venir en aide aux banques en Grèce. Aux banques créditrices de la dette grecque, les mêmes qui vont maintenant s’attaquer à la dette espagnole avec avidité vu la grosseur du gâteau! Et nos politiques mondialistes semblent trouver cela parfaitement normal. Il faut sauver la zone euro qu’ils nous disent! Mais pour le bonheur de qui et pour quel but?

Le contrôle de l’or donnera le contrôle des nations.

Une monnaie mondiale.

La monnaie mondiale est annoncée pour 2018.

A la base le projet du nouvel ordre mondial est un gouvernement mondial, on est d’accord, mais aussi une monnaie mondiale, une police mondiale, une armée mondiale, une justice mondiale, une religion mondiale. On y va tout droit.

La monnaie mondiale est  annoncée dès 1988 dans le très sérieux journal The Economist. Pourquoi un tel projet? Remember la maxime de Rothschild:  » Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois! » Appliquez la même maxime au nouvel ordre mondial:  » Donnez-moi le contrôle de la monnaie mondiale et peu importe les lois de ce monde! »
Voilà donc le projet clairement établi et qui permet d’éclairer la crise dans l’euro d’un jour nouveau.

Il faut donc bien comprendre que le contrôle de la monnaie mondiale c’est le contrôle de la politique mondiale. On peut le constater lorsque nous voyons nos gouvernants s’aplatir devant le desiderata des marchés financiers. Et il faut comprendre aussi que c’est un projet cher aux Rohtschild comme vous pouvez le constater dans cette interview du 7 juin 2011:

Le standard-or

Or une monnaie mondiale pour être crédible et apporter la confiance aux investisseurs doit être adossé à une valeur réelle qui ne prête pas à contestation. Cette valeur quelle est-elle? l’or encore et toujours. Voilà une valeur sûre, indémodable et indestructible. Dans cette logique qui possède l’or possède le pouvoir monétaire donc contrôle le monde. C’est bien pourquoi les USA ont imposé au monde après la seconde guerre mondiale dont ils sont sortis grand gagnant, que les monnaies autrefois convertibles en or utilisent le dollar comme monnaie de réserve mondiale.
Mais ce privilège entraîne aussi des problèmes pour le dollar qui du coup doit s’ajuster constamment face aux autres monnaies obligeant les USA à s’endetter massivement pour soutenir sa monnaie. En 1976 le dollar suspend sa convertibilité en or et devient une monnaie volatile comme les autres, mais en gardant comme avantage indéniable celui d’être toujours la monnaie de réserve mondiale en obligeant ainsi que les échanges mondiaux se fassent en dollar et non dans d’autres monnaies. Ceci va constituer le leadership monétaire immense de l’empire américain et le suprématisme de ses banques. Lire ICI

La monnaie impériale n’a pu jouer son rôle que par la grâce de la planche à billets que wall street utilise régulièrement pour inonder le monde de dollar et faire participer ainsi les pays du monde au financement de sa dette. Car l’émission massive de billets fait baisser le cours du dollar et donc le cours des bons du trésor US qui font partie des obligations convertibles que chaque état-nation se doit d’avoir dans ses coffres. Les bons du trésor US, qui représentent la valeur de la dette US, seront obligatoirement remboursés puisque les USA sont assurés de ne jamais être en faillite! Il leur suffit d’activer la planche à billets. C’est donc un bon placement jusqu’à maintenant…

La FED, le cartel de banques privéés qui contrôle les USA.

On peut aussi penser que la Fed a émis des bons du trésor en échange de l’or contenu dans fort knox.  Ainsi le stock d’or du peuple américain a filé à Wall street entre les mains des banquiers privés qui détiennent la créance sur les USA. Le pouvoir monétaire est donc entre les mains des banquiers privés contrôlés par Rohtschild, et non plus de la nation américaine souveraine! Cela a son importance pour la suite du plan.
L’objectif étant toujours une monnaie mondiale mais ce coup-ci avec retour au standard-or! Maintenant qu’ils commencent à être les maitres de l’or celui-ci retrouve toutes ses vertus. C’est parfaitement expliqué ici:

C’est d’ailleurs Christine Lagarde, membre du CFR US et conseillère auprès de Brezinsky, lui-même éminence grise d’Obama, lui-même mis au pouvoir par Wall street et qui n’aura de cesse que favoriser l’émission massive de monnaie, qui vend la mêche dès 2010 (voir la vidéo). La relance par l’accroissement de la dette c’est mettre encore plus la corde au cou de la souveraineté des peuples. Le destin est entre les mains des banquiers:

La crise de la zone euro.

La crise de la zone euro a un objectif.

L’euro aura été amené comme une évidence de la construction de cette union européenne donnant ainsi la prérogative politique aux marchés. Depuis 4 / 5 ans toute l’agitation politique que vous voyez devant vous (La Merkozie suivie de la Hollanderkel) n’a de sens que vouloir mettre en place le braquage de l’or des nations en l’institutionnalisant dans le marbre. C’est venu progressivement par la règle d’or budgétaire, le FESF, puis le MES qui donne le pouvoir aux technocrates financiers au-dessus des nations. Ce seront eux qui décideront comment le fond monétaire de secours de la zone euro sera abondé et comment. Nos gouvernements devront se soumettre. S’il faut des milliards pour sauver les banques espagnoles alors la France sera obligé de s’y soumettre et de respecter ce traité européen. Je ne sais pas si vraiment vous vous rendez compte de ce qui nous attend alors que nous en sommes encore à tenter de prolonger l’agonie de la Grèce! La Grèce n’est qu’un apéritif.

Mais un apéritif qui nous coûte déjà cher et donc ont nous dit que finalement cela n’aura servi à rien! Autrement dit nous nous serons endettés pour rien! Content de le savoir…Vous êtes en droit de vous demander si cela vaut vraiment le coup de s’accrocher à une zone euro unique au monde dans son genre. Aucun autre pays du monde n’a une monnaie en commun avec un autre pays car dans un système capitaliste la monnaie est la dernière arme de souveraineté, et l’or encore plus! Pendant la seconde guerre mondiale nos « amis » américains ont refusé de vendre du matériel militaire à De Gaulle sans la contrepartie de l’or. C’est donc l’or qui en dernier recours  a permis à la France de financer son armée de résistance et non pas le recours au crédit.

Maintenant pour bien comprendre pourquoi la zone euro est importante il faut jeter un œil sur les réserves d’or mondiales:

Vous avez bien observé? Réserve d’or de la zone euro?

Donc on peut conclure sereinement qu’avant de créer une monnaie mondiale assujetti au standard-or il faut achever de racler l’or des banques centrales européennes de la zone euro et c’est là que la crise de la dette est importante car la dette est garantie en contrepartie des stocks d’or détenus par les nations.

Car voyez-vous les nations ne peuvent plus s’endetter qu’en échange de leur stock d’or et c’est bien pourquoi l’Espagne est encore  réticente à faire appel aux marchés. Car vendre son or c’est comme vendre son âme au diable. Ce qu’a fait Sarkozy pendant le durée de son mandat et ce que s’apprête à faire aussi le gouvernement Hollande via la création des eurobonds!

Ces eurobonds comme les bons du trésor US devront être gagés sur nos réserves d’or c’est là toute la subtilité de la crise de l’euro et sa finalité:

On peut donc comprendre que l’Allemagne qui tient, elle, a sa souveraineté n’accepte pas de rentrer dans le système des eurobonds qui la rendra caution solidaire de la dette des pays de la zone ce qui revient à mettre son stock d’or en jeu! On comprend mieux aussi pourquoi l’administration Obama par contre, pousse à la relance de la croissance par la dette dans la zone euro tout en faisant semblant de vouloir sauver la monnaie euro, car cela gage les stocks d’or de la zone euro pour des pays qui ne pourront jamais rembourser leur dette puisque celle-ci est exponentielle! Cela s’appelle le piège ultime. Et Hollande joue parfaitement son rôle appris à la French American Foundation.

Le club chargé de convertir les élites françaises aux vues américaines.

On peut donc comprendre pourquoi les américains, via Bilderberg, ont créé la zone euro. Il est plus facile d’agir sur une monnaie que sur 17. Si l’euro s’écroule alors c’est l’économie de 17 pays qui s’écroule solidairement. Machiavélique. Mais les USA grand seigneur voyant leur « amis » à terre leur proposeront de créer une monnaie commune qui servira de monnaie de réserve, le bancor par exemple. Une monnaie, par contre, adossée au standard-or qui fera la richesse de ceux qui posséderont l’or des nations, c’est-à-dire les banques mondialistes de la City et de Wall street. Voilà donc clairement ce qui est en train de se jouer dans la zone euro: notre souveraineté ultime tout simplement! Car sans or nous ne pèserons plus d’aucun poids économique et financier dans ce monde capitaliste.

Notre seule solution est donc de nous retirer au plus vite de la zone euro…ou pèrir.

Un avant-goût graphique de notre future monnaie mondiale:

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé: ICI

Edit: Il semble bien que cette frénésie avide de rafler l’or de l’occident soit une tentative de lutter contre l’ogre chinois qui fait une avancée phénoménale sur ce marché en décidant de rafler, lui aussi, tout l’or disponible sur le marché! Lire ICI

On assiste donc à une course à l’armement en faveur de la détention d’or pour le futur contrôle financier du monde.

Publicités

20 réflexions sur “La crise de l’euro est un vaste racket de l’or des nations.

  1. présentation de l’auteur : « patriote français », puis plus loin : « je ne suis borné par aucune appartenance communautaire ». cherchez l’erreur.

  2. SuPerbe analyse qui m a appris beaucoup de chose. Je me permet de vous poser une question.
    Pensez vous alors que l’ or reste une bonne valeur a acheter en bourse en ce moment? Car si j’en conclut votre opinion l’or est une demande croissante… Non ??
    Merci encore

    1. Je crois que l’or ne sera pas pour les particuliers au final. L’or devra revenir entre les mains des institutions financières d’une façon ou d’une autre et ils sont bien capable de faire s’effondrer le cours pour cela.

      A mon avis donc cela ne concerne pas les particuliers que nous sommes.

  3. Oui l’or et les Juifs. Ils aiment l’or. J’ai lu dans quelque part (dans la tactique juive si je ne me trompe pas) que partout où ils passent, ils accumulent de l’or pour l’envoyer…. en Palestine. Dans l’argent-dette, Paul Grignon parle d’un orfèvre. Les grands spécialistes en orfèvrerie étaient Bulgares ce qui nous amène aux kasars. Spollier les nations de leur or voila le but de ces esprits pourris jusqu’à la moelle. Et ça ne leur portera pas chance comme d’habitude. C’est un fait connu que l’or porte malheur aux malhonnêtes qu’il ne supporte pas longtemps. Ce métal inaltérable est ennemi de l’injustice, des voleurs, des criminels, des pédophiles…

  4. Et voila… ce que l’on doit se souvenir de l’excellent article du Citoyen Engagé : en fait cette histoire d’euro n’était qu’un cheval de Troie. Les banquiers juifs qui l’ont mis en place -ces gens qui sont sans culpabilité face à l’argent, contrairement aux chrétiens comme le dit Attali- savaient pertinemment que ce gadget était programmé pour semer la misère et la désolation avant d’exploser afin d’instaurer un réel État totalitaire, -les socialistes pro Hollande, vont vraiment apprendre ce que ce mot signifie réellement, eux qui emploient le mot  »fasciste », contre Marine Le Pen à tort et à travers- dirigé par une monnaie mondiale.

    Et tous nos économistes -même les Frédéric Lordon et autres sympathiques Olivier Delamarche, ne font que du vent en ne nous parlant que des marchés financiers -sous-entendu « fous, irresponsables et qu’il faudrait réguler » -, ou des triples A, tout en respectant l’utilité de ces marchés ou les notations des Standard and Poor’s et consorts. On ne peut pas dire qu’ils nous déversent un discours qui mettrait véritablement en péril le Système. Nous sommes quand même dans le tiède.
    CV de Frédéric Lordon est un sociologue et économiste français né le 15 janvier 1962. Il est directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne (CSE). Il est membre du collectif « Les Économistes atterrés ». On peut difficilement dire les vraies choses avec un pareil pedigree.
    Quant à Delamarche il est également prisonnier de sa société qui peut exploser à tout moment selon les désidératas des Maîtres de la bourse. Ce qui nous fait dire que pour être un véritable franc-tireur, il ne faut quasiment ne rien posséder. Extrêmement difficile j’en conviens

    Le Citoyen Engagé nous apprend aussi par la bouche de Sir Evelyn de Rothschild, que lui et ‘autres sont en train d’installer un système d’information météo -Myweather.com-, sur tout le territoire chinois afin d’aider les Chinois à disposer de prévisions météorologiques afin de pouvoir anticiper sur les prochaines catastrophes et autres inondations liées au changement de climat.
    Quant on ce genre de discours, immanquablement on pense à qui… ?

    « La technologie mettra à la disposition des grandes nations des procédés qui leur permettront de mener des guerres furtives, dont seules une infime partie des forces de sécurité auront connaissance. […] de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d’un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l’espace et du climat a remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs. » Zbigniew Brzezinski : La révolution technétronique (1970).
    J’en profite pour vous parler rapidement de la convention ENMOD, sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou à toutes autres fins hostiles, du 10 décembre 1976. Adoption à l’assemblée générale de l’ONU : Entré en vigueur le 5octobre 1978.
    Cette convention s’inscrit […] selon son article 1er : « L’utilisation à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles des techniques de modification de l’environnement ayant des effets étendus, durables ou graves, en tant que moyens de causer des destructions, des dommages ou des préjudices à tout autre État partie ». États signataires = 16, sauf les États-Unis.
    En 1977, il est stipuler que : « Les modifications de la biosphère à des fins hostiles sont interdites. »

    Il faut savoir que 90 députés Russes ont signé contre le programme HAARP en 1992.

    « Le comité Européen regrette le refus de l’administration U.S, d’apporter des preuves publiques concernant les risques pour l’environnement et le public du programme HAARP. » Texte du Comité des Affaires Étrangères, de la Sécurité de la politique de Défense du Parlement Européen en 1998.

    Donc en haut lieu tout le monde sait que les yankees possèdent des armes de destructions massives, ce qui n’empêche pas Hollande d’aller serrer la main d’Obama l’oncle Tom.

  5. Le retour à l’étalon or n’est clairement pas une solution face aux problèmes économiques et sociaux actuels. Cela ne ferait qu’entretenir la domination de quelques états sur tous les autres: ce qui est juste inacceptable (www.ultime-utopie.fr/fr/livres/livre-1.html?start=10)
    Il faut que les mentalités changent en profondeur pour espérer que l’éthique remplace le cynisme dans les échanges internationaux… mais cette utopie a-t-elle de l’avenir?

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi seulement dans le plan d’une monnaie mondiale et pour que celle-ci soit acceptée par l’ensemble des nations il faudra l’adosser au standard-or.

      1. Ce n’est pas une fatalité comme tu sembles le dire, mais – s’il y avait effectivement un retour à l’étalon or -, ce serait la double conséquence des choix d’une élite incapable de concevoir l’économie autrement qu’avec les règles du siècle dernier et du consentement de peuples manipulés par des discours de haine et de domination… bref, une catastrophe

  6. « C’est par une fin de non-recevoir que la France a répondu au souhait de la chancelière allemande, Angela Merkel, de relancer l’intégration politique de l’Union européenne pour sauver la zone euro. » le figaro 08/06

    je ne sais pas comment tu pourrait interpréter cela.

  7. « Et Hollande joue parfaitement son rôle appris à la French American Foundation. »
    Également le fourbe pseudo-démondialisateur Arnaud Montebourg qui faisait la promotion des euro-bonds dans une conférence en plein-air avant le second tour des présidentielles.
    Lui-même est aussi un young leader.

  8. Beaucoup de sceptiques concernant l’or de Fort Knox. Prenant en considération la manière dont les américains sont en mesure d’imprimer de l’argent à volonté et le fait que leur système monétaire n’est plus lié à un étalon-or, cela ne ferait pas une grande différence qu’il y ait vraiment ou non de l’or à Fort Knox.
    Le système d’étalon-or n’est plus utilisé dans aucun pays à l’heure actuelle. Il a été détrôné par l’artistique papier-monnaie!
    Question à 144 tonnes d’or: où est passé l’or libyen?

    1. « Le système d’étalon-or n’est plus utilisé dans aucun pays à l’heure actuelle. » C’est bien pour cela qu’ils veulent le rétablir à l’iproviste après avoir rafler au maximum les stocks d’or du monde.

      A mon avis l’or de Fort Knox est passé dans les coffres de Wall street et c’est cela la grande différence. Les russes disent que c’est une des causes possible de la destitution rapide de DSK de la tête du FMI.
      Le plan c’est donc de rafler l’or avant d’établir une monnaie mondiale adossée au standard-or.

Les commentaires sont fermés.