BHL l’agent israélien de la dictature sioniste sur la France.

Il est quand même incroyable de constater dans notre pays combien cet homme a le pouvoir médiatique de pouvoir s’exprimer quand il le souhaite et en toute sérénité. Aucun journaliste ne lui opposera la moindre contradiction et bien au contraire tous ses sentent obligés de se prosterner devant sa parole divine. En quel honneur? D’où tient-il cette autorité qui ne mène qu’à la haine, à la guerre et à la destruction de peuple entier?

Un pantin au service de la guerre et de la haine.

BHL est le représentant de la tribu d’Israël comme il le dit lui-même avec clarté lorsqu’on l’écoute:

C’est donc cette posture idéologico-politique qui lui donne le droit immense de passer au-dessus des positions des ministres des affaires étrangères français pour imposer sa vision d’avenir favorable dans tous les cas à Israël.

Est-ce une coïncidence que parmi la classe médiatique soumise à sa grandeur on trouve beaucoup de membres de cette communauté issue des tribus dispersées d’Israël? Ainsi c’est une sorte de communication en vase clos où l’agent israélien peut parler à une membre de la communauté sioniste de France pour expliquer son projet. Ici avec Ruth Elkrieff:

N’est-ce pas là une connivence dangereuse pour notre pays que de constater que la vision géopolitique impliquant une posture politique française, soit entièrement entre les mains de cette disapora ultrasioniste? Souvenons-nous de Kouchner en Bosnie et en Roumanie. Pourquoi cette communauté est-elle si agressive contre les régimes nationalistes et souverains? Tout simplement parce qu’elle conduit un projet mondialiste de soumission des nations et des peuples comme le montre la vindicte vulgaire avec laquelle Cohen-bandit s’attaque à la Hongrie souveraine qui remet en cause la toute puissance de sa banque centrale liée à la BCE.

Cela devrait commencer à nous ouvrir quelques yeux non? Où est-il écrit que les sionistes auraient le pouvoir intégral dans notre pays? Car les juifs qui sont devant nous sont les représentants ultrasionistes n’en doutez pas. Vous ne verrez pas des juifs contre le sionisme et que l’on traite abusivement, et bêtement il faut le dire, d’antisémite.

Tout cela n’est qu’une imposture idéologique qui s’étend depuis la seconde guerre mondiale. Dorénavant on va conditionner nos enfants à l’imposture de la shoah par le plus haut niveau politique! L’alliance entre Yad Vashem et le conseil de l’Europe validant l’enseignement et la propagande sioniste: lire ICI Cela laisse clairement entendre que l’on va encore plus en bouffer de la shoah et que celle-ci deviendra une religion d’état. Une seule vision de l’histoire. D’ailleurs n’est-ce pas à cause de ses coreligionnaires (loi Fabius-Gayssot de 1990) qu’on n’a plus le droit de revisionner l’histoire et que celle-ci doit être fixée par un tribunal militaire d’après guerre? L’histoire soumise au point de vue militaire et fixée par des gouvernements n’est-ce pas là une dictature?

Mais finalement le pire dans tout ça c’est la politique mondiale qu’elle entraine. C’est-à- dire la guerre et la destruction partout. En Libye nous avons détruit, sous la volonté des sionistes israéliens donc, un pays indépendant africain qui offrait le plus haut niveau du continent mais qui refusait de se soumettre au FMI et à la banque mondiale. En Syrie c’est en cours, l’Iran est à suivre.
Et cela se fait dans une alliance étrange s’il en est entre les sionistes israéliens et Al-Qaeda qu’on nous présentait pourtant comme étant le diable sur terre! Lire ICI

Enfin faut-il vraiment présenter Israël comme un exemple de démocratie pour achever de nous convaincre que nous défendons l’axe du bien? Voici un événement politique qui montre exactement le contraire: Voici comment le nouveau président élu de Kadima ( mouvement politique qui faisait de l’ombre à la gouvernance Netanyahu) s’est rallié à Netanyahu alors que celui-ci envisageait des élections anticipées car il n’avait plus le pouvoir d’agir au sein de son parlement:

Six semaines après avoir ravi la direction du parti centriste Kadima, il a rallié dans la nuit de lundi à mardi, à la surprise générale, la coalition de M. Netanyahu qui, du coup, a renoncé aux élections législatives anticipées qu’il devait convoquer pour septembre.

Voilà ce qui s’appelle un coup d’état démocratique qui permet de prolonger le pouvoir de cette coalition guerrière d’extrême-droite sous l’autorité du Likoud jusqu’en 2013 au moins. Lire ICI
C’est cela une démocratie? Moi j’appelle cela une dictature parlementaire donc du fascisme pour être clair.

C’est donc au nom de ces valeurs bien comprises que nous, la France, sommes contraint de nous ranger sans restriction d’aucune sorte sous peine de se voir excommunier par la « communauté internationale » qui, comme par hasard, est elle aussi entièrement entre les mains du sionisme maçonnique mondial. Nous allons donc devoir faire la guerre en Syrie avant d’aller la faire en Iran même si cela doit nous brouiller avec la Russie, la Chine et autre BRICS. Nous sommes entièrement entre les mains des sionistes comme la composition de ce gouvernement judéo-maçonnique sous les ordres du juif-jésuite Hollande le montre. Autrement dit préparons-nous au pire car maintenant ils sont réellement au pouvoir comme l’a expressément montré Manuel Valls à peine élu. Nous entrons dans l’ère de la dictature républicaine sioniste et ça va être sale. Le vrai fascisme est en place dans notre pays.

A lire aussi: L’homme qui exploitait la forêt africaine mais qui ne voulait pas que cela se sache.

Retrouvez les infos engagées (de plus en plus de blogs) dans un flux actualisé: ICI

Edit:   Ca y est la manipulation médiatico-sioniste se met en place! Ca n’aura pas trainé! Voici notre ministre de l’intérieur sortant de ses gonds pour dénoncer une agression antisémite (bien évidemment) par des jeunes ayant des marteaux et autres objets (peut-être des tronçonneuses ou des hachoirs aussi): Lire ICI

Il y a des centaines de faits divers par jour dans notre pays mais celui qu’a choisi de relayer le ministre de l’intérieur (soutenu par la LICRA bien évidemment) est cette agression antisémite horrible dont pourtant on sait combien plusieurs d’entre elles ont été dénoncées dans le passé car manipulées par des juifs eux-mêmes! Rappelez-vous la fausse agression antisémite du RER D:

Ce que nous devons donc comprendre c’est que nous allons rentrer dans une dictature sioniste de la pire espèce. Manuel Valls l’ultrasioniste a été mis à l’intérieur sous demande israélienne pour faire la chasse aux antisionistes et surtout pour empêcher la liberté de dénoncer le régime sioniste qui prépare la guerre finale contre l’Islam. Dans tout l’occident les lois liberticides se multiplient et internet va être bientôt sous contrôle policier. Préparons-nous au pire!

Publicités

18 réflexions sur “BHL l’agent israélien de la dictature sioniste sur la France.

  1. Comme auteur juif et professeur de sciences politiques Benjamin Ginsberg, a souligné: [3]  » (Traduction automatique)

    Depuis les années 1960, les Juifs sont venus à exercer une influence considérable dans la vie économique, culturelle, intellectuelle et politique américaine. Les Juifs ont joué un rôle central dans la finance américaine durant les années 1980, et ils étaient parmi les principaux bénéficiaires des fusions d’entreprises cette décennie et les réorganisations.

    Aujourd’hui, bien qu’à peine deux pour cent de la population de la nation américaine, près de la moitié de ses milliardaires sont juifs. Les chefs de la direction des trois grands réseaux de télévision et les quatre plus grands studios de cinéma sont les Juifs, comme le sont les propriétaires plus importantes chaînes de journaux de la nation et du plus grand journal et le plus influent d’entre eux, le New York Times … Le rôle et l’influence des Juifs dans la politique américaine est également marquée … «Les Juifs ne sont que trois pour cent de la population du pays et comprennent onze pour cent de ce que cette étude définit comme l’élite de la nation. Cependant, les Juifs constituent plus de 25 pour cent des journalistes et des éditeurs d’élite, plus de 17 pour cent des dirigeants d’importantes organisations bénévoles et d’intérêt public, et plus de 15 pour cent des meilleurs hauts fonctionnaires.  » Stephen Steinlight, ancien directeur des Affaires nationales de l’American Jewish Committee, note de même le «pouvoir politique disproportionnée » des Juifs, qui est «livre pour livre le plus grand de tout groupe ethnique / culturel en Amérique. » Il poursuit en expliquant qu’influence économique et le pouvoir juif sont concentrés de façon disproportionnée à Hollywood, la télévision, et dans l’industrie des nouvelles. « [4] Deux célèbres écrivains juifs, Seymour Lipset et Earl Raab, ont souligné dans leur livre de 1995, les Juifs et de la scène New American: [5] «Au cours des trois dernières décennies les Juifs [aux États-Unis] ont constitué 50 pour cent des deux cents meilleurs intellectuels … 20 pour cent des professeurs des universités de premier plan … 40 pour cent des partenaires dans les principaux cabinets d’avocats à New York et Washington … 59 pour cent des réalisateurs, scénaristes, producteurs et des 50 films le plus de recettes de 1965 à 1982, et 58 pour cent des réalisateurs, scénaristes, producteurs et dans deux ou plusieurs séries de télévision en prime time.  » Le magazine Vanity Fair en Octobre 2007 a publié une liste de ce qu’il appelle «les peuples du monde les plus puissants » – une gamme de la centaine de patrons de presse les plus influents, des banquiers, des éditeurs, des responsables d’image, et ainsi de suite, qui déterminent la façon dont nous nous percevons et le monde, et qui – directement et indirectement – à façonner nos vies et notre avenir. Les Juifs constituaient plus de la moitié des hommes puissants et les femmes sur la liste Vanity Fair, rapporté un journal israélien de premier plan, The Jerusalem Post. [6] L’influence de la communauté juive américaine à Washington, le Jerusalem Post a également noté, est de «loin disproportionnée par rapport à la taille de la communauté, les dirigeants juifs et les fonctionnaires américains reconnaissent. Mais de même que le montant d’argent qu’ils contribuent à [l’élection] campagnes. « Un membre de la Conférence d’influence des présidents des principales organisations juives américaines » estimés que seuls les Juifs avaient contribué à 50 pour cent des fonds pour [le président Bill] Clinton en 1996 lors de campagne de réélection . « [7] Le Magazine Mother Jones a compilé une liste des 400 premiers contributeurs aux élections nationales de 2000 aux États-Unis. Sept des dix premiers étaient juifs, comme ils étaient douze dans le top 20, et 125 de la top 250. [8] Le donateur le plus important à des politiciens américains est le milliardaire israélien et magnat des médias Haim Saban. En Janvier 2007 il a été révélé qu’il avait fait don de 13 millions de dollars à divers candidats politiques américains. [9] Le New York Times a noté une dévotion ardente de Saban à l’État juif: «Depuis, il a émergé comme peut-être le magnat de la plus politiquement connecté à Hollywood, en jetant son poids et de l’argent autour de Washington, et de plus en plus, , en essayant d’influencer tous les dossiers israéliens. «Je suis un gars et mon problème est la question d’Israël, dit-il. » [10]

    Le contrôle de Hollywood « :

    Cela n’a aucun sens du tout pour essayer de nier la réalité du pouvoir juif et l’importance dans la culture populaire», reconnaît Michael Medved, un auteur juif bien connu et critique de cinéma. «Toute la liste des cadres de production les plus influents à chacun des grands studios de cinéma va produire une forte majorité des noms juifs reconnue. » [11] Une personne qui a étudié avec soin ce sujet est Jonathan J. Goldberg, rédacteur en chef de l’influente communauté juive hebdomadaire Forward. Dans son livre de 1996, le pouvoir juif, il a écrit: [12] « Dans quelques secteurs clés des médias, notamment parmi les cadres des studios de Hollywood, les Juifs sont si numériquement dominante que l’appel de ces entreprises judéo-contrôlé est un peu plus d’une observation statistique … « Hollywood à la fin du XXe siècle est encore une industrie avec une teinte prononcée ethnique. Pratiquement tous les cadres supérieurs à des grands studios sont juifs. Écrivains, producteurs, et à un degré moindre, les administrateurs sont de manière disproportionnée juive – une étude récente a montré le chiffre plus élevé que 59 pour cent chez les plus de recettes des films. « Le poids combiné de tant de Juifs dans l’une des industries les plus lucratives et important en Amérique donne les Juifs d’Hollywood une grande puissance politique. Ils sont une source importante d’argent pour les candidats démocrates.  » « Comme un Juif fier», écrit Joel Stein, un chroniqueur pour le Los Angeles Times, «Je veux que l’Amérique de connaître nos réalisations. Oui, nous contrôlons Hollywood … Je ne m’inquiète pas si les Américains pensent que nous contrôlons les médias de nouvelles, Hollywood, Wall Street ou le gouvernement. Je veux que nous arrivions à les maintenir en fonctionnement. « [13] En raison de leur rôle dans les médias américains, les juifs sont systématiquement présentés comme noble, digne de confiance, de compassion, et digne de sympathie et de soutien. Alors que des millions d’Américains acceptent facilement de telles images, pas tout le monde n’est impressionné. «Je suis très en colère contre une partie des Juifs », se plaint l’acteur Marlon Brando lors d’une entrevue réalisée en 1996. « Ils savent parfaitement quelles sont leurs responsabilités … Hollywood est géré par les Juifs. Il est tenu par les Juifs, et ils devraient avoir une plus grande sensibilité sur la question des personnes qui souffrent. « [14] Un facteur bien ancrée Ce pouvoir intimidant n’est pas un phénomène nouveau, mais a longtemps été un facteur important dans la vie américaine. En 1972, lors d’une réunion privée de la Maison Blanche, le président Richard Nixon et le révérend Billy Graham a parlé franchement de la poignée juive sur les médias. « Cette mainmise a appris à être rompu ou le pays va à l’égout», a déclaré Graham, le plus connu de la nation évangéliste chrétien. « Vous croyez que?, » Nixon a réagi. « Oui, monsieur», a déclaré M. Graham. « Oh, mon garçon,» répondit Nixon. « Moi aussi je ne peux jamais dire cela, mais je le crois. » [15] En 1978, le savant juif américain Alfred Lilienthal M. a écrit dans son étude détaillée, La Connection sioniste: [16] « Comment le sionisme est imposé au peuple américain? … Il est le lien entre les Juifs, la solidarité tribale entre eux et l’attraction extraordinaire sur le non-Juifs, qui a façonné ce pouvoir sans précédent … Le lien entre les Juifs couvre tous les domaines et atteint tous les niveaux. La plupart des Américains ne peuvent pas même sentir cet effort gigantesque, mais il y a à peine un Juif qui n’est pas touché par ses tentacules … « L’ampleur et la profondeur à laquelle la communauté juive organisée a atteint – et atteint – aux États-Unis est en effet impressionnante … L’élément le plus efficace de la connexion juive est probablement celui du contrôle des médias …le nombre de Juifs, endurci par des siècles de persécution, ont augmenté dans les lieux de première importance dans le monde des affaires et financier … La richesse juive et de la perspicacité exerce un pouvoir sans précédent dans le domaine de la finance et la banque d’investissement, jouent un rôle important en influençant la politique américaine envers le Moyen-Orient … Dans les grandes régions métropolitaines, la connexion juive-sioniste envahit les bien nantis les sources financière, commerciale, sociale, de divertissement, et les milieux artistiques.  » La politique étrangère Juive en Israël se sentent libres d’agir brutalement contre les Arabes, écrit le journaliste israélien Ari Shavit, «croire avec une certitude absolue que maintenant, avec la Maison Blanche, le Sénat et la plupart des médias américains dans nos mains, la vie des autres ne comptent pas comme autant que la nôtre. « [17] En Grande-Bretagne, un ancien membre de la Chambre des communes a déclaré candidement en mai 2003 que les Juifs a pro-Israël avaient pris le contrôle de la politique étrangère des États-Unis, et avait réussi à pousser les États-Unis et la Grande-Bretagne dans la guerre en Irak. Tam Dalyell, un député du parti travailliste connu sous le nom « Père de la Chambre», car il est le membre le plus ancien du Parlement, a déclaré: « Une cabale juive ont pris le relais du gouvernement aux États-Unis et a formé une alliance contre nature avec les chrétiens fondamentalistes. .. Il y a beaucoup trop de l’influence juive aux États-Unis. « [18] L’amiral Thomas Moorer, ancien président de la US Joint Chiefs of Staff, a parlé avec une exaspération franc sur le contrôle juif et-israélien sur les États-Unis: [19] « Je n’ai jamais vu un président – se dresser devant eux [les Israéliens]. Il rechigne simplement l’esprit. Ils ont toujours obtenu ce qu’ils veulent. Les Israéliens savent ce qui se passe tout le temps. Je suis arrivé au point où je n’ai pas écrit quoi que ce soit. Si le peuple américain comprenait ce qu’une poignée de ces personnes ont comme contrôle sur notre gouvernement, ils se lèveraient en armes. Nos citoyens n’ont certainement pas la moindre idée sur ce qui se passe.  » Aujourd’hui, le danger n’a jamais été aussi grand. Israël et les organisations juives ont aiguillonné les États-Unis dans de nouvelles guerres contre les ennemis d’Israël. Pour résumer: les Juifs exercent un pouvoir immense et une grande influence aux États-Unis. Le «lobby juif» est un facteur décisif dans le soutien américain à Israël. Les intérêts Judéo-sionistes ne sont pas identiques aux intérêts américains. En fait, ils sont souvent en conflit. Tant que le « très puissant » lobby juif reste ancrée, il n’y aura pas de fin à la domination juive-sioniste des États-Unis sur le système politique et les médias américains, et le conflit sanglant entre les Juifs et les non-juifs dans le Moyen-Orient.

  2. Je crois qu’il y a un détail qui t’as échappé… Jean-François Copé m’a totalement convaincue : le PS est un parti antisioniste c’est pourquoi il faut absolument voter pour l’UMP aux législatives —> http://www.egaliteetreconciliation.fr/Majorite-a-gauche-Jean-Francois-Cope-redoute-une-politique-antisioniste-12321.html

    ah j’ai failli verser une larme d’émotion auprès avoir visionner ses vidéos sur son allégance et sa fidélité pour Israël (lol bien sûr).

    Sinon, Jean-François Copé si tu aimes autant Israël nous ne t’empêchons pas de partir…

    1. S’ils font allégeance à Israël, qu’ils dégagent tous, ils ne méritent pas la citoyenneté française, qu’on leur retire, et qu’ils aillent se faire élire à Tel Aviv. Ces personnes sont des traîtres envers la France, un jour ils auront des comptes à rendre… tel que devant un tribunal style Nuremberg !

  3. Pour avoir vu son documentaire je pense qu’il serait bon de le réintitulé « Le serment de Toubrouk : ou comment BHL se présente comme le sauveur de la Libye ». Une fois sur deux sur les plans, il parle beaucoup (trop), se présente comme représentant d’une nation etc. Vraiment écoeurant, à la hauteur de ses livres : néant. A éviter à tout prix.

    (Article vraiment intéressant au passage)

  4. Pourquoi donner de l’importance à quelqu’un qui n’en a aucune ? Dans le système NOMique, la valeur intellectuelle est proportionnelle à la grosseur de son c….. ompte en banque. Et celui-ci dépend de sa collusion sioniste.
    Pauvre monde, tout est artifice, poudre aux yeux et pantinade. Un vaste théâtre de marionnettes médiatisées. Et l’assemblée de s’exclamer …..

    1. houla attention aux propos antisionistes car c’est jugé comme antisémite, on va être jeté en prison pour ça ! Maintenant il faut dire : BHL qu’est-ce qu’il est intelligent quand il parle avec sa bouche ^^
      je trouve que ce qui est marrant chez lui c’est qu’il est toujours habillé pareil…

  5. Il faut, quoi qu’il arrive, que la vérité au sujet de la shoah éclate au grand jour. Nous devons rejoindre ceux appelés les  » Révisionistes  » dans leur combat. Si nous sommes des centaines, nous serons bientôt des milliers, puis des millions. Il ne faut pas avoir peur. Les Révisionistes réclament de vrais débats publics mettant face à face de vrais opposants qui seraient honnètement prêts à accepter les conclusions qui en découleraient. Mais, évidemment, les différentes associations comme le CRIF, et son bras armé : le Bétard, s’y opposent. Devinez
    pourquoi ?  » La Vérité vous rendra libres « , il est évident qu’ils préfèrent nous enchaîner à leur pouvoir maléfique.
    Réjouissons-nous du fait que le film de BHL vient de subir un échec retentissant
    que les médias se sont bien gardés de commenter. D’autre part je pense que Hollande se montre si minable en face d’ hommes d’ Etat de la stature de Poutine, que la lune de miel avec les électeurs se terminera rapidement.

    1. Christiane c’est vrai que le film de Levy connaît un échec retentissant ??
      Samedi soir je l’ai suivi chez Ruquier où justement il parlait de son film ‘Le serment de Tobrouk  » pour en faire la promotion .
      Plus nombrilissime que lui on meurt !!! et d’ailleurs Audrey Pulvar le lui rappelait car dans le film disait elle c’est lui qu’on voit du commencement à la fin !!
      Et sur le plateau de Ruquier il montrait sa satisfaction d’avoir renversé Khadafi : oui ,BHL c’est un vrai agent israélien en France.Et il trouvait Marine Lepen immonde !!

  6. As-tu écouté l’analyse de Soral sur ce triste sire ? Ben j’ai la même, il me donne des envie de meurtres, et une envie de vomir sur ses pompes ou dans sa sale g…… Merci Citoyen.

Les commentaires sont fermés.