Vers la dictature européenne.

La crise s’installe durablement en Europe et donc avec elle son cortège de révoltes populaires, ses discours politiciens qui ne veulent plus rien dire, et, surtout, la nécessité pour l’oligarchie de sauver la construction européenne. C’est leur priorité. Il nous faut donc être conscient qu’ils vont devoir de plus en plus nous l’imposer par la force car le modèle n’est pas viable.

Austérité ou croissance?

L’austérité ne fait pas la joie des peuples bizarrement…

Voilà les deux choix qui s’offrent à nos gouvernants. Vous avez les réalistes qui prôneront austérité et les démagogiques qui prôneront croissance.

Les réalistes ont bien compris que le crise de la dette souveraine dans laquelle nous sommes ne pourra pas être résolus par des mesures de saupoudrage, il faudra réduire considérablement les dépenses. C’est donc une guerre idéologique définitive qui est engagée contre le socialo-communisme, ou plus exactement contre l’intervention de l’état. L’état est l’ennemi des marchés puisque c’est la seule force capable d’introduire dans un rapport de force économique la défense de l’intérêt général. La fin de l’état et c’est la jungle, c’est la loi du plus fort. C’est exactement vers cela que tendent les politiques européennes, sinon c’est l’effondrement des marchés,c’est leur objectif premier comme on le constate dans tous les pays au bord de la crise financière qui doivent faire le choix de l’austérité.

Puis vous avez les démagos qui vous proposent, eux, un pacte de croissance avec un investissement dans l’avenir… blablabla. Pourquoi blablabla? Parce que comme nous n’avons pas de marges de manœuvre budgétaires il va donc falloir emprunter pour investir et emprunter à qui? Aux marchés pardi! Vous pouvez compter sur eux pour ne pas nous faire de cadeaux. Autrement dit les taux d’intérêts vont être plus élevés et au final nous resterons toujours dans le cycle infernal de la dette. Enfin investir dans le productif d’avenir c’est bien gentil mais il va falloir faire des choix. Est-ce que le social sarkozyste sera au minimum préservé? (lol..) Comment parvenir à concilier le choix de faire une politique sociale et investir dans l’avenir? c’est impossible à tenir en l’état actuel politique de la situation, c’est donc bien démagogique de faire croire qu’il existe une autre possibilité que de sortir du système financier pour retrouver notre souveraineté monétaire, économique et financière.

Olivier Delamarche explique très bien que Hollande ne pourra strictement rien faire:

L’exemple grec pour l’Europe.

Pays stratégique pour l’occident en méditerranée.

Nous devons regarder la Grèce avec attention puisque ce sera le modèle à suivre pour la future politique européenne avec un bémol, la Grèce est un petit pays économique et donc susceptible d’être jeté de l’union européenne sans grand dommage pour elle. Je pose cela avec cynisme bien sûr tout en croyant fermement que ce ne sera pas le cas au moins pour une question de géopolitique d’importance puisque la Grèce est allié avec Israël contre la Turquie en méditerranée et c’est une base militaire importante de l’Otan. Autrement dit l’Europe ne pourra décemment pas laisser le pays sans soutien européen, les USA et Israël ne permettront pas.

Il faut donc que l’Europe puisse imposer sa politique d’austérité démocratiquement. Malheureusement en pleine période de crise imposer une solution démocratique d’appauvrissement du peuple ne passe pas!  C’est la porte ouverte à la contestation populaire et la montée en puissance des votes nationalistes et même ultra-nationalistes.

La situation politique actuelle de la Grèce.

Vous constatez que les partis traditionnels n’ont pas la majorité à eux deux (149 sièges sur 300) et doivent donc s’allier avec un autre parti mais lequel? La conciliation autour du FdG local est en train d’échouer  (il ne trahit pas ses électeurs lui…) et les autres petits partis ont fait campagne contre l’austérité!

Alors quelle solution? Revoter! Comme le vote démocratique ne satisfait personne, et donc pas l’Europe, il va peut-être falloir que les électeurs grecs revotent en espérant qu’ils donnent cette fois-ci une majorité à l’alliance UMPS locale qui fera le boulot. Mais cela a une petite odeur de fascisme non? Votez jusqu’à ce que ça nous satisfasse! C’est ce qu’on appelle la démocratie occidentale ou la dictature par le vote.

Nous pacifierons par l’application de la loi. Tout un programme…

L’autre solution est carrément de faire un coup d’état militaire contrôlé par l’Otan et qui serait chargé, bien évidemment, de faire appliquer les directives européo-mondialistes ( le MES) et pas de protéger le peuple. Elle aurait le mérite d’écarter toute opposition en contrôlant militairement la rue. N’est-ce pas la meilleure solution au fond pour l’union européenne? Elle a une force policière apatride toute prête à faire le (sale) boulot: Eurogendfor

Voilà donc la perspective politique et sociétale qui s’ouvre au peuple grec et il faut reconnaître que ce n’est pas folichon. D’autant plus que sa partie la plus riche, et notamment les armateurs, ont décidé dès le début de faire sécession et de rejoindre le camp européen. L’exemple grec est parfaitement transposable dans les autres pays européens. La situation est la même en Italie, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Belgique…Et une solidarité des peuples commencent à se lever:

La situation politique en Europe est donc très claire, si l’on continue de suivre une politique exclusive de soumission aux marchés financiers cela ne pourra que dégénérer. Il faut donc envisager d’autres solutions. La gauche radicale nous propose de construire une Europe sociale et blablabla. Qui va construire une Europe sociale? L’UMPS européen qui domine le parlement?  Vous plaisantez j’espère. Et dans combien de temps, aux calendes grecques? Non la situation est urgente aujourd’hui! C’est maintenant qu’il faut réagir, le changement c’est maintenant!

Quel changement? Jusqu’à aujourd’hui je n’en vois qu’un de crédible: retrouver notre souveraineté nationale et casser cette construction européenne destructrice des droits démocratiques des peuples. Quitte à réinventer ensuite des modalités de coopération réciproques entre peuples européens et donc construire une nouvelle société du vivre ensemble sur des bases humanistes. Nous laisseront-ils faire? non bien évidemment et donc on se dirige tout droit vers l’épreuve de force pour imposer la dictature des marchés aux peuples européens.

Retrouvez toutes les infos engagées et actualisées: ICI

Edit: Voici l’exemple de la dictature confirmée par le président grec qui entend former un gouvernement de technocrates chargés de faire la politique d’austérité coûte que coûte, malgré l’hostilité très claire manifestée par le peuple grec dans les urnes!

« Le fait qu’elle soit mise en oeuvre par des personnalités extérieures à la sphère politique ne change pas l’objectif d’un tel gouvernement, qui est d’appliquer l’austérité », a-t-il ajouté.

C’est cela que j’appelle une dictature. Pas vous?

Publicités

35 réflexions sur “Vers la dictature européenne.

  1. Après cette vidéo de résistance, un peu d’humour pour la Grèce et allez y en vacances, pas de problèmes actu.

    HUMOUR pour la Grèce.
    Si tu jettes pas l’éponge, mec, t’es foutu, on va encore presser le citron.

    Le but de l’UE via le FMI ou NOM EST de ruiner l’Europe avec le serpent de mer de la dette au lieu de booster l’économie réelle ! Un pays est sorti de l’UE et se remet, bref il a échappé au NOM !

    http://www.presseurop.eu/fr/content/cartoon/1997081-dernier-voyage

    Et surtout n’acceptons jamais de se faire mettre une puce sous la peau. LE FMI ou NOM c’est l’obscurantisme qui ne croit pas en Dieu, mais au Diable tout comme les intégristes de tout poil. On peut prier tout en luttant contre cette infamie, COURAGE…

  2. Une dictature, c’est exact, autrement dit la guerre. Si tous les pays européens quittent l’UE, le problème peut se régler. Pour moi, c’est l’Allemagne qui nous fait la guerre ! Comme au bon vieux temps …

  3. Pour ceux qui ignorent (c’est à dire la majorité), ou qui ont oublié (c’est beaucoup plus rare) voici ce qui se disait en 1928 : « Comme la civilisation devient plus complexe, et que la nécessité d’un gouvernement invisible a été démontrée de façon croissante, les moyens techniques par lesquels l’opinion publique peut être régimenté ont été inventés et développés. Avec la presse écrite et les journaux, le téléphone, le télégraphe, la radio et les avions, les idées peuvent êtres rapidement répandues, voire instantanément, à travers l’Amérique toute entière. »
    Edward Bernays (1891-1995), auteur et ancien dirigeant de CBS Télévision, dans son livre « Propaganda », publié en 1928.

    Puis voici ce qui se disait en 1950

    « Qu’on le veuille ou non, nous aurons un Gouvernement Mondial. La seule question qui se pose est de savoir si ce gouvernement mondial sera établi par consentement ou par conquête. » James Paul Warburg, au Sénat américain le 17 février 1950 Il fut à la tête de la réserve fédérale US (fed) dès sa création en 1913, et Un des principaux directeurs du C.F.R (1921 à 1932). C’est du made in USA pur sucre !

    Les derniers propos ont été répétés par Sarkozy quasiment avec les mêmes termes

    Alors lâchez-nous avec votre discours médiatisé à propos des « néo nazis », cet épouvantail que l’on agite devant vos yeux, et qui vous fait prendre des informations manipulées pour la réalité des faits !

    Quelques fois on peut comprendre pourquoi et comment les Bilderbergers vous prennent pour des moutons heureux d’aller à l’abattoir, Quant on voit avec quelle facilité il est possible de vous manipuler !

      1. C’est le principe de « servitude volontaire » déja dénoncé par la boétie au XVI ème siècle.
        Le problème n’est pas sur l’utilité d’une gouvernance mondiale (qui est acquise) mais sur le mode opératoire de cette gouvernance.

  4. Je confirme. Tout système qui permet à un groupe, ou une communauté de contrôler la totalité des décisions est une DICTATURE. Au sens propre du terme. elle agit par « dictats ». En imposant des directives qui contraint « les autres ».
    Tant que la finance soudoiera, l’intérêt dominera.

    En choisissant l’autre pays du fromage, la France va déployer son arsenal socialiste au profit de l’humanisme : Fafa, Dskk, Atalili, De l’or, et autres pachydermes dont l’unique obsession est la préservation de l’Humanité et de la Planète.

    quelle chance !

  5. http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/detente-des-taux-d-interet-en-europe-sauf-en-grece-201619

    avec 22 % de taux d’intérêt, mouai, remettre la grèce en état de fonctionner, ça doit tout à fait pouvoir se faire, et devenir réalisable en rêvant la nuit, et c’est ce que les médias et autres experts et politiciens tentent de nous faire croire avec leurs magouilles de plans d’austérité
    lamentable
    à contrario un plan de croissance, avec une drachme dévaluée, un tourisme de masse , la reprise des exportations….
    j’imagine la gueule de la balance commerciale : 4 sardines et 3 olives, 1 bloc du parthenon, 1 tonne de féta, 50 kg d’aubergines, 18 litres d’ouzo

    allé va, comme dit ma grand’ma : pauvre d’eux et pauvre de nous

  6. Qui devrait être le prochain ministre des affaires étrangères ?
    De préférence juif.
    Cela commence par fa et finit par bius.
    Je l’ai entendu à la radio.

    1. Si on le dit à la radio, si on le dit à la télé ou dans les journaux… ou sur un blog c’est que c’est vrai ! ! !
      Quand cesserez-vous vos propos ignobles en mélangeant et confondant une religion et une thèse politique : le Judaïsme (les Juifs) et le Sionisme). Quand vous applaudissez les écrits pro FN ici en étant anti-Juifs vous oubliez juste que les néo-nazies de Grèce, d’Autriche, alliés avec VOTRE Marine Le Pen ce ne sont plus les Juifs qu’ils dénoncent mais les Musulmans, les Maghrébins et que les « ratonnades » sont leur jeu favori et là nous avons les images, pas un « on l’a entendu à la télé », non, nous les voyons, souvent.
      C’est peut-être pour ça que Fabrice (l’auteur du blog) ne parle pas de ce risque là de dictature dans ce billet car ce serait illogique mais il n’est plus à une contradiction près, juste l’inquiétude de perdre quelques lecteurs manipulables.

      1. Je pense que tu as une sévère tendance à prendre les lecteurs pour des cons. Je pense qu’ils sont assez grand pour chercher par eux-même la vérité.

        Concernant le parti nazi en Grèce ce n’est pas faute de prévenir que l’immigration massive aura pour conséquence de diviser les peuples au moment opportun. mais vous nous traitez de racistes lorsqu’on le dit alors qu’on ne fait que prévenir le risque que cela arrive et cela arrive inévitablement vue l’injustice criante de la crise.

    2. C’est vrai que c’est connu que Juppé, Alliot-Marie, Védrine, Douste-Blazy… qui ont été ministres des affaires étrangères sont tous juifs…

  7. Rapidement: Je confirme pleinement que ce shéma n’est PAS en marche arrière, moins que jamais!

    Les gropuscules qui se « cachent » derrière cette idéologie néo-libérale extrème: Bildebergers et autres élites plutocratiques, travaillent avec la Banque Mondiale (BM), la FED (Réserve Fédérale US), et des organes multinationales tel que l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce … Mondiale!) et son sous-organe de « règlement des différents l’ORD qui a une forte puissance avec la main mise sur les douanes/airports, donc les imports/exports par pays « bon élève », etc.

    Se sont évidemment les mêmes qui créer la dette à l’échelle d’un pays, simplement en achetant la devise, et qui ensuite, à travers les banques centrales (BC, BCE pour l’europe) qui s’imposent comme « sauveur » de devises/PIB en « échange » plans d’austèrités » profonde et contre-sociale, contre-démocratique.

    En fait, par la méthode d’endettement via les marchés des devises, « ils » s’arrogent le statut de « créanciers » à l’échel du pays visé, sur la base de ses resources propres, puis, à travers les rets de cette [machine néo-libérale imposée idéologiquement], « ils » sont acheté [le pays] puis … se présente comme votre huissier, au-delà de toute considération politique.

    C’est le principe du « vers solitaire »: Le ver s’introduit dans votre système digestif. Il se nourri de se que vous mangé et est aussi capable d’envoyer des messages à votre cerveau, lorsqu’il « veux » obtenir que vous mangiez tel ou tel autre produits dont il a besoin. Il s’arrange aussi pour que vous restier « vivant » puisqu’il a besoin de votre corps (pays) pour se nourir.

    C’est une « métaphore » assez correcte.

    A mon sens, ces élites constituant cet sorte de [ver solitaire], se composent majoritairement de sionistes. Ceci car cela demeure [le modèle de pensée] le plus proche de cette idéologie sectaire insidieuse, jusque dans l’esprits de l’humain, au berceau, et de part son ubiquité dans les organes et institutions de la société.

    Maintenant, pour l’Europe, c’est évident qu’il y a des intérets « froids » de produire une explosion de cette monnaie, depuis longtemps crainte par des mannes du dollars US. Ceci depuis, bien avant la naissance de Babar, en 1994 environ, mis-en-« service » en 1998 dans les banques.

    C’est juste une « guerre des monnaies » (je pense), qui aura des conséquences parfaitement palpable au niveau de la haute finance, puis dans la finance/économie par pays, etc.

    Je pense malgré tout que cette « formule » de l’Europe doit se TERMINER, malheureusement dans la douleure, mais le retour aux valeurs réelles et prochent de l’humain me semble être vitale pour une civilisation durable.

    – L’Islande est sortie du FMI, elle commence à se relever en toute indépendance.
    – La Grèce, je leur souhaites de se détacher du FMI et de l’Europe-Elitiste.
    – L’Espagne, c’est en cours….
    – Le Portugal, il me semble aussi…

    – La France, Hollande va rien changer à ce processus, il serait au contraire compatible avec ce [ver solitaire] du néo-liberalisme dominante, et de catégorie sioniste.

    – L’allemagne suivrat, et fermera probablement la « marche » de cette faucheuse…

    merci,
    C’est pas simple,
    Mais il est temps de chercher à comprendre.

  8. Seul un aveugle ne verra pas que l`UE est une construction judeo-maconnique liée au Nouvel Ordre Mondial. Les F.M, revaient des États-Unis d`Europe au 19 eme siecle.

    La forme de l`Édifice en tour de Babel – encore la maconnerie – les clubs privée maconniques qui ont travaillé a faire l`UE – club de Rome – Bildeberg, ect.

    Un espece de parlement juif dans le QG de l`UE – et pourquoi faudrait-il une souveraineté spéciale pour les juifs si ce n`est leur reve messianique et talmudique.Pourquoi pas une souveraineté pour les Gitans ou les musulmans?

    Ces hypocrites travaillent maintenant en secret a l`Union Nord-Américaine sans aucune consultation des peuples.

  9. Encore une fois, tu déformes tout : si les électeurs grecques doivent revoter, c’est parce qu’aucune majorité ne se dégage et pas parce que la majorité des élus est contre l’austérité. Si une majorité se dégage contre l’austérité (ça foutrait un bordel en Europe mais je ne suis pas contre), elle constituera le gouvernement.
    Quant à Hollande, il propose effectivement une croissance avec des investissements mais il demandait aussi que les Etats puissent emprunter directement à la BCE ; par conséquent, il ne ferait pas appel aux banques privées…

      1. Ce qui est amusant Fabrice, c’est que quand tu as tord, tu te mettes à censurer. Je répète que la BCE n’est pas une banque privée.

  10. Pourquoi ne rien dire du parti néo-nazi (qui revendique cette appellation), entré au Parlement grec, allié du FN et aux méthodes si peu démocratiques ? La dictature serait réellement là avec un tel parti au pouvoir en Grèce.

      1. Certes Fabrice, mais pour l’instant il n’y a pas de dictature au sens propre du terme par contre les néo-nazies grecs eux, ils souhaitent clairement installer un régime autoritaire avec culte de la personnalité du chef. Cause ou conséquence c’est un fait : ils sont là et sont alliés avec le FN.

        1. Il n’y a pas de dictature? Demande aux grecs ce qu’ils en pensent. Et puis rappelle-toi le vote sur l’Europe en 2005 en France qui n’a pas été validé. N’est-ce pas une odeur de dictature de la pensée unique?

      2. il n’y a pas de dictature européenne en marche, il y a la dictature européenne point barre, il serait temps de se réveiller, nous sommes avons toujours été sous la dictature la seule chose qui change c’est qu’elle est en passe de changer de molle à dure voire très dure. Nous n’avons jamais connu la démocratie, jamais.

        1. Je suis bien d’accord. La démocratie en France ?… C’est une dictature !
          La politique en France, sûrement comme en d’autres pays occidentaux, se résume à la lutte que se livrent entre eux les différents partis politiques pour l’accession au pouvoir, dont la victoire n’est jamais que la défaite du peuple et, ce faisant, de la démocratie véritable, dont ils se réclament tous, à tort.
          Car cette opposition, pacifiée de nos jours, n’aboutit à rien moins qu’une forme de dictature. La petite majorité du peuple, dont les représentants n’ont pas été élus, se retrouvent, en effet, par le jeu des urnes, gouvernés par celui qu’ils n’ont pas choisi et qui leur est donc imposé. La dictature du plus grand nombre, en somme et, par là, le déni de la démocratie ; les perdants n’ayant qu’à se taire en attendant la prochaine échéance électorale.
          Quand bien même ils auraient des représentants à l’assemblée parlementaire, ceux-ci ne font jamais leur jeu. L’Assemblée nationale comme le Sénat, et comme toutes les institutions de ce pays, ne sont jamais que des représentations trompeuses du peuple, sortes de substituts fallacieux au pouvoir du peuple sur, par et pour le peuple. Ce dernier est plus qu’absent de ces assemblées et il n’y participe en rien.
          (…)
          http://tarba.wordpress.com/2012/01/04/manifeste-pour-faire-democratie/

Les commentaires sont fermés.