La démocratie républicaine contre la souveraineté du peuple.

La démocratie sait utiliser le profit technologique à son profit. N'est-ce pas Mrs Bush et Sarkozy grand donneurs de leçons par ailleurs.

L’histoire de notre pays est comparable à celle des peuples du monde qui voient fondre sur eux les armées de la « démocratie » qui entendent imposer leurs vues politiques au détriment des « dictateurs », des rois, qui gouvernent leur peuple dans le sens de son intérêt. Car il existe une concordance indépassable entre un roi qui tient sa toute-puissance de la richesse, de l’intelligence, de la puissance de son peuple. Cette concordance n’existe plus lorsqu’il existe des intermédiaires entre le « gouvernant » et son peuple, des intermédiaires travaillant pour d’autres intérêts que celui de cette nation puisqu’il existe au-dessus un gouvernement supra-national en gestation qui donnera l’impression de posséder un plus grand pouvoir. pourquoi s’acharner à vouloir protéger une nation alors que l’on peut faire partie d’un ensemble supra-national contrôlant toutes les nations? C’est là le discours entretenu dans la tête de nos oligarchies qui vendent ainsi notre âme, celle du peuple souverain, celle de la nation, au diable impérial. C’est toute l’histoire de la France depuis la création de la république.

Lire: 14 juillet et atteinte à la France

Il faut se remémorer d’abord les différentes péripéties historiques ayant amenées notre pays à devenir une démocratie parlementaire républicaine aujourd’hui.
Lire ce tout d’horizon rapide: La démocratie en France de 1848 à nos jours.

2012 notre dernière chance par le vote...

On peut en conclure deux choses: l’empereur, le dictateur pour les républicains, lorsqu’il gouverne, le fait souvent par le référendum pour impliquer son peuple dans les décisions qu’il prend. Et souvent le peuple est plutôt content de sa politique. On peut penser que cette gouvernance directe entre un homme représentant la nation et le peuple souverain va à l’encontre des intérêts des lobbys et autres communautés qui ont d’autres intérêts que l’intérêt général du pays et de son peuple. On peut se demander pourquoi l’empire d’aujourd’hui s’acharne à détruire des dictateurs qui pratiquent une politique socialiste pour leur pays et qui parviennent à équilibrer le pouvoir au-dessus de celui des religions comme en Libye, en Syrie, voir en Tunisie et en Egypte auparavant! Parce que tout simplement ces nations commençaient à vouloir envisager une indépendance politique vis-à-vis de l’empire et envisageaient des mécanismes de développement non-soumis aux règles que l’empire voudra nous imposer.
Je pense à la Tunisie qui voulait devenir le pays de la finance islamique aux portes de l’Europe et ainsi faire contrepoids à la finance globalisée qui domine l’occident. La pôvre…Ceci n’exclue pas que ces régimes soient aussi coupable d’exactions contre leur peuple. Mais tous les régimes sont pareils sauf qu’il y en a où la propagande est plus efficace via le progrès technologique. Les traditions entravent le développement de la toute puissance technologie au service de la propagande mondialiste. Voilà aussi pourquoi s’attaquer aux traditions culturelles et cultuelles des nations et des peuples souverains.

La caricature du peuple français pour mieux moquer sa souveraineté.

On peut donc généraliser en disant que depuis 1789 la république c’est la constitution de fait de lobbys spécifiques faisant valoir leurs prérogatives au détriment de l’intérêt supérieur du peuple français. La république s’est constituée en mettant des intermédiaires agissant comme des pare-feux pour faire construction au desiderata du peuple souverain. C’est ainsi que la pratique du référendum populaire n’existe quasiment plus dans notre pays, et lorsqu’il est active on s’empresse de nier son résultat. La démocratie républicaine n’est plus compatible avec l’intérêt du peuple souverain.

Les oligarches de la république roulent pour un intérêt supérieur à

Pourtant on essaye de vous informer sur ce qu'est la république.

celui du peuple français souverain, celui de l’empire mondialiste via un gouvernement mondial supérieur aux pouvoirs nationaux. C’est ainsi qu’ils se dépêchent d’instaurer par la force un état fédéral européen, qui les mettraient à l’abri de tout lien direct avec la souveraineté populaire des nations. En siégeant à Bruxelles, loin du peuple, ils pourront tranquillement vaquer à leurs occupations principales: instaurer un gouvernement mondial qui leur promettra richesse et pouvoir éternel. Contre l’intérêt supérieur des peuples souverains encore une fois qui voudraient, eux, voir émerger une politique plus responsable, plus proche de leurs préoccupations, plus protectrice de leurs intérêts. Mais à cela ils ne répondent plus.

C’est cette fracture politique entre les intérêts d’une élite vendue au mondialisme triomphant et les intérêts du peuple souverain que devrait se jouer l’élection de 2012. C’est à cela que vous devriez réfléchir avant d’aller voter bêtement pour la gauche ou pour la droite. Quel est l’intérêt de notre pays? Voir renier à jamais la souveraineté du peuple? Alors vous pensez comme les oligarches mondialistes et vous allez voter UMPS voir EE et si vous êtes révolutionnaires malgré tout vous allez voter, car ça vous donne bonne conscience, pour le FdG qui dit lutter contre la xénophobie et le racisme exprimée par les tenants de la souveraineté nationale donc celle du peuple français.
Et puis si jamais vous avez conscience qu’en 2012 c’est notre dernière chance de faire valoir nos droits souverains avant que notre oligarchie nous vende aux intérêts supérieurs européistes eux-mêmes vendus bientôt, en 2015, à l’empire américain que l’on dit être sur le déclic alors qu’il n’a jamais été aussi puissant…, alors vous pensez voter Marine Le Pen. Comme moi.

Car si vous pensez voter à gauche vous allez être déçus!

La vraie démocratie c'est la souveraineté populaire.

Mais le problème c’est que celle-ci est soumise à la pression entretenue par les démocrates républicains qui véhiculent tous le même message: la souveraineté du peuple c’est de la folie dans un monde globalisé! La nation doit se soumettre à l’empire c’est leur objectif même si c’est contre bien entendu les intérêts du peuple français souverain.
Marine Le Pen pense donc défendre les intérêts du peuple français laïc en s’attaquant à l’halal et à l’Islamisation rampante de la France. Elle dénonce le communautarisme triomphant mais elle évite soigneusement de citer le véritable leader communautaire. Comme si attaquer le halal permettait de ne pas s’attaquer au véritable lobby dominateur dans notre pays, celui du CRIF.

Lire: La France cashérisée.

Deux solutions: Soit elle en est consciente mais elle ne le peut décemment pas le dénoncer dans une campagne politique présidentielle sous peine de se voir disqualifier sous l’accusation d’antisémite comme son père; soit elle est vraiment, elle aussi, au service du choc de civilisation qui permet d’entretenir une impossibilité de réconciliation populaire entre des français d’origine chrétienne et des français musulmans. c’est cette réconciliation, comme le démontre pourtant bien Alain Soral, qui serait la clé de notre succès populaire par le vote! Je dirai même plus c’est notre seule chance.

Vous voyez combien c’est difficile de faire émerger une conscience nationale dans un pays dominé par les républicains communautaristes judéo-maçonniques qui travaillent pour l’empire et pas pour notre nation. Bien au contraire. tout au long de l’histoire ils se sont acharnés à nier la puissance de la France alors qu’elle était jusque sous De Gaulle un phare dans le monde. Un phare d’équilibre dans un monde déséquilibré par l’omnipuissance de deux empires antagonistes. Cette France-là fière d’elle-même et souveraine a été complétement détruite par l’oligarchie même si elle n’a pas complétement disparue des esprits du peuple français dans son intégralité, donc aussi celui des immigrés d’Afrique, puisqu’il avait été élu, son s’en souvient, figure emblématique préférée des français dans le long passé de notre histoire commune.

On voit bien que cette France-là ne doit jamais ressurgir des limbes de l’histoire et que notre oligarchie s’efforce d’y mettre un couvercle définitif en nous faisant rentrer de force dans un état fédéral supra-national. Un état qui votera le MES pour contraindre les peuples à rembourser ad vitam æternam les banksters qui pillent nos richesses.  Voilà ce qui se joue véritablement en 2012.

Peuple de France réfléchis par toi-même et vote pour l’intérêt de la France et de son peuple souverain, avant de penser à voter pour défendre ton petit intérêt personnel souvent inspiré par une communauté de classe, une communauté religieuse et spirituelle, une communauté d’appartenance quelconque. Il est temps pour toi de regarder fièrement l’horizon à nouveau en levant bien haut l’étendard de la révolution démocratique et populaire que les peuples du monde dans leur entier attendent!

Petit cadeau (vidéo ci-après)  pour montrer que la conscience des peuples, des nations, des cultures, des civilisations, s’éveille face à l’imminence de l’instauration dictatoriale d’un ordre mondial impérialiste, unique et donc destructeur de nos racines, de nos traditions, pour faire de nous un homme nouveau décérébré, consommant les mêmes choses et ayant oublié le bonheur de la différence, du terroir, du local.

Vodpod videos no longer available.

Publicités

9 réflexions sur “La démocratie républicaine contre la souveraineté du peuple.

  1. Moi aussi, j’écoute Etienne Chouard avec attention et beaucoup d’intérêt. Le tirage au sort me paraît une excellente solution, à condition qu’on examine ce qu’il y a d’intéressant dans la république helvète, bien plus ancienne que la nôtre, et qui conjugue les référendum, le fédéralisme, le trilinguisme et l’implication du citoyen armé dans la défense de son territoire. C’est bien au peuple de prendre les décisions et la mise en oeuvre ne peut être confiée qu’à des citoyens tirés au sort, révoquables à tout moment, et surveillés de près pour qu’ils ne risquent pas de comploter contre la population.
    La république, dans mon idée, ce n’est pas une hjièrarchie de chefs, c’est une archtecture de conseils, d’assemblées, de comités, de regroupements, de syndicats, de cellules, de partis, d’associations, de collectifs, de soviets, de parlements, de groupes plus ou moins formels, de professionnels, de personnel de santé dans les hopitaux, de personnel enseignant dans les écoles, de personnel des usines et des sociétés.
    Je suis tout à fait séduit par le principe annoncé par Mélenchon, de la constituante pour une Viè république. Et qu’il démissionne après la mise en oeuvre de la constitution, puisque son poste aura disparu.
    Sauf que les délégués à la constituante devraient être tirés au sort pour éviter que les partis imposent des politiciens.
    Je suis aussi pour le service militaire pour les garçons et les filles.
    Moi aussi, je vois la continuité entre les philosophes des Lumières, la République, le Socialisme et l’Anarchie. Je suis Républicain Libertaire.

    1. Et voilà c’est là tout le problème de la république qui a toujours combattu la souveraineté du peuple en imposant des intermédiaires entre la décision et le peuple. Ici donc la VI ème république parlementariste. Je suis contre comme j’ai déjà explique ailleurs.

      je suis pour une démocratie directe où les citoyens sont directement impliqués et où celui qui sera chargé de la mise en œuvre de la décision aura la responsabilité de le faire et non la paternité.

      1. Et si tu n’es pas content, tu vas barrer la route avec ton vélo…? L’action collective est incontournable. Le collectif et la solidarité, c’est le seul moyen pour s’opposer au pouvoir existant et/ou contre une prise de pouvoir.
        De même, … Le pouvoir est au bout du fusil, mais à condition de ne pas être tout seul avec ton fusil.
        Sans esprit collectif, il n’existe pas de peuple. C’est une éducation, une culture, avec un passé, une question de temporalité entre le moment où l’enfant apprend le « collectif » et celui où tous, nous nous défendons collectivement.
        Si les enfants sont dressés à la compétition, à la lutte de chacun contre tous, quand ils deviennent adultes, c’est le panier de crabe, c’est Armagueddon. Et c’est le pouvoir qui gagne.
        La démocratie, c’est la lutte contre le pouvoir qui renaît sans arrêt. Les ambitieux sont pleins d’imagination. Quand on coupe une tête, deux autres repoussent.
        L’être humain est un animal essentiellement social. Sans la société humaine, aussi imparfaite soit-elle, il n’y a plus d’humanité chez cet animal.
        On a trouvé des enfants adoptés en bas âge par des animaux, notamment des loups. Malgré leur corps humain, ils restent des loups et ne feront jamais plus partie de la communauté humaine.
        Et la société humaine n’existe qu’en produisant son langage et ses institutions, comme l’araignée tisse sa toile, l’hirondelle construit son nid, la fourmi creuse ses galerie et l’abeille fabrique son miel.

  2. Comme salmigondi, c’est vraiment très réussi. Un roi pour mettre tout le monde d’accord et ceux à qui ça ne plaît pas, aux oubliettes. Le tout c’est que ce despote dispose d’une armée qui ne le trahisse pas, et c’est le problème de ce dictateur, c’est pourquoi, dans une telle société, les prétendants au trône s’entretuent après s’être fait la main sur les populations. Le pouvoir est au bout du fusil. Après la société des voleurs et des escrocs, la loi du plus riche, que nous vivons aujourd’hui, celle des assassins et de la loi du plus fort qui a prévalu pendant des milliers d’années.

    Ce que préconise Etienne Chouard n’est valable qu’en paix. Il faut commencer par sortir de la guerre et personne ne sait vraiment comment. Seul Roosevelt avait à peu près réussi, mais il n’a pas eu le temps de consolider les institutions sociales et les organisations internationales que ses successeurs se sont acharnés à détruire.

    1. L’affiche sur le vote blanc provient des royalistes mais ne m’engage pas du tout à leur côté. C’est juste une illustration.

      Quant au salmigondis que vous décriez, merci, est la représentation de ce qu’est devenue la démocratie républicaine pour nous faire perdre de vue qu’on se fait bouffer peu à peu notre souveraineté.

      Quant à Etienne Chouard qu’il se reconnecte au réel et arrête de théoriser des concepts anti-complotistes pour faire allégeance à…

      1. On ne peut pas supprimer « les institutions ». rendues coupables de n’importe quoi. La civilisation est basée sur des institutions. C’est grâce aux institutions que ceux qui détruisent le pays ont mis tant de temps à ne pas y arriver jusqu’au bout. Roosevelt a institué un certain nombre d’organisations que ses successeurs n’ont pas complètement réussi à mettre à bas. Malgré tous leurs efforts, le discrédit et le sabotage, ils ne sont pas parvenus à éradiquer l’ONU et sa charte qui sont quand même brandies par beaucoup de nations en cas de besoin.
        C’est le même principe pour la république : une institution associée à un texte fondateur. La population ne s’y est pas trompée qui se réfugie sous les principes républicains lorsqu’elle sent le danger d’une dictature. Malgré le sabotage, la trahison, les déformations, le discrédit, la propagande indécente, le rouleau compresseur de la Télé, les ambitions partisanes, la spéculation sur les manipulations mentales de masse, la destruction de l’Ecole, l’intérêt des puissances financières, … la culture populaire n’a pas oublié les principes républicains qui la protègent.

        1. C’est tout l’inverse. Ce sont les institutions républicaines qui empêchent la souveraineté du peuple. En s’en remettant aux intermédiaires (lobbys, parlements, institutions, communautarisme , associations,etc) on prend le risque que ces représentants ne représentent qu’eux-même comme c’est le cas du CRIF par exemple.

          La république est construite pour éloigner le pouvoir du peuple ce n’est pas la démocratie!

          Lire: La démocratie républicaine contre la souveraineté du peuple

  3. Connaissez-vous l’assemnblée constituante que propose Etienne Chouard ?
    Il propose la démocratie.
    Le peuple écrit et élit ses lois.
    On a pas besoin de professionnel pour cela.
    Les partis empêchent la séparation entre les pouvoirs exécutif et législatif.
    Le vice des institutions se cache aussi dans le financement des campagnes.
    Le vice des institutions pousse les bonnes volontés du début à devenir mauvaises par la suite.

Les commentaires sont fermés.