Le chômage est la résultante de l’esclavage de l’immigration.

Voilà un sujet majeur qu’il nous faut aborder dans la perspective de la vérité lors des débats politiques ayant lieu pour les élections présidentielles. Mais c’est un sujet extrêmement polémique puisque rentre en jeu l’humain, l’humanisme universel, qui rejette toute idée de différenciation entre l’un ou l’autre. C’est un bel idéal bien sûr mais qui se heurte à la dure réalité de ce monde.

La financiarisation de l’économie.

La finance est apatride et apolitique.

En fait tout commence lorsque le parti socialiste d’alors s’engouffre dans la brèche ouverte par la droite et accepte d’ouvrir la porte à la financiarisation de l’économie via l’Europe de Maastricht qui proclame avec force la libre circulation des capitaux, des marchandises…et des hommes. Un principe qui dans un monde idéal ne pose pas de problème et qui ne devrait même pas être discuté. Il est évident que nous faisons tous partie de la race humaine et que nous devrions tous nous sentir chez soi partout sur la planète. Mais il me semble que ce sentiment n’est partagé que par quelques idéalistes gauchistes internationalistes et alter-mondialistes européens. Allez demander à un vietnamien qui immigre au Canada s’il se sent chez lui, ou demandez à un français aux USA s’il se sent comme en France. Non évidemment parce que nous, les humains, nous ne sommes pas encore rentrés dans l’étape de l’évolution supérieure qui consisterait à partager tous les biens de cette planète pour les partager entre tous.

Nous sommes même clairement dans une ère de domination totale de la finance sur l’économie qui s’apparente de plus en plus à une dictature puisqu’elle se sert pour s’imposer d’instruments de pression supra-nationales. C’est ainsi que toutes les institutions internationales du monde: ONU, OMC, UNICEF ou bien continentales comme la construction européenne, ne sert qu’à « libéraliser » au maximum les échanges quitte à forcer les pays s’il le faut. L’Afrique est particulièrement touché par cette injonction car les gouvernements sont trop faibles pour résister à la pression, ou bien doivent absolument se fermer aux injonctions extérieures portées par le FMI et la banque mondiale notamment ce qui les fait passer pour des « dictatures » aux yeux des financiers qui exploitent alors ce « filon démocratique » pour manipuler son opinion publique et lui faire accepter que son armée aille détruire un pays pour le bien de la « liberté » et de « la démocratie« .
Mais quelle liberté? Pour qui? Pour les habitants du pays vraiment ou pour celle des multinationales et des banquiers qui pourront dès lors imposer au nouveau gouvernement du pays les « règles internationales » de soumission totale au desiderata de celles-ci. L’exemple frappant est bien évidemment celui de la Libye aujourd’hui mais il y a eu bien d’autres exemples dans l’histoire où l’armée du « monde libre » a renversé des régimes trop « nationalistes« , trop « souverainistes » à leur goût. Au nom de la lutte contre le bolchevisme sanguinaire…

L’écroulement de l’URSS de l’intérieur (facile lorsqu’on a soi-même participé à la construction du monstre) a permis d’imposer le libéralisme financier au monde occidental, there is no alternative, et avec lui donc la libre circulation des capitaux, des biens et des hommes.
Le problème c’est que cette ouverture totale met en concurrence frontale des pays avec des niveaux économiques, sociaux et environnementaux extrêmement disparates. La proapgande libérale de ce système consiste donc à dire que cette ouverture brutale entraînera certes quelques sacrifices chez nous, nous sommes un pays riche bon dieu!, mais entraînera automatiquement une augmentation du niveau de vie ailleurs.

Cela fait 30 ans que ça dure et que constate-t-on ailleurs? On constate que rien ne bouge sauf pour une petite minorité qui s’enrichit. Et ici un appauvrissement généralisé de toutes les classes sociales sauf celles des capitalistes bien évidemment qui trouve dans ce système totalement ouvert le moyen de s’enrichir encore plus. Ils peuvent même le faire avec un cynisme total et prouver par A+B que notre pays fait payer trop de charges et qu’il est donc normal de construire une usine ailleurs. Ce qui entraîne comme réponse immédiate de nos dirigeants: Bien alors nous allons tout faire pour baisser les charges des entreprises! Et c’est une course effrénée qui s’engage vers le fond. Car moins de charges c’est moins de recettes donc c’est moins de dépenses donc c’est moins de solidarité (c’est la solidarité qui coûte car elle est désintéressée normalement elle) donc appauvrissement de tous etc… Un cercle infernal donc. Un cercle infernal sur lequel on rajoute le sel de l’immigration!

L’immigration arme de destruction sociétale massive!

En plus l'immigration est de plus en plus souvent anti-France au nom du colonialisme pourtant imposé par la finance globalisée!

 

 Dans ce monde ultra ouvert il y a une constante qui suscite toutes sortes de polémiques et à laquelle il ne faut pas toucher sous peine d’excommunication par les gauchistes idéalistes (voir plus haut…) c’est l’immigration et donc son corolaire l’immigré, son logement, sa famille , sa santé etc…Bien sûr si nous étions dans un monde idéal… mais nous ne le sommes pas. Nous sommes dans un système de concurrence exacerbée où la finalité est la hausse du profit pour les capitalistes. Ce qui leur permet de dire qu’ensuite ils redistribueront leurs bénéfices à l’ensemble de la société qui ainsi s’enrichit de leur richesse. Une vaste fumisterie lorsque l’on constate que les bénéfices sont majoritairement utilisés pour rémunérer les actionnaires et accélérer les délocalisations. Bien au contraire les salaires stagnent, sauf les très hauts et les hauts.
Ce qui fait donc dire lorsqu’on a un panorama d’ensemble que la société s’enrichit bon an mal an et que les salaires augmentent. Oui les très riches s’enrichissent encore plus et lorsque l’on sait que ce sont eux qui possèdent la moitie du patrimoine de notre pays on se doute du poids qu’ils occupent dans le PIB. Pour autant cette richesse n’est pas répartie sur l’ensemble des membres de cette société bien au contraire.

La logique étant de continuer à faire toujours plus de profits il est donc logique que le système ait besoin d’une main d’œuvre la moins chère possible car c’est un poste à charges incompressible dans le bilan d’une entreprise. Comment se passer d’être humains? On n’ y est pas encore mais on s’en approche. Dans la logique ultralibérale l’humain est donc l’ennemi à combattre car c’est lui qui rogne le plus les bénéfices. Il faut donc lui aussi le mettre en concurrence c’est une logique implacable inhérente au système.
Pour que la concurrence puisse être efficace il faut une main d’œuvre corvéable à merci et si possible pouvant être intégrée rapidement dans l’outil de production local (c’est-à-dire chez nous). Or la France est un  pain bénit pour cette logique puisque par la grâce de notre colonisation forcenée nous avons soumis tout le littoral africain puis l’Afrique de l’Ouest ce qui fait que toute une partie de la population parle français et est en contact avec la France d’une façon ou d’une autre. Le football par exemple est un bon lien.

On fait donc arriver par vagues massives ces populations immigrées dans notre pays avec l’objectif de servir de main d’œuvre de rechange aux travailleurs locaux (c’est-à-dire nous) qui avons une certaine exigence salariale et sociale. Cette main d’œuvre rentre légalement et illégalement (c’est mieux) sur notre territoire totalement ouvert comme l’exige l’union européenne soumis à la financiarisation absurde de l’économie. Une immigration très majoritairement musulmane bien entendue ce qui entraînera obligatoirement des tensions ethniques, religieuses,  souvent à l’intérieur même de cette immigration! Les travailleurs locaux (dits de souche) se voit donc peu à peu éjectés du travail. D’abord on s’attaque aux travaux manuels de base puis, alors que l’on construit des écoles internationales dans ces pays pauvres d’Afrique, on passe aux travaux diplômés. Notre pays fait le numerus clausus sur la formation de médecins et d’infirmières et dans le même temps importe une main d’œuvre immigrée pour boucher les trous! Une situation ridicule dans un pays prétendant lutter contre le chômage en fermant des postes d’accès naturels au secteur de la solidarité (tiens tiens comme c’est bizarre). Ces migrants sont souvent plus exploités que les locaux bien entendus et c’est là que nos gauchistes rentrent en jeu en exigeant qu’ils soient payés au même tarif que les locaux, aient les mêmes droits, les mêmes avantages etc et si ils n’ont pas de papiers définitifs on va exiger de la France qu’elle fasse un geste humaniste en leur donnant des papiers et pourquoi pas la nationalité française!
Voilà comment le gauchisme internationaliste idéaliste (ou manipulateur) est au service de la financiarisation de l’économie.

Les diplômés que l’on forme dans les pays du sud ne trouvent évidemment pas d’emplois chez eux puisque leur pays est lui-même formaté à l’ultralibéralisme mondialisé qui exige encore et toujours moins de dépenses sociales. Ils appliquent aussi dans leur pays la doctrine de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui était la plus importante source d’emplois. Comme chez nous ce sont donc les secteurs de la solidarité, de l’éducation qui sont les premiers touchés contribuant ainsi à faire stagner ces pays qui n’ont donc pas les outils pour développer leur propre savoir, leur propre intelligence collective civilisationnelle. C’est même interdit au nom de la finance internationale et si vous vous révoltez trop souvent on vous impose une dictature militaire comme en Algérie ou la charria islamiste comme en Tunisie. Comme cela l’exploitation planétaire de la marchandise humaine peut continuer au nom des « droits de l’homme universalistes« 

C’est la situation que vit le Maroc, par exemple, où ces jeunes diplômés (et moins jeunes) s’immolent par le feu pour exiger un emploi et si possible un emploi dans la fonction publique car non-soumis au délire ultralibéral du privé qui pratique l’esclavagisme légalisé au plus haut niveau mondial.
Lire cet excellent billet: ICI

Maintenant imaginez une tournée de grands patrons français dans ces pays leur promettant des emplois, certes précaires, saisonnier et payés au minimum légal? Cette main d’œuvre désespérée ne pourra que se ruer sur l’offre d’emploi, oui mais dans le même temps ce sont donc des emplois chez nous qui vont leur être offert. On exploite donc les chômeurs là-bas pour les faire venir docilement chez nous. Ici pour faire passer la pilule du chômage en constante augmentation on crée des trappes à pauvres avec le RSA qui va servir en plus à cristalliser toute la frustration des travailleurs faiblement rémunérés qui trouveront scandaleux que ces fainéants touchent près de 400 euros/mois pour vivre! Ou comment détourner la colère sociale du vrai fautif: la financiarisation de l’économie et le grand patronat.

La solution?

Non!

Pour mettre fin à un système il faut logiquement arrêter de s’y soumettre non? Mais la force de celui-ci c’est qu’il s’impose au-dessus des nations et qu’il fait tout pour empêcher celles-ci d’avoir une quelconque autonomie de décision en la matière. C’est le rôle de toutes les institutions supra-nationales, des think tanks et des associations qui ont pignon sur rue et qui font le jeu consciemment ou inconsciemment de cet esclavage organisé au niveau mondial. Lorsqu’une association défend ici les sans-papiers ou le droit au logement pour les immigrés et bien ils poussent inévitablement les plus fragiles des locaux dans la précarité. On manque de logement sociaux en France mais on continue de vouloir loger les populations immigrées au nom de la défense des sans-papiers et de l’universalisme humaniste!? Oui mais nos pauvres? Nos précaires? Nos chômeurs? nos mal-logés? Nos SDF? Qu’est-ce qu’on en fait concrètement? Comment accepter que dans la 5ème puissance économique du monde il y ait une aggravation constante de la pauvreté? D’autant plus qu’on « importe » de plus en plus une population immigrée pauvre et ne parlant même plus français et qu’on les lâche dans la nature. « Débrouillez-vous tous seuls! » Dieu reconnaîtra les siens…

Et le peuple de France dans tout ça qui en parle, qui s’en soucie? Ah ça c’est interdit de le faire car alors on tombe sur le coup de la loi supra-nationale luttant contre la racisme et la xénophobie. « Défendre le français d’abord?! mais t’es un facho toi! » Et oui de débat il en est nulle question, il faut tour faire pour le nier et l’empêcher car la libération de la parole populaire, ce que l’on appelle le populisme, amène invariablement à la défense de ses intérêts d’abord avant ceux des autres. Logique dans un monde sauvage qui plaide pour la jungle intégrale via la concurrence libre non? Ah certes ceux qui ont pu accéder à la sécurité de l’emploi ou à des situations avantageuses peuvent se permettre d’avoir des idéaux universalistes et de philosopher sur le monde mais en attendant comment nourrir, loger et faire travailler tous les autres?

Toujours plus d’Europe qu’ils nous disent! Comme si c’était la panacée universelle alors qu’on voit bien que cela ne fait que contribuer à nous soumettre toujours plus à cette bande de rapaces financières. L’UE a comme consigne intangible de lutter contre toutes formes de racisme, de xénophobie et de fascisme qui consisterait à vouloir rétablir la souveraineté populaire chez soi! C’est la philosophie de cette construction supra-nationale que d’empêcher toute tentative de dénoncer cette théorie fumeuse de la libre circulation sans entraves des biens, des capitaux et des personnes. Bizarrement le pays soi-disant le plus ultralibéral de l’Europe (l’Angleterre) n’appartient ni à Shengen ni à l’euro!

Il n’y a donc pas 36 solutions il y en à qu’une: retrouver notre souveraineté nationale. Notre souveraineté pour décider quels capitaux, quels biens, quels immigrés rentrent chez nous et pourquoi, tout en ayant en tête la défense des intérêts de son peuple en priorité parce que c’est la seule façon de lutter contre la mondialisation financière. L’Europe ne le fera pas et voir Hollande faire croire qu’il s’attaquera à la finance internationale, de même que Bayrou, Joly ou Sarkozy d’ailleurs, n’est qu’un vaste écran de fumée destiné à satisfaire les bobos qui philosophent et les gogos idéalistes.

Alors certes cette volonté de souveraineté nationale est combattue par les agents impérialistes affidés à l’empire ultralibéral dominé par les financiers internationaux, mais est aussi combattue par la population immigrée chez nous au nom de la solidarité avec ses frères africains ou d’ailleurs et défend la libre immigration chez nous, ou bien par les étrangers parlant notre langue et pouvant ainsi apparaître dans ce débat national et affirmant se trouver au côté des droits de l’homme ou de la défense de l’Islam qui serait sauvagement attaqué lorsque l’on point du doigt l’immigration. Et oui car en plus de l’immigré il y a  le musulman…Donc après la lutte contre le racisme il va y avoir le lutte contre l’islamophobie pour pérenniser ce système jusqu’au bout et nous entrainer peu à peu dans une détestation généralisée amenant à la guerre civile. Une guerre civile amenant la dictature policière sur un plateau et servant les intérêts de ceux qui ne veulent pas de démocratie chez nous: la caste du haut de la pyramide internationaliste, européiste et mondialiste, et vivant de la financiarisation mondiale de l’économie.

L’ennemi est donc clairement identifié, ce n’est pas l’immigré qui est une victime planifiée de ce système, mais l’immigration qui est une arme de destruction massive des sociétés occidentales fortement socialisées. Il faut détruire les services publics par leur privatisation, donc la solidarité, pour construire un monde où la guerre de tous contre tous sera une obligation de survie pour le plus grand bonheur des exploiteurs de cette planète.

Plus de billets de fond sur des sujets divers concernant la présidentielle 2012 sur la page dédiée: ICI

Publicités

15 réflexions sur “Le chômage est la résultante de l’esclavage de l’immigration.

  1. le nwo ferait croire qu’il a un intérêt à l’immigration de masse, pour que les gens rejette l’immigration et fasse à leur insu le jeu du nwo. le nwo ne voudrait pas d’immigration. le nwo monte une fausse crise virtuelle pour prendre le pouvoir qu’il a déjà.
    avec la poursuite de l’immigration de masse on aboutira pas au grand melting pot généralisé, avec l’obtention d’une chose assexuée grande consommatrice, indifférenciée partout sur la planète pour l’homme idéal adapté à la gouvernance mondiale.
    les complotistes font le jeu du nwo :). abstenez vous de voter, ne participez pas, restez jouer à la console, ne perturbez pas les mondialistes au travail.
    un immigrationniste çà vaut bien un bankster un sioniste ou un francmac

    1. De toutes façons tout participe au NOM de ce point de vue. Quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, puisqu’il maîtrise tous les leviers. Il peut donc instrumenter ici ou là. On ne devrait donc avoir aucun avis puisque de toutes façons une branche du NOM a instrumentalisé le sujet…Moi il se trouve que je prétends défendre le présent en France, et que je suis un patriote français agnostique pour le moins.

  2. Là, je m’insurge ! Le chômage est une conséquence du projet NOMique puisqu’il résulte de difficultés bancaires (de financement). la délocalisation est une résultante. Et ce n’est pas la faute des chinois, des indiens et autres pauvres indigènes …. mais bien des institutions dirigeantes qui orchestrent ce désordre.
    Alors, il ne faut pas réagir bêtement et faire haro sur l’immigration.
    ILS ORCHESTRENT CE PHENOMENE DE MASSE POUR QUE LES GENS SE METTENT !

    Si vous ne comprenez pas ça. Laissez tomber. Ils sont trop forts pour vous. Vous n’avez pas regardé l’interview de Russo, sur l’autre billet ? Républicains ou démocrates (aux US) c’est kif kif la bourrique ! Et chez nous ? Non ?

    Je cite J Attali : « un tel gouvernement existera un jour. Après un désastre, ou à sa place.  » (extrait de Demain, qui gouvernera le monde)

    Et vos réactions sont pil poils dans la logique startégique du NOM.

    Je rappelle (inlassablement) les fondamentaux : la crise est un leurre et la dette n’existe pas. Les conséquences sont donc artificielles. l’idée est donc de maintenir une pression crescendo du désastre. Le support, bien sûr est la fameuse année 2012, soi-disant fin du monde pour créer un max de panique psychologique. En fin du compte on dira : faites partie de tel système (la puce ?) et vous n’aurez plus de problèmes, et les gens diront oui. Merci le NOM. C’est super ! Je vous embrasserait même le cul avec plaisir pour avoir mon salaire. Taxer moi encore plus svp, pour que votre règne dure éternellemnt. Amen !

    Heureusement, le pouvoir utilise 4 cornes (voir Rockefeller). Ils n’en détiennent que 3
    (l’islam est certes divisé, mais il y a les musulmans riches, NOMiques : Arabie, Qatar …
    et les musulmans pauvres ou appauvris Iran …)
    Ils ne disposent pas encore du quatrième débouchant sur l’arme absolue ….
    Réfléchissez avec un cerveau, si vous en avez encore un!, Si je dispose d’une arme (canon à particules ?) plus terrible que la bombe atomique, je suis en position de contraindre TOUT le monde, les chinois, les russes …. et d’appauvrir la force nucléaire dont disposerait l’Iran, la corée du N, etc ….

    Si j’étais un NOM, voila ce que je chercherai, à tous prix, ……
    Et si j’étais un extra-terrestre !!!!!!, que pourrai-je bien faire ?

    1. Je crois qu’on a parfaitement compris. C’est pour ça qu’on lutte contre les délocalisations et l’immigration par la revendication de notre souveraineté nationale. L’ennemi c’est le NOM c’est très clair et pas les immigrés comme dit en conclusion.

    2. C’est toi qui a mal compris. Personne ici dit que c’est la faute des immigrés ou autres habitants de pays étrangers mais celle des gouvernements et des oligarchies qui implémentent le système libéral planifié. Moi j’appelle cela du fascisme communiste.

      1. Bon j’ai mal compris :

        « on lutte contre les délocalisations et l’immigration par la revendication de notre souveraineté nationale » (citoyen engagé)

        « le problème des délocalisations des entreprises françaises vers la Chine, l’Inde, le Maghreb ou vers les pays de l’est, créant une hémorragie des emplois industriels » (doot…)

        « L’idéologie attalesque est de faire entrer 300.000 étrangers de plus par an en France alors que nous sommes au bord du gouffre et qu’il y a d’enregistré ou de déclaré 2.874.500 chômeurs » (Birgitta)

        Je fais amende honorable.

        Mais une chose est maintenant claire, les gens du NOM n’ont aucun état d’âme en ce qui concerne l’objectif qu’ils se sont fixé. Ils sont formés, dans leurs ateliers à embrasser le cul de satan s’il le faut et manger de la viande rouge saignante s’il le faut. C’est leur force mentale. Ils savent qu’en face les opposants peuvent avoir toutes sortes de blocage et de culpabilisation. Il faut avoir assister à certaines séances pour comprendre ce que je veux dire ici.
        Je remarque également que le meilleur moyen pour réduire la population du globe est la guerre civile. Aucun investissement. même je fais des profits en vendant des armes. Super. Donc, si on peut monter les factions les unes contre les autres …..L’air de rien …

        Pour ma part, je surveille l’évolution des choses. Encore une fois, cela se passe en ce moment, car 2012 est bien l’année idéale pour agir et il faut se méfier des infos pour GGVA qui circulent. Je dispose d’un bon moyen pour les distinguer. Je vous le donne à toutes fins utiles -(sans prétendre qu’il soit infaillible) :
        Tout individu qui accepte et répercute la réalité d’une crise mange au râtelier du NOM rt je ferme mes oreilles à ses paroles.
        Si j’ai bien compris, cette fois, Aaron Russo dit bien que ceci est une invention. Je suis donc prêt à écouter ce qu’il dit.

        Quant à ceux qui prétendent encore que ce projet n’existe pas, OU BIEN ils sont incompétents, OU BIEN ils sont compétents pour brouiller les cartes. Dans les deux cas je leur dis kiss my ass !

        1. @suprême assis…lol, je vois que le cognac est bon et tu pourrais étayer plus avant la petite phrase sybilline « Il faut avoir assister à certaines séances pour comprendre ce que je veux dire ici »?
          Et c’est combien un canon à particules (T.V.A. comprises)?

          1. Je suppose que tu m’as posé des questions ? Avec un fond d’ironie dans le regard ?
            Mais les réponses risquent d’être un peu techniques pour quelqu’un qui ne s’intéresse pas aux techniques de communication dont l’objectif est d’atteindre le subconscient. Le langage subliminal est une forme de transmission d’informations qui échappent au conscient. Il est testé dans les cellules maçonniques. On peut se prémunir des atteintes en précédant l’information. C’est basiquement très courant dans les séminaires de formation publicitaires ou chez les carabins.

            Quant au canon à particules qui est effectivement très cher, même hors taxes, il est expérimenté sur le plan civil pour traiter les tumeurs cancéreuses par exemple. le nom utilisé pour ce traitement est l’hadronthérapie. On utilise des protons ou des ions carbone pour remplacer le rayonnement X classique. il serait plus performant pour cibler la zone atteinte en préservant les zones saines. On peut régler le niveau de « puissance » pour que l’énergie correspondante soit maximale à une certaine distance. je ne doute pas que des chercheurs NOMiques s’intéressent à des applications militaires massives à partir d’accélérateurs de particules géants. Mais cela nous ne le saurons jamais au grand dam des amateurs de preuves matérielles. Avant que des résultats expérimentaux tombent dans le domaine public, ils sont épluchés par tous les militaires du monde. C’est une évidence qu’il est inutile d’approfondir devant un bon verre d’excellent cognac ! Je suppose ? Les bruits de la vidéo que nous avons vu, sont-ils une conséquence d’une telle expérimentation ?

            J’ai cité des résultats mathématiques dont j’ai connaissance et qui ne sont pas dans le domaine public pour des raisons que, hélas, je ne peux divulguer. Je pense, en particulier au théorème de complétude qui vient subjuguer le fameux théorème d’incomplétude énoncé par Kurt Gödel. Son importance est capitale car elle place l’homme au stade décisionnel suprême car tout ce qui était avant indécidable deviendrait décidable … il suffit de le faire !

            Pour terminer ce petit encart, ma chère Doot, je veux bien dire que si je dois prendre la décision d’envoyer deux avions de ligne sur des tours ou de dégrader la note de pays européens, je dois :
            1- être sûr que cela va dans le sens de l’objectif que je me suis fixé et
            2- que les conséquences de cette décision ne me font ni chaud ni froid sur le plan humain.

            Ce n’est pas à la portée du premier tueur en série ! Bonne soirée.

  3. Le chômage, qui s’élève à 800 emplois par JOUR ouvrable, c’est surtout le problème des délocalisations des entreprises françaises vers la Chine, l’Inde, le Maghreb ou vers les pays de l’est, créant une hémorragie des emplois industriels et la conséquence de l’économie libérale.

  4. Attali souhaite l’entrée de 300.000 étrangers de plus par an
    L’idéologie attalesque est de faire entrer 300.000 étrangers de plus par an en France alors que nous sommes au bord du gouffre et qu’il y a d’enregistré ou de déclaré 2.874.500 chômeurs. Comprenez bien : – DE PLUS – et non en tout. S’ils sont officiellement 200 000 par an nous passerions ainsi à 500 000 mille sans compter les 80 000 ou 100 000 clandestins. Mais le chiffre optimum pour cet expert en inexpertise serait de 600 000 par an.

    http://rutube.ru/tracks/5219445.html?autoStart=true&bmstart=8000

    Bouygues et l’immigration

Les commentaires sont fermés.