Megaupload, Anonymous:Les hackers sont-ils une mafia?

Comment se faire du fric sur le dos des autres.

Ca y est la guerre du net est déclarée officiellement avec la fermeture du site MEGAUPLOAD, site de partages de fichiers en ligne via le téléchargement et le streaming. Une déclaration de guerre qui a fait le bonheur de notre lider minimo qui va s’employer avant de partir de nous concocter une hadopi 3 des familles. Faut dire que lui il se considère avant tout comme un citoyen américain alors…

le problème c’est que lorsqu’on ouvre le dossier de la justice contre MEGAUPLOAD on ne peut que constater la dérive mafieuse de leurs dirigeants qui ont commencé par faire fortune dans le piratage des cartes bleus avant de construire ce site. Pas très sympa ça. Pourtant le partage de fichiers est une bonne chose sur internet car cela permet de faire circuler plus rapidement des infos, des doc, des films etc. Pour nous qui sommes engagés contre la dictature des gouvernements et des multinationales c’est une bonne chose.

Pour autant faut-il défendre les pratiques mafieuses de Megaupload?

Un réseau au service des hackers...

Anonymous a déjà réagi à l’attaque du site par les autorités US et ce sur l’ensemble de la planète. On semble assister à une solidarité du hacking contre les gouvernements. Est-ce que nous, citoyens engagés, avons intérêt à prendre partie? Et pourquoi existe Anonymous? Quel rôle joue-t-il? Et est-il vraiment efficace?

On peut dire que ce réseau est efficace contre les petits blogs et les sites modestes mais beaucoup moins contre les grosses structures qui sont pourtant les plus gros ennemis des citoyens de par leur taille, leur monopole et donc leur dictature politique. Autrement dit le réseau Anonymous ne changera nullement les choses en profondeur comme on aimerait qu’il le soit. Certes il s’attaque parfois à la CIA et fait semblant de s’attaquer à Wall street mais sans que cela ne les perturbe le moins du monde! Alors à quel jeu joue Anonymous?

Moi je les mets dans le même sac que le site de pétition en ligne Avaaz.org. C’est la même technique apprise dans la Rockefeller foundation. C’est-à-dire essayer de fédérer, donc de rassembler, tous les hackers de la planète, sous une même bannière que l’on pourra ainsi facilement contrôler. En contrôlant le réseau on peut décider qui il attaque, comment, etc De plus on évite ainsi ce que craignent le plus les grosse structures les attaques non-identifiées, isolées et multiples. En rentrant dans un réseau vous accepter d’être pré-formatés. Ce n’est pas vous qui décidez de l’attaque, comme ce n’est pas vous sur Avaaz qui décidez des pétitions. On décide pour vous. Ce que l’on vous demande c’est soit votre signature, soit votre ordi via l’installation du logiciel LOIC. On peut donc se retrouver mêlé à une action dont vous ne voyez pas l’intérêt et qui parfois peut s’apparenter à du délit de sale gueule. Vous ne plaisez pas quelqu’un ou vous êtes considérés comme antisémite et on vous fait des misères…Bizarre non? Interdit de toucher au CRIF…

Vodpod videos no longer available.

Conclusion?

Encore une fois la même technique de domination est employée. On crée un réseau adversaire du pouvoir pour fédérer les résistants, les recenser si possible, pour ensuite les contrôler, les manipuler en orientant leurs révoltes. Ainsi dans l’affaire Megaupload si vous êtes un résistant du net vous êtes obligatoirement  contraint d’approuver Anonymous, de les suivre et même de participer à leurs action sur le net. Et si par malheur vous n’approuvez pas leurs méthodes alors vous êtes considérés comme un réactionnaire, un facho. Blanc ou noir c’est la méthode. Vous êtes avec moi ou contre moi disait Georges Bush et bien c’est exactement la même technique. On vous demande de soutenir sans réfléchir le site Megaupload et sa bande de mafieux sinon…

Cela empêche toute tentative de proposer une vraie alternative citoyenne au modèle de Megaupload. Un modèle gratuit aussi mais plus démocratique, plus ouvert et qui ne participe  pas à l’enrichissement de quelques-uns. Pourquoi ne pas envisager une plate-forme collective où les recettes seraient redistribués équitablement entre tous les acteurs culturels pour le bien de tous? Encore une fois on vous oblige à vous soumettre à une mafia de hackers qui fait son beurre sur votre dos et qui empêchait toute concurrence!

Alors Megaupload est mort? Créons un autre modèle de partage citoyen profitable à tous. Ne vous laissez pas manipuler par vos émotions.

Edit: excellente vidéo!

Vodpod videos no longer available.

Publicités

21 réflexions sur “Megaupload, Anonymous:Les hackers sont-ils une mafia?

      1. Cessez d’esquiver mes commentaires. Je l’ai dit clairement, Anonymous est un mouvement dont l’origine et le fonctionnement sont connus. Anonymous c’est tout le monde et personne. Ceci n’est pas mon opinion personnelle mais un fait documenté.
        RENSEIGNEZ-VOUS AVANT DE TENTER D’INFORMER LES GENS OU VOUS FEREZ DE LA DÉSINFORMATION, MÊME INVOLONTAIREMENT.

        1. Il se trouve que je renseigne sur les actions d’Anonymous qui ne font pas vraiment de mal au système et qui sont pourtant complaisamment relayées par l’ensemble des médias. Bizarre. De plus il existe quand même des personnes qui décident des actions à mener ou pas, et qui parlent au nom des anonymous.

          Après, comme toujours, dans la masse il y a vraiment des gens engagés c’est clair, mais j’ai la nette impression qu’ils se font manipuler alors je le dis. Je donne mon avis et je vous laisse libre de donner le vôtre c’est comme cela que jaillira un jour la lumière de la vérité…

          Je vous conseille quand même de vous renseigner sur la rockefeller foundation qui est très en pointe sur les révolutions via internet.

        2. De plus, comme le prouve l’incident du tag, maintenant que les media ont popularisé le nom sans jamais expliquer clairement le fonctionnement du mouvement, tout plein d’imbéciles se mettent à agir en signant « Anonymous ». C’est devenu fashion, et c’est ça qui est le plus regrettable dans l’histoire.

          Du coup faire la différence entre les actions menées par les uns ou les autres va devenir très difficile, j’en ai bien peur.

          Un très bon article paru sur Atlantico (un des rares, sinon LE seul paru) qui couvre au moins en partie les faits : http://bit.ly/w6PnnY

  1. les manifestations contre l’ACTA commence de plus en belle en France, à en juger par cette vidéo —>

    Certes, ils n’ont pas l’air d’être nombreux. Certes, on ne sait pas si cela va servir à quelque chose mais le geste en reste tout de même symbolique ! Enfin les gens se réveillent !

  2. Encore un article décrivant Anonymous comme un « collectif », ce qui relève de la désinformation la plus crasse. Quand en plus on en arrive à des accusations de manipulation, cela prouve que l’auteur n’a pas compris la nature profonde d’Anonymous.?

    Anonymous n’est pas un collectif structuré. Anonymous n’a ni chef ni hiérarchie. Anonymous c’est potentiellement n’importe qui : vous, moi, l’auteur de cet article, N’IMPORTE QUI. C’est une identité collective doté d’une conscience collective. Par essence, Anonymous ne peut être contrôlé ou instrumentalisé. ANONYMOUS C’EST N’IMPORTE QUEL INTERNAUTE SUR 4CHAN OU LES SITES DU MÊME GENRE. Jamais un groupe n’aura aussi bien porté son nom.

    Tant que les media n’auront pas intégré cette donnée essentielle, les articles sur Anonymous resteront des torchons.

      1. Je le sais car je suis un geek. J’ai une bonne culture Internet, le statut d’Anonymous est d’ailleurs très bien résumé sur l’article Wikipedia anglophone qui les définit. Y’a tous les sites du genre « oh internet » (ex-Encyclopedia Dramatica) pour se cultiver également.

        Personne ne prend de décision dans Anonymous, ou du moins tout le monde prend les décisions. Le principe c’est qu’Anonymous dit à Anonymous quoi faire, et qu’en général Anonymous s’exécute. Un mec lance une idée sur 4chan (où tout le monde est Anonymous) et les gens suivent… ou pas.

        La culture collective d’Anonymous est résolument ancrée dans le refus de la censure (projet Chanology) et de toute forme de contrôle d’Internet. Donc dès que quelqu’un lance l’idée d’attaquer un site gouvernemental pour répondre à une loi perçue comme liberticide, tout le monde suit.

        Tu veux devenir Anonymous ? Va sur 4chan et tu feras instantanément partie du collectif. Et tu en sortiras une fois que tu ne seras plus sur le site.

        1. Tu peux même t’amuser à essayer de lancer les gens sur un projet personnel (genre « hey les mecs, pourrissez le mur Facebook de cette fille qui m’a largué ») et les voir t’envoyer bouler avec la phrase-type « we’re not your private army ». Par contre essaye de les mobiliser sur un projet visant à attaquer un site qui promeut HADOPI ou les lois SOPA / PIPA et tu auras plus de chances d’avoir du répondant… ou pas.

          Anonymous échappe a toute tentative de classification. C’est phénomène unique, une conscience collective née de la simple possibilité de poster anonymement sur un imageboard. C’est une entité spontanée qui ne fonctionne que selon ses propres lois.

  3. Institutions juives crif.org hacked by FCA 1/

    CRIF hacké par FCA, 13 000 noms, emails, identifiants… dévoilés, accessibles à tous en trois parties à télécharger en ligne

    Cyberwarnews.info nous informe que le CRIF vient d’être hacké par FCA.

    Le who’s who du CRIF, la nébuleuse juive, des correspondants un peu partout, consulat de France à Houston, Barcelone, Montréal, Munich… des noms, des adresses, des emails…

    Ou ça ou ça ou ça ?
    Accessible via google, ici :

    http://www.propagandes.info/product_info.php/crif-hack-par-fca-13-000-noms-emails-identifiants-dvoils-accessibles-tous-en-trois-parties-tlcharger-en-ligne-p-1336

    source : propagandes.info

    http://pastebin.com/ApM1i4Ex

  4. c’est vrai, je dois avouer que je n’ai pas vu le problème sous cet angle là et je pense que tu as tout à fait raison de le stipuler. Je trouve aussi que c’est un moyen déguisé pour censurer un hebergeur de vidéo devenu trop, trop important. Ils sont en train de jouer avec nos nerfs, j’ai l’impression qu’on est des rats de laboratoire et ils sont en train de tester sur nous nos réactions potentielles avant de supprimer internet définitivement !

    Concernant Anonymous… le 5 novembre ils devaient attaquer Facebook. Résultat : rien. Ils devaient attaquer Wall Street. Résultat : rien. Effectivement aujourd’hui, ils ont attaqué quelques sites mais uniquement après le passage de SOPA et PIPA. Je pense que sur ce point tu as raison : ils travaillent tous main dans la main.

    Le seul petit point positif (vraiment petit) c’est que ça va faire bouger les gens ! j’espère qu’ils vont prendre consciences qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas dans cette histoire et qu’ils vont se détacher de la télé pour aller chercher les infos sur le net. Peut-être que je rêve les yeux ouverts mais j’ai envie de garder espoir… ou alors je vais bientôt organiser une pendaison collectif chez moi lol

    bon ba sûr ce… je vais aller sur mes sites habituels avant qu’ils n’existent plus eux aussi.

    1. Anonymous a nié être à l’origine des annonces d’attaques sur FB et Twitter. Par définition les réseaux sociaux ne font pas partie de leurs cibles, ils les utilisent tous les jours.

  5. Laissez faire tout rassemblement de personnes, puis surveiller leurs intentions pour infiltrer ou détruire. Si leurs actions peuvent servir afin d’employer des représailles patriotiques, légitimes et sadiques, laissé faire. Ensuite tout les autres viendront se battre contre nous avec le « groupe » sous notre contrôle. Propagande des chefs donnant une réalité physique dans les médias a ces personnes de protestants afin que les autres (simple d’esprits bien malheureux) soient convaincus de leurs « authenticités »…

    A chaque fois ce fut le cas, depuis très très longtemps… mais c’est FINITO! car grâce aux passés nous en sommes parfaitement conscient 😉

    Même si un américains voulait se révolté, il sera très loin du français qui lui a ça dans le sang lol… Je ne pense pas qu’ils nous arête ici dans notre monde virtuelle où si un humain ne tape pas les bons mots, jamais il commencera a réfléchir. Donc si ils veulent aussi nous stopper sur le net, il savent très bien a quoi ils risqueraient…
    Imaginons demain d’un coup ou petit a petit, nos sites préférés seraient interdit? En tout cas pour moi, ça changerais pas mal de choses et comme je connais les hommes, le NOM préférera nous voir se droguer a l’info ici que dans les lieux ou l’on réclamera nos droits a la vue de tous.

    En tous cas, si depuis longtemps l’humain peut se permettre de crier ici, c’est qu’ils avaient déjà pour intentions de controler les humoristes, films, journaux et les animateurs télés dirigeant ainsi les esprits voulant dévoiler leurs vérités… Regardez vous mêmes ce qui en est advenu. Ils sont super malin bien plus que nous car ils ont toujours une avance sur nos intentions. Des professionnels du contrôle sur le futur si je peux dire… Mais si je le voie, nombreux sont alors dans le même cas.

    L’homme est mort? vive les Hommes!

  6. Internet est sans aucun doute devenu l’outil le plus puissant d’information de l’ère moderne et se profile à l’horizon le spectre d’une manipulation des masses à l’échelle mondiale. Les sionistes, qui pendant longtemps ont eu le monopole des médias conventionnels : presse, radio puis télévision (bien avant la deuxième guerre mondiale, il suffit de lire Mein Kampf pour s’en convaincre) cherchent à présent à s’approprier ce nouveau média, qui est pourtant un système de nature profondément libertarien/anarchique.

    Pour cela ils utilisent deux méthodes :

    1) la censure.
    Il est par exemple impossible de voir un discours d’Hitler sur Youtube en France.

    2) la propagande active.
    Avec le JIDF, un groupe d’activistes sionistes élevés au grain avec la Hasbara Handbook, qui sévissent sur les sites d’information Américains. Même en France, il suffit de voir le nombre de commentaires pro-sionistes chaque fois qu’il y a a un article sur Israel sur Yahoo. Ils arrivent toujours en meute, grâce à un logiciel sophistiqué qui les prévient à chaque fois qu’un article mentionne Israel.

    Quand on entends Nétanyahou dire que « les journaux Haaretz et New York Times sont les plus grands ennemis d’Israël »… on comprends mieux le pouvoir des médias. Nul ne peut ignorer la possible infiltration des groupes hacktivistes par les sionistes.

    Plus inquiétant encore, il me semble que la grande majorité des processeurs Intel de nos PCs sont fabriqués en Israel… je vous laisse imaginer le fond de ma pensée

Les commentaires sont fermés.