En Syrie la propagande de guerre s’intensifie.

La Syrie est un enjeu géopolitique majeur pour les empires.

La situation syrienne n’en finit pas de faire la une des journaux occidentaux comme si la situation était véritablement intenable et comme si, encore une fois, un gouvernement hostile à l’impérialisme anglo-sioniste passait d’un coup de fréquentable (voir Assad le 14 juillet 2010 à Paris) à tyran sanguinaire sous prétexte qu’il ne veuille pas céder aux injonctions impérialistes d’abandonner le pouvoir.

Il faut savoir pourtant que ce régime Baasiste, comme en Irak et comme en Libye, est un régime laïc qui protège toutes les confessions religieuses du monde et notamment les minorités chrétiennes. Contrairement aux vraies dictatures arabes alliés de l’occident comme le Quatar, les Emirats, l’Arabie saoudite qui sont des régimes monarchiques de droits divins à l’ancienne et qui imposent une véritable chape de plomb sur leur peuple. Bizarre que l’occident au lieu d’encourager ces pays, de favoriser leur développement fait tout au contraire pour les contraindre par les blocus avant de les détruire. Quelle est la logique?

La logique est que l’impérialisme occidental ne veut pas de régimes nationalistes souverains il veut des soumis à l’empire comme l’Europe, la Turquie et la ligue arabe par exemple. Voilà des pays qui utilisent les règles et les instruments économiques fournis par l’empire pour faire le bonheur des banksters et des transnationales. Le projet impérialiste n’est évidemment pas le bonheur des peuples mais la domination d’une élite oligarchique. Il est donc logique que cette oligarchie d’essence judéo-wasps fasse tout pour garder le pouvoir en détruisant les pays hostiles à sa domination.
La Syrie en est un puisque allié à l’Iran et la Russie dans la région pour faire obstacle au projet sioniste du grand Israël. C’est la cause profonde de sa destruction programmée par l’Otan. La sécurité d’Israël, ou plutôt son expansion programmée, passe par détruire la résistance arabe qualifiée de terroriste bien sûr. Après la Syrie nul doute qu’il y aura l’Iran et après? La Russie, la Chine? Jusqu’où s’arrêtera le délire occidentaliste? Il est fort possible qu’il ne s’arrêtera pas et qu’il aille jusqu’au bout c’est-à-dire la troisième guerre mondiale qui annoncerait réellement alors la fin des temps…

La propagande occidentale dans vos journaux est contrecarré par l’information donnée par des informateurs sur place, en Syrie. Des informateurs libres qui refusent la propagande guerrière otanienne et la dénoncent même:

La Russie consciente que cette nouvelle guerre déclenchée par l’Otan est le prélude à d’autres de plus en plus violentes, soutient militairement le régime d’Assad. S’il saute c’est un allié de moins dans la région. L’enjeu militaire est donc majeur en Syrie car étant le dernier obstacle avec la confrontation directe avec l’Iran, un obstacle au grand Israël et une base militaire russe anti-Otan dans la région.
Mais détruire ce pays et le soumettre sera bien plus difficile que la Lybie et entrainera des conséquences militaires irréversibles menant à une guerre mondiale inévitable. C’est ce que veulent vraiment les « rebelles » français en appelant au départ d’Assad? Ou bien cette minorité agissante fait le jeu de l’impérialisme occidental sioniste pour défendre ses intérêts particuliers dans la région contre celui des peuples souverains d’ici et d’ailleurs? Quelle est la légitimité de cette guerre à venir? La défense d’Al-Quaeda comme en Libye? Réfléchissez à la propagande guerrière otanienne depuis des siècles pour comprendre que l’on vous ment pour meiux vous manipuler et solliciter cotre soutien implicite quelles qu’en soient les conséquences pour les peuples. Et puis dites vous bien que les combattants qu’on enverra en première ligne défendre l’impérialisme et Al Quaeda, sera vous…

Publicités

3 réflexions sur “En Syrie la propagande de guerre s’intensifie.

Les commentaires sont fermés.