Unir la diversité des opposants au nouvel ordre mondial.

Le projet mondialiste est très clair.

Le nouvel ordre mondial est en phase terminale d’avènement. Ce projet n’est pas un projet humaniste au sens global du terme mais un projet de domination d’une élite sur la masse. Cette élite est clairement identifiée et suscite donc des opposants sur tous les plans qui ont la particularité de s’opposer entre eux! C’est cela le plus grand danger pour l’humanité si l’on pense que le nouvel ordre mondial (le NOM ou le NWO en anglais) est un projet impérialiste et dictatorial. Commençons donc par identifier la diversité des opposants avant de réfléchir à comment les unir.

Les religieux:

Le NOM est du point de vue religieux une alliance judéo-protestante identifiée. Le projet de cette alliance aura été de détruire les influences des religions traditionnelles pour s’imposer, en commençant par la religion catholique et en attaquant la religion islamique aujourd’hui, pour pouvoir imposer SES valeurs mamoniques au monde entier. Il est clairement dit dans ces religions que le développement spirituel se voit par l’enrichissement matériel:

Face à cette conception religieuse mamonnique se dresse donc les défenseurs de la religion traditionnelle catholique et musulmane qui sont farouchement anti-matérialiste si j’ose dire. Les valeurs sont plutôt celles du partage, du don de soi, de la générosité. La figure emblématique de cette résistance religieuse est bien évidemment Jésus qui s’oppose aux marchands du temple et montre le chemin de la rédemption et la sagesse pour l’humanité.

Les nationalistes:

Le projet du NOM est un projet de domination impérialiste anglo-saxon. Cet impérialisme entend détruire toutes les diversités exprimées dans les cultures nationales pour la remplacer par un modèle unique culturel anglo-américain compatible avec les valeurs impérialistes: Droits de l’homme (blanc bien sûr), épanouissement personnel, communautarisme exacerbé, libéralisme économique, eugénisme, racialisme identitaire blanc.
Face à ce rouleau compresseur piloté par l’élite judéo-wasps ( White Anglo-saxon Protestant) la résistance naturelle est de défendre son patrimoine national d’autant plus que la grande majorité du peuple né quelque part dans un endroit développé n’entend pas, et n’a pas les moyens souvent, changer de pays sauf pour raisons professionnelles parfois et souvent à durée limitée dans le temps. Il est naturel pour l’humain de défendre un territoire dans lequel il a niché ses racines. Logique. Un français ne se sent pas naturellement anglo-américain, de même qu’un italien, un polonais ou un danois si l’on veut rester à l’échelle de l’Europe et de l’occident. L’union européenne est pourtant un projet d’union sous la bannière anglo-américaine et non d’émancipation pour la défense des souverainetés nationales. Bien au contraire! Nos élites finissent toutes leur cursus dans des établissements anglo-saxons qui leur permettent d’être cooptés ensuite pour faire avancer le projet mondialiste. C’est ainsi que les élites à la tête des nations occidentales sont majoritairement des élites voués à la cause anglo-saxonne qu’elles font avancer sous couvert de « modernisme » face à « l’archaïsme » nationaliste. C’est pourquoi être nationaliste est fortement diabolisé comme étant un fachisme voir un racisme voir au stade ultime un antisémitisme…

Les humanistes:

Le projet mondialiste est un projet de domination racialiste avec une conception eugéniste du développement humain. Nous sommes trop nombreux sur Terre est leur doctrine. Cette idéologie guide leurs actions et c’est pourquoi ils sont partisans de toute forme de guerre, de maladies, de famine, pour éradiquer une grande partie de la population. Au nom des droits de l’homme (toujours) l’empire anglo-américain déclenche des guerres dans le monde entier et n’hésite jamais à bombarder les populations civiles avec toutes les saloperies possibles pour faire le plus de dégâts. Rappelons que seul l’empire a jusqu’à aujourd’hui expérimenté la bombe atomique sur des populations civiles… et plutôt deux fois qu’une. Le dernier exemple en date est la Libye où l’armée impérialiste de l’Otan a fait des milliers de morts. Le projet final étant bien entendu la confrontation ultime avec l’Iran, emblématique de la résistance musulmane à l’ordre mondial, pays protégé par la Russie et la Chine ce qui entrainerait des réactions en chaîne catastrophiques à l’échelle mondiale.
Face à cette menace identifiée d’une troisième guerre mondiale véhiculée par le choc de civilisations voulus par les néo-conservateurs judéo-wasps, les humanistes opposent leur idéal humaniste. Au nom de cet idéal tous les humains ont droit au respect, à la dignité. C’est ainsi qu’ils vont prendre la défense des sans-papiers, qu’ils seront pro-immigrationnistes, qu’ils œuvreront à l’ouverture des frontières vue comme des freins, qu’ils défendront les minorités contre l’état-nation contribuant ainsi à détruire toute idée nationaliste cause pour eux de toutes les guerres mais ne combattrons jamais le nationalisme judéo-wasps au nom de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme!

Les antisionistes:

  Le nouvel ordre mondial s’appuie sur ses deux jambes judéo-protestantes bien qu’il semble qu’une est plus puissante que l’autre. Nous avons d’un côté le suprématisme wasps, blanc, et de l’autre le sionisme qui est un projet politique nationaliste, racialiste car ethniquement réservé au peuple élu, et théocratique puisqu’appuyé sur la Torah dans sa traduction talmudiste. Aujourd’hui le sionisme semble visiblement avoir pris les commandes en occident notamment en contrôlant l’Amérique du nord:

  Face à ce projet sioniste qui ne concerne qu’une communauté particulière et ultraminoritaire et qui nous mène vers une confrontation totale avec le monde islamique, se lèvent donc les antisionistes et de plus en plus radicalement. ceux-ci n’acceptent pas cette dérive idéologique qu’on leur impose et la dénonce donc avec virulence lorsqu’ils le peuvent! Car les lois sont de plus en plus liberticides, en France par exemple il est interdit de dénoncer le lobby juif, de revisionner l’histoire de la seconde guerre mondiale, d’appeler au boycott d’Israël ou de montrer les exactions de tsahal! C’est antisémite point barre et c’est donc interdit. Les milices juives peuvent donc en toute impunité attaquer, même physiquement, tout opposant au sionisme qui sera déclaré comme fachiste antisémite. Elles sont même protégées au sein même de l’état, un état qui doit se soumettre chaque année à la soumission du lobby juif représenté par le CRIF en France ou l’AIPAC aux USA.

Les théoriciens du complot:

  Ce projet du nouvel ordre mondial ne date pas d’hier mais remonte déjà à plusieurs siècles. On peut même dire que le grand œuvre, le projet secret était bien celui-là. Les templiers étant la première société secrète occidentale initiée au projet avec l’enrichissement matériel que cela a entrainé et le pouvoir qui en découle. Car celui qui détient l’argent détient le pouvoir, c’était déjà une évidence à l’époque de Jésus ça l’est encore plus aujourd’hui. Rien n’a changé de ce point de vue si ce n’est qu’il a fallu abattre méthodiquement toutes les barrières éthiques et morales faisant passer l’intérêt humaniste, l’intérêt collectif avant l’intérêt personne, clanique, tribale ou communautaire. Ce projet mondialiste a été coordonné par l’intermédiaire des réseaux maçonniques relancés au début du XVIII ème siècle par les anglais capitalistes, puis rejoint ensuite officiellement par les juifs capitalistes par l’intermédiaire de Mayer Rothschild et la création des Illuminés de Bavière. Ces deux branches (judéo-wasps) étant distinctes l’une de l’autre puis confondues ensuite pour arriver à la maçonnerie universaliste mondialiste généralisée dont le symbolisme et l’idéologie se réfère à l’histoire du peuple élu et du roi Salomon. Cette franc-maçonneire mondialiste épouse donc clairement le projet sioniste et le B’naï Brith est la branche maçonnique la plus influente dans le monde. Tous les dirigeants de ce monde sont passés à un moment ou un autre entre les mains de loges maçonniques. On ne peut prétendre à être un dirigeant dans l’empire sans avoir fait allégeance à la loge qu’elle soit traditionnelle ou « magique » comme l’est le Bohemian Grove ou Skull&bones.
Dénoncer cela c’est évidemment participer à la théorie du complot et avec elle sa réfutation systématique. Etre accusé de « complotiste » permet facilement aux membres de ces sociétés secrètes de rallier à soi le bon peuple crédule et naïf qui n’ose croire à l’impensable voire à l’innommable. Nier l’existence de Satan et du diable est la meilleure façon de ne pas le voir. Par contre dès que l’on met un doigt dans l’engrenage alors il est difficile de se cacher les yeux et de nier cette réalité occultée.

Voilà grosso modo comment on devient opposant au NOM et quelles sont les valeurs sur lesquelles on s’appuie pour lutter contre. Mais l’intelligence de l’empire étant d’opposer les opposants entre eux. Ainsi les humanistes vont s’opposer aux nationalistes, aux religieux et complotistes, les religieux vont s’opposer aux nationalistes, les complotistes vont s’opposer aux religieux et aux nationalistes, etc… Diviser pour régner est une constante dans la stratégie de domination. Pourtant il faudra bien que l’ensemble de ces opposants comprennent qu’ils peuvent être plus forts s’ils luttent ensemble contre ce projet dictatorial en marche. Comment? c’est toute la question.
Il me semble pourtant que l’on pourrait commencer par reconnaître qu’il nous faut à tout prix défendre nos identités nationales obligatoire si l’on veut défendre la souveraineté des peuples qu’ils soient arabes, européens, américains, africains ou asiatiques. Le nationalisme est donc une condition indispensable dans la lutte à condition qu’il ne soit pas traversé par des agents impérialistes chargés de diffuser le colonialisme, le racialisme identitaire et le nationalisme exacerbé. En toute chose l’excès est l’ennemi du bien.
En tant qu’athée, laïc ou agnostique il me semble aussi acceptable de comprendre le sentiment religieux d’opposition au NOM sans pour autant accepter les possible dérives extrémistes promettant la soumission pour le peuple comme l’envisage les alliés musulmans du NOM chargés d’appliquer une fois au pouvoir la charia islamique.
En tant que rationaliste il me semble bon d’accepter que l’on ne sait pas tout et que l’on n’a pas raison sur tout. Il est donc fortement conseillé d’accepter au minimum de se renseigner sur les théries du complot si facilement dénigrés par la pouvoir en place. De se renseigner sur le Siècle en France, sur Bilderberg, la trilatérale dont sont membres les nouveaux dirigeants européens Mario Monti en Italie, Papadémos en grèce par exemple:

Si l’on accepte les arguments de tous les opposants au NOM alors on peut être en capacité d’avoir une vision globale du mondialisme qui n’est pas pourtant un projet caché. Jacques Attali, un grand prince du mondialisme, dit clairement le projet du NOM et sa future capitale Jérusalem. C’est écrit, c’est leur projet. Il nous faut donc, nous les opposants divers et variés, commencer par nous accepter les uns les autres et comprendre la stratégie impérialiste pour la déjouer. L’unité doit se faire contre cette élite judéo-wasps des banksters et non se taper dessus entre nous pour la plus grande joie de cette élite qui détient actuellement tous les pouvoirs entre ces mains: médiatiques, politiques, militaires, policiers, financiers, idéologiques, éducatives. C’est pourquoi l’avènement du NOM est proche et c’est pourquoi il est temps de tout mettre en œuvre collectivement pour s’y opposer.

Publicités

8 réflexions sur “Unir la diversité des opposants au nouvel ordre mondial.

  1. Je dois être très naïf, mais je suis POUR un ordre mondial !
    Oui , nous sommes trop nombreux ,la terre ne pourra pas nous « intégrer » tous ,avec notre consommation des ressources du sol et du sous-sol et notre pollution exponentielle, c’est mathématiquement impossible !
    Alors oui ,il faut réduire le nombre d’humains ;mais non par les guerres ou les maladies , mais en acceptant un moratoire mondial où chaque pays s’engagerait ,sous peine de sanctions sévères , à réduire sa population progressivement (de 50%) jusqu’à l’an 2100 par des méthodes de contraception .
    Et pourquoi pas un gouvernement mondial ,constitué de représentants de chaque pays ,en nombre égal et non proportionnel,élus pour une durée courte, deux à trois ans ,et responsables du bien-être de LA population mondiale .
    Je vous avais prévenu, je suis naïf ….:-))

    1. tu es vraiment naïf : avec notre consommation actuelle, effectivement il n’y a pas assez de tout pour tout le monde, mais c’est seulement parce que nous gaspillons comme des enfants attardés, dans cette société de surconsommation où les appareils sont programmés pour tomber en panne rapidement, où il est plus couteux de réparer que de jeter et acheter du neuf, sans parler de la surproduction découlant de cette surconsommation, avec le gaspillage énergétique, ni du cout des transports de matières premières à l’autre bout du monde pour payer moins de main d’œuvre, et retransports des produits finis vers nos sociétés. S’il est vrai que tout ce « ramdam » créé du boulot, il finit par couter plus qu’il ne rapporte

      1. pas si naif que cela sandro ! Ton objectif est raisonnable.
        Le probleme est que ce raisonnement ne s’applique pas au système actuel dans lequel les individus (humains) ne « travaillent » pas pour eux … mais pour certains d’entre eux qui veulent « dominer ». Ce système est un leurre qui oblige les individus (humains !) à « produire » toujours plus en échange, on leur donne de quoi « acheter ».
        Ce système a des limites que nous frôlons. Exemple : pour écouler des voitures que je produis toujours en plus grand nombre, (car la technologie s’améliore), et en utilisant encore moins d’ouvriers, (car la technologie s’améliore), que je paye de moins en moins, (car le nombre des demandeurs augmente), en les faisant travailler toujours plus, (car la formation coute cher), alors je fais des promotions, puis je donne des primes et meme je crée des défauts pour limiter la durée de vie …. sans chercher à comprendre les dégats collatéraux (embouteillages, recyclages, pullution, etc…) car d’autres prédateurs en profitent pour forer toujours plus, goudronner toujours plus, assurer toujours plus ….
        Oui, mais voilà, cela se produit dans un monde fini et non, infini ! Il y a donc une limite mathématique vers laquelle nous approchons. Alors attendons patiemment le clash et nous aviserons tranquillement.

  2. Le décor est dressé, l’Adversaire identifié. Il y a deux options envisageables (pas 36, 2 et 2 seulement)

    1- La lutte révolutionnaire : opposition d’une masse non organisée contre un petit groupe hyper organisé détenteur des instruments de pouvoir et d’ordre … et du dollar, foncièrement non-démocratique (voir Egypte, Syrie et autres Tunisie). Ce choix mène a Armageddon.

    2- La désintégration par débordement : évolution de la masse sans l’accord du petit groupe. Attendons pour voir laquelle l’emportera. Ce choix mènerait-il quelque part ?

    Après tout, il existe une loi suprême qui déborde toutes les autres dites « humaines » :
    NECESSITE FAIT LOI

  3. J’aime cet article très pertinent sur cette menace. Notre humanité se trouve aujourd’hui à un cap crucial de son évolution collective.Nous n’avons plus d’autre choix que d’évoluer, c’est à dire dans un premier temps d’émerger de nos conditionnements si solidement ancrés et notamment de ce paradigme : « le bonheur c’est d’avoir ». Evoluer aussi en nous interrogeant viiscéralement sur le sens même de notre vie. En prenant conscience d’abord que rien ne sera plus comme avant et que l’avenir dépendra des changements opérés en nous. Il est important je crois de nous dresser pacifiquement contre ce plan diabolique en incarnant la paix que nous voulons pour ce monde. Merci de réveiller les consciences.

Les commentaires sont fermés.