La démocratie triomphera de cette construction européenne!

Le lanceur de polémiques...

Le vrai combat est enclenché et il est de l’intérieur. Toute la construction européenne n’aura été qu’une constante politique de l’élite pour promouvoir un modèle qui détruit les biens et le moral des peuples. Elle ne peut donc que s’écrouler, elle le doit! Car il n’y a pas de solutions viables pour l’avenir des peuples en continuant cette mortifère intégration politique.

Le lanceur de polémiques...
Le lanceur de polémiques…

David Cameron a plongé un pavé dans la mare en disant qu’il prendrait la responsabilité, s’il était réélu, d’appeler les citoyens anglais à un référendum sur l’appartenance ou non à l’union européenne. Un argument de campagne électorale pour certains commentateurs prenant ainsi l’union européenne en otage (Lien). Panorama des réactions européanistes (Lien).
Pourtant celle-ci nous ferait-elle tant de bien qu’il nous faudrait la défendre coûte que coûte? Contre nous-mêmes, contre nos droits souverains, contre notre autonomie, contre notre droit à disposer de nous-mêmes? Il faudrait être fou ou naïf. C’est ce que l’on fait pourtant depuis 50 ans…(Lien)

Le couple franco-allemand est une victoire américaine.

Ce couple ne nous représente nullement.
Ce couple ne nous représente nullement.

Le couple franco-allemand dont les médias nous bassinent avec complaisance dans une manipulation éhontée de l’histoire dont ils ont l’habitude. Car à l’origine ce traité de l’Elysée voulu par De Gaulle n’était pas du tout ce qu’il en est devenu aujourd’hui. Bien au contraire il était une volonté affirmée d’offrir à la France un contrepoids suffisant à l’hégémonie américaine. L’Europe telle que voulue par De Gaulle alors n’était pas du tout celle que l’union européenne construit et qui n’est autre que la volonté de l’amarrer aux états-unis. Non l’Europe, et ses peuples, n’auront pas le droit de décider de leur politique monétaire, internationale et même nationale sans en recevoir l’aval du futur gouvernement fédéral européen entièrement sous contrôle de nos "alliés" américains.

Lire à ce sujet la vérité sur la séquence historique d’il y a cinquante ans entre De Gaulle, Adenauer et Kennedy! (Lien).

A voir en vidéo:

Le populisme vaincra!

Le populisme c'est la démocratie!
Le populisme c’est la démocratie!

Le populisme pour vous mettre à l’aise tout de suite, est la volonté du peuple. Le synonyme est la démocratie qui n’est autre que la politique par et pour le peuple. Cette union européenne fait-elle le bonheur des peuples alors que le chômage augmente, que le chômage des jeunes explose, que la désindustrialisation se poursuit, que les retraites diminuent, que les impôts progressent, que les taxes augmentent, que les tarifs de l’énergie etc etc.

Nigel Farage nous rappelle quelques vérités:

Pire encore cette construction européenne n’est que le fruit de mensonges, de manipulations et de malversations financières pour opprimer toujours plus les peuples. En Grèce on soupçonne deux dirigeants d’avoir exagéré le déficit du pays pour mieux obliger le peuple à accepter l’austérité! (Lien)
L’Allemagne (du moins son élite) rêve toujours de voir la France se conformer à sa politique économique qui a crée pourtant plus de précarité et de pauvreté avec les lois Hartz (Lien).
C’est ce que s’apprête à faire notre petit gouvernement avec son projet de flexi-sécurité entendons-nous bien même si ils souhaitent l’enrober d’une bonne grosse louche sociale qui passera à la trappe dans les faits (Lien).

Toujours plus d’intégration européenne toujours moins de démocratie.

L'Europe met notre pouvoir entre ses mains!
L’Europe met notre pouvoir entre ses mains!

Que font-ils pour nous sortir de cette mouise rampante? Ils nous proposent toujours plus d’intégration et d’abandonner toujours plus de pouvoirs souverains pour les donner à des technocrates, des financiers via la BCE, des businessmen, qui eux savent la réalité de ce monde (Lien). Et nous, notre réalité à nous? Ils s’en foutent.

Car si cette élite européaniste et mondialiste a la capacité et la volonté de voler de pays en pays pour voir fructifier son économie, ses avoirs financiers, sa richesse, l’immense majorité des peuples, elle, n’a que la volonté de vivre heureuse et dignement. Or nous sommes abreuvés de propagande faisant croire que la richesse rend heureux par des gens payés pour cela. Et payés tellement astronomiquement qu’on ne peut même se l’imaginer!
Ce modèle élitiste qu’est l’union européenne ne peut donc s’appliquer aux vouloirs des peuples. La cassure est autant idéologique, que philosophique que même économique. Qui a envie de quitter véritablement son pays en dehors de ceux qui gagnent tellement d’argent qu’ils peuvent s’acheter un château ailleurs? Qui à part les roms qui ne sont bien nulle part parce qu’ils ne vivent pas bien eux-mêmes? Personne. Cette union européenne est donc une construction hypothétique car elle n’a pas réussi à déraciner l’être humain de sa terre. Sa terre à laquelle il est étroitement lié et dont il ne peut envisager de quitter qu’à contre-cœur ou sous le coup d’une opportunité extraordinaire ( Ne nous a-t-on pas fait le coup du rêve américain?).

Cette union européenne n’est donc qu’une coquille vide qui ne profite qu’à une élite cherchant à bénéficier des bonnes grâces de la puissance américaine pour s’ouvrir toujours plus de marchés à l’exportation et concurrencer la puissance de la Russie et de la Chine. Cette union européenne n’est donc qu’une union aristocratique et non une union des peuples souverains. Pourtant celle-ci serait utile au monde et en celle-là je peux croire car elle apporterait véritablement un modèle de développement différent respectueux de la diversité et de l’autonomie des autres peuples du monde. Avec cette construction européenne on n’en est loin comme on le constate avec la multiplicité des guerres néo-coloniales en Libye, en Syrie, en mali, au Soudan et ailleurs. C’est ça la vision de l’Europe de demain? Poursuivre le même idéal colonisateur que depuis 1789 et la prise de pouvoir occulte des francs-maçons? Une prise de pouvoir qui s’est effectué contre le peuple comme le montre le génocide de Vendée (Lien) et qui se perpétue encore aujourd’hui de façon plus perverse encore.

Alors non je ne rêve pas de cette union européenne et je n’en veux pas! Je réclame la démocratie qui n’est autre que la souveraineté du peuple et non son dépouillement comme c’est le cas aujourd’hui. Non au couple franco-allemand qui ne justifie d’aucun enthousiasme de nôtre côté comme du leur (Lien) et cela malgré 50 ans de propagande. Pourquoi? Car au fond de nous savons que nous n’avons envie ni l’un ni l’autre de nous fondra dans un super état germanique. Moi je suis français avec mes codes et ma culture, toi tu es allemand avec les tiens. Et je te respecte pour cela même si je n’ai aucune envie de te ressembler. Par contre travaillons ensemble si c’est possible ça oui mais gardons nos différences dont l’addition fait notre force. Ne fusionnons pas dans un ensemble non-défini qui serait la proie d’intérêts supérieurs dépassant notre propre volonté et notre envie.

Retrouvons le goût de disposer de nous-mêmes en toute souveraineté et nous retrouverons alors notre joie de vivre j’en suis persuadé. Le monde est vaste et nous n’avons pas vocation à nous engluer dans un partenariat obligé. Nous sommes ouverts sur le monde et nous voulons lui parler dans les yeux avec sincérité et confiance. Nul n’est notre ennemi en ce bas-monde s’il nous respecte aussi. Nous n’avons pas à avoir peur de notre liberté car c’est la condition même de notre vie.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un portail actualisé ICI

Ne devrait-on pas préfèrer la dictature à la démocratie?

Le putsch démocratique contre les peuples souverains
Le putsch démocratique contre les peuples souverains

Notre situation est quasi désespérée aujourd’hui car nos gouvernants ne veulent rien entendre et rien changer à leurs plans. Ils veulent la construction européenne alors ils la font coûte que coûte, ils veulent conserver l’euro alors ils le conservent coûte que coûte, ils veulent vous voir voter au nom de la démocratie alors ils n’ont que ce mot là à la bouche. " Nous sommes la démocratie! l’axe du bien! la justice et les droits de l’homme. Tous les autres régimes sont des dictatures sanguinaires qui n’apportent que le malheur à l’humanité" Voilà ce que pourrait dire n’importe quel président occidental s’il était un soit peu mégalo et…honnête. Honnête car c’est le message qu’ils veulent faire passer à leurs peuples dévoués à leur grandeur…

Les dictatures sont évidemment horribles car elles exercent un pouvoir autoritaire…contre les banques! Atroce! Horrible! Si BHL était là en ce moment il dirait que c’est un crime contre l’humanité et que fait l’occident, que fait Israël pour lutter contre la bête immonde dénommée Chavez!? Il est vrai qu’on est plus occupé à détruire des pays dans le monde qui ne demandent rien à part se défendre contre l’expansion coloniale agressive de l’empire americano-sioniste, ainsi que d’avoir le droit de ne pas être pris au piège financier de la dette comme tous les autres. Tous les pays cibles sont ceux les moins endettés de la planète ça veut dire quelque chose non? Ca veut dire que ces pays ne vivent pas au-dessus de leurs moyens, eux, et qu’il ne sert à rien de parler de décroissance vaut mieux parler de gestion naturelle des ressources. Ce ne sont pas ces pays qui grèvent les ressources de la planète, qui la pollue ou qui la menace de disparition.

Finalement les pays les plus dangereux de la planète sont les démocraties et les plus rigoureux sont les dictatures. Etrange non? Dictatures car elles gouvernent par référendum ( outil populiste indigne d’une "grande démocratie"…) et parce qu’elles ont le bien-être de leur peuple en priorité. Horrible…Un spectacle lamentable que je vous demande de ne pas regarder, car voir un dictateur mettre au pas les banques c’est un film si traumatisant que jamais vous ne verrez Hollywood s’en emparer. Ah non ce n’est pas prévu dans le scénario de l’ordre mondial à venir, et nul doute que Chavez sera une des prochaines cibles à abattre et qu’on le fera au nom des démocraties que nous sommes…inch’Allah.

Merci monsieur Chavez de redonner un peu de dignité à ce monde:

Lire: Circus politicus: le putsch démocratique Où comment nos gouvernants éloignent des peuples les leviers du pouvoir.

Toutes les informations engagées: Le portail de l’éveil citoyen contre le nouvel ordre mondial.

Et si on faisait un référendum sur la loi de 1973?

referendum

Sarkozy veut faire un référendum? Et bien allons-y mais sur un VRAI sujet. Sur un sujet qui est en prise directe avec la crise financière que nous vivons dans le monde, et plus particulièrement dans la zone euro, et qui exigera que les peuples se serrent de plus en plus la ceinture. Regardons sereinement ce qui est en train de se passer en Grèce alors que ce pays a une toute petite dette! Imaginez le Portugal et l’Espagne qui en ont des plus grosses…( de dettes bien sûr!). L’UE et le FMI (appuyé par Wall street) sont en train de batailler ferme pour faire accepter la potion amère au peuple grec car, je le rappelle, les 130 milliards n’iront pas dans la poche des grecs (grands fous que vous êtes!) mais dans la poche des banques européennes, et internationales, créditrices. Si vous voulez on est en train de se battre pour sauver le système financier qui a spéculé, qui a poussé aux délocalisations pour la rentabilité financière, qui s’attaque aux 35h et autres progrès sociaux, qui s’attaque au système de retraite par répartition, qui s’attaque aux services publics, aux administrations, à la santé, l’éducation,…bref tout ce qui relève d’une société humaine organisée collectivement. On est fou non? Nos élites en tout cas le sont.

Alors faisons un référendum sur la loi de 1973, loi Pompidou-Giscard-Rothschild, qui est au cœur de la problématique économique mondiale puisque c’est elle qui a créée, en France, la dette. Avant la dette n’existait pas puisque les états pouvaient emprunter à leurs banques centrales nationales, depuis 1973 c’est interdit.

Qu’est-ce que la loi de 1973? lire ICI

Je vous remets ce petit graphique sur l’évolution de la dette dans notre pays depuis 1978 pour bien visualiser la bête!

La première chose que l’on peut constater c’est que la dette augmente EXPONENTIELLEMENT chaque année, sauf autour de la bulle de l’an 2000. C’est donc un mécanisme qui auto-alimente la dette ET qui grèvent nos budgets! Car n’oublions pas que nous remboursons des intérêts dus au capital de la dette chaque année aux banques depuis 1973, pour un montant aujourd’hui de 45 milliards d’euros! Le plus gros budget de l’état. On ne pourrait pas faire autre chose de tous ces milliards? Je ne sais pas moi sauvegarder notre système de retraite, notre système de santé, l’éducation, par exemple non? C’est donc au nom de cette dette spécialement créée et transcrite en droit européen (ben tiens pas folle la guêpe) que l’UE s’acharne contre la Grèce. Viendra le tour, si cela ne s’arrête pas, des autres pays endettés dont la France bien évidemment.

Refuser la dictature de la dette c’est mettre à bas tout le vampirisme financier! Vous comprenez bien pourquoi la seule politique qui a clairement établie dans son programme qu’il fallait supprimer la loi de 1973 est en pleine période de diabolisation nazifiée! Et pourquoi Mélenchon le franc-maçon fait le fanfaron…Parce que lui il n’a pas prévu d’y toucher à cette loi (pas suicidaire le frère Jean-Luc). On assiste sdonc à une campagne présidentielle où les dirigeants politiques veulent faire des référendums pour s’attaquer aux salauds de pauvres et de chômeurs alors que le vrai racket de notre richesse se passe au sommet de l’état et avec leur complicité en plus! Voir Hollande et Sarkozy adoubé par le CRIF est un signe qu’ils ne feront rien de grave contre le système bancaire qui n’est pas compatible avec la défense de la souveraineté nationale mais bien compatible avec les valeurs du judaïsme. Or sans souveraineté nationale pas de souveraineté populaire et pas de révolution citoyenne bien entendu. Ceux qui fanfaronnent à l’extrême-gauche vous manipulent le cerveau.

On comprend mieux pourquoi ils nous ont refusé notre référendum sur le traité constitutionnel alors que celui-ci nous liait pieds et poings à l’UE. Du coup ils nous ont pondu Maastricht pour que la machine puisse nous broyer encore plus et c’est ce qu’elle fait avec NOTRE assentiment en plus. Ou on est maso ou on est con, au choix. En tout cas le référendum pour retrouver, ou non, notre souveraineté monétaire, financière, économique et politique est un vrai sujet et qui devrait faire débat si la démocratie n’était pas organisée.
Alors on se le fait notre référendum?

Vous pouvez bien évidemment commenter et argumenter dans vos réponses.

Retrouvez toutes les infos antiNOM: ICI