Le FdG au côté des banksters en Hongrie veut faire la révolution en France!

La haine de la souveraineté des peuples.

Le Front de Gauche est une imposture politique révolutionnaire comme le démontre chaque jour son arrimage prononcé à cette Europe libérale. Le voilà que dans sa haine du populisme, de la souveraineté nationale du peuple, le FdG se range au côté des européistes pour faire la leçon aux hongrois. Pour eux il est donc interdit de vouloir une quelconque souveraineté pour les peuples alors qu’en sera-t-il pour les français?

Que reproche-t-on à Orban le premier ministre hongrois? On lui reproche d’avoir voulu mettre la pression sur la banque centrale hongroise pour qu’elle défende les intérêts de la Hongrie d’abord, et non celle de l’Europe, d’avoir voulu baisser la retraite obligatoire des juges de 70 à 62 ans alors que c’est pourtant une exigence bruxelloise pour tous les travailleurs européens. Comme quoi il existe des castes protégées…

Evidemment le FdG qui a la haine des peuples libres et veut les asservir à la vision communiste européiste ne peut tolérer qu’un pays se lève contre l’union européenne! Mélenchon révolutionnaire? En carton oui

Et dans le même temps ce franc-maçon entend instrumentaliser la révolution citoyenne à son profit en demandant au peuple dans des termes virulents de prendre la Bastille. Ils nous refont le coup. « On a rallumé la lumière » dixit Mélenchon ce qui veut tout dire. Le peuple va devoir encore faire la révolution pour finir par instituer une dictature démocratique avec encore moins de souveraineté populaire puisque c’est le projet de la démocratie républicaine. Elargir encore plus le pouvoir des intermédiaires, le parlementarisme magnifié, entre la décision et le peuple pour l’empêcher de valider sa souveraineté.

Prendre la Bastille mais quelle Bastille? Si on a bien compris il appelle le peuple à se faire plaisir mais à ne pas toucher aux vrais leviers du pouvoir qui sont à Bruxelles comme le font les hongrois, les VRAIS révolutionnaires, qui s’attaquent, eux, au pouvoir exorbitant de l’Europe via la BCE sur leur pays.

La première conquête révolutionnaire à faire pour nous le peuple c’est notre souveraineté nationale! C’est cela défendre la souveraineté du peuple et non pas défiler sous des drapeaux rouges défendant le communisme internationaliste allié du libéralisme mondialiste.

Note: Je ne sais si c’est lié mais ça y ressemble bougrement, l’écrivain hongrois Akos Kertész d’origine juive, demande l’asile politique au Canada. Pourquoi? Parce que le nouveau pouvoir nationaliste avait dénoncé les propos abjects de ce partisan de la démocratie. Ce grand patriote, comme tous les juifs, qualifiait les hongrois de  » peuple génétiquement inférieur » et les comparait   » à des porcs qui « aiment se tortiller dans la boue sans se soucier du boucher qui leur tranchera bientôt la gorge ». Joyeuse prose qui lui valait grand respect dans toute l’Europe démocratique et jusqu’en Amérique mais qui bizarrement n’a pas été apprécié par les hongrois! Encore des fachos de nationaliste bien sûr…On comprend mieux pourquoi tous les juifs et leurs valets se lèvent comme un seul homme contre Orban.

Vive les peuples libres et souverains!

 

Note: Superbe vidéo sur l’ego de Mélenchon et sa dérive autoritaire digne d’un facho extrémiste. A éviter de toute urgence! Ce monsieur, et sa confrérie, n’a qu’une hantise que le peuple reprenne sa souveraineté.

15 réflexions sur “Le FdG au côté des banksters en Hongrie veut faire la révolution en France!

  1. Vous mélangez tout. Le FDG ne reproche aucunement une pseudo résistance contre la banque centrale hongroise mais dénonce un régime autoritaire tel qu’est en train de le devenir le notre avec l’UMP et le FN…
    Seul le FDG lutte contre les pouvoirs financiers en France.

      1. Le FDG n’a pas défendu le NON au traité de Lisbonne ? il n’ont pas n’ont plus dénoncé le MES et voté contre ? Ils ne parlent pas non de pouvoir emprunter directement à la BCE sans devoir passer par les banques privés qui s’engraissent au passage ? Ils ne dénoncent pas non plus le FMI ? et Mélenchon ne remet-il pas en question la légitimité de la dette ?

        1. Oui mais ce sont des belles paroles parce qu’il refuse de s’attaquer directement à la cause de notre endettement: la loi de 1973. Or cela mettrait vraiment le système en péril puisqu’elle supprimerait la notion même de dette pour les états! Donc tout arrangement avec les banksters. frère Jean-Luc propose surtout des « aménagements » mais pas de sortir du système.

          1. Je ne crois pas qu’on puisse qualifier de belles paroles des luttes réelles et concrètes. Les belles paroles c’est celle qu’on dit mais qu’on ne respecte jamais. On a des champions pour ça à l’UMP au PS et au FN.

            Pour la loi pompidou giscard elle était d’actualité tant que nous étions au franc. Aujourd’hui nous sommes à l’euro et la question s’est reportée sur le rôle de la BCE que le FDG entend bien renégocier !

          2. Le FdG, à l’image du PC, véhicule l’idéologie internationaliste et lutte contre la souveraineté des peuples. Toutes ses positions se défendent au niveau européen, jamais au niveau du peuple français. C’est donc toute l’hypocrisie de sa marche sur la Bastille.

          3. Parce que le SMIC à 1700€, la taxation différentiel pour lutter contre les déserteurs fiscaux, la couverture santé à 100%, la retraite à 60 ans, les 35h, la VIème république, la planification écologique et j’en passe c’est pas pour le peuple tout ça ?
            Les FDG c’est justement LE parti qui défend la souveraineté du peuple et il est fort dommageable que des gens intelligents ne s’en rendent pas compte.

  2. Prendre la Bastille mais quelle Bastille? Si on a bien compris il appelle le peuple à se faire plaisir mais à ne pas toucher aux vrais leviers du pouvoir qui sont à Bruxelles comme le font les hongrois, les VRAIS révolutionnaires, qui s’attaquent, eux, au pouvoir exorbitant de l’Europe via la BCE sur leur pays.
    C’est exactement la première chose qui m’est venu à l’esprit. La Bastille ? C’est comme les manifestations organisées par les syndicats-collabos qui évitent soigneusement tous les vrais lieux de pouvoir ou les lieux où le pouvoir devrait être (assemblée nationale, élysée, sièges sociaux des banques …) Mélanchon est bien évidemment un allié des banksters et toute la clique oligarchique sataniste à la manœuvre, son rôle est de canaliser la colère voire la rage des 99,99% en faisant tout pour qu’elle se déverse là où rien ne changera.

    1. Exactement. Tout cela roule dans le même sens celui qui est contre la souveraineté du peuple. Les ouvriers sont trop cons pour décider par aux-mêmes alors on impose des syndicats, le peuple est trop con pour savoir ce qu’il veut alors on impose des parlementaires, etc…Des intermédiaires à la solde du pouvoir bien évidemment.

      Vive la démocratie directe qui permet aux citoyens de contrôler leur destin!

  3. Ami des Juifs Adolphe Crémieux et Rothschild, le Juif Baruch Lévy a écrit la lettre suivante à Karl Marx. Cette lettre méconnue fut pourtant reproduite dans de nombreux livres et journaux, dont la « Revue de Paris » du 1er juin 1928, page 574 : « Dans la nouvelle organisation de l’humanité, les enfants d’Israël se répandront sur toute la surface du globe et deviendront partout sans la moindre opposition l’élément dirigeant, surtout s’ils réussissent à imposer à la classe ouvrière le ferme contrôle de quelques-uns d’entre-eux. Les gouvernements des nations formant la République Universelle passeront sans effort aux mains des Juifs sous le couvert de la victoire du prolétariat.
    La propriété privée sera alors supprimée par les gouvernants juifs qui contrôleront partout les fonds publics. Ainsi se réalisera la promesse du Talmud que lorsque le temps du Messie arrivera les Juifs posséderont les biens de tous les peuples de la terre ».

    1. Pas d’inquiétude, YAHWEH DIEU permet à l’élite Sioniste de bien s’élever afin de les faire tomber de plus haut. La Chute de Jérusalem en 607 avant notre ère ou 70 de notre ère n’est rien à côté de ce qui les attend prochainement.

  4. Pour confirmer votre analyse sur le socialo-communisme, et son véritable rôle, je me permets d’ajouter quelques citations :

    Dans un article publié par « Le Nouveau Mercure » de mai 1927, Le Juif René Groos écrit ceci : « Les deux internationales de la finance et de la révolution travaillent avec ardeur : elles sont les deux visages de l’internationale juive… Il y a une conspiration juive contre toutes les nations.»

    Le Juif Blumenthal, rédacteur du « Judisk Tidskrift » a écrit ceci (N°57, 1929) : « Notre race a donné au monde un nouveau prophète, mais il a deux visages et porte deux noms : Rothschild, chef des grands capitalistes, et Karl Marx, l’apôtre des ennemis de l’autre.»

    Le journal Juif « The Sentinel » de Chigago, rapporte dans son numéro du 24 septembre 1936, les propos suivants, tenus pendant la conférence centrale des rabbins américains : « La plus remarquable mais aussi la plus nuisible des conséquences de la guerre mondiale a été la création de nouveaux nationalismes et l’exaltation de ceux qui existaient déjà. Le nationalisme est un danger pour le peuple juif. Aujourd’hui comme à toutes les époques de l’Histoire, il est prouvé que les Juifs ne peuvent demeurer dans les Etats forts où s’est développée une haute culture nationale. »

    Le rabbin Lewis Brown nous dit, dans son livre « How odd of God » :« Nous voulons refaire le monde non-Juif, faire ce que les Communistes font en Russie.»

    Le Juif Reinhold Niebuhr, a déclaré le 3 octobre 1934 devant le « Jewish Institute of Religion » à New York : « Le Marxisme est une forme moderne de la prophétie juive.»

Les commentaires sont fermés.